07/01/2008

Grippe pas fière…

GrippeL

 
                                C’est dans la famille… Ma grand-mère déclara un jour «j’ai tout! Il n’y a rien que je n’ai pas»! Mon père était un peu dépité! C’était un cas d’hyponchondrie majeur! Mais ma mère n’est pas mal non plus. Un bobo chasse l’autre et l’ennui c’est que, lorsqu’elle a un mal réel, on met toujours un peu de temps avant de la prendre au sérieux…

Faut vous dire que ma chère vieille maman de 80 ans est une femme toujours élégante qui déclare qu’elle voit son corps vieillir mais qu’elle a toujours 20 ans dans sa tête, que rien ne change… Je suis pas convaincu. Je vous raconte.

Un jour, elle regarde par la fenêtre et voit un grand oiseau un peu recouvert de neige, qui tente de relever la tête… qui retombe. Puis à nouveau la tête se relève et retombe… Elle ajuste ses lunettes et à nouveau, l’oiseau tente de relever la tête avec beaucoup de difficulté. Elle observe le manège pendant une heure avant de se décider à appeler la maréchaussée… Elle hésite… Mais les mots lui reviennent en tête: «n’hésitez pas… si quelque chose vous semble bizarre chez un oiseau…». Comme elle habite près des étangs de Tervuren où nichent pas mal de volatiles dont des oies du Nil, elle décide d’y aller. D’aileurs, elle ne se sent pas trop bien… Et si… Elle appelle résolument!

Deux grands flics se présentent avec tout le déguisement flic plus une caisse et des gants. Ma mère les emmène à la fenêtre de sa chambre. L’oiseau relève toujours la tête pour la laisser retomber lourdement sur le sol. C’est sur, c’est un oiseau qui a la grippe aviaire! Mais les flics écartent leurs moustaches pour mieux voir et concluent qu’il s’agit d’un sac en plastique qui, soulevé par le vent, agonisait!… Pauvre sac plastique! Quelle vie! Déjà qu’ils doivent porter des tonnes de produits qui vont du yaourt à la patate mais, en plus, ils se voient méprisés dans des rôles de sac poubelle pour finir par ce supplice infini: une carcasse qui ne se bio-dégrade pas et qui erre plus de cent ans au gré du vent… Quel destin! Mais si en plus ils doivent contracter la grippe aviaire… et si en plus ma mère se met à s’occuper des bobos des sacs plastiques…

Bref, j’en ris avec elle. Mais elle ne rit pas et me dit «et si j’avais des problèmes mentaux? Tu sais, ça ne m’étonnerait pas, parce qu’avec tout ce qu’on entend sur la vache folle, et moi j’ai quand même mangé pas mal de viande…» etc. Et c’était reparti! Notez, vache folle, ça risque bien de devenir plausible… à terme! Degaulle disait que la vieillesse est toujours un naufrage… Nous aimions les mots d’enfants, il va falloir maintenant que nous aimions ceux de nos vieux parents…
*;->)

17:54 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : grippe, personnes agees, humour |  Facebook |

Commentaires

Pas de précipitation C'est sûrement plus un problème oculaire que mental. Ne sautez pas à des conclusions blessantes.

Écrit par : Ben | 07/01/2008

Quand ma mère m'attrape, je suis comme un boxeur dans les cordes. Mama, s'il te plaît! Ce n'est pas une course contre la montre!!!
Parla piu piano( c'est le début de la chanson "il Padrino")tu vas t'étrangler!
Calme-toi, asseyons-nous et pas plus de 3 phrases à la minute... comme ça, je peux prendre mon élan pour te répondre...
Longue vie à nos mères, Amadeus!

Écrit par : Tony | 07/01/2008

Ouaip… …la mienne m'enterrera en tout cas!
*;->)

Écrit par : Amadeus | 07/01/2008

Heu...on reste longtemps le fifils de sa m'man !
C'est plus grave chez les garçons...les mères ne veulent vraiment pas couper les cordons.
Quand elle ne sea plus là, elle te manquera
(je sais, c'est super con de dire ça...mais vrai)
;-)

Écrit par : Aline Amball | 08/01/2008

Les commentaires sont fermés.