31/01/2008

Angleterre, pays arabe!

Angleterre-arabeL


                        Ça fait un moment que j’essaie de vous convaincre que la Belgique est un pays de pygmées mentaux mais je crois que je ne suis pas compris. Pourtant, quand on voit Michel Daerden… Mais bon, ça va, je n’y reviens pas. Et je suppose que vous n’allez pas me croire non plus pour l’Angleterre qui est un pays arabe perdu dans la mer du Nord à l’inverse de Lawrence d’Arabie qui était un Anglais perdu dans le désert…

Partez pas, j’ai les preuves! Attendez au moins de les avoir parcourues, que diable! Bien qu’à ce stade-ci mon provider internet me prie d’insérer «les commentaires de ce monsieur ne reflètent pas la pensée de la société Provider ni celle de ses employés» —voilà qui est fait—, je vous livre ma pensée… Enfin, pensée… Je vous zesplic.

L’Angleterre est un pays arabe. C’est pas évident au premier abord, mais vous me connaissez, je ne recule devant aucune opinion courageusement loufoque. Ne m’interrompez pas avant d’avoir lu la fin, d’accord?

Les Anglais boivent du thé, comme les Arabes. Déjà, ça devrait vous mettre la puce à l’oreille. Mais c’est pas une preuve suffisante. Bon. Les Anglais adorent la menthe comme les Arabes. Bizarre, non? Ils en foutent partout! Jusque dans le chocolat! Pas suffisant? Bon bon, je continue: les Anglais roulent dans des voitures de rois nègres: les Rolls Royce, comme les Arabes… Ah! Vous y aviez pensé, à celle-là? Toujours pas convaincu? Les Anglais ont du pétrole comme les Arabes… Fort comme argument, celui-ci, non? Ils adorent le mouton comme les Arabes. Vous ne me croyez toujours pas? Vous seriez pas un peu de mauvaise foi, vous?

Bon, plus fort, les Anglais foutent rien! Ah… Là vous commencez à me croire, non? Attendez cet argument-ci: ils sont faux culs! Perfide Albion… Ah, là, je sens que j’ai votre adhésion! Plus besoin d’autres preuves! Surtout si vous avez quelque origine française.

Bon, ben là non plus j’ai pas réussi à convaincre? Pourtant je voulais encore vous dire pourquoi les Américains sont des communistes qui ont réussi! Vous ne me croyez pas? Pourtant, ils sont standardisés d’un bout à l’autre, parlent la même langue, ont la même monnaie, bouffent la même chose, sont tous obèses! Le communisme, quoi! Mais réussi… Enfin, réussi… Disons qu'ils survivent mieux que l'URSS.
Je me demande quand même si ça vaut mieux de le réussir que de le rater… C’est pas une bonne vision que j’ai moi?

C’était mon quart d’heure de racisme pas ordinaire! Juste pour me faire mal voir. Comme ça, par pure provoc! Ah, ça fait du bien quand même!

*;->)

15:52 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : angleterre, humour, humour, angleterre |  Facebook |

30/01/2008

Mon libraire m’en fait voir de toutes les couleuvres…

Libraire-2L


                     J’adore mon libraire. Mais je vous garantis qu’il n’a jamais ouvert un seul des livres qu’il vend... Son langage est un vrai labyrinque, jugez-en plutôt. Voici notre conversation de samedi...

- Comment ça va?
- Oh, je ne sais pas si ça va mieux ou moins mal. J’ai un l’homme bago à cause de mon Boldy Building.
- Mes sincères convalescences, dis-je...
- Merci... Et puis je travaille trop et Brigitte en compatit. Ça fait deux ans que je sors ensemble avec elle mais je crois que j’en ai sa claque. L’autre jours je suis rentré jusqu’à trois heures du matin et elle m’a sorti hors de moi. Elle va pas durer ça longtemps d'ailleurs. Pourtant moi je ne fais qu’un peu de bac minton avec les copains mais ça lui déplaît. J’en ai vu de toutes les couleuvres avec elle et je ne veux pas me laisser mener par le bout de la baguette. Je ne suis pas le genre à foncer les yeux baissés mais là je vais pas résigner sur les moyens si ça continue à durer.
- Oui, dis-je mais ça va s’arranger...
- Vous savez, qui aime bien chatouille bien. Je me souviens avoir été frappé par les baffes que recevait mon frère dans le temps. Mais ça portait ses fruits! Brigitte croit qu’elle va avoir le dernier mot pour rire avec moi... mais ça... D’ailleurs, j’ai vu un gars qui lui tourne autour et je me demande... Parce qu’il ne la laisse pas insignifiante, je crois. Un type que je ne connais pas qui vit sur un grand train de pied. Je crois bien qu’il vit d’expéditifs mais il dépense... Il me dévisage toujours de la tête aux pieds... Jamais un mot plus bas que l’autre mais incapable de dire quelque chose à bon essieu.
- Et que dit Brigitte?
- Je lui en ai parlé pour lui montrer que je me doutais... mais à aucun moment elle n’a perdu les pieds. J’ai fait des yeux et des mains pour essayer de savoir parce que je veux pas d’un troisième larron à la charrette. Elle me dit que ce ne sont que des qu’en dira-t-on mais moi je vois ça assez sceptique. Ça suffit plus qu’assez. Elle me trouve trop casernier, je crois.
- Bah, Brigitte est mignonne et vous êtes un peu jaloux, non? Il ne faut pas voir le mal partout, c’est qu’elle vous aime!
- Ah oui? Un jour, je l’ai trouvée à la maison, le mec. Il picolait dans les plats, riait à gorge d’employé comme s’il avait bu de la portion magique et avait envie à mes frites du souper. Je lui ai dit que ça durait trop de temps, cette histoire et croyez moi, il est parti sur les rouleaux de chapeau jusqu’au moment où j’ai dit que cette affaire ne me plaisait pas. Mais Brigitte c’est comme la chèvre de Monsieur Fugain. Elle rêve que d’aller voir ailleurs si j’y suis pas. Vous croyez que j’exagère?
- Non, je crois simplement que vous vous aimez tous les deux et c’est ce qui vous rend un peu jaloux, non?
- Ah, je ne sais pas, mais c’est toujours intéressant d’entendre une fois une autre cloche...

Et allez, je bouffais de rire à nouveau! Bon, j'ai un peu regroupé toutes les expressions qu'il m'a sorties depuis des mois, mais il parle vraiment comme ça!  Etonnant!   *;->)

23:45 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : libraire, culture, humour |  Facebook |

29/01/2008

Chien de con…

Chiens-de-conL


 
                Emission sur les animaux et les personnes malades, détenues, handicapées, autistes aujourd'hui... Une fois de plus, les labradors... parce qu’ils aiment rapporter, faire plaisir. Je suis toujours fasciné de voir à quel point les chiens ont été capables de s’adapter! De l’âge des cavernes au break 4X4 et aux appartements parisiens ocre rose style bonbonnière, i
ls nous ont suivi. Et ils nous comprennent sans doute mieux que nous ne les comprenons... Ils nous écoutent et communiquent avec leurs oreilles, leurs froncements de sourcils, leurs déplacements, la position de la tête, l’expression de la queue.

Une fois de plus apparaît l’importance de la relation avec l’animal qui calme le rythme cardiaque et apaise les êtres. Le chien reconstruit les soldats traumatisés, aide les médecins, les policiers qui questionnent des enfants ou cherchent de la drogue, il ré-équilibre l’enfant ou le dépressif, voire l’alzheimer. Après les chiens policiers, on a eu les chiens d’aveugles, chiens de malentendants...

Tiens, ça me donne une idée. A quand les chiens de cons? Pour empêcher de faire des conneries! Empêcher de devenir politicien, écolo, etc. Pour moi, chaque politicien devrait recevoir un chien de con.

Il faudrait choisir une race plus attentive et plus sévère que le Labrador. Un berger allemand? Je ne sais pas. Il faudrait l’éduquer pendant dix ans et ne pourrait servir que pendant trois ans parce que le traitement de la connerie demande un long apprentissage pour dépister l’ampleur des possibilités... Et comme le chien ne vit pas vieux...
Le chien de con mordrait le politicien à la main droite chaque fois qu’il voudrait faire une loi pour notre bien, lui attraperait le mollet chaque fois qu’il ferait une promesse démagogique. Il le plaquerait au sol dès qu’il envisagerait de prendre une mesure idiote. L’ennui c’est qu’il en faudrait tellement que le volume de crottes augmenterait de beaucoup. Mais sans doute pas plus que les conneries de politiciens... Hmm, à évaluer. *;->)

23:08 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : chien, humour, con, politicien |  Facebook |

28/01/2008

Le cri de la femme blanche…


Cri-femme-blancheLL

                                       Vous avez vos papiers? Plus de 18 ans? Non, je vous demande ça parce que c’est réservé aux plus de 18 ans aujourd’hui. Si vous sucez encore votre pouce et rien d’autre, passez votre chemin. Ceci surtout pour les dames... Enfin, je vais cesser de tourner autour du pot... on va y aller tout droit, je vous zesplic.

Mon frère... oui, toujours lui, connaît bien l’Afrique pour y avoir vécu et travaillé une assez large partie de sa vie. Il a toujours aimé mais admet volontiers qu’il y faut une solide dose d’humour... Et comme chacun sait, la vie des gens n’y est pas facile et même trop souvent dramatique. Mais les choses peuvent y être parfois très drôle. Ainsi, un jour, mon cher frère est accosté par une jolie Congolaise qui lui dit aussi net:

- Paaatrrrron! Je suce et je fais le cri de la femme blanche!

Mon frère s’arrête net! Ah? Intéressant!
Effectivement... je sais que la publicité et les arguments de vente sont parfois très vigoureux, que leur créativité ne connaît pas de limite! Mais quand même! Ici, l’offre dépassait nettement la demande! Ça frisait la promesse abusive! Pas une promotion ne se serait risquée si loin sans conditions générales de vente! Vous savez, la petite ligne qui dit «offre soumise à conditions» et plus bas: «tous les litiges seront réglés par le tribunal de commerce et Maître machin sera seul compétent», tout ça dans un texte en corps six. Ici c’était en corps sexe! Du vrai! Elle lui proposait son opulente poitrine comme un étalage de fruits africains... et je vous parle pas du callipyge.

Bon, la succion, tout le monde sait ce que c’est, je range mes crayons, pas besoin d’un dessin. Mais, le cri de la femme blanche, c’est différent! Qui peut nous éclairer? J’ignorais... que la femme blanche avait une note colorée différente du blues de la femme noire! (j’ai repris mes crayons de couleur... vous suivez toujours?) Porterait-elle en soi une musique nouvelle pour ranimer le Jazz?

