12/12/2007

Prénoms…

Vaga-bondL

 
                            Mon neveu vit en Espagne avec sa mère espagnole et mon frère belge. Tout va bien. Il parle français comme un immigré espagnol avec la voix cassée d'un toréador ce qui ajoute à son charme d'Hidalgo et à son adorable sourire sous deux grandes olives rieuses. Son diminutif c'est Paco. Mais mon frère me dit de l'appeler François, que c'est quand même son vrai nom. Et là je coince, je vous zesplic.

Il y a des prénoms qu'on n'aime plus utiliser. Par exemple, Adolphe, c'était un joli prénom. Mais là, allez savoir pourquoi, plus personne n'est vraiment sensible à sa phonétique… Idem pour Georges depuis que deux crétins de père en fils ont rendu ce prénom impropre à la conversation. Satan est un prénom peu répandu, même dans les banlieues. Normal me direz-vous, on ne… s'attend pas à trouver le diable partout. Adam. C'est viril or on n'en trouve plus! C'est pourtant pas lui qui a touché au pommier! Eh bien, des Eve on en trouve encore! Allez comprendre. Tiens, Mercedes… Vous en connaissez? Même plus chez les danseuses étoiles. Ça ferait smart pourtant. Notez, c'est peut-être ça le problème. Oui, je sais, c'est un rien facile mais j'ai pas pu me retenir. Enfin, plus aucune Mercedes.

Tout ça pour dire que François, après 1981, ça a beaucoup perdu de son charme pour moi, depuis que le Président de la République portative et démontable française a élu celui que Degaulle qualifiait déjà d'arsouille!

Donc les gens trouvent des prénoms exotiques non lestés de surcharges historiques. On a vu apparaître des trucs vraiment bizarres. Alors qu' on lisait Willy et Rita, sur les portières des voitures tunées des années 60, on voit aujourd'hui Yalee en Schnouffi aan boord. Démocratisation oblige, Mercedes a laissé la place à Mégane. Notez, le jour où la  Renault du père tombera en panne, elle risque de se prendre la manivelle dans la tronche, la malheureuse. A moins qu'avec ce genre de prénom, elle se prenne carrément un retour de manivelle social… *;->)
(me prenez quand même pas trop au premier degré, hein…;-)


18:00 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : prenoms, humour |  Facebook |

Commentaires

Quant à toi ... ... tu ne te calmeras donc jamais ?
Ceci dit, j'aimerais autant pas ... ;-)
Bizz

Adeline

Écrit par : Adeline | 12/12/2007

Jean-Edern en voilà un joli prénom, d'ailleurs c'était celui de Mozart si j'en crois le sublissime Pierre Desproges. Le petit Jean-Edern Mozart était un enfant joueur et espiègle qui passait ses journées non pas à pêcher la truite de Schubert ou à composer des marches turques mais à gambader dans les rues boueuses de Salzbourg. Il en revenait crotté de la tête au pieds et n'en continuait pas moins à vouloir escalader les meubles et les divans une fois rentré à la maison.
Un jour, sa nounou,la Grosse Bertha, enragée de le voir si sale lui hurla "Fous le camp ou mets des housses, Mozart". D'où lui vint ce surnom par lequel le petit Jean-Edern passa à la postérité.

Écrit par : Mishima | 13/12/2007

Toi! Descends de là tout de suite! C'est pour rire...
Des Rita, il y en a encore... j'en ai épousé une il va y avoir 15 ans...
Notre fils aîné compte Amadeus parmi ses prénoms et est déjà un sacré petit musicien...
Arrête ton char, Ben-hur! Qui t'a dit qu'il n'y a plus de Mercedes???
J'ai une histoire de Mercedes a raconter... c'était dans une Alfa... mais si la Rita citée plus haut la lit, c'est moi qui prendrai le retour de manivelle...
Waouw! Jolie l'image de l'homme sur la lune, à droite. Space-art?
Pff! Tu me fiches un coup de blues! Je ne peux pas lever les yeux les soirs de lune sans penser au calendrier 1970 entièrement garni des photos de la conquête lunaire... en noir et blanc.
J'étais un gentil petit garçon rêveur...
Minghia! maintenant, je suis un méchant monsieur.

Écrit par : Satanas! | 18/12/2007

Les commentaires sont fermés.