31/12/2007

Choisir son agenda pour 2008

Morbide
Ce midi à la télé: «Le motocycliste espagnol qui avait fait une chute mortelle jeudi est décédé ce lundi matin». Ah...

Intéressant, comme concept. Mourez aujourd’hui, décédez demain... J’ai déjà vu ça quelque part: achetez aujourd’hui, payez dans trois mois sans intérêt et encore plus content que comptant...
Notez qu’avec le «payez vos obsèques en trois fois et recevez gratuitement un agenda électronique 120 fonctions à la con...» que je reçois régulièrement on pouvait déjà se douter de quelque chose... Cette fois, ça y est! A moto, on peut chuter joyeusement pre-mortem et post-poser les effets à plus tard post-decedarum. Ça laisse le temps de faire ses papiers, d’encore programmer l’enregistrement de l’émission de Fogiel et de vider le lave-vaisselle pour ne pas laisser tout ça aux enfants. Pas à dire, ça donne des idées. Réveillonnez cette nuit, vomissez fin janvier seulement. Profitez pleinement de vos vacances:  visitez le pays de la banane aujourd’hui, faites votre tourista dans l’avion...
Ou naissez aujourd’hui et vivez dans cent ans. Baisez ce soir, jouissez durant vos vieux jours. Orgasme en différé. D’habitude c’est le contraire: t’es bien vivant avec un bon déjeuner et tu te retrouves mort avant même d’avoir pu réaliser... Dans le temps on disait «rassurez-vous, Madame la veuve, il a eu le temps de se mettre en accord avec Dieu». Aujourd’hui c’est plutôt: «rassurez-vous, il a pas eu le temps de se rendre compte!»... Signe des temps: aujourd’hui on meurt speedé.

Un de mes amis qui avait pris la promotion obsèques a bien reçu l’agenda électronique, merci. Il vient de vivre une expérience peu commune. Son agenda électronique est tombé raide mort avant lui, emportant dans sa chute toute la liste d’adresses nécessaire à l’envoi de faire-parts s’il venait à mourir, lui... Sale blague.

Un autre, mort léger dans un accident pourtant pas grave, avait un agenda électronique suffisamment obscur pour que personne n’arrive jamais à consulter ses listes. Prudent, le mec. Enfin, un décès c’est toujours un grand vide qui s’en va, vous corrigez mes fautes de syntaxe, hein. Mais plus question de faire-part non plus...

Une autre de mes relations a eu un accident grave en voiture dont il est sorti amnésique. Heureusement, il avait un agenda papier et sa famille a pu reconstituer la liste de toutes ses... copines... Pratique pour prévenir... Et impossible de lui faire part des motifs du mécontentement familial. Notez, je me demande parfois si il est vraiment amnésique ou s’il fait l’idiot parce qu’il se souvient quand même bien du bar pas électronique quand je vais le voir.

Ouais, faites attention à l'agenda que vous choisirez pour 2008… En attendant, joyeux réveillon à tous!   *;->)

12:18 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

30/12/2007

L'ADN et vous…

Béton-amoureuxL

                                Je vais vous raconter un truc qui va vous amuser. Enfin,ça dépend comment vous vous amusez, mais moi ça m'amuse beaucoup. Je vous zesplic.

Les généticiens vous prennent un cheveu et à partir de ça ils vous retirent le portrait ADN, c'est à dire votre codage perso-personnel qui est vous et personne d'autre. Un petit code barre naturel si vous voulez, sauf qu'il est pas petit mais gigantesque. Avec ça ils ont tôt fait de trouver les gênes communs ou différents d'une population et de déterminer que tel individu finlandais à des racines japonaises, prouvant par là que les Finlandais viennent en partie des Eskomos qui viennent… du Japon! Brillant!

Eh bien, en soumettant des populations de chez nous à des tests ADN, ils ont pu déterminer que toutes les quatre générations, nous ne descendions plus de nos ancêtres à nous avec le nom et le cachet de la poste faisant foi devant le huissier de justice qui vérifie le tirage. Et du tirage il y en a donc eu… Ça en dit long sur la moralité de nos mères autant que de nos pères! D'un côté la morale… de l'autre la vie!

Et c'est ce qui me trouble ici! C'est que tout le monde rêve de fidélité, d'amour toujours, de béton affectif fait pour durer mille ans or on ne vit que moins de cent et on passe pas mal de temps à dormir et à s'engueuler. Tout ça est contre nature! Nous sommes faits pour la  polygamie, la polyandrie et pour l'immoralité que ne comprend pas l'Eglise! En plus de ça, les neurologues nous apprennent que l'amour dure trois ans et est destiné à séduire, se reproduire, puis à protéger mère et enfant les deux premières années et basta! Quant aux zoologistes ils se méfient des animaux monogames! Ils n'en ont encore jamais vraiment rencontré! Il y a en a bien l'un ou l'autre aussi hypocrite que nous mais tous sont polypartenaires en fait. Parce que d'où que l'on regarde, on voit que tant côté zoologie que neurologie et dans les faits, nous sommes tous les descendants de ceux qui montaient dans la chambre d'à côté de la bonne, de la bonne chambre je veux dire,… parce que la bonne… c'est autre chose précisément. Vous suivez?

Donc voilà! La clé de votre malheur c'est le béton amoureux. La clé du bonheur… ben à vous de voir! Marrant, non? *;->)

14:59 Écrit par Amadeus dans Amour | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, familles |  Facebook |

29/12/2007

Crime parfait…

Crime-parfaitL

                            Qu’en pensez-vous? Ce midi je vais ré-essayer d’assassiner un de mes amis en le faisant péter de rire. Je me suis juré que j’aurais sa peau. 'tendez, il y a de quoi! Je le connais depuis un petit 30 ans. J’ai été sympa avec lui, gentil, je l’ai aidé quand il s’est retrouvé au chômedu, en plus je lui ai prêté du pognon et pas peu... Je le reverrai jamais. Nous sommes souvent sortis ensemble, gentiment. Mais il s’est toujours payé ma tête, me trouvant trop sage, trop BCBG, pas assez saoulographe, trop boyscout et tout ce qu’on veut comme insultes... Il ne m’a jamais renvoyé aucun ascenseur et m’a même trahi l’une ou l’autre fois.

Aujourd’hui, ses excès en tout genre l’ont mené à la ruine! Infarctus multiples, diabète, goutte, demi-surdité, excès de poids, etc.
Mais je continue à l’inviter à manger une fois tous les quatre mois environ. Pourquoi? Je vous essplic.

D’abord, ce gars a un sens de l’humour extraordinaire, une finesse d’esprit très agréable et je m’amuse beaucoup. Moins aujourd’hui qu’hier mais quand même. Et puis, surtout, lorsqu’il rit — et il est bon public —, ce sanguin commence par devenir tout rouge, son souffle n’arrive plus à sortir et on le voit gonfler, gonfler, pleurer, et ses cheveux blancs n’en deviennent que plus blancs, avant que cela se termine dans une terrible quinte de toux. Impressionnant. On s’attend à voir les yeux éjectés de la tête, de la fumée sortir des oreilles et sa caldera péter d'un coup sec!

Comme j’ai quelques raisons de lui en vouloir, il m’est venu une idée. Je me suis dit que j’allais me venger et l’assassiner en le faisant rire.

Maintenant vous comprenez pour quoi j’ai besoin de quatre mois entre nos rencontres. Je dois faire provision de nouvelles histoires drôles. Et là, je suis prêt pour ce midi. Je vais lui balancer quelques histoires qui vont le faire rire jusqu’à faire péter sa cafetière sanguine. Je vais le voir gonfler, cramoisir, pleurer, s’étouffer et j’espère que le coeur va lâcher! Là, le temps de faire intervenir des secours, il sera étalé les bras en croix sur le carrelage du resto. J’espère que cette fois, ça va marcher. Sinon, faudra que je recommence un cycle de quatre mois...

Mais si ça marche, on ne pourra quand même pas me reprocher d’avoir apporté de la joie à un copain! Et pas de risque de balles perdues, de blagues qui vous sifflent aux oreilles, de traces de strangulation ni même traces d’empoisonnement par humour aux analyses sanguines! Le crime parfait, quoi!

Notez, après vous avoir dit tout ça, je serais quand même bien embêté si ça marchait ce midi!  *;->)

11:56 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : crime, humour |  Facebook |

27/12/2007

L’avenir de l’homme c’est pas la femme c’est le calamar!

Avenir-calamarL
Les dinosaures ont vécu 160 millions d’années, puis ça a été notre tour, les mammifères (ça m’a toujours laissé perplexe cette différenciation par les mamelles plus que par le cerveau mais bon, je sais qu’il y a pas mal d’obsédés... Enfin, c’est pas le sujet). Mais maintenant, sans pétrole, il va y avoir une élévation du prix du poisson (trop cher à aller chercher...), on va plus aller à la mer: chute du petit commerce. On va plus se chauffer: retour de la tuberculose aggravée de la grippe aviaire par les migrateurs qui, eux, n’ont pas besoin de pétrole pour voyager (d’ailleurs, emmazoutés, ils voyagent plus! Le contraire de nous, dis donc!). Bref, tout va s’effondrer.

Mais c’est pas grave parce que nous, après 60 millions d’années, on a fichu un bordel pas possible sur la planète, surtout depuis une centaine d’années, et c’est pas fini!  Donc, on n’en a plus pour longtemps. Ceux qui disaient que la Femme est l’avenir de l’Homme se sont gourés! L’avenir de l’Homme, le seul qui résistera à l’attaque nucléaire des irresponsables et qui a un gros cerveau prêt à prendre la relève c’est... désolé pour ceux qui en ont mangé en Espagne cet été... c’est... le calamar au fond de l ‘eau! Pas la Femme, comme le croyait Aragon, mais le calamar! La Femme résiste pas mieux aux bombes A que les mecs! Prouvé! Avec toutes ses pattes où la main gauche doit savoir ce que fait la droite du dessus, celle du dessous et les autres derrière, pire que les politiciens qui vous font les poches... le calamar est obligé d’avoir un gros cerveau. Et il est très affectueux aussi, même après des années de mariage. Mais avec le nombre de pattes, je vous raconte pas sa vie sexuelle! Etonnante!  Donc, la relève est assurée, soyez sans crainte. Alors, dorénavant, protégez les. Cessez d’en manger.