Serait-ce directement lié au point G que vous cherchez toutes avec perplexité, Mesdames, parfois même pendant les heures de bureau?
Schuloff qui a écrit une œuvre pour cris amoureux... aurait-il noté autre chose que des Oiseaux dans la Charmille?

Mon frère n’a pas saisi l’offre qui lui était faite mais depuis lors, moi,  je suis à la recherche du cri de la femme blanche au fond des bois ou non avec mon diapason! L’une d’entre vous peut-elle nous éclairer?  *;->)

17:24 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : femme, sexe, cri, humour |  Facebook |

27/01/2008

L’Homme Moderne étonné…



Homme-moderne-HH

 Le catalogue de l’Homme Moderne, vous connaissez? Qui ne l’a pas reçu par correspondance… Ce machin est un vrai délice pour qui veut se faire une idée de la frustration de nos contemporains si l’on en juge par les arguments commerciaux et les motivations qu’il utilise pour transformer l’homme en James Bond triste…

D’abord, tous les objets sont à l’énergie solaire, digital, automate, magnétique ou ont une «précision atomique»… On fait pas dans le banal. Voilà qui place d’emblée l’Homme Moderne dans le futuresque.

Ensuite, l’Homme moderne est Menacé. On lui propose des kits de survie idiots qui vous permettront de tuer un bison «en un clin d’œil» en cas de faim, des chargeurs universels (ils peuvent recharger virtuellement n’importe quoi mais sont gros comme des aspirateurs… faut se le transporter), des lampes de poche qui fonctionnent «théoriquement 100.000 heures» ou des alarmes qui peuvent «vous sauver la vie». Oui, à condition de se trimbaler avec une demi tonne d’équipement en poches et de se souvenir des fonctionnalités de chacun… Il faut dégainer le bon au bon moment! Vous achetez un couteau à tuer le bison et il ne vous manque plus que d’avoir très faim et tomber sur un bison sur le Ring de Bruxelles! Sinon, qu’est ce qu’il vous pèse votre super-couteau en acier trempette dans la popoche. Et vous vous ennuyez, déçu par votre bidule si inutile. Quel regret que le monde ne soit pas plus menaçant!
La  menace exige qu’on renforce la toute puissance de notre Homme Moderne! L’aspirateur est d’une «puissance cyclonique infaillible», le parka est une «arme redoutable contre le froid» (c’est plus vous qui tremblez, c’est le froid! Fortiche!), la torche «qui fera trembler l’obscurité» est à ranger à côté de la «perceuse à dégainer» devant le mur qui oserait résister, quant aux jumelles qui grossissent jusqu’à 800 fois», autant dire qu’elles vont remplacer votre microscope! Imaginez-vous dégainant votre perceuse en la faisant tournoyer autour de la gâchette! Ça vous pose son homme! Et que dire de cet autre gadget qui devient une «arme universelle» contre le soleil en été. Il y a même un bidule qui va vous soulager définitivement d’un mal qui vous torture régulièrement: «ne tombez PLUS JAMAIS en panne d’agrafes». Je suppose que le bidule est équipé d’une fonderie interne automatique solaire universelle d’une précision atomique qui les fabrique quand y en a plus…

Si le machin est une réplique coréenne d’un objet ancien tel qu’un œuf de Fabergé, il devient «mythique» et «rend hommage» (avec du laiton et du plastique) à ses célèbres créateurs et «célèbre le mariage du titane et de l’acier». Bigre! Indestructible en plus! Pas pacsés, Acier et Titane. Non non, bien mariés-célébrés.

La «friteuse sans huile» vous fait des frites sans odeurs et bien dorées au tournebroche, la montre qui ne tombera jamais en panne est «contrôlée» (ah, le besoin de tout contrôler…) par radio et horloge atomique, les pantoufles chaudes et légères à la fois, tous les paradoxes qui nous encombrent la vie sont définitivement (j’allais écrire éternellement…) traités par le mépris hypertechnologique, démiurge, tout puissant. Bref, tout cela permet d’échapper à la Condition Humaine et aux pesanteurs du réel.

Mais un argument revient trop souvent et ruine définitivement la réalité des possibles pour n’en retenir que la plus dérisoire: «étonnez vos amis»… Eh oui, leur vraie survie c’est bien ça…

Alors, étonnés?   *;->)

17:38 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

26/01/2008

Comment j’ai acquis une réputation de voyeur…

Voyeurisme-plein-gréLL

…obsédé a l’insu de mon plein gré...

Quand j’étais jeune père, ma fille de six ans avait des petites copines. Je les voyais tous les ans, grandir et s’épanouir lors des anniversaires avec gâteaux, bougies et jus de fruits. Et ça venait dormir à la maison ou l’inverse. Forcément, un jour, elles ont eu 18 ans...

Un samedi vers onze heures, j’entends la douche qui coule et coule et coule. Je monte dans la salle de bain, écarte le rideau d’un geste net pour dire fermement à mon fils de sortir de là, qu’il est pas le seul à la maison, qu’il va encore vider le cumulus d’eau chaude... et je reste tétanisé devant une blonde nymphe sublimement profilée en train de vider le cumulus sur son corps de rêve...

Bon, là, vous êtes mal. Heureusement, on parlait pas encore de Dutroux, c’était déjà ça de gagné... Mais quand même, je pouvais pas avoir les yeux grands fermés! J’ai fait un saut en arrière en me confondant en excuses, mais vous réalisez très vite que jamais personne ne va croire votre histoire! Ni la sublime, ni surtout votre femme... Reste plus qu’ à vivre avec la réputation dont cette nymphe va vous doucher chez toutes les copines de votre fille! Grillé, j’étais!
En plus, elles ont continué à grandir jusqu’à vingt quatre ans, sont toutes hyper-diplômées de grandes universités et voilà qu’un soir arrivent deux élégantes amies de ma fille dont l’une me laisse sans voix tellement elle est belle, même sans la douche. Comme ça, au naturel, comme le thon. J’aurais eu quelques années de moins, on m’eut dit ‘et alors tu as perdu ta langue? Dis bonjour à la grande fille’. Plus moyen de parler. Le choc esthéti-coco-nerveux. J’essaie de me souvenir où sont mes muscles pour me présenter à mon avantage mais plus aucune commande de vol ne réagit et je pars en piqué. La star a du se demander ce qui se passait mais de ma vie je n’ai vu une gamine de six ans dans cet état de perfection à vingt quatre.

Si j’avais su, j’aurais mieux placé mes pions quand elle en avait six! Enfin... Puis, plus tard, oubliant l’affaire de la douche, j’aggrave mon cas en disant à ma fille combien sa copine était belle et qu’elle sortait tout droit des pages centrales de Playboy, ce que ma géniale fille répète à la copine, que la copine raconte à toutes les autres...

Bref, je me suis taillé une réputation de satyre dans le style du pépé qui pince les fesses des infirmières dans la maison de retraite. La Star me donne désormais la main d’un geste distant du bout des doigts avec un sourire entendu et amusé... J’ai retrouvé ma voix mais je bégaie quand je la revois. Que voulez vous, je suis un type impressionnable.

Et je la ramène pas parce qu’elle est dans les hautes sphères de la Commission Européenne pour les Droits de la Femme et que sa copine à la douche est une avocate internationale de haut vol qui aurait tôt fait de m’envoyer devant le Tribunal International des Voyeurs Obsédés... La vie est dure pour un homme!
 *;->)

13:55 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

25/01/2008

Subversion culturelle

Subvers-cultL

 

                     Il y a quelque temps, j’ai visité une magnifique exposition de 60 masques de la collection suisse Barbier-Muller qui est, pour ceux qui bavardaient pendant que je parle, le plus grand collectionneur d’Art dit Premier au monde.

Mais... pour faire mode et proche du peuple, le concepteur de l’expo a cru bon d’insérer quelques masques de pompier et de démineur des années 1920. Ça n’éclaire en rien la compréhension des œuvres et ça dévalorise l’Art d’une façon générale en accréditant l’idée que la création peut être le fait du hasard, ce qui est absurde et même insultant pour l'Art.
Mais, en architecture on avait déjà vu les codes barres des colonnes de Buren dans la Cour du Palais Royal et la Pyramide du Louvre. Faut dire que Jack Lang a eu tellement peur d’être un Ministre de la Culture qui aurait loupé quelque chose, qu’il décorait les tagueurs et tout ce qui bougeait.
Vous me connaissez, je suis un type gentil et j’ai quelques idées, donc, voilà ce que vous pourriez lui suggérer si vous le croisez.

Les concertos de Mozart gagneraient à ce qu’on remplace le piano par une guitare électrique, spécialement dans un célèbre concours pour voir la tête de la Reine Fabulosa. Le concerto n°20 avec de la batterie, pas mal non plus.

La petite culotte de Madona pourrait être encadrée de dorures et exposée au Musée d’Art Moderne avec cette légende: «Titre de l’œuvre: Madona, Traces diverses sur toile, 30x40 cm, acquisition de l’Etat»...
Les grands cuisiniers pourraient nous proposer: «petit pâté de Pedigree Pal sur son lit de verdure au Sheba assaisonné de bave de vinaigre viagra». Je suis sur que vous salivez déjà, rien qu’à entendre la jolie musique de la recette. Notez un restaurateur a déjà introduit du viagra dans une de ses recettes...J’invente rien!
Jean-Paul Gaultier pourrait nous organiser un défilé de mode où la toile de tente avec ses piquets renouvellerait le genre. Ou sublimer l’essuie de vaisselle pour habiller les belles qui feraient mieux d'être re…belles!. Thème du défilé: la mode au torchon. Je me demande si c’est pas déjà le cas, d’ailleurs.

On pourrait également décréter que désormais, roter en public, mettre les doigts dans le nez et se gratter entre les jambes dans les cocktails est de la dernière élégance branchée.

