10/01/2008

Mon enfoiré de médecin!

EnfoiréL

 

                            Mais pourquoi grands dieux, faut-il que chaque fois que je rencontre quelqu’un ce soit un spécial? J’arrive pas à rencontrer un type normal. Même mon fils est spécial. J’aurais pas pu en faire un normal. Notez, moi-même… mais c’est pas le sujet. Et mon médecin est carrément fou. Je vous entends déjà d’ici: «quittez le tiens!» Oui, je veux bien mais il un bon diagnostic et puis il me fait marrer. Un original.

Comptez pas sur lui pour la prévention. Il ne connaît pas ou il s’en fout. Un jour je lui ai demandé pour voir, comme ça, combien de vin je pouvais boire par jour: «dépassez pas trop une bouteille». Ma femme a demandé à sa doctoresse ce qu’elle en pensait et elle a avalé son stéthoscope d’indignation! Son cabinet est un foutoir pas possible. Il y a des médocs jusque sous sa table et sur la dite table une pile d’un mètre de haut de documents. Impossible de lui redemander vos analyses du mois passé, elles sont déjà enterrées.

Et puis, dans sa salle d’attente cuisine cave, il y a un gigantesque aquarium avec… un serre joint pour l’empêcher de couler. Depuis cinq ans… Doit faire propre chez les poissons… Alors, quand je suis seul dans sa salle d’attente, je desserre légèrement le gigantesque serre joint et l’eau commence à suinter sur ses vieux magazines pourris aux mots croisés tous complétés. Je lui dis «vous avez vu? Ça commence à couler!». Il hausse les épaules et resserre la vis.

L’autre jour, il m’invite à entrer dans son cabinet pour une prise de sang et dit bien fort : «ah, je vais vous faire mal aujourd’hui pour votre prise de sang parce que je n’ai plus que des vieilles aiguilles». Puis, dans son cabinet, il ajoute à voix basse en se marrant: «le gosse qui est dans la salle d'attente  vient aussi pour une prise de sang, alors je lui fais un peu peur». Et il se marre!

Le salaud! Le salaud! Il s’amuse à terroriser ce pauvre gosse. Invraisemblable! Ce garçon de 10 ou 12 ans qui avait l’air si mignon et si penaud va avoir une belle idée de la médecine! Et là-dessus mon médecin commence à ne pas m’écouter, à me demander où j’ai le cancer cette fois, etc. Puis il me parle de ses copines histero et pas histero, me fait de la théorie là-dessus et pendant ce temps là il me soigne pas. Donc, je lui rappelle que je suis là pour qu’il me suce le sang et pas pour écouter sa presse pipole.

Et le voilà qui sort une seringue (neuve sinon, je fuyais), des flacons et une bande en caoutchouc d’avant guerre et se prépare à me piquer le bras. Je l'arrête: "attendez, vous avez déjà fait ça d'autres fois?". "Arrêtez vos bêtises, me dit-il" et il pique.
Alors, pour aider le pauvre gosse de la salle d’attente, je me suis mis à hurler comme un putois qu’on égorge pour faire fuir ce malheureux. Je hurlais autant que je pouvais, si bien que la copine du toubib est descendue pour voir ce qui se passait et le gosse en a profité pour s’échapper!
But atteint!

Du coup, il rigolait plus, le toubib. Je lui avais fait perdre un client! Pas content le plombier seringueur! «Non mais ça va pas?». Je l’ai menacé de dévisser un peu plus l’aquarium en sortant pour qu’il me laisse sortir mais je redoute plus que jamais le résultat des analyses! Va falloir lire entre les lignes, j’ai l’impression!  *;->)

19:11 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : medecin, humour |  Facebook |

Commentaires

Très drôle ! M'es avis que tu n'aimes pas trop les piquouses...

Écrit par : CCRIDER | 10/01/2008

Hihihi excellent !
J'arrive ici plutôt par hasard et je reviendrai... mais pas par hasard !
A bientôt

Écrit par : Mél@ | 10/01/2008

sympa tres sympa meme ton blog.
c'est tres rafraichissant de parcourir ton blog
je repasserai

Écrit par : michel | 10/01/2008

piqué tu l'étais déjà quand même non ?

;-)

Écrit par : Martine | 11/01/2008

Les commentaires sont fermés.