Mais que manger alors? Simple! Des écologistes! Mangez en un chaque jour! Ces gens là se nourrissent sainement de trucs bio, leur viande est propre à la consommation et ils trient ce qu’ils achètent, ce que vous n’avez pas le temps de faire. En plus ils ne se déplacent qu’à vélo, donc vous les attraperez facilement. Vous en débarrasserez la planète et vous rendrez service à ceux qui doivent prendre la relève!

C’est pas une bonne idée, ça? Ah, je me sens déjà mieux, rien que d’y penser, tiens, à mon souper de ce soir!
*;->)

17:27 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

26/12/2007

Nouveau et intéressant: Un gosse en free-tax…

Gosse-freeL
A ma gauche: tous ceux qui se servent dans votre poche, vous piquent votre montre, vous tondent la laine sur le dos pour des prétextes soi-disant sociaux et bienfaisants…

A ma droite, tous les petits malins SDF (Sans Difficultés Financières) qui essaient de planquer leurs bouts de gras au Luxembourg, à Monaco, en Suisse, en Corée du Sud est et que sais-je encore.

Eh bien, tous ces gens sont dans l’erreur. Il y en a un qui a fait bien mieux. Le coup absolu pour devenir riche. Je me tape sur la tête depuis ce matin quand j’ai entendu l’info, tellement je râle de n’avoir pas offert ça à mes gosses. Je vous zesplic.

Bravant l’interdiction de grimper dans un avion après 7 mois de grossesse, une charmante africaine y montit et entre la France et une île à noix de coco elle accouchut en plein de vol, quelque part au-dessus de l ‘Ethiopie probablement, d’après le pilote qui n’est plus trop sur… (Encore un drame de l’alcool au volant, vous allez voir).
Pendant ce temps, l’avion bien français, vendait des parfums et autres cartouches de cigarettes en free tax à ses passagers. Donc, le gosse, il est quoi comme nationalité, à votre avis? Comment? Ben oui: Free tax! Vous avez deviné!  Et qu’on ne vienne pas me dire le contraire… Si on peut vendre des articles free tax dans l’avion, ça veut dire que l’avion n’est plus considéré comme une partie du territoire national et que donc, le gosse n’est pas Français mais bien Free Tax. Ça veut dire que plus jamais il ne paiera le moindre impôt! Il lui suffira de montrer son passeport: «Freetaxien»… C’est-y pas génial, ça? Le bonheur perpétuel!…

Ben oui… Je me tape la tête sur les murs… Si j’y avais pensé quand j’ai fait mes gosses, j’aurais pu au moins leur donner ça dans la vie… Qu’est ce que je peux être c… Pauvres gosses qui vont devoir user leur malheureuse existence à payer les ronds points sur nos routes, le L’art officiel sur les mêmes ronds-points, les radars et les excès des socialos wallons, et toutes les sécurités qu’on nous attache sur le dos… Bah…

Ah… attendez, on me dit que je me trompe… l’enfant aurait la nationalité de ses parents… Il ne peut pas choisir, alors? Et si le père ne reconnaît pas l’enfant, me souffle-t-on… C’est déjà mieux mais il lui fallait encore balancer sa mère par le toboggan de l’avion et empêcher toute adoption par l’hôtesse de l’air. Pas facile d’échapper aux tondeuses fiscales, hein…
*;->)

22:40 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Shopping 2011…

Shopping-2011L
- Bonjour Monsieur, je voudrais une nouvelle batterie pour mon GSM.
- Certainement… ah, c’est pour ce téléphone là?
- Oui, pourquoi?…
- Euh, je suis désolé mais ce modèle n’est plus fabriqué… Il va falloir que vous changiez… Tenez, prenez celui-ci, il est équipé d’un appareil photo de 15 millions de pixels, en plus et il fait MP4 avec 10 millions de chansons… Super, non?
- Ben oui, mais qu’est ce que je fais de mon appareil phot…
- Vous le jetez! Vous avez payé Recupel! Alors? Et pour votre caméra aussi! Il fait caméra celui-ci! Chouette non?
- Et je peux les connecter au PC que je vous ai acheté l’an passé avec le système Windoors 24.5 ??
- Ah non, il vous faut le 26.2 maintenant, sinon ça marchera pas.
- Et ça tourne sur mon PC triple core?
- Non, il faut le quadruple, maintenant…
- Mais alors je dois changer mon PC et puis mes logiciels…
- Vous téléchargez les mises à jour, facile aujourd’hui avec le réseau numérique sous-terrestre au gaz…
- Mais j’en suis pas équipé…
- Oui, bon, c’est juste un ajustement. Ils font des promos en ce moment, d’ailleurs.
- Et j’aurai la télé numérique?
- Oui, Monsieur, il faut juste changer le poste et c’est que du bonheur! Le nouveau modèle vous permet aussi d’accéder au nouveau GPS avec les films réels de la route. C’est bien mieux!
- Je peux recharger les cartes dans mon GPS alors?
- Ça dépend de votre GPS, Monsieur… Lequel avez-vous?
- Ben, la voiture en était équipée à l’achat…
- Quel modèle la voiture?
- Une BMW version 3.2…
- Ah oui… non ça ça ne va pas aller, il faut changer parce que celui-là ne pouvait pas encore être équipé du système 18.7 du GPS qu’il vous faut…
- Ah bon, je vois. Je l’achète et tous mes problèmes sont résolus?
- Oui! Vous avez tout compris… attendez… vous habitez dans quelle région, que je contrôle… Ah non… vos routes ne sont pas encore au standard de ce modèle de voiture. Mais si vous déménagez il n’y aura plus de problème du tout! Là, je peux vous garantir!
- Donc, je dois déménager pour remplacer la batterie de mon GSM?
- Voilààà, vous avez tout compris…

Vous croyez que j’exagère? On y va tout droit… et on vous dira tous les ans ce que vous devrez remplacer si vous voulez continuer à exister… Nous sommes tous entrés dans le piège… Terrifiant, non?
Et impossible de résister. Sauf si vous allez vivre chez les Massai… et encore.
Bons cadeaux de fin d'année…
*;->( 

17:42 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

25/12/2007

Fleurs fanées et oiseaux exotiques…

 Fleurs-fânées-exo2L

 
 
                        Je quitte ma table un instant dans un restaurant. Dans un coin, une dame du quatrième âge, tassée sur son siège, disparaissant sous sa serviette blanche, un chapeau fleur exotique épinglé avec une élégance dépassée par cette perle pas encore à la brocante... pathétique. Un peu trop maquillée pour que les lèvres ne disparaissent pas et que les joues soient roses. Mince, fanée, froissée mais encore et toujours vivante. Le mari est absent. Et pour cause... Elle me regarde passer mais je n’ose presque pas la regarder. Seule au monde à sa table, à l’affût du moindre signe d’humanité dans sa solitude. Elle mâche.

Elle n’avait pas envie de cuisiner dans sa cuisine toute propre, brillante, avec deux ou trois objets surannés. Cuisiner pour elle seule? Ça ne l’intéresse pas. Alors elle part à la recherche de bruit mais le bruit l’évite et la tamponne à la poudre de silence, comme une handicapée... de l’âge. Nous savons tous qu’elle ne nous racontera que des misères, de la fierté de ses enfants trop peu vus, qui ont «leur vie»... Elle nous parlera de notre société. On n’a pas envie de ça. Comme ce Monsieur, oui oui, avec une majuscule. Il mange au resto. Il met un point d’honneur à s’habiller, à mettre une cravate, à être propre malgré sa femme disparue. Vous comprenez, ça? Mais pour qui?  Pour lui, pour son honneur. Et tout ça, cruellement, ne le rend que plus ringard à nos yeux.

Et vous savez quoi? Là, j’ai plus envie de rigoler. Désolé pour aujourd’hui...
Alors, j’en veux à cette société qui se targue de solidarité socialiste à pots de vin mais qui l’a industrialisée, administrativée, verrouillée, cette solidarité dans des catégories vexantes: l’accès gratuit au bus, mais payant d’inconfort, les gens qui vous projettent dans la marginalité en vous cédant leur place. Une retraite comptée en centimes, ce qui semble encore stimuler leur élégance jusqu’à s’empêcher de manger telle viande ou tel fruit pour s’arrimer au monde avec de bonnes chaussures. Ils n’ont même plus la possibilité d’écrire dans un site internet qu’ils voudraient une compagnie qui a toutes les qualités ISO 9000 pour un nouvel amour définitif. Un homme ou une femme vivant, ce serait déjà pas mal...
Alors, moi, j’ai décidé un jour que je parlerais à tout le monde, même si on ne me répond pas. Qu’importe. Ceux qui répondent ont une telle joie... et vous vous sentez tellement bien, tellement plus vrai et tellement heureux d’avoir été un bonheur que vous oubliez votre univers étriqué de conventions. Vous avez été vers l’autre... Et le jour où VOUS serez dans un aquarium de solitude vous apprécierez... Pensez-y en période de fêtes. Parlez… Même pour ne rien dire. Mais parlez leur.
*:->)

22:27 Écrit par Amadeus dans Cœur | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Règlement de conte de Noël…

Règlement LLL
Vous n’aimez pas Noël? C’est votre droit, mais n’en dégoûtez pas les autres. Si jamais un écologiste apprend que Noël est polluant, fini Noël. On jette le sapin avec le canard du bain du Petit Jésus et les rois mages à 8 millions de pixels.