Tout est possible, désormais. Yann Queffelec déclarait il y a quelques jours à la radio que «après tout le mauvais temps est aussi une forme de beau temps». Mais à force de croire que tout est dans tout et que le contraire du vrai est aussi une forme de vrai, et que si on n’est pas d’accord on est ringard, à force de nier la pesanteur, on va tous se retrouver collés au plafond un de ces jours!  *;->)

18:50 Écrit par Amadeus dans Art | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : aer, culture, escrocs, art, societe, humour |  Facebook |

La Une à la Tête…

Une à la tête

Vous descendez en négatif de cent cinquante euros sur votre contanbanque et la banque se sent menacée, le gérant fait une grossesse nerveuse et tout et tout. Vous vous sentez culpabilisé, irresponsable, ayant gravement échoué dans la vie et vous craignez de voir votre Une affichée en tête des journaux…

Et puis vous apprenez qu'un blanc bec de 30 ans a fait déraper la banque de cinq millions d'euros! Rien que ça! Donc vous vous demandez comment c'est possible avec notre QI qu'on a qui est largement dépassé, là… et ça tombe bien, sur Europe1 le présentateur annonce qu'après la pub on vous expliquera tout sur la crise de la Générale, que vous pourrez poser toutes les questions et que des spécialistes répondront dans les moindres détails à tout ce que vous voulez savoir! Vous vous dites "chouette, là je vais apprendre quelque chose!". Mouais…

Le premier auditeur qui téléphone: "moi je m'en f…, j'ai pas mes comptes dans cette banque mais je me dis que ça doit être difficile pour un gars comme ça et pour sa famille d'avoir sa une à la tête des grands journaux… (Il voulait dire le contraire, mais c'est trop drôle!)".
Répondre quoi?.… Pub. Nouvelle annonce du présentateur: ce matin on vous dit tout sur la crise que traverse actuellement la Générale. N'hésitez pas, posez-nous vos questions, nous tenterons de vous expliquer cet événement un peu technique (tu parles! Personne comprend rien mais c'est qu'un peu technique!). Arrive la deuxième question: "quand donc est ce qu'on va en finir avec le grand capital qui ruine les travailleurs et les masses laborieuses?". On vous répond après la pub, Sébastien. Repub. Et que voulez-vous répondre à cette fine analyse des raisons de la crise de la Générale? Arrive le troisième auditeur: "Est-ce que ce trader n'était pas trop jeune?". Ah, question intéressante, dit le présentateur, on nous demande si… réponse après la re-re-pub…

Bref, j'ai rien appris, j'ai été entarté de repub à la crème fraîche et je suis assez déprimé ce matin. Ainsi donc les banques se mettent à danser la rumba sur les tables pendant que le journalisme coule titanic grave et que les gens sont atteints du syndrome de la vache folle. On est pas dans la mouise, tiens.

Au secours! Je veux descendre!   *;->0

11:08 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : humour, banque, vache folle |  Facebook |

24/01/2008

Bon débarras!

Bon débarrasY a un truc que j'adorais faire quand j'étais gosse c'était téléphoner aux gens pour leur demander s'ils s'appelaient bien Connard; téléphoner à un boucher pour lui demander s'il connaissait Monsieur Sanzot et aux flics pour leur demander s'ils vendaient du poulet. Vous pensez peut-être que ça m'est passé. Oui, ça oui, mais pas le principe… Je vous zesplic.


Voilà, je vais vous apprendre un jeu très amusant. Nous avons tous fait des petites ou grosses bêtises un jour ou l'autre. Et qui n'a pas été tenté par le "pas vu pas pris"?… Pas convaincu? Bon, je vous donne un exemple: vous surprenez votre enfant en train de se soulager dans le verre de bière d'un flic, vous allez insister? Vous dénoncer? Non, vous l'emmenez jouer plus loin et, à la limite, l'idée que le le flic le boive ne vous est pas franchement désagréable depuis votre dernière contravention… Je me trompe? Pas bien méchant en plus puisqu'on recommande même aux navigateurs déshydratés de ne pas hésiter… Mais il y a des gens qui ont fait de bien plus grosses bêtises et qui se taisent depuis longtemps. C'est là qu'on va s'amuser.

Voilà, vous prenez votre meilleur stylo et un beau papier blanc sur lequel vous écrivez simplement "tout est découvert, fuyez" ou "on sait que c'est toi, on va te faire la peau…" ou "la police termine son enquête à votre propos. Elle sait tout, partez vite, elle va bientôt débarquer". Vous mettez chaque lettre sous enveloppe anonyme dans chaque boîte aux lettres de notable du coin. Quelques jours plus tard vous vous apercevez qu'il y en a quelques uns qui ont disparu avec beaucoup d'adresse mais sans en laisser… En général 8%. Ben oui, ils s'en vont vite et loin après avoir vidé leurs comptes. Eux savent pourquoi… Comique, non? Mais ça donne des idées. Pour se débarrasser des politiciens de temps en temps, par exemple!

C'est combien de pourcents qui vont disparaître à votre avis? Vous imaginez le Parlement le lendemain? Vide… Ça risque! Et les socialistes wallons? Vous imaginez? Tous partis du jour au lendemain! Ça m'étonnerait qu'à moitié… Zou, disparus les pères-la-misère! Bon débarras!
On me demande si ça marche aussi avec les belles-mères. Bonne question. Je vous dirais qu'en principe ça devrait marcher, mais comme elles ne se sentent jamais coupables de leurs méfaits, elles restent… Et en plus, la vôtre aurait tôt fait de savoir d'où vient le coup…Ben oui, je suis désolé pour vous.  
*;->)
PS: le magazine Actuel a fait ça dans les années 80 dans la ville de Tours et quelques notables ont disparu définitivement sans laisser de traces! Bah… bon débarras! C'est qu'ils le méritaient!

10:55 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

23/01/2008

Recoiffe moi le moral…

Coiffeur-pubienL

 
 
                         On me demande comment gagner sa vie et si possible faire fortune rapidement. Comme si j’étais un magnat de quelque chose... Enfin... J’ai quelques idées quand même.

L’une m’est venue en regardant un reportage sur un coiffeur qui a fait fortune en envoyant des coiffeurs à domicile. Coupe tifs sans frontières, si vous voulez.  En fait, j’étais allé voir mon coiffeur et comme je lui demandais un carwash standard et rapide pour les cheveux qui poussent sur le siège de mes idées... il me disait: «ça c’est bien les mecs! Les femmes, au moins, elles viennent ici pour se recoiffer... le moral! Elles me disent que ces caresses occipitales leur font du bien et qu’elles se sentent cajolées!».

Moi, en mon moi-même avec mon mauvais esprit que j’ai, je me dis tout de suite comme ça: «mais que font leurs maris? Y s’en foot ou quoi?». Quand je pense à toutes ces caresses occipitales qui se perdent! Et Baffe! ça me donne une autre idée.

Les caresses occipitales c’est bien mais puisque ces dames sont en manque de caresses, pourquoi s’en tenir à l’occipitalité? Pourquoi ne pas s’attaquer aux vraies sources du bonheur? Et comme ça, tout de go, ça m’a donné l’idée d’une nouvelle profession: coiffeur pubien.

Pas beaucoup de risque de rater la patiente puisqu’elle se rhabille après! Et là, question de recoiffer le moral, ça décoiffe si je peux me permettre! Un petit shampoing doux bien massé, une légère teinture pour les fausses blondes, une coupe sexy pour réveiller les maris, une permanente pour les professionnelles, un petit séchage bien chaud, un coup de parfum délicat et hop, vous êtes dans la rue avec un large sourire et les joues bien roses. Variantes? Bigoudis à faire défaire par votre homme le soir... ou des minitresses africaines pour l’exotisme... Un monde nouveau s’ouvre à vous.

Fermez les yeux un instant! Pensez à ces caresses pour une fois bien à leur place réalisées de main de Maître par un spécialiste du shampooing. Tout ce qui vous excite l’occiput mais là où il faut! Vous imaginez les bienfaits du brushing à cet endroit là?  En plus, recoiffée comme ça, en cas de cunilingus, il ne vous reconnaîtra plus votre amant-mari-copain (biffez les poils inutiles), ce qui devrait en arranger quelques un(e)s!

Ce qui me plaît chez moi c’est que je n’ai que des bonnes idées! Demain, je demande l’accès à la profession! Ben quoi, on fantasme comme on peut, hein! Toutefois, un doute me vient... Peut-être préférez vous les caresses de l’occiput! Ça expliquerait peut-être pourquoi il y a tant de déceptions amoureuses! *;->)

14:55 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

22/01/2008

Je suis non-ferreux!

Non-ferreuxChaque fois qu'on me plante une sonde dans ma vie de consommateur pour mieux me faire sodomiroiter des offres commerciales par la suite… je trouve que les questions sont mal foutues. C'est vrai, on vous demande par exemple si vous aimez beaucoup-un peu ou pas du tout ou si vous détestez carrément. Je suis frustré parce que ça ne représente aucunement mon point de vue qui est plus fin et complexe que ça.

On vient encore de me faire le coup pour me vendre une pile d'assiettes à mes initiales. Mais c'est pas que j'aime ou que j'aime pas! C'est que je m'en fous complètement. Ils devraient formuler: qu'est ce qui se rapproche le plus de votre point de vue: j'adore -j'aime -je tolère -j'aime pas-je m'en fous, allez vous faire…- c'est pas moi qui décide ça dans le ménage - je suis daltonien et je vois pas les initiales - je suis trop maladroit pour avoir de la vaisselle à mon nom - c'est contre mes goûts - ça s'oppose à mes principes anti-bourgeois - c'est juste bon pour les flamands, etc.
Là au moins, on pourrait vraiment s'exprimer plutôt que de donner des réponses qui reflètent si peu ce que je pense entre quatre choix débiles.

Mais non, ils continuent. Et c'est toujours comme ça. Un jour que je voulais visiter une exposition de produits industriels j'ai du m'inscrire. Dans la liste des cases à remplir je devais indiquer le secteur auquel j'appartenais… Longue, la liste: chimie, énergie, plastique,  métallurgie, industrie, non-ferreux, bois, hydraulique, etc. J'ai regardé tout ça avec perplexité parce que qu'aucune catégorie ne me représentait…

Après avoir relu la liste je me suis dit qu'à défaut de pouvoir tomber dans une catégorie, je pourrais au moins en choisir une qui ne soit pas mensongère. J'ai donc choisi de me mettre dans la catégorie non-ferreux. C'était ce qu'il y avait de moins faux puisque je ne suis effectivement pas ferreux, que j'ai toujours préféré le vin à l'eau fut-elle ferrigineuse et que ça ne faisait pas de moi un menteur!…  C'est ainsi que je me définis désormais: non-ferreux. Notez, j'ai retenu le truc et il me va bien: non ferreux, non croyant, non abstinent sexuel, non conformiste, non socialiste, non raciste, non alcoolique (enfin, pas excessivement), aimant le café non sucré, les plats non congelés, détestant les jours non fériés, etc. A l'inverse de ce qui vous définit trop précisément par des catégories, la non-définition laisse le champ ouvert, le seul qui soit garant de votre liberté d'être et de penser. Non peut-être?… comme on dit à Bruxelles pour dire oui! Pas cons les Bruxellois…    *;->)

19:34 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

21/01/2008

Cunilingus compensatoire…

CuniArrêtons nous un instant sur les écologistes. Nicolas Hulot ou Yann Arthus Bertrand nous font de jolis reportages vus du ciel qui se terminent en déclarant au générique que pour compenser les dégâts écologiques qu'ils ont du commettre en tournant leur films, ils ont planté quelques dizaines ou centaines d'arbres qui vont compenser leur pollution au bilan écologique.

