02/12/2007

Dieu existe, mon chien l’a rencontré!

Dieu-existeL

 
Nous avons pensé pendant longtemps que la terre était au centre du monde. Et nous au centre de l’Univers. Certains contradicteurs y ont laissé leur peau. Depuis lors, la terre s’est arrondie, s’est mise à tournicoter autour du soleil, et les planètes avec.

Adam nous a présenté sa famille: des singes. De ceux qui grossissent l’audimat. Et nous continuons joyeusement à penser que tout cet univers a été créé pour nous. Tout ça pour ça? Alors que le caillou ne comprend rien de la plante, la plante a une conception très relative du chien et celui-ci, une conception à peine plus évoluée de nos activités boursières, nous savons tout de Dieu qui a créé un univers de 15 milliards d’années rien que pour nous. Allons donc...

Cette conception ne pouvait perdurer. On commence à mieux comprendre la situation.

En fait, Dieu existe. Je ne l’ai pas rencontré. Il ne s’occupe d’ailleurs pas de moi. Je le lui rends bien, notez. Non, Dieu existe mais pas pour nous. Il existe pour mon chien. Tout cet univers a été fait pour les chiens! Ils sont au sommet de la pyramide spirituelle. Et il a des preuves tangibles, lui. Dieu s’occupe de la manne céleste de mon chien, il guide sa vie, le promène, fait son bonheur et le protège et va même jusqu’à lui papouiller le poil. Bref, tout ce qu’on a toujours vainement attendu de notre dieu. Le dieu de mon chien c’est moi.

Pour lui, Dieu est réel, pas intéressé, bon, généreux et il ne demande qu’un peu d’adoration en retour. Logique... Exonéré des offices, vêpres, communion, sacrements, retraites, etc. Dieu le fait vacciner, nettoie sa couverture, balaie ses poils et lui parle.
Vu sous cet angle, l’univers prend un sens réel. Toute cette création a été faitre pour rendre mon chien heureux. Et ça marche. Il n’y a qu’à le voir sur sa couverture, ronflant profondément tout en se faisant caresser les oreilles et les moustaches.

Du coup, je me sens des responsabilités incommensurables, je suis bien plus appliqué que notre Créateur présumé à l’égard de mon chien. Bon, je ne marche pas sur l’eau. C’est vrai. Encore que ces derniers jours, la météo... Je ne roule pas sur l’or non plus! Pas plus que je ne crache dans la soupe de mon chien. Par contre, je multiplie les poissons, les morceaux de viande, les nic-nacs et les nonosses sans jamais aller à la chasse! Je ne multiplie que des granulés de marque, je lui ai offert un collier en cuir, une écuelle en acier et des balles à cent baballes la balle pour ne pas abîmer ses quenottes. Génial, non?

Notre Créateur ne s’est jamais occupé de mon poil, lui. Faut dire qu’il ne me nourrit pas avec des granulés non plus... et de ça je pourrais bien le remercier!
*;->)

13:34 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dieu, existence de dieu, humour, chien |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.