Le plus intéressant c’est l’avant Noël. Les magasins remplis de dindes aux hormones fourrées comme des seins hollywoodiens, le foie gras siliconé, le Champagne gratuit à l’achat de deux barils de poudre à lessiver, la truffe du Périgord noir en produit blanc..., le grand vin par le prix et juste bon en chimiothérapie, les marées noires d’ huîtres sur les étales, les mandarines maquillées au fluo, les ânes en carton velours, les boules de Noël incassables, les p’tits Jésus fabriqués avec les bidons détartrant WC recyclés, les Pères Noël en plats préparés... etc. Et vous, là-dedans, vous expliquez à vos petits que Noël est la fête de la beauté, de l’innocence, du pardon, et que demain le Monde va aller subitement mieux. Amen.

Il y a un truc que j’aurai et que vous aurez pas pour Noël si vous courez pas immédiatement chez Marko ou quelque chose comme ça...  où on se les arrache! C’est la tête de renne avec ses bois grandeur nature qui brâme dans votre salon. Mais oui vous voyez ce que je veux dire: une tête de renne ramenée par un chasseur, empaillée et collée sur une planche de bois qu’on accroche au mur. Bon, celle-ci est en plastoc caoutchouc et les poils sont peints comme les couleurs d’une tenue de commando mais on le voit pas de loin. Dans le socle de bois sur le mur, il y a des hauts parleurs et des boutons qui permettent à l’ensemble de diffuser des musiquettes de Noël avec le bruit des clochettes des rennes du Père Schnorkel. Effet bœuf garanti.

Mieux! La bouche bouge avec la musique comme si il chantait et si vous lui caressez la tête, il vous salue. Hypertechno! Je sens que ça va faire un pétard dans les ventes ce truc là. Notez, le mien, je devrai le cacher parce que ma femme m’a déjà dit que si ce truc rentrait à la maison, c’est elle qui sortait, qu’elle laissait les ânes entre eux pour Noël, qu’il fallait pas la prendre pour une conne farcie, etc. Pas facile, ma femme. Mais comme à la maison, c’est elle qui a les rênes... *;->)

Je dis tout ça pour rire, hein! Non, j'ajoute ça parce qu'il y a des lecteurs qui croient que je suis un père fouettard!

13:58 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/12/2007

Lettre au WWF…

Auto verte
Cher WWF,

je vous écris pour dénoncer une espèce en péril qui est en extinction de voie. Oui oui, vous avez bien lu: de voie.

Actuellement encore très présente sur la terre, cette espèce rend de multiples services à l'Homme et n'a pas cessé de s'adapter à tout ce qui lui a été demandé. Elle est devenue plus sobre, plus sure et plus agréable au fil du temps.

Elle accompagne l'Homme dans son travail, ses activités familiales et participe même au plaisir de ses vacances. On ne compte plus le nombre de ses bienfaits et services.

Pourtant, et bien que plébiscitée par la plupart des humains, on lui reproche d'être surnuméraire en ville, et même parfois d'être agressive alors que, comme toujours, c'est chez le Maître qu'il faut chercher la cause de cette agressivité. On la critique de toute part. On l'accable de tous les maux alors qu'elle a été un incroyable moteur de notre civilisation et qu'elle continue à sauver des vies avec le corps médical, à porter nos charges et à déplacer nos familles.

On la bride, on lui met des bâtons dans les pattes, on la taxe, on l'étrangle de tout côté, on l'empêche de donner sa pleine mesure.

Jamais une espèce aussi précieuse n'a été à ce point méprisée et combattue. La plupart du temps injustement.

C'est pourquoi je vous demande avec force et conviction de bien vouloir sauver notre espèce en sauvant celle-là. Sans elle, l'humanité risque fort de retourner à l'âge des cavernes. Sans elle des gens mourront, notre économie périra et nous serons tous responsable d'un naufrage collectif.

Oui, cher WWF, bien plus que le Panda dans la chaîne alimentaire, l'automobile est devenue un élément capital de notre chaîne de vie! Puissiez-vous entendre mon appel. Soyez exigeant! Elle a prouvé ses capacités d'adaptation! Mais de grâce, sauvez l'automobile! *;->

 Cher lecteur, je me transporte dans les Pyrénées pour les fêtes de Noël. Laissez moi le temps d'y arriver avant de reprendre mes textes d'ici trois ou quatre jours… A bientôt

23:44 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Darfour et bonobos…

Singe photographebbc
Darfour, au Soudan. Ces malheureux sont en train de disparaître, tués, affamés par le gouvernement, la politique globale et… par notre indifférence générale. Nous avons bien quelques programmes d'aide au développement mais cela est largement compensé par les profits que nous tirons des programmes de coopération… En revanche, pas d'aide militaire au Darfour pour aider les malheureux qui crèvent dans l'indifférence quasi générale. De toute façon, il n'y a rien à "tirer" de cette région… les Chinois s'en occupent déjà…

Vous me connaissez, j'ai quelques bonnes idées et je ne suis jamais avare de solutions pour résoudre les problèmes du Monde! Voici ma suggestion pour le Darfour.
Plutôt que de lutter inutilement contre le racisme, ils auraient tout intérêt à accepter qu'on les traite de singes et demander un statut équivalent au Bonobo ou au gorille.

Là, les problèmes disparaîtraient d'un seul coup. Quelques explorateurs partiraient là-bas avec des plans d'études, on ferait des films sur leur alimentation, leur reproduction et leur langage serait étudié de près par nos scientifiques. Des programmes d'aide pour empêcher leur disparition seraient largement financés par la CE et nombre d'organisations internationales. Nous pourrions intervenir militairement contre le pouvoir soudanais sans que personne d'autre ne s'en soucie puisque ça n'aurait pas d'implication politique stratégique. A terme, la population darfourienne serait sauvée, protégée, nourrie avant ré-implantation en milieu naturel. Et on apprendrait beaucoup sur leur société pour en tirer nombre d'enseignements pour gérer nos singes des banlieues autrement qu'au Karsher.

C'est pas une bonne idée, ça? Plus besoin de Kouchner ou de la Croix Rouge. La solution est toute trouvée et les moyens ne manquent pas. Vous pensez que je me moque? Pas du tout! Regardez un noir qui se met le doigt dans le nez et vous trouvez que c'est un sauvage… Regardez un singe se mettre le doigt dans son céans et tout le monde de s'attendrir.

Y a pas à dire mais je me demande pourquoi on n'adopte pas toutes mes bonnes idées que j'ai… Je devrais peut-être demander le statut de bonobo. Je crois que je me sentirais mieux que parmi les humains, de temps en temps… Quand je vois le Darfour par exemple… *;->)

Cher lecteur, je me transporte dans les Pyrénées pour les fêtes de Noël. Laissez moi le temps d'y arriver avant de reprendre mes textes d'ici trois ou quatre jours…

23:28 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/12/2007

Pour ou contre les pelotons d’exécution au bord des routes?

Pelotons-L
Vous voulez vivre vieux? Enfin, je veux dire, longtemps? J’ai un bon truc: montez dans votre voiture et n’arrêtez plus de rouler! Plus jamais, hein! Si vous vous arrêtez, vous commencez à penser... Les suicides font 14.000 morts par an en France. La voiture 6.000... Il est deux fois plus dangereux de vivre avec soi-même qu’avec sa bagnole, dis donc. Bon... Alors, faut pas, surtout pas, rentrer chez soi: 19.000 morts par an (toujours en France mais vous savez faire une règle de trois, je présume): il y a ceux qui s’explosent le barbecue, ceux qui se font un frontal dans l’escalier, ceux qui boivent l’ajax ammoniaqué, ceux qui s’électrocutent façon Claude François, etc. Donc, capito? Plus jamais à la maison! Clair?

A éviter aussi: les médecins et les hôpitaux: entre 6 et 30.000 morts par accidents médicamenteux et surinfections nosocomiales...  Comme les toubibs sont juge et partie, ils vont pas se dénoncer... Faut  pas rigoler mais les statisticiens croient plus au deuxième chiffre. Ah, un autre truc à éviter: la sauce crème avec le steak et les petits gâteaux. 45.000 morts du cholestérol! Et autant d’handicapés à vie... Je parle même pas du tabac et de l’alcool... Là on est dans les 60.000 et 100.000. Et ce sont ceux qui fument qui te disent «ah oui mais là on fait du mal qu’à soi même...» Faux... Le fumeur passif fait ses cancers aussi actifs que les autres! Moralité, allez dans votre bagnole pour trouver la vraie sécurité et n’arrêtez plus de rouler. Mais il se trouve des humoristes pour nous dire que la vitesse est un facteur aggravant dans les accidents. Ben oui, comme l’altitude pour les avions. Est ce pour cela qu’il faut les faire voler à un mètre du sol?

A savoir aussi: la CEE considère qu’une maladie est rare quand elle touche une personne sur 2.000. La voiture c’est cinq fois moins de risque: une sur 10.000... Donc, attendez-vous à ce qu’on déplace bientôt les radars à côté de votre assiette de cholestérol... Eh bien non! Trop cher à réaliser... On préfère vous faire les poches en rue! Ça rapporte plus, plus vite et avec l’approbation de tous les désinformés auxquels on fait croire que la voiture c’est l’hécatombe. Dans le temps, on a divisé par trois le nombre de tués sur les routes en améliorant les infrastructures, les voitures et l’état d’esprit des conducteurs.