Intéressant. Et tout le monde trouve ça bien. Parfait. Sauf que c'est un peu comme un violeur qui irait allumer des cierges à l'église ou un baise main à sa légumière pour compenser ses méfaits. Et cela nous indique deux choses:

D'abord, que l'on ne peut pas faire autrement que polluer dès que l'on bouge… Impossible de s'arrêter de respirer ou de prendre un hélicoptère pour aller faire des photos aériennes. Parce que Hulot est accroché à une voile ULM avec un innocent petit ventilateur derrière lui. Mais pour être filmé il y a un ou deux hélicos qui pétrolent au CO2! Il aurait pu se faire filmer depuis le sol, ou y aller à pied, ou à vélo comme le suggérait récemment Christine Lagarde, ministre des finances français, pour les femmes qui doivent conduire leurs enfants à l'école…

Ensuite, cela nous montre que pour ces gens là, nos activités sont mineures et les leures supérieures… Parce que sinon, ils s'empêcheraient de polluer plutôt que de compenser! Aller chercher ma vieille mère pour la conduire chez un médecin ne se fait pas à vélo et encore moins en transport en commun! Ni conduire des enfants dans deux écoles le matin avant d'aller au boulot! Ni foncer chez un client exigeant! … Etc. Tout cela est bien moins important que de jolies images télévisuelles dites de "sensibilisation". Pour nous, pas d'espace où planter des arbres pour nous dédouaner! Sinon, je me propose d'acheter un gigantesque terrain en Patagonie et y planter des arbres pour vous chaque fois que vous allez faire vos courses chez Balhaize, moyennant un abonnement qui m'enrichirait!

Bref, on le voit, ces merveilleux écologistes caviar et donneurs de leçons ne pensent que dans la régression, l'interdiction, la culpabilisation. Aucun d'eux ni personne ne se demande comment faire pour que l'automobile qui est la plus noble conquête de l'Homme après le cheval et peut-être même supérieure, soit préservée tout en devenant encore plus propre et plus respectueuse des ressources et de l'environnement, les bonnes questions à se poser… Et ne pensez pas que seule l'auto est visée. Un écologiste attaquait le principe du travailler plus pour gagner plus! Logique! C'est le PLUS comme idéologie qui est visée. Or, comme toute notre civilisation est fondée là-dessus… Donc, désormais, il y aura les pollueurs compensateurs pour notre bien et puis nous…

Dès lors et d'ores et déjà, je vous recommande de manger moins de haricots. C'est mauvais pour la couche d'ozone et vous allez devoir en planter, des arbres pour compenser… Ce que je suis mauvaise langue, hein… Je compense ça comment? par un cuni lingus*? :->)

*Pour Tony: non ce n'est pas une nouvelle préparation de pâtes italiennes!  ;-)

23:58 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Tchernomyrdine…

TchernomyrdineL

 
                    Vous connaissez Tchernomyrdine? C’est un politicien russe. Premier ministre de Poutine et impliqué dans un gros scandale financier avec Al Gore… le nouveau chantre de l’écologie vertueuse… Déjà, avant que je vous en parle, vous vous dites que ça ne s’annonce pas très bien. Effectivement, un nom qui commence par Tcherno bille en tête ne présage rien de bon. Soit. Qu’il soit suivi de la représentation spontanée de la première partie du nom dans sa forme cambronisée, semble confirmer les craintes… Techerno… myrdine…

Eh bien vous n’avez pas tort. Le type est assez conforme à ce que son nom laisse présager. Aussi, sans plus attendre, je vous livre sa déclaration récente:
«quand on a été élus, on a fait de notre mieux mais malheureusement tout s’est passé comme d’habitude»… Signé: Tchernomyrdine.

Nous allons quand même lui reconnaître une forme de lucidité méritoire que nos politiciens à nous qu’on a ici ne pratiquent pas suffisamment. Notez, ils la pratiqueraient que ça ne changerait rien! On peut d’ailleurs se demander si le problème n’est pas là! Nos politiciens peuvent faire toutes les myrdines qu'ils veulent, les gens votent et revotent pour eux! Je vous rafraîchis la mémoire? Vous vous souvenez des trois Guy, tous condamnés? Bon, l’un d’eux est mort, mais les autres continuaient joyeusement leurs carrières! Les socialistes wallons sont élus avec une consternante constance! Finalement, oui, le peuple a les politiciens qu’il mérite, quand on voit ça. Que voulez-vous, les Rupo et autres Daerden sont imprimés dur dur dans le paléo-cortex des socialistes wallons. C’est comme ça. Plus moyen d’en changer si ce n’est, peut-être par une greffe de gênes, des cellules souches venues d’ailleurs… allez savoir.

Thierry Le Luron prétendait que les socialistes trouvent qu’il y a trop de riches et pas assez de pauvres. Oui oui, réfléchissez, c’est bien vu. Pourtant, je préfère me demander s’il ne faudrait pas exiger moins du contribuable et plus des impôts prélevés. Sinon, comme le disait Coluche, ils vont continuer à organiser la misère… Et effectivement, ils feront de leur mieux pour que, malheureusement, tout se passe comme d’habitude!

*;->)

16:20 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, russie |  Facebook |

20/01/2008

Mariage corrida à l'insu de son plein gré…

Mariage corridaDésolé… va falloir faire un effort de compréhantise. C'est pas simple mais c'est drôle, je vous zesplic.

Mon neveu espagnol de 25 ans est journaliste. Jusque ici, journaliste et 25 ans c'est facile à comprendre. Espagnol c'est parce que mon frère a épousé une Tolédane et qu'ils vivent là-bas. C'est la suite qui se complique. Il a la beauté espagnole de l'hidalgo et quand il danse les mains sur ventre et dans le dos, les filles s'effondrent comme des serpillières du Prado (tiens, ça rime. C'est bien la seule chose qui rime dans cette histoire, mais soit).  Mâle, doux, souriant… Un vrai scandale de la séduction. Et pas une once de prétention. Charmant. Il est en Belgique pour quelques mois de stage.

C'est là que ça coince. Parce que son employeur a découvert qu'il était… marié. Déjà, cette information est un scoop difficile à accepter pour la famille qui aurait préféré être prévenue! Le cachottier! Marié sans rien dire! Mais c'est pas tout, attendez. Un peu de patience, gardez votre calme, ça vaut la peine…

Il est marié à… un homme! Hombre, en langue charter des vacances. Avec un médecin! Là, la famille tombe dans les pommes ou plutôt dans les agrumes espagnols. Mais le plus surpris… c'est lui! Parce qu'il vient d'apprendre qu'il était marié avec son beau-frère, oui le mari de sa propre sœur!  Non, j'ai pas abusé de la sangria.Tirez pas trop vite des conclujionnes.

Oui, me direz-vous, mais tout ça n'est qu'une cornichonnerie de l'administration espagnole qui s'est un peu emmêlé les banderillas et les registres administratifs de mariscos à cause des prénoms. Facile à corriger. Il lui suffirait de montrer qu'il est un homme et que son conjoint ne peut donc en être un autre, tapas de dios! Ben non parce qu'en Espagne, le pays des machos, ceux-ci peuvent se marier entre eux comme en Belgique! Et donc c'est plus une preuve… Y a pas à tortillas! Il va donc devoir faire un gros travail d'explication parce que sinon il ne va pas pouvoir épouser sa fiancée! Si le mariage homo est homologay en Espagne, la polygamie au sens de la gamme ne l'est pas. Vous suivez? Imaginez la difficulté administrative pour la paëlla de fonctionnaires espagnols qui n'en sort plus. Et pour le moment, la fréquentation de sa Conchita fait de lui un type qui trompe son mari en plus!

Si la famille est à moitié rassurée, lui n' est pas sorti de l'auberge espagnole, ni de celle des Grecs plus exactement… Parce qu'au train où vont les choses, si les Espagnols corrigent leurs registres, c'est ma nièce qui risque de se retrouver divorcée d'avec son médecin de mari!
On vit une époque formidable, non?   *;->)

N'oubliez pas de voter, juste pour signaler votre passage. Merci! 

19:14 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

19/01/2008

Gratin dauphinois…

GratinL

 

                         S'il y a des mots que j'ai toujours banni du vocabulaire de mes enfants, il en est un particulièrement vilain que je ne souhaite à personne: enc…. Eh bien, on vient de s'apercevoir qu'il fallait s'en méfier au-delà de ce qu'on imaginait… Je vous zesplic.

Les dauphins sont des animaux superbes qui excitent nos rêves et suscitent l'émerveillement chez tous. D'aussi gentils poissons (je sais, c'est pas des poissons, mais c'est aussi une caractéristique sympa: poisson mammifère! Encore un miracle!) qui nous aiment autant et qui adorent jouer… c'est pas beau ça?

J'entendais une dame à la radio déclarer qu'elle était allée nager avec des dauphins. Elle avait reçu l'ordre de ne pas les toucher. Regarder mais pas toucher. Seulement, vous savez comment sont les gens, ils aiment bien essayer, rien qu'un peu.

Voilà donc la dame partie avec rêves et fantasmes de monde sous marin idéal. Puis, elle s'éloigne un peu et les dauphins l'accompagnent comme des motards de gendarmerie à droite et à gauche. Là, à distance, elle fut troublée par le regard tellement humain, tellement sympathique des dauphins qu'elle se sentit autorisée à les caresser. Mais pas violemment, non, doucement, avec beaucoup de tendresse et de doigté. Doigté auquel nos dauphins ne furent pas insensibles! Mazette! Elle est des nôtres! Et ils entreprirent aussitôt de conquérir cette belle âme amoureuse.

La malheureuse apprit là le sens du mot banni ci plus haut. Son mari aussi parce que j'ai oublié de vous dire qu'il nageait avec elle et qu'il s'était aussi pris de tendresse pour le ventre des gentils dauphins. Bref, s'ils ont survécu à l'expérience, ils ne seront plus jamais les mêmes… Et je doute qu'ils soient encore écologistes et encore moins écoloromantiques comme la plupart de nos contemporains qui ne voient dans la nature que la beauté et la pureté. Notez, les sentiments étaient purs. C'est le reste qui …

N'empêche, vous imaginez les dauphins entre eux qui se racontent leur expérience avec ce sourire moqueur qu'ils ont sans arrêt à la bouche? Tout ça à coup de cui-cuis ultrasoniques! Tiens, au fait, comment on dit enc… en ultrasonique? Gratiner dauphinois?  *;->)

17:09 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ecologie, ecoloromantique, humour, dauphins |  Facebook |

18/01/2008

Tchador, j’t’adore!…

TchadorTexLElles veulent mettre les voiles? Qu’elles les mettent, dites-vous? Attendez d’avoir regardé en-dessous.

