20/11/2007

Auto-critique…

PolitiqueL


                             Maintenant que nous l'avons tous dans le bas du dos, je vous propose de réfléchir quelques secondes au mot politique au risque de passer pour un poujadiste…

Parce qu'enfin, on est tout le temps en train de parler politique, de parler DE politique, d'évoquer UNE politique, de traiter les gens qu'on n'aime pas de politicien, d'ailleurs quand on dit de quelqu'un qu'il est politique c'est pas un compliment… Une politique, ça peut être positif, mais LA politique c'est déjà plus chargé de connotations négatives et quand on dit de quelqu'un qu'il EST politique, là… on est franchement critique.

Il faut donc se rendre à l'évidence, le mot politique ne dit rien qui vaille dans la majorité des cas. J'exagère? Ah bon…

Eh bien pensez à ceci: le mot politique est le seul qui est lui-même et sa propre insulte! Ne dit-on pas "la politique politicienne" pour désigner une politique de mauvais aloi? Vous en connaissez un autre, de mot qui est en même temps sa propre insulte? Moi pas!

Prenez le mot capitalisme. Tout le monde ne l'aime pas. Mais on ne dit pas un capitalisme capitaliste pour qu'il s'auto-critique! Avec socialisme on peut approcher… en disant "un socialiste socialisant" mais j'avoue que c'est un peu tiré par les cheveux. Non, j'ai beau chercher, je ne trouve pas d'autre mot que politique qui soit à la fois ce qu'il désigne et sa propre insulte.

S'il fallait encore prouver que l'activité politique est peu recommandable, c'est sans doute dans cette autocritique spontanément issue du peuple qu'il faudrait chercher la confirmation.

On peut donc en conclure que cette activité humaine s'est beaucoup dégradée depuis la Grèce antique. Les Grecs plaçaient la politique avec le militaire et le poète tout en haut de l'échelle des valeurs des activités humaines. Curieusement, nous plaçons la politique tout en bas de l'échelle avec les journalistes de TF1 et les proctologues en ajoutant "et pourtant, il en faut, des politiciens". Certes… comme quoi la démocratie est vraiment le moins pire des pires systèmes… Enfin, Socrate disait déjà que "il faut absolument, quand on veut combattre réellement pour la justice, et si l'on veut vivre quelque temps, se confiner dans la vie privée et ne pas aborder la vie publique". Dont acte!

*;->)

12:27 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : politique, critique, insulte |  Facebook |

Commentaires

viens viens sur mon adresse msn je vais te dire quelle-que chose. et en faite j'ai 26ans

Écrit par : segers | 20/11/2007

euh vous êtes sûr pour Platon. Il a quand même écrit la République.
Par contre, Epicure, là,...

Écrit par : Mishima | 20/11/2007

A Mishima Je me trompe peut-être (et même sûrement) mais le mot politique n'avait pas la même signification à l'époque il me semble.
Quant à ce que je peux me souvenir de ce que j'ai pu lire de La République de Platon elle me paraissait terriblement élitiste et pas vraiment démocratique.

Écrit par : Martine | 20/11/2007

Les commentaires sont fermés.