Aujourd’hui, on discute plus: on tire à vue. Bientôt ce seront les pelotons d’exécution au bord des routes. Et ce n’est pas en abaissant continuellement le taux d’alcoolémie ou la vitesse que l’on empêchera les irresponsables de se saouler la g... et de prendre le volant. Ce ne sont pas les gens qui ont 0,6 au lieu de 0,5 qui tuent. Ce sont ceux qui ont 3,5 dans le sang! Mais il est plus facile et rentable de s’en prendre à vous le soir où vous avez bu deux verres au lieu d’un... Bon, mon moteur tourne, je remonte dans ma voiture, je me sens pas en sécurité ici (tous les chiffres sont vrais, vérifiez!).
Alors, pour ou contre les pelotons d’exécution?
*;->)

22:59 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

17/12/2007

Le cantique des quantiques de la Belgique booléenne…

CantiqueL


                    Quand vous montez sur un vigoureux manège, vous vous attachez pour ne pas risquer d'être éjecté! Lorsque vous montez dans votre voiture, vous bouclez la ceinture. Tout ça c'est très bien, mais avant de lire ce qui suit, je vous conseille plus. Essayez d'abord de trouver un siège éjectable avec toutes les sécurités possibles, mettez un casque et sanglez vous solidement après avoir revêtu une combinaison ignifugée et des bas de contention. Oui, parce que de temps en temps vous devrez vous pincer pour croire que vous avez bien lu ou entendu, tant la Belgique est surréaliste. Mais là, c'est plus se pincer qu'il faut faire… c'est s'éjecter du cockpit!

Voilà, je vous zesplic. Je regardais une émission sur la royauté belge. Déjà, vous sentez que le sujet est propice. A quoi? Non, comme ça, propice. Et là, qu'est ce que j'entends-je? Accrochez-vous… Un spécialiste de la royauté déclare à propos de la monarchie comme ciment de l'Etat Belge:

"Le Roi ne sert à rien mais il est indispensable…"

Ça va, vous avez tiré la tirette d'éjection? Le parachute s'est ouvert? Vous flottez en l'air pendant que l'avion s'écrase en piqué? Ben oui, vous avez bien lu…

Cette phrase quantique (oui, une vérité peut-être à deux endroits différents en même temps) nous permet sans doute de mieux comprendre la Belgique, pays inutile mais indispensable à la folie du monde. Subitement tout s'éclaire! Nos gouvernants sont inutiles mais nous tenons à en avoir. C'est exactement l'inverse de la frite qui est utile mais pas indispensable. Comme les Flamands qui sont utiles mais vraiment pas désirables, etc.

Comme vous voyez, ce concept est utile ET/OU indispensable pour comprendre la Belgique booléenne.

Etonnez-vous après tant de mépris de la presse pour le roi, qu'une journaliste ait déclaré il y a quelques jours en ouverture du journal télévisé que le roi avait été hospitalisé pour une fracture du col de l'utérus… Tout à… fait mûr pour la scission comme lapsus…

*;->)

21:58 Écrit par Amadeus | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : belgique, monarchie, humour |  Facebook |

Ça va encore être un joyeux Noël…

Joyeux Noël
Ça sent le sapin. Bientôt Noël. Ça trompe pas. Donc je me suis dit comme ça que j’allais aller acheter des cadeaux. Me voilà chez Filigranes qui n’est pas une librairie mais un art de vivre. On y voit des intellectuels et des patrons d’entreprise en tenue de week-end. Rien à voir avec la Frac. Ici on ne trouve pas un produit bas de gamme. On se retrouve entre gens du même milieu socioculturel. Surprenant. Plus qu’on ne pense…

J’ai fait un large tour parmi les livres. Intéressant! Tiens, le rayon 3 à 6 ans, par exemple… On y trouve de magnifiques livres aux dessins mi- abstraits qui parlent exclusivement aux références culturelles et visuelles des… parents! Les histoires sont l’exact reflet des réflexes pavloviens des adultes quant aux enfants… Difficile dans tout ça de trouver un vrai livre pour enfants… Mais il y a pire…

Comme plus personne ne sait ce qu’est l’Art depuis que les arnaqueurs se sont emparé du domaine, que les gens pour la plupart n’y comprennent rien, pas plus qu’ au concept de culture et que de toute façon tout ça a été jeté avec l’eau du bain dans lequel nous pataugeons tous… il fallait bien se recycler aux méthodes Disneyland pour vendre du prétexte culturel… Vous ne me croyez pas? Vous pensez que je suis encore dans un de mes mauvais jours? Pas du tout, j’ai même beaucoup ri! Et comme je suis pas égoïste, je vais partager avec vous!

Tiens, que pensez vous de ce livre vendu au rayon des livres d’art: «purée paysages». A l’intérieur, de magnifiques photos de purée… Même rayon: «Cruelle coquetterie» qui détaille tatouages, négresses à plateaux, boucles d’oreille, bref tout ce qui fait mal pour être beau à travers les âges… Et puis «Le génocide arménien raconté aux enfants»…
Aux caisses j’ai trouvé «Understand Modern Art». C’était pas un livre mais… un spray… Et ce cahier «Cahier de gribouillage pour adultes qui s’ennuient au bureau». Les traditionnels «Tout sur le cochon» qui expliquent au verso qu’on va devenir incollable sur le cochon; les bottines à travers les âges, les emballages de chewing gun… tous les sujets. … Pour qui, pourquoi? Le sommet a sans doute été atteint avec ce titre dans la collection Do It Yourself: «Home Vasectomy Kit» (avec agrafeuse et spardraps, ciseaux, etc.)… Quatrième degré! J’oubliais… Au rayon enfants, j’ai trouvé ce titre fort pédagogique: «Devenir femme de ménage…». Notez qu’avec le décervelement généralisé ça va être utile à pas mal d’enfants dans un proche futur… Allez, si vous voulez de la culture, achetez la vraie, pas les alibis culturels… Faites gaffe! *;->)

00:31 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

15/12/2007

Prenez des cours de wallon accélérés…

AlgemeenL

 
                        Plutôt que de regarder 24 heures Chrono en grignotant des trucs plein de sel ou de sucre mauvais pour les dents, vous feriez mieux de suivre un cours de wallon accéléré. Très accéléré. Je vous zesplic.

Notre pays qu'on a qui est plein d'héroïsme, d'inventivité mais où l'anticyclone de l'intelligence a du mal à chasser les perturbations de la bêtise, sera bientôt scindé d'une façon ou d'une autre. Oui, je sais, on évitera d'ouvrir la boîte de Pandore afin que les Gallois, Basques et autres agités autonomistes régressifs n'aillent pas balkaniser toute l'Europe. Mais on trouvera un compromis à la Belge avec garde alternée de la dette public ou un truc comme ça. Et là, nous Bruxellois, on va se retrouver avec les Wallons.

Or, en vertu du fait que les peuples contigus se disputent rapidement—il n'y a qu'à voir ce qu'on a vécu avec les Flamands, les Kosovar avec les Serbes, les Basques avec les Espagnols, les Pygmées avec les Catalans, les Américains et l'Irak… non, là je m'égare, mais enfin—, on devrait pas tarder à avoir des problèmes. Les Wallons vont exiger qu'on parle wallon à Bruxelles et dans les écoles, ils vont éradiquer le français dans les administrations, peindre les poteaux de feux rouges en jaune et rouge (ce qui est déjà mieux que les sinistres jaune et noir…), scinder les arrondissements électoraux et imposer leurs patois comme langue universelle. Riez pas, c'est ce qui nous est arrivé avec un autre patois, celui des Flamands.

Donc, un de ces jours on va venir vous contrôler pour voir si vous parlez wallon. Votre carte d'identité sera en wallon, vos papiers administratifs, tout en wallon! La tour de Babel aura encore progressé vers la schtroumpfisation du monde. C'est ça la régression… Revenir de Galilée à Copernic… dans un grand élan vers Cro Magnon avec les écologistes primaires (pas les vrais et sérieux).

Bon, allez, je vais cesser de vous faire peur. Les Wallons ne sont pas comme ça. Ils ont leurs défauts, voire leurs tares profondes comme à Charleroi (ma famille vient de là…), mais ils sont fondamentalement bons et savent, eux, que créer un Algemeen Beschaafd* Wallon n'aurait pas de sens!

*;->)

*Algemeen Beschaafd Nederlands est la tentative d'unification rassemblement des patois en une langue cohérente. Ceci dit pour les lecteurs français!  ;-)

19:10 Écrit par Amadeus | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : wallons, flamands, belgique, humour |  Facebook |

14/12/2007

Maman, j’ai rétréci l’aéropostale…

Valeurs-fondatricesL
Je sais pas si vous êtes comme moi, mais dans mes valeurs fondatrices j’ai le souvenir de ces aviateurs des débuts de l’aéropostale qui, perdus au milieu du désert avec un avion en panne, rampaient dans la soif et le sable en ayant à cœur de rapporter leur sac de courrier au-delà des dunes et de leurs forces. Quitte à y laisser leur vie. Mais il fallait, pour leur honneur et celui de l’aviation, qu’il passât!
Ouais, c’était beau, hein! Personnellement, ça figure en bonne place dans la liste de mes valeurs fondatrices.

L’autre jour, je vois à la télé un jeune postier pas content qu’on lui ait refusé un euro d’augmentation … Du coup, il a appelé la presse pour balancer son sac de courrier dans la fontaine publique. Peu lui importait qu’il contint le chèque de retraite de grand-mère… Ni un curriculum vitae d’un collègue qui cherchait du travail… lui. Non, pas d’accord, adieu Mermoz, et zou… le courrier dans la flotte…

Oui, me direz vous mais il s’agit là d’un petit con primaire couperosé!…  Je suis pas sur… Je vous zesplic.