Je vous raconte. L’autre jour c’était les soldes. Je me dis, tiens, je vais essayer d’en profiter aussi cette année, vu que je paie toujours les trucs plein prix… ou au prix du plein, enfin je veux dire plus cher que plein pot le pétrole.
 
Je passe en voiture devant chez Gucci et je vois une longue file qui cache le magasin d’à côté où je voulais acheter des chaussures. Je me gare dans les marolles... pcq tous les parkings étaient bourrés et là... miracle, c’est pas payant et il y a un très joli ascenseur qui vous emmène directement devant le Palais de Justice. Enfin, justice... mais c’est pour une autre fois, ce sujet là. Je passe devant Gucci et... surprise, la file n’est composée que de dames noires et voilées ou d’africaines en mal de produits de luxe! Je me dis... tiens, Gucci fait rêver! Et du coup, moi aussi j’ai rêvé!

Il m’est revenu que j’avais été amoureux d’une femme pleine de charme mais très secrète, toujours timide et habillée de noir, du long manteau aux jupes longues jusque sur les talons. Tout cela laissait néanmoins percevoir un physique des plus féminins. Un jour, ne me demandez plus comment parce que ça c’est mon jardin secret, nous nous sommes retrouvés devant un lit... et là, lorsque cette femme aimée s’est déshabillée, elle n’était que couleurs: des pois de couleur sur le slip, des couleurs vives sur le soutien gorge, les ongles rouges, couleur, je vous dis! Surprise! un vrai plateau de fruits de Provence. Et les couleurs ne se sont pas arrêtées là puisque nous avons vécu une passion, fruit d’amour que je vous raconterai pas vu qu'ici vous payez pas. C’est les soldes mais quand même!

Du coup, je vois toutes ces femmes bâchées de noir autrement! Je les imagine en technicolor en-dessous du tchador! C’est les mille et une nuits! L’or noir coule à flot et fait chanter les couleurs! Bracelets dorés, ceintures de perles autour de la taille, bijoux pendentifs, soutien gorge en dentelles multicolores, slips entrouverts sur les portes de l’Orient et porte-jarretelles mille et une cuites, le grand jeu, quoi! Et tout Gucci! Sont pas contre, en fait! Y doivent pas s’embêter les mecs quand ils font pas péter des avions ou des stations de métro! Et on comprend qu’ils rendent grâce à dieu à plat ventre si souvent dans la journée! C'est pas nous qui avons inventé les mille et une nuits ni la danse du ventre, hein! *:->)

17:53 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

17/01/2008

Comment faire travailler son labrador

Labrador-LL

 
Bon, non seulement mon fils dort jusqu’à midi mais mon labrador fiche rien. Ça commence à m’énerver. Pour lui, je charrie des sacs de 10 et 20 kilos de bouffe sur l’épaule dont il tire plus de crottes qu’il y a de granulés dans le sac (j’ai toujours pas compris comment!), j’ai du acheter un break parce que cette sale bête se vautre de tout son long sur le siège arrière jusqu’à quand que tu crois que c’est ta voiture qui perd ses poils. En tout cas un des deux. Mon chien rote après avoir mangé, nous gaze au pètchouli à côté de moi quand je regarde gentiment le Jardin Extraordinaire à la télé pour me détendre; me ramène des crasses diverses, abîme le jardin, me fait des ennuis avec ma femme quand il lui aboie dessus avec ses courses dans les bras parce que mon chien est presbyte et il la reconnaît pas toujours. Bref, je croyais avoir tout vu avec mon fils mais j’ai du déjanter...

Mon chien aussi. Parce que je lui ai concocté un programme de tâches d’utilité publique à la maison. Mon chien à un job. Un vrai dont il n’a plus à rougir. Un jour que nous nous regardions dans les yeux, lui avec son air bonasse et moi avec une idée derrière la tête, j’ai constaté que je n’avais pas la télécommande et que j’allais devoir me relever pour aller la chercher. Encore faut-il savoir que votre fils l’a oubliée dans le surgé en poussant les frites Mac truc au fond pour attraper la glace Hagen machin. Oui oui, ça vous fait rire, eh bien pas moi.

Ensuite il faut la ramener, la commande. Fatigant après une journée de boulot. Et subitement, une idée m’a traversé l’esprit qui me restait: retriever... retriever, le Labrador est un retriever! Je chasse pas, ce chien n’a jamais vu un canard ailleurs que dans mes DVD de Tex Avery, y a pas de raison qu’on puisse pas lui apprendre à rapporter la télécommande vu qu’il sait pas, lui, qu’il est programmé pour les canards.

Sitôt dit sitôt fitou. J’ai mangé un nicnac ostensiblement devant lui après avoir attrapé la télécommande avec mes dents et il a tout compris.
Le nicnac ça marche à tous les coups avec un Labrador. Ça stimule le QI. Là, c’était le confort: va chercher le zap (j’ai fait simple) et hop, je reçois la commande un peu baveuse, mais bon... Il a la dent douce et ne change pas de programme, c’est déjà ça.

L’autre jour, nous mangions du poisson qui lui chatouillait les narines. Sans qu’on lui demande rien il a ramené toutes les commandes une à une, puis des CD et je l’ai arrêté avant qu’il ne rapporte ma belle mère avec le lave-vaisselle à mes pieds.

J’ai donc voulu lui apprendre à faire la différence entre le zap de la télé, le zip de l’ampli, le zup du CD, le zop du DVD, le zioup de la vidéo, le zarp du four à micro-ondes et le téléphone portable. Mais là, ça a coincé. Il comprend pas les différences. Con, ce chien. Encore que je me demande... Mon petit-fils me regarde d’un air bizarre quand j’arrive pas à utiliser sa Playstation...  *;->)

Avis au lecteur membre du WWF qui me soupçonne de pas aimer mon chien: ceci est du second degré. Oui, tout est vrai mais dit sur un ton qui est loin de l'amitié que je voue à ma chienne!

18:42 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

16/01/2008

La famille de ce bon Monsieur Anquetil…

AnquetilL

 
 
            Révélations. Les stars ont une chance: plutôt que d’aller voir un psy quand elles ont des problèmes, elles écrivent un bouquin où elles règlent leurs comptes avec Œdipe et hop elles sont guéries et elles ont du pognon en plus... Pas mal, non?

Par exemple, ce bon monsieur Anquetil était le maître du sprint, le roi du contre la montre et ... un solide grimpeur. J’en veux pour preuve qu’il a gravi plus que ravi la femme de son médecin et ami, et que celle-ci ne pouvant lui donner d’enfants, elle lui a offert selle de ses enfants, en l’occurence sa fille pour qu’elle les fasse pour elle (vous suivez?) avec lui...

... ce qui a amené quelques problèmes de couple, mais du couple, plus il y en a plus l’effort sur la pédale propulse le coureur ... Et coureur, il l’était plus que pédale... J’en veux pour preuve cette fois que, non content de grimper les cols du Tourmalet, de l’Aspin et de l’Aubisque, il attaquait aussi ceux... des uterus. Celui de sa femme (qui était l’ex de son médecin, vous êtes toujours dans ma roue?), la grande boucle, de sa fille et... et... celui de la femme du fils de sa femme, enfin, le frère de celle avec qui il a eu sa fille. Appelons la petite reine dont il attaquait les pelotons....

Bien, là je vous ai lâché, non? Je sens que vous peinez en côte. Et de sa côte, précisément, est encore sorti un enfant. Bon, là vous déraillez... Normal. Ces affaires de famille en chaîne vous font perdre les pédales....

Avec un scénario pareil, vous pouvez faire un malheur dans l’édition. Pas comme fiction, c’est trop invraisemblable. Mais comme histoire vraie, c’est de l’or. Seulement, il faut savoir deux ou trois choses. Si vous racontez ça comme on crache dans la soupe, vous vous faites lyncher pour avoir sali la mémoire d’un déraillé qui avait pété un câble de frein et qui mettait pas son nez que dans le guidon. Si vous voyez ce que je veux dire!

Mais si vous prétendez que c’est la plus merveilleuse histoire d’amour du siècle, si vous parvenez à présenter l’affaire comme un torrent d’amour qui a déferlé sur toutes les femmes qui entouraient ce grimpeur hors père... paire... pair ? alors là, c’est bingo. Tout le monde vous adore pour la souffrance et l’amour que tout cela a représenté pour vous et vous devenez riche et célèbre en même temps que vous êtes guéri! Vous sucez toujours ma roue ou vous buvez mes paraboles?

En tout cas, je vous donne des bons trucs, non? pour devenir célèbre!

Bon, reste à exhumer Anquetil, lui sonder les boyaux pour savoir si tout ça est vrai... Montand, Mitterrand, Anquetil... va falloir en re-déterrer pas mal pour les tests ADN... (Adultère, Dysfonctionnements, Népotismes divers...)
*;->)

17:24 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : humour, sport, anquetil |  Facebook |

15/01/2008

Y en a qui prennent même pas les tickets restaurants!


Obsèques restaurant Avec vos préjugés que vous avez, vous pensez comme ça que je suis un type qui a toujours le moral. Eh bien non, il m’arrive d’avoir un coup de blues et même d’avoir besoin d’un petit remontant vitaminé. Ben oui, je suis comme tout le monde, hein. Et là, justement, j’ai reçu un bon coup d’optimisme! Je suis tout guilleret depuis ce matin. Je ressens le parfum des fleurs à dix mètres, je trouve tout le monde sympa, je me sens insouciant. Et tout ça grâce à une pub.

Ce matin, à la radio, au petit lever, alors que j’étais encore un peu brumeux, j’entends une pub qui met en scène des jeunes parents de la trentaine qui sont super occupés. Les gosses, le boulot, le tennis, etc. Et donc, les jeunes grands-parents ne veulent pas les ennuyer, leur faire perdre du temps. En plus, ils partent se retrouver à Venise pour la semaine. Mais n’avons-nous rien oublié? Paf! Ils avaient oublié un truc dis donc! Ils avaient leurs valises, leur ticket d’avion, Europ Assistance, le beauty case, l’appareil photo, une petite bouteille d’eau et même le chargeur pour l’appareil photo et les lunettes de lecture de Madame.

Mais ils avaient oublié le plan épargne obsèques! C’est vrai, c’est vite arrivé! Vous glissez sur le pied d’un terroriste, vous vous cognez la tête à un tableau de Raphaël en essayant de lire ce qui est écrit en-dessous et hop, mouru! Europ Assistance vous ramène, ils sonnent chez vous, personne! Ils vous laissent sur le trottoir et c’est les enfants qui doivent annuler leur tennis ou qui doivent prendre les gosses à l’école ! Pas le temps de vous obséquier. En plus ça fait des frais et ils n’ont même pas encore touché l’héritage! Ils doivent avancer l’argent! Et les Etablissements Georges Funèbre qui ne prennent même pas les tickets restaurant! Qu’est ce qu’on fait, là!?

Non, il faut prendre ses précautions. Plan, ça veut dire que vous prévoyez. Epargne, ça veut dire que même si c’est cher, vous le sentirez pas trop et vos enfants pourront encore se payer un BigMac. Obsèques. Oui, c’est là que c’est moins drôle, mais bon, c’est juste pour le cas où. C’est pas encore sur tout de suite. Pas de panique. Et quand vous avez votre plan épargne obsèque vous pouvez passer des belles vacances insouciantes et gaies! Vous tapotez votre poche de satisfaction et vous vous sentez en sécurité! Vous êtes couverts! Large sourire! C’est pas beau ça? Vous comprenez mieux pourquoi j’ai un grand moral, aujourd’hui? C’est beau le progrès du marketing, hein!
*;->)

23:15 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

14/01/2008

Sandrine et la cassette à conviction…

SandrineL

 
                        C’est l’histoire d’une fillette de 12 ans, Sandrine. Intelligente, douée, fine d’esprit, encore un peu sauvageonne et mignonne comme un cœur. Mais les cœurs elle s’en méfie un rien... Et pour cause... Maintenant qu'il y a prescription, je vous zesplic…

Lorsque son papa travaillait en France la semaine, sa maman qui aimait plus l’argent que son papa, recevait un ami très ami. La petite, qui avait 12 ans et qui n’était pas sotte, déjà, avait rapidement repéré le manège. Et sur ce manège c’est pas les chevaux de bois qui montaient et descendaient. Non, les chevaux n’étaient pas de bois... Outrée, elle a voulu signaler la chose à son papa et lui donner les pièces à conviction, parce que la conviction ça se prouve.

Alors, Sandrine est allée chercher le magnétocassette familial et portable, elle a inséré une cassette de 90 minutes. Puis, elle a placé le tout sous le manège, enfin, sous le lit... et elle a appuyé sur record. Il fut d’ailleurs battu ce soir là le record, parce que le couple ami très ami réussit trois bouquets finaux d’artificiers en moins d’une heure, ce qui a laissé le temps à la cassette de nous enregistrer une belle Rhapsodie en rose, une fois n’est pas coutume.

Pendant que sa maman raccompagnait le forain à la porte après leur cigarette post-coïtale, la petite se précipitait pour récupérer et mettre la cassette à conviction en lieu sur en attendant le retour du papa en fin de semaine!

Forte de cette première réussite dans le travail de détective privé très privé, elle décida de réitérer l’exploit pour que son père soit vraiment édifié. Elle attendit donc le passage suivant du cavalier, alla placer le cassettophone sous le lit et poussa sur la touche Record avant de filer comme une petite souris sur ses mignons petons. Mais les compères discutaient et n’en finissaient pas de vider la bouteille de vin avant de monter finalement sur le manège...
Si bien lorsqu’ils eurent terminé le premier cycle et qu’ils s’apprêtaient à attraper la floche une deuxième fois... ils entendirent «clac»... C’était le cassettophone qui venait d’arriver au bout de la bande, enfin celle de la cassette... Ils se regardèrent les yeux ronds... Mais sans répétition du bruit, ne surent pas ce qui s’était passé. Sandrine l’avait échappé belle! Plus pour longtemps!

Parce que la fois suivante, elle attendit qu’ils s’apprêtent à monter pour se chevaucher avant d’aller démarrer le cassettophone... se trompit et actionnut la touche play. Lorsque les deux forains montirent dans le carrousel, ils ne pirent pas aller très loin dans la rhapsodie en rose vu que la voix du papa s’élevit du dessous du lit!... Un reste d’enregistrement passé!  Les deux adultéreux plongirent, l’un dans le placard et l’autre sous le lit pour trouver le fantôme marital... Bon, vous imaginez la suite, j’ai plus la place ici pour vous raconter... Faites un effort quoi! …
*;->)

20:00 Écrit par Amadeus dans Amour | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, adultere, preuve |  Facebook |

Le vrai sens des mots…

LibertéLL

 
                 Je suis assez consterné par la pauvreté de votre vocabulaire. Surtout, je crois que vous ne comprenez pas le vrai sens des mots. Oh, je ne vous en veux pas. Disons que le marketing dénature les concepts, la bienpensance vous fait dire malcomprenant pour con ordinaire et les verlans achèvent le travail.

Mais quand même. Allez, je prends un mot au hasard. Tiens, "provocation". Qu'est ce que c'est pour vous qu'une provocation? Un doigt se lève au fond de la classe. Comment? Ah, oui, ça vient de provoquer qui veut dire irriter quelqu'un pour le faire réagir. Bien. Très bien, même.
Un autre mot au hasard: recensement. Que veut dire recensement? Qui sait? Toi? Oui, c'est ça, un dénombrement de personnes. Et à quoi ça sert? Eh bien, par exemple, à mieux prendre en compte les réalités d'un groupe humain.  Ainsi, un recensement des Belges permettrait de mieux savoir combien il y a de gauchers. Intéressant, ça les gauchers. Avec cette information, les fabricants de ciseaux peuvent vous en faire le nombre proportionnel de paires nécessaires. Riez pas, j'en ai acheté par erreur… je savais pas. Mais c'est très logique et utile quand on est gaucher si j'en juge par les difficultés que j'ai à utiliser cette paire pour gaucher!

Cela dit, attention aux faux amis. Le faux ami est un mot qui croit qu'il veut dire ce qu'il veut dire mais c'est pas ce que ça veut dire. Vous suivez? Là aussi, un exemple. Pour un Flamand, un recensement n'est pas un dénombrement de personnes ni un moyen de mieux reconnaître une réalité sociale dans le but de pratiquer une meilleure démocratie. Non, pour un Flamand, un référendum est une pro-vo-ca-tion. Vous proposez un referendum pour voir qui parle quoi et où dans ce pays et on vous répond: "provocation". Ceci témoigne d'une perception moins archaïque de ces mots comme vient de nous en donner en exemple un politicien flamand qui réagissait à une demande bien naturelle d'un autre politicien francophone de procéder à un recensement de la population autour de Bruxelles pour gérer des réalités plutôt que des fantasmes…

Notez, c'est intéressant parce que ça veut dire deux choses: d'abord, que malgré tous leurs efforts, il y a de moins en moins de gens qui parlent flamand. Il suffit d'aller au salon de l'auto ou tout autre salon pour s'en apercevoir. Les fabricants font, selon les statistiques officielles 35% de catalogues en français et le reste en flamand. Or, après deux jour il n'y a plus un seul catalogue en français. Ils lisent pas les Flamands? Ou alors… ils diminuent en nombre!
Ensuite, ça vous montre l'esprit d'ouverture et leur désir de démocratie dans le respect des droits du citoyen…

Enfin, tout ça pour vous montrer que votre vocabulaire laisse à désirer. Mais heureusement que je suis là pour vous donner le vrai sens des mots!  *;->)

12:22 Écrit par Amadeus | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : flamands, mots, humour |  Facebook |

13/01/2008

Le slogan le plus con… and the winner is…

Energie-avenirL
Qu'est ce que j'entends à la radio, qui est l'une de mes inspirations favorites: "l'énergie est notre avenir, économisons la".

Ça sonne bien, hein! Ça fait sensé, responsable et intelligent, non? Eh ben non, c'est très con. Pourquoi? Je vous zesplic…

Quand on dit ça, on pose comme postulat que l'énergie est une quantité finie et qu'il n'y aura de toute façon que celle-là! Rien d'autre. Donc, pour que ça dure… il faut économiser. Evidemment ça ne l'empêchera pas d'avoir une fin! Sous-entendu: reportons sur nos enfants le désagrément de crever quand nous aurons tout consommé. C'est une vision désespérée du futur. Celle des écologistes. En d'autres termes… pour avoir un avenir, empêchons-nous de profiter du présent. Autant en finir tout de suite, non?

Voilà pourquoi ce slogan est à mon sens le plus con qui soit. Oui, me direz-vous, mais que faire alors? Eh bien, au contraire, vivre, être heureux, croire qu'il y a un futur. Pas un futur frileux et rétréci comme celui des écologistes régressifs mais un futur heureux et positif dans la construction de nouvelles écologies.

Bien sur, le pétrole a une fin. Ne serait-ce que parce qu'il est trop polluant. Idem pour l'huile de friture que vous vous apprêtez à mettre dans votre réservoir. Par contre, vous avez entendu parler du nano-fer? Un clou laissé dehors rouille en un ou trois mois. C'est une combustion lente entre oxygène et fer. La poudre de fer brûle, comme vous avez vu en labo de chimie. Le fer pur peut exploser… Quant au nano-fer, c'est à dire le fer réduit à ses dimensions moléculaires, lui, il explose avec une fois et demie plus de puissance que le pétrole. En plus, il est recyclable à 80% et… il y en a bien plus que de pétrole sur la terre! Tout plein! Il ne pollue pas en termes d'effet de serre mais nous ne savons pas encore éviter sa dispersion dans l'atmosphère, ce qui sera maîtrisé un jour prochain. Alors? Qui vous en parle du nano-fer? Personne? Eh non… Personne. Pourtant, je crois dur comme l'augmentation du pétrole que demain nous roulerons au nano-fer. Donc, pas de panique. Pas de quoi gaspiller le pétrole non plus, mais sortons de la malédiction avec laquelle on veut nous ronger la vie, le bonheur et le futur! Souvenez-vous de ce slogan américain: il paraît qu'il y a une crise, je ne veux pas y participer! Positivons plutôt que de nous saborder avec les écologistes. Parce que eux, ils se paient des vacances USHUAÏA king size, de Yann Arthus Bertrand à Nicolas Hulot, puis ils ajoutent à la fin de leurs films et après s'être empiffrés: "nous avons planté 80 arbres pour compenser les nuisances qu'il a bien fallu occasionner avec notre film"… Intéressant! Pas moyen de vivre ou d'agir sans polluer, alors? Je peux vous parler de spécialistes de l'Afrique qui vous en parleront des dégâts sur la nature de Ushuaïa en Afrique… Soyons responsable mais pas cons! *;->)  

16:06 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/01/2008

Les cadeaux hollandais…

Cadeaux-Hol-L
J’ai un copain hollandais. Oui, bon, c’est un des hasards bizarres de l’existence mais c’est comme ça. C’est arrivé à l’insu de mon plein gré. Mais maintenant je l’ai, alors je m’habitue. Il faut faire contre infortune bon cœur. Infortune, c’est le mot. Vous allez voir.