Ma belle soeur qui est maire rose de son village et qui glorifie le glorieux passé de la France, ma sorti quelques fins raisonnements pas moroses…
Par exemple, lorsque le personnel d’une usine en faillite menaçait de déverser les produits chimiques de l’usine dans la rivière, ce qui allait tuer tous les poissons, la flore et le futur de leurs enfants… elle maintint mordicus qu’il ne fallait pas les pousser à bout et qu’elle «comprenait»… Comprendra-t-elle encore quand des travailleurs insatisfaits menaceront de faire péter une centrale nucléaire? Quand je lui dis que la dette publique de la France n’est pas rose et handicape d’avance nos enfants, elle me rétorque que c’est un déficit vertueux et que… de l’argent il y en a toujours!
Dans l’esprit de ces gens, l’argent, il suffit de le prendre. L’argent n’est pas la sémantique papier de la réalité d’une valeur élaborée, travail ou matière, mais une abstraction qui pré-existe et que des méchants protègent contre des gentils…

Un jour, toute rose, elle faisait l’apologie de l’ex URSS sous le prétexte qu’au moins, en ce temps là, les gens étaient soignés gratuitement. Quand je lui fis remarquer qu’à raison de 80 millions de morts dus au régime stalinien de l’URSS, ça faisait cher la surdose de sécurité sociale, elle me lâcha… pire que Lepen… sa rose prose: «Oh, si tu vas chercher des particularités…».

Etonnez-vous après ça que la France soit à nouveau en train de re-sombrer dans ses démons soviétiques en empêchant toute réforme… Sinistrose…

La résistance de gauche en France n’est pas innocente. Ce pays a été gravement noyauté par l’URSS en son temps et il n’arrive pas à en sortir…  Heureusement ils ont du bon vin… Qui a dit que la vie n’était pas cirrhose que ça…? *;->(

22:24 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Tsunami à domicile adoré…


TsunamiL

 
                    Pourquoi courir au bout du monde quand on peut vivre les émotions du grand large chez soi? Un tsunami par exemple, c'est excitant, ça fait des choses à raconter et on ne vit pas ça tous les jours. Oui, mais, ça coûte cher les voyages! L'avion, plus le décalage horaire, les hôtels, etc. Tout ça, on peut l'avoir chez soi, maintenant. Je vous zesplic.

Pas loin de chez moi de nouvelles maisons se sont construites. L'une d'elle est habitée par des Danois qui élèvent leurs enfants avec l'aide d'Ikéa et sont meublés Zen. Des gens assurément équilibrés qui vont se coucher à 22 heures tapant et dont la seule fantaisie déchaînée est une SAAB bien propre devant la porte du garage. Ils sont sur le bas du terrain et je vois bien leur jardin depuis ma chambre.

En face d'eux mais presque à côté de chez moi, habite depuis peu un couple de trente ans. Ménage recomposé légèrement en voie de redécomposition si j'en juge par les discussions qui émanent de la hotte à friture et de la fenêtre de la salle de bains lors des canicules. Les multiples enfants s'appellent Mégane, Penalty, Sopalin et autres prénoms modernes. Le père, grand et beau ténébreux, a un gros cube, est rasé du crâne comme il se doit et porte boucle d'oreille et piercing que la canicule, à nouveau elle, a dévoilés… dans  son têton droit. Ça me tétonne toujours… Mais enfin. Soyons pas mauvaise langue.

Un jour, je le vois avec sa femme recomposée, en train de monter une jolie piscine pot à moutarde dans son jardin. Mais comme son jardin est en pente et que l'eau…, inutile d'être grand clerc pour tirer une ligne pointillée entre piscine penchue et salon zen des Danois… Sitodi-sitofi. Le lendemain, le beau ténébreux remplat sa piscine avec de l'eau penchée et lorsque le niveau fout suffisant et les gosses lâchés dans le milieu aqueux, le penchant naturel de l'eau s'en fut gaiement tsunamiser dans le danois jardin et de là au salon design suédois au mépris de toute frontière. Avec les petits canards et les baballes de couleur!

Les Danois n'avaient rien vu venir… Pour le coup, c'est eux qui étaient tétonnés! Et vous voudriez dépenser de l'argent pour aller vivre ça au loin quand on peut l'avoir à portée de brasse chez soi? Tsss… nami!  *:->)

00:37 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : piscine, tsunami, domicile, humour |  Facebook |

13/12/2007

TV Vaudeville ou interville?…

MN-télé101L

Il y a quelques mois, la télé est retournée à l'état sauvage. Réparer? "Une télé de dix ans? Vous n'y pensez pas! Ça va vous coûter une nouvelle, etc." On avait oublié ça jusque samedi passé où on s'est souvenu que la télé existait. Ma femme est partie en acheter une avec mon fils. Un coup de tête parce que moi, j'étais un peu grippé. Or, vous ai-je déjà expliqué que ma femme est une femme? Elle vous dit: "je suis au magasin, nous sommes deux à vouloir prendre la dernière en solde, alors dépêche toi de me répondre: je prends du plasma ou LCD? Et HDMI c'est important? Et Full HD ou HD ready, et…"  etc. que des obscénités techniques. Et quand vous lui dites que vous devez vous renseigner ou comparer, elle vous traite de nul et vous raccroche au nez en se demandant pourquoi elle vous a épousé.

L'ennui c'est que l'image de la nouvelle télé était tellement mauvaise que lundi, j'ai tout remballé au magasin. Remballé c'est le terme d'ailleurs… Pas évident. On en a choisi une autre mon fils et moi. Il était 19:30 quand ma femme téléphone: "où êtes-vous, j'ai oublié mes clés ce matin —à cause de vous— et je suis devant la porte de la maison, magnez vous" et elle raccroche. Chez ma femme c'est surtout la façon de raccrocher qui est signifiante, plus encore que les commentaires.

Là, sous stress, on s'est dépêché de choisir une autre télé et quand on l'a enlevée, la dame macédonienne qui me livrait une grande boîte a ajouté avec un sourire sadique: "à transporter debout im-pé-ra-ti-ve-ment sinon la dalle de verre va casser" et elle m'a fait les gros yeux. Nous étions là avec le break de mon fils et une caisse qui devenait de plus en plus grande en approchant de la voiture… Et définitivement plus grosse que la voiture quand elles se sont retrouvées face à face…

Après un combat acharné pour faire comprendre à la caisse qu'elle devait entrer dans la voiture, qu'elle était à nous maintenant et qu'on l'avait payée, et démonté tout l'arrière de la voiture, nous nous sommes trouvés à la démonter cette foutue caisse. Non, pas le reste de la voiture, la caisse de la télé. M'énervez pas. Tout ça sous la pluie, le vent qui emportait les mousses et cartons, les quolibets des jeunes qui attendaient le bus en flamand et puis le pire: ma femme pendue à son téléphone pour nous prouver que tout était de notre faute.

Ce sont des moments où vous regrettez de ne pas avoir pratiqué le Yoga depuis votre plus jeune âge, d'être téléspectateur, de vous être marié par amour et de ne pas croire suffisamment en une instance supérieure alors que vous êtes en plein châtiment du démon…
Enfin, tout ça c'est du passé, maintenant…

*;->)

15:29 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/12/2007

Prénoms…

Vaga-bondL

 
                            Mon neveu vit en Espagne avec sa mère espagnole et mon frère belge. Tout va bien. Il parle français comme un immigré espagnol avec la voix cassée d'un toréador ce qui ajoute à son charme d'Hidalgo et à son adorable sourire sous deux grandes olives rieuses. Son diminutif c'est Paco. Mais mon frère me dit de l'appeler François, que c'est quand même son vrai nom. Et là je coince, je vous zesplic.

Il y a des prénoms qu'on n'aime plus utiliser. Par exemple, Adolphe, c'était un joli prénom. Mais là, allez savoir pourquoi, plus personne n'est vraiment sensible à sa phonétique… Idem pour Georges depuis que deux crétins de père en fils ont rendu ce prénom impropre à la conversation. Satan est un prénom peu répandu, même dans les banlieues. Normal me direz-vous, on ne… s'attend pas à trouver le diable partout. Adam. C'est viril or on n'en trouve plus! C'est pourtant pas lui qui a touché au pommier! Eh bien, des Eve on en trouve encore! Allez comprendre. Tiens, Mercedes… Vous en connaissez? Même plus chez les danseuses étoiles. Ça ferait smart pourtant. Notez, c'est peut-être ça le problème. Oui, je sais, c'est un rien facile mais j'ai pas pu me retenir. Enfin, plus aucune Mercedes.

Tout ça pour dire que François, après 1981, ça a beaucoup perdu de son charme pour moi, depuis que le Président de la République portative et démontable française a élu celui que Degaulle qualifiait déjà d'arsouille!

Donc les gens trouvent des prénoms exotiques non lestés de surcharges historiques. On a vu apparaître des trucs vraiment bizarres. Alors qu' on lisait Willy et Rita, sur les portières des voitures tunées des années 60, on voit aujourd'hui Yalee en Schnouffi aan boord. Démocratisation oblige, Mercedes a laissé la place à Mégane. Notez, le jour où la  Renault du père tombera en panne, elle risque de se prendre la manivelle dans la tronche, la malheureuse. A moins qu'avec ce genre de prénom, elle se prenne carrément un retour de manivelle social… *;->)
(me prenez quand même pas trop au premier degré, hein…;-)


18:00 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : prenoms, humour |  Facebook |

Chirac nous a quitté…

chirac2L
Il va falloir se rendre à l'évidence, nous le peuple, nous méritons le sort que les politiques nous injectent. Chirac nous quitte. Il ne se représentera pas. L'heure est au bilan. Mais comme le bestiau est malin, il regarde les Français dans la poudre aux yeux et leur fait une déclaration d'amour. Et tout le monde de s'extasier.