Je le revois aujourd’hui et il a pas vraiment eu le temps de me parler parce que ce début janvier, il a enfin le droit d’aller chercher ses cadeaux de Noël. Il est tout émoustillé. On peut comprendre. Et son système de cadeaux hollandais est génial parce qu’il a deux fois le plaisir de recevoir ses  cadeaux. Je vous zesplic.

A Noël, sur le sapin, il y avait plein de paquets. Mais dans les paquets, que des bons à valoir pour les cadeaux à partir du jour des soldes. Vous commencez à voir? Comme ça vous avez la bonne surprise du cadeau qu’on veut vous faire, puis celle du soulagement de voir qu’il en reste encore, puis le plaisir de partir avec le vôtre. Pour celui qui offre, pas besoin de faire les magasins, ce qui est fatigant, et plein de bonnes surprises après… coût si je peux dire.

Y a pas à dire, on a beaucoup à apprendre des Zotlandais (je signale pour ceux qui ne sont pas abonnés au gaz que zot signifie sot en flamand et que landais n’a rien à voir avec les Basques, lâchez les moi d’ailleurs).

Tout ça m’a donné des idées. Par exemple, si vous attendez le début des soldes pour aller chercher votre cadeau et que, en plus, vous choisissez le modèle de l’an passé de tel bidule électronique, non seulement vous avez la diminution de prix mais ils vous donnent une prime pour l’emporter! Donc, le libellé du cadeau hollandais  «bon pour…»… serait: «…un téléphone portable de marque machin, modèle TC-665 DE L’AN PASSÉ», avec un nota bene: «prière de rapporter la prime».

Avec un truc comme ça, vous vous faites des fouilles en or. Plein d’argent économisé. Oui, je sais, vous auriez aimé le savoir plus tôt mais bon… je n’ai appris tout ça, moi-même, qu’aujourd’hui! Et je vous l’ai soldé tout de suite!   *;->)

23:14 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Saligault et Millau…

SalligautBL

 

                    Qui a une bonne clôture électrique à me céder? Mais non, j’ai pas de vaches, je vous zesplic!

Vous vous souvenez de la séquence de «La vie est un long fleuve tranquille» où le médecin découvre que son infirmière de maîtresse a échangé les berceaux? Il est assis dans la pénombre et n’arrête plus de dire «la saaaaloppe! La saaalope! Laaaa saaalopppe!
Ça m’est arrivé ce matin! Non pas de berceaux échangés! Mais: laaaaa saaalop’!

Ma chienne avait attaqué la poubelle de la cuisine pendant la nuit. Et me voilà avec une raclette et une serpillière en train de ramasser et de nettoyer de grand matin. Je vous décris la cuisine nouvelle: petit marc de café sur son lit de cendres de mégots avec reste de béchamel sur couennes de fromage. Saloperies d’artichauts poilus au reste de glace de fraise. Petite nage de poisson avancé avec peaux et arêtes pendantes et  restes de croupions de poulet mal rongés dans sauce moutarde pimentée à la cendre de Marlboro (oui, on avait un fumeur à la maison hier soir). Crasses diverses et dégueuli de restant de soupe sur sa petite salade flétrie. Puanteurs de chou-fleur et sa garniture de gras de fond de poêle. Enfin: parfum de vieux journal et d’épluchures de pommes de terre saupoudrés de cendres.

Et tout ça sur le carrelage plus les traces de marc sur les tapis du living.

Vous commencez à voir? Bien sur, j’exagère un peu, on n’a pas mangé tout ça, mais je vous livre en une fois tout ce qu’il m’est déjà arrivé de nettoyer suite aux appétits gastronomiques raffinés de ma bestiole domestique préférée! Et dire qu’on les aime! Mais je la regarde autrement depuis que je vois ce qu’elle est capable de faire des étoiles Michelin! Et l’addition, c’est moi qui l’ai payée, plus le service!

Donc, j’ai décidé d’électrifier ma poubelle! Pour créer un réflexe de pavlov dans sa petite tête!: poubelle = orgasme électrique! Et là, peut-être que ça va cesser! Ou alors, le mort-aux-rats… mais ça me semble un peu radical. Enfin… pas trop forte la clôture hein! Je tiens pas à électrocuter mon petit fils qui vient ce week-end!

En tout cas, plus question qu’elle essaie encore de m’embrasser sur la bouche! Déjà que j’étais pas trop pour… *;->)

18:20 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/01/2008

L'est fou papa…

Papa-fouL
On vous a fait le coup de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine, je suppose. Un grand classique. Là, je viens d’en vivre un autre qui me laisse perplexe sur mon moi-même que j’ai… Je vous zesplic.

Un copainternet m’envoie de jolies photos parmi lesquelles un cliché noir blanc de René Maltête où l’on voit un socle de statue… sans statue. Contre le socle: une échelle. Devant l’échelle, des pas dans la neige. Séduit par la poésie de la photo qui suggère que quelqu’un est monté sur le socle et s’est envolé vers un plus beau destin dans l’infini de l’ether, je la montre à mon fils qui me dit «ah, marrant la statue est descendue et s’est enfuie». Je tombe des nues! Bien sur, il avait raison! C’est ça qu’il fallait comprendre! Je m’étais trompé de sens.

J’en suis resté complètement choqué! Je savais que je manquais de réalisme et je supposais bien qu’il me restait une solide dose d’enfance dans l’imaginaire —même mon petit-fils de quatre ans le pense— mais je ne savais pas que c’était à ce point. En plus, tout le monde a la même vision que mon fils… Je suis le seul fantaisiste à avoir perçu cette photo comme un envol… S’il me fallait encore une preuve de ma folie que j’ai… la voilà!

Ce qui m’ennuie le plus c’est que l’idée que la statue ait pu s’enfuir en descendant de l’échelle ne m’a pas atteint un seul neurone! Pour moi, c’était évident: quelqu’un était monté sur ce socle de gloire pour aller aux cieux! C’est ça qui m’inquiète parce que combien de choses de l’existence ne m’échappent-elles pas de la même façon?

Du coup, je revois défiler ma vie à la recherche des chemins à parcourir dans le sens inverse! Et vous savez quoi? C’est effrayant! Il faudrait pratiquement que je les refasse tous dans l’autre sens! Mais voilà… quand on navigue dans l’éther il est difficile de revenir sur terre! La chute risque de faire mal.

J’ai compris aussi pourquoi mon fils dit depuis toujours «l’est fou papa»… Et je comprends mieux le point de vue des femmes à mon égard! Que voulez-vous qu’elles fassent avec un type qui se perd dans l’éther quand elles croient qu’il est descendu de son socle pour biner dans le potager… *;->) 

19:25 Écrit par Amadeus dans Réflexions | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

10/01/2008

Mon enfoiré de médecin!

EnfoiréL

 

                            Mais pourquoi grands dieux, faut-il que chaque fois que je rencontre quelqu’un ce soit un spécial? J’arrive pas à rencontrer un type normal. Même mon fils est spécial. J’aurais pas pu en faire un normal. Notez, moi-même… mais c’est pas le sujet. Et mon médecin est carrément fou. Je vous entends déjà d’ici: «quittez le tiens!» Oui, je veux bien mais il un bon diagnostic et puis il me fait marrer. Un original.

Comptez pas sur lui pour la prévention. Il ne connaît pas ou il s’en fout. Un jour je lui ai demandé pour voir, comme ça, combien de vin je pouvais boire par jour: «dépassez pas trop une bouteille». Ma femme a demandé à sa doctoresse ce qu’elle en pensait et elle a avalé son stéthoscope d’indignation! Son cabinet est un foutoir pas possible. Il y a des médocs jusque sous sa table et sur la dite table une pile d’un mètre de haut de documents. Impossible de lui redemander vos analyses du mois passé, elles sont déjà enterrées.

Et puis, dans sa salle d’attente cuisine cave, il y a un gigantesque aquarium avec… un serre joint pour l’empêcher de couler. Depuis cinq ans… Doit faire propre chez les poissons… Alors, quand je suis seul dans sa salle d’attente, je desserre légèrement le gigantesque serre joint et l’eau commence à suinter sur ses vieux magazines pourris aux mots croisés tous complétés. Je lui dis «vous avez vu? Ça commence à couler!». Il hausse les épaules et resserre la vis.

L’autre jour, il m’invite à entrer dans son cabinet pour une prise de sang et dit bien fort : «ah, je vais vous faire mal aujourd’hui pour votre prise de sang parce que je n’ai plus que des vieilles aiguilles». Puis, dans son cabinet, il ajoute à voix basse en se marrant: «le gosse qui est dans la salle d'attente  vient aussi pour une prise de sang, alors je lui fais un peu peur». Et il se marre!

Le salaud! Le salaud! Il s’amuse à terroriser ce pauvre gosse. Invraisemblable! Ce garçon de 10 ou 12 ans qui avait l’air si mignon et si penaud va avoir une belle idée de la médecine! Et là-dessus mon médecin commence à ne pas m’écouter, à me demander où j’ai le cancer cette fois, etc. Puis il me parle de ses copines histero et pas histero, me fait de la théorie là-dessus et pendant ce temps là il me soigne pas. Donc, je lui rappelle que je suis là pour qu’il me suce le sang et pas pour écouter sa presse pipole.

Et le voilà qui sort une seringue (neuve sinon, je fuyais), des flacons et une bande en caoutchouc d’avant guerre et se prépare à me piquer le bras. Je l'arrête: "attendez, vous avez déjà fait ça d'autres fois?". "Arrêtez vos bêtises, me dit-il" et il pique.
Alors, pour aider le pauvre gosse de la salle d’attente, je me suis mis à hurler comme un putois qu’on égorge pour faire fuir ce malheureux. Je hurlais autant que je pouvais, si bien que la copine du toubib est descendue pour voir ce qui se passait et le gosse en a profité pour s’échapper!
But atteint!

Du coup, il rigolait plus, le toubib. Je lui avais fait perdre un client! Pas content le plombier seringueur! «Non mais ça va pas?». Je l’ai menacé de dévisser un peu plus l’aquarium en sortant pour qu’il me laisse sortir mais je redoute plus que jamais le résultat des analyses! Va falloir lire entre les lignes, j’ai l’impression!  *;->)

19:11 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : medecin, humour |  Facebook |

09/01/2008

Remporter le Reine Elisabeth par deux centièmes de seconde…

RemporterLL

Je suis le fameux Concours Reine Elisabeth de musique classique avec le bonheur raffiné de l'amateur à peine éclairé. Mais je suis perplexe.