Le premier ministre a les larmes du crocodile en direct scoop sur Europe1. Un ministre raconte, ému, qu'il est entré en politique quand Chirac lui a dit "la France t'a beaucoup donné: études, liberté, services sociaux, tu dois donner à la France à ton tour". Ça sonne bien non? C'est beau! Notez, pour Chirac c'est le contraire. Lui, il estimait qu'il avait beaucoup donné à la France et que c'était au tour de la France de lui donner! Mais non je suis pas poujadiste. Je ne fais que noter les proportions dans lesquelles les "frais de bouche" de l'Elysée ont augmenté sous Chirac. C'est pas poujadiste, c'est un constat chiffré: trois fois plus que sous les présidents précédents! Il avait de l'appétit le Chirac!
Eh bien, croyez le ou non, personne ne fait aucun lien… et avec la déclaration d'amour, le bilan passe aux fleurs bleues. Génial!

Mitterrand, c'est pas des frais de bouche qu'il avait mais  de couche. Peut-être estimait-il qu'il avait loupé ses premiers enfants… Ce serait pour ça qu'il a eu un dernier cynisme: demander à sa fille extra-mazarine de cultiver sa mémoire. En tout cas il a fait autant pour la polygamie en France que Pompidou pour l'Afrique avec Beaubourg. D'ailleurs, les premiers enfants de Mitterrand se sont bien vengé sur l'Afrique…

Quand Mitterrand s'en allait à Venise pour son plaisir personnel avec les avions de l'Etat, il se faisait lever la garde présidentielle d'honneur à cinq heures du matin et poser le tapis rouge… ben oui, c'est la couleur socialiste, n'y voyez rien d'autre. Personne ne le voyait mais ça a fini par se savoir. On l'a traité de monarque. Sa succession, elle, ne se cache plus. Elle affiche la couleur: Royale!

Oui, je sais, je suis un peu mauvaise langue. Mais ça coûte quand même moins cher que des frais de bouche!

*;>)

11:02 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/12/2007

Amours bizarres…

AmoursLL


                        Un jour, au Metropolitan Museum de New York, je suis tombé en arrêt devant une petite sculpture de pharaon qui devait faire un mètre de haut. Il était si bien sculpté dans de si jolies formes et son visage était tellement présent et vivant que je l'ai dévisagé longtemps. Puis, comme je n'arrivais pas à le quitter, je me suis dit que j'aimerais le voir de temps en temps. Immédiatement, j'ai été contrarié dans mon intention par la distance qui me séparerait bientôt de lui. Quelques semaines plus tard, j'en parlais à un ami en ajoutant… "mais voilà, il est là-bas et je suis ici". En le disant, je réalisai que j'en parlais comme d'une relation amoureuse. J'étais tombé amoureux d'un pharaon qui vivait à New York… Ça n'arrive pas à tout le monde ni tous les jours!

Il y a quelques mois, dans les Pyrénées, j'allais assister à un théâtre dit de verdure. Je venais de payer mon entrée quand je rencontrai un âne, tout propre, tout joli et souriant. Il était accompagné d'un solide pyrénéen qui allait l'accompagner dans une figuration théâtrale.
J'ai parlé à l'âne. Je lui ai demandé son nom en prenant ses joues entre mes mains. "Il s'appelle Raffarin, comme l'ancien premier ministre français", me dit son compagnon pyrénéen… Facétieux! Mais joli comme nom. Surtout pour un âne! Ça vous a un air de lettres de mon moulin. Et de Daudet à Baudet, il n'y a qu'un pas phonétique.
Instantanément le courant est passé entre nous au point que Raffarin ne voulait plus me quitter. Il me léchait la main, me mordillait les doigts et frottait sa tête contre moi! Bien des choses que mon pharaon new-yorkais n'avait pas pratiquées. Quand j'ai voulu reprendre mon chemin vers le spectacle, Raffarin a décidé d'y aller avec moi et son maître eut du mal à l'en empêcher.

C'est la mort dans l'âne (oui, nous avons tous les deux des cœurs simples) que nous dûmes nous quitter. J'étais songeur. Je ne voyais pas le spectacle. Je ne pensais qu'à cette nouvelle amitié si touchante. Je repensais au pharaon… A ces personnages coups de cœur de mon existence étrange et si éloignés.

Le lendemain, j'ai voulu revoir Raffarin. Mais la propriété qu'on m'avait indiquée était fermée et j'eus beau l'appeler, personne ne vint.

J'ai vraiment des amours bizarres! *;->)

 

12:22 Écrit par Amadeus dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : humour, amour, coeur |  Facebook |

10/12/2007

Dignité humaine

VioloncelleL

 

Il y a dans le merveilleux musée des instruments de musique de Bruxelles (MIM), un violoncelle qui m’a ému aux larmes.
Exposé dans une des superbes vitrines qui lui donnent un air propre et bien élevé, ce violoncelle a été construit avec des planches d’étable et de porcherie roumaines. Ces gens n’avaient même plus une planche digne de ce nom... Les cordes sont en ficelles autour desquelles on a enroulé un vague fil de fer pour les faire sonner.

Je ne sais comment il sonne mais il fait chanter toute ma dignité d’être humain. Né dans la contrainte jusqu’à l’étouffement de toute humanité dans le pays de Ceucescu, ce violoncelle témoigne du besoin profond de faire de la musique, c’est sur et évident. Mais au-delà, il témoigne de la volonté de ne pas faire n’importe quelle musique, sinon, c’est un de ces instruments faciles et évidents pour tous qui aurait été construit.

Non, ce violoncelle témoigne d’une intention culturelle qui va bien au-delà de l’émotion - si grande soit-elle - de la musique. C’est de culture qu’il s’agit ici, de besoin irrépressible de culture et de raffinement. ll n’y a pas plus beau violoncelle au monde et je voudrais qu’il soit joué lors de la prochaine fête de la musique. Pas seulement en mémoire de celui qui l’a construit, mais pour la gloire de cette humanité qui place l’Art si haut.

Je souhaite que ce violoncelle sonne aussi mal que je l’imagine et plus encore pour que l’on n’entende que l’Esprit et la Volonté qui l’ont créé. Il est pour moi un emblême de dignité et de grandeur humaine.
*;->)

http://www.mim.fgov.be/home_fr.htm

18:42 Écrit par Amadeus dans Art | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : art, humour, musique, dignite, coeur |  Facebook |

Ein musikalischer Spass* intestinale…

HommageL

 

                    Samedi matin en me réveillant j'entends que le grand musicien contemporain autant qu'Allemand Stockhausen, était mort. Sans aucun rapport avec l'information précédente pour le moment, samedi midi j'ai mangé de la choucroute avec les saucisses du même nom. Elle était un rien acide et ne dit-on pas qu'acidité et critique sont apparentées?

Le soir nous sommes allés écouter William Christie et les Arts Florissants dans La Création de Haydn. Quelle ironie, pensais-je que d'écouter Haydn le jour de la disparition de Stockhausen… Mais il s'est vengé, je vous zesplic…

Pour ceux qui n'ont pas la stéréo, je précise que Stockhausen qui a pu me séduire dans mes boutonneuses années 60, est un musicien à ranger parmi les cornichons dudit l'ArtActuel. Faut dire que ce qu'il disait sur sa musique était déjà comme sa musique. Jugez vous même:
"Une forme momentanée qui résulte d'une volonté de composer des états et processus à l'intérieur desquels chaque moment constitue une entité personnelle, centrée sur elle-même et pouvant se maintenir par elle-même, mais qui se réfère, en tant que particularité, à son contexte et à la totalité de l'œuvre".
Vous n'avez rien compris? C'est normal. Ce serait même bon signe. Il a aussi composé le helikopter-quartett où les musiciens sont enregistrés en hélicoptère. Ben voyons! Ça évite les problèmes électriques de masse des micros, je suppose. En tout cas lui, il y était bien, à la masse. Une autre de ses grandes idées était de considérer l'attaque des tours jumelles de New York comme une œuvre d'art. Un happening en quelque sorte! Une grande œuvre. Pourtant, cette vision des choses n'avait pas plu à certains semble-t-il… Les gens sont mesquins quand même!

Et là, pendant que William Christie et ses quatre-vingts instrumentistes et choristes nous raffinaient Haydn, la choucroute ingérée à midi a fait resurgir Stockhausen dans le concert. Avec mes Gargouillis et émissions diverses, je suis devenu pour un temps le messager de l'hommage de Stockhausen à la musique de Haydn. Et c'est là qu'à l'insu de mon plein gré, j'ai pu accompagner les raffinements des Arts Florissants tout en ajoutant ma touche critique très personnelle. Notez, la puissance de l'orchestre a couvert les vocalises de mes intestins. Mais je me demande encore qui de Stockhausen, Haydn ou moi-même fut le plus baroque, samedi soir…

*Une plaisanterie musicale, titre d'une œuvre de Mozart où il se moquait des mauvais compositeurs.

*;->)

12:17 Écrit par Amadeus dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/12/2007

Ah ces Suisses…

Ah-ces-suissesL


                        Quand on regarde les profils des sites de rencontre c’est pas compliqué. Tout se passe comme si les femmes se disaient «on va voir s’il est bien pour le reste et si oui: crac crac» et les hommes «on va faire crac crac et si c’est bien, alors on reste!». Bref, la surfesse de contact pose problème.

Donc, je me dis, c’est peut-être propre, enfin propre..., aux habitants de la planète rencontres…

Pour vous aider à y voir clair, je suis allé voir dans la Nature des écologistes. Et là, qu’est ce qu’on s’aperçois-je?
A Bern, en Suisse, le pays des montres en chocolat et des fondues entre banques qui se rachètent l'une l'autre, il y a deux couples d’ours dans deux cages mitoyennes. Au début, pas de problème. L’ourse et l’ours se curent les ongles, s’épouillent gentiment, plongent pour les touristes, mettent des baffes aux cabillauds et puis... crac crac. Comme ils sont longs à la détente l’ourse est heureuse mais ils ont aussi tendance à perdre leur mouillette dans le caquelon... et ça c’est pas terrible, mais enfin.

Or, au bout de six mois, les deux ours commencent à s’embellemèr’der comme dit un de mes amis. Ils ne regardent plus leurs femelles respectives et grimpent dans leurs moignons d’arbres pour aller zyeuter l’ourse de la cage voisine. Puis, ils s’en vont chacun mettre leur profil sur le site de rencontre: «intéressé par une secousse et plus si affinités».

Le Webbe Mastaire du zoo qui doit avoir une glande tue moral s’en aperçoit et décide d’intervertir les maris. Là, ils sont tout re-joyeux, crac crac tout le temps avant de se re-curer les ongles, re-plonger pour les touristes, re-flanquer des baffes aux morues (les vraies), s’épouiller et se remettre à s’embellemer’der. Et qu’est ce qu’ils font? Ils remontent sur leurs arbres et matent à nouveau les femelles de la cage d’à côté. Leurs ex...

Ah, ces Suisses...

Et je vous jure que cette information a été publiée il y a quelques mois! *;->)


16:24 Écrit par Amadeus dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : humour, amour, ours, suisse |  Facebook |

08/12/2007

Progrès, fuyons!

Progrès
Vous aimez rire, moi aussi. Alors allons-y ensemble. Un jour que j'avais organisé une conférence dans le centre de formation d'une grande entreprise américaine, je découvris le portrait du fondateur de l'entreprise suivi d'une de ces citations bien senties comme seuls les gens devenus très riches peuvent en proférer loin de toute réalité:

"Ce que la politique et la philosophie n'ont pas réussi, le commerce international le réussira", sous-entendu… la paix!

Oui… sauf que quand les Chinois nous pomperont tout le pétrole en même temps que tous nos emplois et que le gaz russe ne passera plus par l'Ukraine… eh bien vous verrez les canons se dresser et la merveilleuse organisation du commerce mondial capoter. On veut bien être romantiques sur la beauté du commerce mais faudra pas exagérer. D'ailleurs, voyez la guerre d'Irak qui n'a pas été lancée pour fermer la gueule de canons de destruction massive inexistants mais pour s'emparer de la région et surtout du pétrole irakien avec un bon prétexte. Et nous, Européens, qui avons tant d'idées à défaut de pétrole, eh bien on n'a pas eu l'idée non plus de nous faire une défense digne de ce nom… Ben oui, on est romantique ou on l'est pas… Donc, je ne crois pas que le bel acte de foi du fondateur précité fût à ce point vérité universelle.

Pourtant, on nous refait le coup! Mais avec le progrès électronique cette fois. Et dans le sens contraire… Chez mon pharmacien je demandais un médicament ce matin. "50 ou 20 mg?". Je ne savais plus. Il a tout de suite retrouvé mon dossier avec un large sourire tout fier. Moi je souriais jaune. Certains observateurs des caméras, radars et autres surveillances "pour notre bien" commencent à penser que ce que les dictatures n'ont pas réussi, le capitalisme électronique est en train de le réaliser! Tous fichés, tous traçabilisés, tous surveillés. Prétexte: ce que vous demandez tous, à savoir la sécurité absolue! Normal, si dieu n'existe plus, le paradis c'est Hic et Nunc! Donc, la sécurité devient notre seule obsession…

Vous rêviez de progrès? Oui, sauf qu'il est en train de nous pourrir tellement l'existence que les écologistes on peut-être raison de vouloir nous renvoyer à l'âge des cavernes…  *;->)

17:24 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/12/2007

Un jeu pour tous en voiture…

 Un-jeu-pour-tousL


Ça recommence, on me demande où je vais chercher tout ça! Eh bien, puisque la question de l’inspiration vous passionne, je vais vous donner quelques exemples. Parce que le terme création est mis à toutes les sauces mais on ne crée jamais rien! On ne fait que s’inspirer.

Par exemple, savez-vous ce qui a inspiré les coupoles du Carlton? Eh bien, elles ont été dessinées d’après le gabarit des seins de la belle Othello. Me regardez pas comme ça, voyons! Ah! ça perturbe, hein! Authentique. Je n’ose pas imaginer les attributs mammaires qui ont inspiré le Palais de Justice de Bruxelles… Quant à celle qui a inspiré l’Atomium… elle devait être solidement fantasmatique!

Et le parlement européen de Bruxelles? Les fesses de Mahité préparant un Camembert? Riez pas, depuis que Evelyne Thomas a inspiré la nouvelle Marianne, tout est possible! Et pourquoi pas des entrées de métro à partir de la bouche de Brigitte Bardot? Et le pif de Chirac pour la Pyramide du Louvre? François Hollande pour le palais enchanté d’Eurodisney qui travaille du chapeau? Qui a inspiré la Tour Eiffel? Une anorexique célèbre? Et le Centre Pompidou? Pas évident!
Essayez d’imaginer ce qu’eurent été les coupoles du Carlton si l’architecte avait été amoureux de Jane Birkin… En fait de coupoles, le Carlton aurait l’air d’un chalet suisse!

Mais dites, j’ai un doute, là à propos de fantasmes… Est ce que par hasard les colonnes de Burren auraient été inspirées par Roco Siffredi? Avec tous les états intermédiaires…

Vous le voyez, l’inspiration ne connaît pas de limite. Suffit de faire le rapprochement entre deux choses. On ne savait pas que les architectes étaient aussi fesséti… fa… cétieux.

On a mis un jeu au point avec les petits enfants. En voiture, on cherche ce qui a bien pu inspirer les horreurs qui poussent comme des champignons! Séances de rire garanties! Essayez, vous verrez! C’est fou ce que ça inspire!
*;->)

15:36 Écrit par Amadeus dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art, architecture, humour |  Facebook |

06/12/2007

Humour chinois…

Cible chinoise
J’aime les chinois. Je sais pas pourquoi. C’est un peuple qui m’est sympathique. Et j’adore leur façon de faire des copies de pendules dorées en style Marie-Antoinette mais… en bleu pétrole et doré 6 carats plutôt qu’en cuivre, marbre ou nacre et 24 carats. Effet Hollywoodien garanti. Je suppose qu’on trouvera bientôt des loupiotes qui flasheront. Cette adéquation profonde entre le bon goût chinois et les salons flamands m’impressionne toujours. Mais c’est pas le sujet.

En fait, le boom économique chinois s’est ajouté une plume au chapeau. Il vendent des organes. Oh, vous savez, que la rate soit jaune ou rose, une fois qu’elle est à l’intérieur, moi, perso, je m’en tape. Faut pas pousser la coquetterie trop loin. Alors, les étrangers se pressent pour acheter.
45.000 zorros pour une pièce en moyenne, avec la main d’œuvre. Oui, y faut démonter et remonter, refermer… c’est du boulot.

Les Chinois n’ont pas de problème d’approvisionnement. Je vous zesplic.
Faut vous dire qu’en Chine, ils ont conservé la vieille tradition de la peine de mort pour les condamnés. C’est moins cher pour l’Etat et ça rapporte alors que nous, on est là à ergoter. Mais dites moi, un foie par exemple, autant le donner à quelqu’un qui mérite de vivre avec plutôt que le laisser à un méchant délinquant qui fait rien qu’à embêter la Société en demandant toujours plus de liberté! Ben tiens! Et voilà pourquoi les Chinois revendent les pièces aux Occidentaux qui en manquent parce qu’ils ont aboli la peine de mort sans réfléchir.

Pour de la bonne pièce détachée, il faut faire attention quand on descend le condamné. Oui, parce que ça se fait au revolver. Donc, coco, tu orientes le revolver selon un angle de 18 degrés et tu tires sans abîmer les pièces, hein! Et il tire… Jusqu’ici c’est pas drôle et je ne vous imagine pas en train de vous tordre de rire sur votre tabouret. Mais ça vient.

Les Chinois ont beaucoup d’humour! Je dis ça parce que j’entends dire par ci par là qu’ils en sont dépourvus. Rien de plus faux. Le Chinois est enjoué et a un humour très fin. La preuve: un ami chinois, hihihi, m’a signalé que, hihihi, en Chine, quand on avait flingué un condamné, on envoyait, hihihi, la facture de la balle à la famille, hohoho…! Ben oui, y a pas de petit profit! Et à jeter l’argent pas les fenêtres on irait pas très loin!
En ce qui me concerne, je crois qu’il reste du chemin à faire pour les droits du lomme en Chine… C’est là que vous pouvez vous marrer. Quoi, ça vous fait pas rire?…  *;->)

11:58 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : chine, humour, organes |  Facebook |

05/12/2007

Arrêtez, je me rends…

Trois cuistres
Vous achetez un pot de yaourt en verre, vous avalez le yaourt et vous éconduisez le verre côté poubelle. Normal. Vous achetez des œufs dans un carton marrant, vous avalez les jaunes et blancs et vous jetez le marrant. Normal. Vous achetez un pot de confiture avec une jolie étiquette de sorcière, vous souriez et jetez le pot après vous être tartiné la confiture. Normal! Vous recevez un mailing des Trois Cuistres qui vous dit "Bravo Madame Bidochon, vous avez gagné une Rolls Royce et une année de vacances dans votre nouvelle maison que vous avez aussi gagnée à Tahiti… c’est rien que pour vous, on vous a choisie rien que vous, comme vous êtes avec tous vos défauts rien que pour vous faire plaisir! Rien, vous devez acheter, comme on dit en flamand! C’est uniquement pour vous changer de votre "bête vie" comme on dit en belge. Vous haussez les épaules et épluchez vos pommes de terre sur tous ces papiers cons.

Pas ma femme!

Lorsque ma femme a quitté ses Pyrénées natales dans les années 70 pour venir vivre en Belgique, elle a vécu le choc de la publipromotion. Elle n’avait jamais vu ça. Elle a répondu pour la Rolls et le voyage à Tahiti, aux promesses du magazine Pestachats et à tout ce qui passait! Elle croyait avoir épousé un Prince Charmant chez qui se concentraient tous les cadeaux des fées. Moi, je renvoyais les gadgets idiots qui constituaient un premier pas vers le gain royal. Mais je dois aussi gérer les 3.500 pots de yaourt en verre jamais jetés et une collection de cartons à œufs qui fait plusieurs fois le trajet entre sol et plafond du garage. On croule sous les sacs plastiques ou papier, les jolies étiquettes de tout ce qu’on a acheté avec étiquettes depuis 1970, et on ne passe toujours pas nos vacances à Tahiti en Rolls ni même en Twingo. On a 25 mini-postes de radio fabriqués à Hong Kong en plastique recyclé qui crachotent… trois yaourtières, 15 agendas électroniques multi-fonctions, bref, tous les cadeaux idiots annonciateurs de Tahiti des Trois Cuistres et d’autres.

Je fatigue, là… C’est pourquoi je demande humblement à Pestachats, Trois Cuistres et les autres de me lâcher les baskets, de cesser de jouer avec les nerfs de ma femme et de venir vider mon garage… Merci d’avance! *;->)

Cher lecteur. J'écris à "l'aveugle" tant que vous ne vous manifestez pas. Un simple vote quel qu'il soit suffit pour me dire que vous avez lu… Et c'est complètement anonyme. Merci d'y penser. N'hésitez pas non plus à commenter! Plus on est de fous… ;-)

17:42 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

04/12/2007

Wolfgang Amadeus Bozart…

Wolfgang-Bozart
Faut que je vous raconte. Je suis un passionné des belles choses. J’aime le génie humain, la finesse d’esprit, l’intelligence créative. Vous vous en seriez déjà un rien douté. Mais si je suis admiratif devant la beauté des raisonnements de Voltaire ou Kant, si j’admire Einstein, si je reste pantois devant Proust ou Satie, tous ces gens viennent d’être relégués au rang d’amateurs… Parce que si j’estimationne ces grands esprits, je n’en reste pas moins fasciné devant la beauté de l’inutile des grands du cirque.  Restez pas là les yeux ronds, je vous zesplic.

Un gars embrasse sa femme, ajuste sa cravate et s’en va prendre sa voiture pour aller au bureau de grand matin. Il monte dans sa voiture, met le contact et la bagnole s’effondre de l’avant droit…
Sous l’essuie glace, un petit mot qu’il découvre alors: j’y suis désolé missieu mais j’avais absolument bisoin d’une roue et je l’ai empruntée de votre voiture. Mais… je vous la rerendre demain…
Le type râle un coup, met sa roue de secours et s’en va raconter l’histoire à ses collègues de biro. Le lendemain matin, il re-lèche sa femme, reprend son attaché-caisse et reva vers sa revoiture. Surprise: la roue était revenue, posée contre la voiture. Parole, le mec! Et sous l’essuie-glace: mille merci! J’avais bisoin roue mais la voilà et pour faire pardonner moi, voici aussi deux places de concert pour aller écouter Bozart!

Le type un rien décontenancé, remet sa roue en place et suggère donc à sa femme de l’emmener au concert écouter Wolfgang  Zapateus Bozart dans la salle du même nom. Ils s’en vontent donc et passent une très agréable zoirée. Ça va, vous suivez? Bon… C’est là que ça se corse, comme disent les Siciliens qui sont mauvaise langue.

De retour à la maison, après un petit verre de détente à la sortie du concert, ils découvrent que leur maison est aussi vide qu’un frigo après le passage d’un ado…

C’est pas beau ça? C’est pas du grand génie humain? C’est pas plein d’imagination, ça? Moi, je reste admiratif. Alors, excusez-moi, mais Einstein, Kant, Arsène Lupin, Bozart en personne et même notre ministre des finances, ils peuvent aller se refringuer! Trop beau comme coup!

Skon peut-être cons hein, nous…  *;->)

 

Cher lecteur. J'écris à "l'aveugle" tant que vous ne vous manifestez pas. Un simple vote quel qu'il soit suffit pour me dire que vous avez lu… Et c'est complètement anonyme. Merci d'y penser. N'hésitez pas non plus à commenter! Plus on est de fous… ;-)

22:34 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

J’ai eu la peur de ma vie…

Mother
Hier, nous sommes allés promener avec ma fille, son fils de quatre ans. Je suis parti en toute innocence dans cette promenade à Tervuren. Je profitais du soleil et m’amusais de la petite main de mon petit-fils dans la mienne. Sympa.

Ouais… sauf que ma femme et ma fille n’ont eu de cesse de radiographier l’environnement façon James Bond qui utilise un détecteur où tout est vu en vert et noir avec des petites cibles qui font bip bip quand elles touchent un objet de leur puissante vision. Et là, tous ces arbres innocents, des parapets ornés, ces marches d’escalier douces pour faire descendre de longues robes du passé, ces innocents sapins, cet étang de 30 cm de profondeur, ces petits graviers blancs, tout était en train de clignoter orange, rouge avec des flashes «danger» en grand. J’étais terrorisé!
Tout ce que je faisais s’appelait danger. Dès que je voulais jouer un rien avec mon petit-fils, les deux femmes me traitaient de fou dangereux inconscient, preuve que j’étais bien un homme! Moi qui en cherchais une depuis longtemps, elles l’avaient trouvée!
A les croire, il fallait grillager tout ça et nous faire suivre par une unité de réanimation de la croix rouge. On ne sait jamais. Bref, mes femmes sont atteintes par la grippe sécuritaire

J’ai fini  par l’enlever, mon petit-fils, et à m’enfuir avec lui dans le sous bois pour que cet enfant puisse expérimenter le plaisir d’être un peu Tarzan cinq minutes. Parce qu’après, les nanas vont lui jouer Jane et s’en détourneront si il sait pas faire Tarzan un chouillat! Faut penser au futur de ce gosse parisien qui sait à peine galoper à force de se cogner à la nounou ou aux grilles du square. Je l’ai ramené un peu crotté mais avec des joues bien roses et un moral de superman.

Rentrés à la maison, je me sers un café, j’attrape une bouteille de lait dans le frigo et m’en verse un peu. Ma femme voit ça, elle tombe en offusquement! J’avais pris le lait du petit. Ah? Oui et alors, c’est du lait, non? «Mais non, malheureux, c’est du lait de croissance». Là, j’ai vraiment paniqué, parce qu’avec mon mètre nonante, j’ai craint le pire et j’ai foncé au centre anti-poison!

Y pas à dire mais on est complètement devenu marteau avec le dieu sécuritaire… On va tous finir vaches folles avec les radars, la sécu et le reste! *;->)

Cher lecteur. J'écris à "l'aveugle" tant que vous ne vous manifestez pas. Un simple vote quel qu'il soit suffit pour me dire que vous avez lu… Et c'est complètement anonyme. Merci d'y penser. N'hésitez pas non plus à commenter! Plus on est de fous… ;-)

 

15:43 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : securitaire |  Facebook |

03/12/2007

Onomatapées…

Onoma
Vous recevez une enveloppe d’une société que vous avez jamais vue. Elle s’appelle Vivlavie par exemple. Vous vous apprêtez à la jeter avec les tracts électoraux et les folders promotionnels de Balhaize quand vous êtes intrigué par la couleur d’un document rouge à l’intérieur… Paf! Un bordereau de paiement! Une assurance! Bris de Ménage… Ah? Jamais vu! Kekseksa?  Vous téléphonez et vous vous faites engueuler!
Ben oui, ils vous ont écrit pour vous dire que la compagnie suisse Winterstuud où vous avez souscrit une assurance il y a 30 ans en responsabilité familiale, s’appelle désormais Vivlavie et la police responsabilité familiale s’appelle désormais Bris de Ménage pour couvrir aussi les scènes du même nom. Et puis, tant qu’à faire, le tarif n’est plus de 100 mais de 200 zorros… Ah…

Notez, il y a pire. Ceux qui s’appellent MAF! PIF, PAF, MAHIFFE et autres onomatapées façon fautes de frappes…

On vous avait écrit mais qu’est ce que vous pouvez faire avec ça: l’afficher à côté de votre boîte aux lettres ou passer la matinée à vous auto-suggestionner: Winterstuud est devenu Vivlavie! Winterstuud est devenu Vivlavie! Winterstuud est devenu…
Vous répétez ça 200 fois… Basta, on n’a pas le temps, non? Et puis c’est pas seulement votre assurance, mais toutes les assurances, les banques, les trucs mutuels qui changent de nom comme de petite culotte. Incroyable! Même la compagnie des eaux a changé! CIBE devient Vivaqua! Même les Beaux-Arts sont soldés Bozar! Tu parles d’une onomatapée!

C’est ce qui m’a donné l’idée d’en faire autant. Je vous zesplic. Vous écrivez au fisc pour lui signaler que désormais vous ne vous appelez plus Tartempion mais Grogateau. Puis, six semaines après quand ils vous envoient vos papiers vous les renvoyez en prétendant que vous avez changé de nom encore et que vous vous appelez désormais Babahorhum. Avec un peu de chance vous arriveriez à les rendre fous, non? Vous recevez une contredanse envoyée à Tartempion Marcel et vous leur dites «je m’appelle bien Marcel mais pas Tartempion!»

A votre avis, quel sera le nouveau nom de la Belgique après les nouvelles élections? Je suis inquiet, là…    *;->(

  Cher lecteur. J'écris à "l'aveugle" tant que vous ne vous manifestez pas. Un simple vote quel qu'il soit suffit pour me dire que vous avez lu… Et c'est complètement anonyme. Merci d'y penser. N'hésitez pas non plus à commenter! Plus on est de fous… ;-)

17:22 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : assurances, marketing |  Facebook |