La musique classique, à l'inverse d'une toile peinte à l'époque de Mozart, est à la fois plus vivante mais aussi beaucoup moins fidèle au travail original de l'artiste qui n'est plus là pour nous l'interpréter. Peu importe que tel musicien fut éventuellement un médiocre pianiste. Dans sa tête, son concerto était parfait. Parfait, c'est à dire selon son désir et la sensibilité qu'il souhaitait au-delà des formes qu'il avait créées. Toutefois, il ne pouvait pas tout décrire sur la partition.

C'est cela qui détermine l'importance si grande concédée à l'interprète.

Son premier espace est dans la lacune de la sémantique: ce que ne peut exprimer la partition. Quelles que soient les indications de forte, d'adagio, de pianissimo ou que sais-je qui émaillent la partition, elles sont insuffisantes à rendre exactement toute l'émotion du compositeur. La sémantique utilisée ne lui a pas permis de tout décrire, surtout pas de ses sentiments et de son expressivité.

L'interprète habite donc cette lacune comme un Bernard Lhermitte une coquille délaissée… C'est dans cet espace de faible amplitude qu'il va devoir s'insérer et faire valoir son propre talent.  Celui-ci sera au minimum techniquement parfait. Ensuite il faudra faire valoir sa propre sensibilité sans dénaturer l'œuvre.  Et voilà pourquoi le concours si prestigieux est d'abord la substitution autorisée d'un espace laissé vacant par une lacune sémantique…
D'où la surexpressivité des visages des interprètes.  Pour aller au bout de la marge des sentiments qui leur est laissée, les interprètes sur-connotent leur propre sensibilité…

En somme, le concours Reine Elisabeth est une épreuve athlétique. On y gagne par deux centièmes de mieux que le second…  Mais il faut une vie de travail pour y arriver. Détail piquant: les athlètes de l'interprétation se jettent sur leur bouteille d'eau consommée au goulot comme les coureurs à pied après leur… performance. Il y a des similitudes espiègles qui ne trompent pas…

Voilà pourquoi j'aime tant le jazz… Où le créateur et l'interprète s'emparent d'une composition pour la recréer complètement, pour la transgresser de la façon la plus noblement créative qui soit. Le musicien de jazz est toujours créateur, pas interprète… Bien sur, son artisanat, sa technique, sont sans doute moins dernier carat, mais sa liberté d'exister aujourd'hui dans les schémas d'aujourd'hui est totale et bien en phase avec son temps.  D'ailleurs, faites ce test: coupez le son d'un concert de jazz et vous verrez des gens détendus, concentrés, qui s'offrent chacun la parole. Faites la même chose sur un concerto de Bach et vous verrez des gens comme robotisés, tous au pas dans des mouvements synchrones et saccadés vivre un ordre qui n'est plus celui de notre temps.

Alors, oui, je suis infiniment respectueux de ces interprètes de classique et de la grandeur des formes de leurs créateurs. Mais il n'y a rien à faire, le grand jazz est la musique de mon temps. Et ce n'est pas parce que j'admire les œuvres de Botticelli que Picasso m'est étranger…  *;->)

22:07 Écrit par Amadeus dans Art | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : musique, art, humour |  Facebook |

08/01/2008

Baleines bleues et ballets roses…

 VocalisesL

 

                        On a beau faire des efforts, on est toujours dépassé… Par exemple, nous nous croyons intelligent et découvrons que les singes sont capables de performances bien supérieures à l'Homme dans l'identification de chiffres sur un écran… On vient de découvrir que les éléphants étaient capables de comprendre que c'était leur image qu'ils voyaient dans une glace et que des oiseaux fabriquaient des outils pour en faire d'autres! Voilà aussi des chiens qui font de la planche à roulette avec maestria! Bref, on n'arrête pas de découvrir que l'intelligence animale est de plus en plus intelligente!

Y a rien qui vous interpelle, là? Moi si…
J'observe que c'est exactement le contraire pour nous les humains. La connerie humaine est de plus en plus conne! On découvre tous les jours que nous sommes plus bêtes que ce que l'on croyait! Suffit de voir la crise politique belge… Ou la télé… Bon, je détaille pas, on est bien d'accord et mieux vaut ne pas y penser.

Mais comment on sait tout ça? Eh bien en réalisant des études sci-en-ti-fi-ques. Notez, les études elles-mêmes ont parfois tendance à prouver ce que je viens de dire. Je vous zesplic.

Il y a deux jours, j'étais en train de rouler en voiture… (ben oui, c'est français, même si c'est bizarre, mais je m'égare) et d'écouter la radio. Et là, qu'est ce que j'entends-je? Accrochez-vous: il existe beaucoup plus d'études et de connaissance scientifique sur les cris de la baleine bleue que sur ceux des orgasmes féminins de nos féminines à nous qu'on a!

Ah… Intéressant! Ainsi donc, les hommes se préoccupent plus de comprendre les baleines que leurs femmes… Peut-être parce que c'est plus simple. Elles s'en doutaient, notez. Mais réfléchissons un instant. Qu'est ce qu'il y a de si passionnant dans le chant de la baleine bleue qu'il n'y aurait pas dans les cris roses de nos épouses? Et où cela les mènera-t-il? Qu'ont-ils derrière la tête? Quels fantasmes? Je n'ose imaginer…
Je n'ose pas non plus croire que les hommes sont à ce point passionnés de science et de leçons de choses qu'ils donnent priorité à la baleine ailleurs que dans leurs collets montés, ces goujats! Non, vraiment, je ne comprends pas!

En tout cas, Mesdames, maintenant vous savez ce qui vous reste à faire! A vos fanons pour apprendre les vocalises de la baleine bleue! C'est peut-être à cause de ça que les hommes s'endorment après avoir… Allez savoir. Mais ça vaut le coup de se documenter et de prendre des cours de chant, non?   *;->)

16:53 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : femmes, baleines, humour |  Facebook |

07/01/2008

Grippe pas fière…

GrippeL

 
                                C’est dans la famille… Ma grand-mère déclara un jour «j’ai tout! Il n’y a rien que je n’ai pas»! Mon père était un peu dépité! C’était un cas d’hyponchondrie majeur! Mais ma mère n’est pas mal non plus. Un bobo chasse l’autre et l’ennui c’est que, lorsqu’elle a un mal réel, on met toujours un peu de temps avant de la prendre au sérieux…

Faut vous dire que ma chère vieille maman de 80 ans est une femme toujours élégante qui déclare qu’elle voit son corps vieillir mais qu’elle a toujours 20 ans dans sa tête, que rien ne change… Je suis pas convaincu. Je vous raconte.

Un jour, elle regarde par la fenêtre et voit un grand oiseau un peu recouvert de neige, qui tente de relever la tête… qui retombe. Puis à nouveau la tête se relève et retombe… Elle ajuste ses lunettes et à nouveau, l’oiseau tente de relever la tête avec beaucoup de difficulté. Elle observe le manège pendant une heure avant de se décider à appeler la maréchaussée… Elle hésite… Mais les mots lui reviennent en tête: «n’hésitez pas… si quelque chose vous semble bizarre chez un oiseau…». Comme elle habite près des étangs de Tervuren où nichent pas mal de volatiles dont des oies du Nil, elle décide d’y aller. D’aileurs, elle ne se sent pas trop bien… Et si… Elle appelle résolument!

Deux grands flics se présentent avec tout le déguisement flic plus une caisse et des gants. Ma mère les emmène à la fenêtre de sa chambre. L’oiseau relève toujours la tête pour la laisser retomber lourdement sur le sol. C’est sur, c’est un oiseau qui a la grippe aviaire! Mais les flics écartent leurs moustaches pour mieux voir et concluent qu’il s’agit d’un sac en plastique qui, soulevé par le vent, agonisait!… Pauvre sac plastique! Quelle vie! Déjà qu’ils doivent porter des tonnes de produits qui vont du yaourt à la patate mais, en plus, ils se voient méprisés dans des rôles de sac poubelle pour finir par ce supplice infini: une carcasse qui ne se bio-dégrade pas et qui erre plus de cent ans au gré du vent… Quel destin! Mais si en plus ils doivent contracter la grippe aviaire… et si en plus ma mère se met à s’occuper des bobos des sacs plastiques…

Bref, j’en ris avec elle. Mais elle ne rit pas et me dit «et si j’avais des problèmes mentaux? Tu sais, ça ne m’étonnerait pas, parce qu’avec tout ce qu’on entend sur la vache folle, et moi j’ai quand même mangé pas mal de viande…» etc. Et c’était reparti! Notez, vache folle, ça risque bien de devenir plausible… à terme! Degaulle disait que la vieillesse est toujours un naufrage… Nous aimions les mots d’enfants, il va falloir maintenant que nous aimions ceux de nos vieux parents…
*;->)

17:54 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : grippe, personnes agees, humour |  Facebook |

03/01/2008

Nouveaux règlements pour les miracles à Lourdes

Lourdes règlemts
Je voudrais un instant de sérieux, s’il vous plaît. Oui parce que vous, vous n’avez qu’une idée en tête: rigoler. Mais il n’y pas que ça dans la vie. Il faut aussi savoir être sérieux quand il faut. Et le sujet d’aujourd’hui est grave. Il s’agit des nouvelles dispositions du Vatican pour ce qui concerne les miracles de Lourdes. Je suis pas loin de là, je vous en parle.

Mais arrêtez quoi! Je rigole pas, ici. C’est vrai! Par exemple, dans la précédente procédure il était dit que le miraculé ne pouvait avoir pris aucun médicament avant guérison. Ce n’est plus possible, aujourd’hui, tout le monde en a pris. Donc, il fallait changer le règlement. Voici le nouveau, ça vous évitera de vous rendre à Lourdes pour des prunes (ou pruneaux d’Agen) si vous n’êtes pas informés.

• La guérison doit être subite comme la bière du même nom, nette et définitive (plus de 45 jours) pour être reconnue par l’Eglise.
• Pas plus d’une guérison miraculeuse par personne (tout abus sera sanctionné).
• Le miraculé se tiendra à disposition du Vatican pour toute médiatisation souhaitée par ce dernier.
• La guérison doit être reconnue par un médecin diplômé et NON croyant.
• En cas d’interaction entre eau de Lourdes et médicament, l’Eglise ne pourra pas être tenue pour responsable.
• En cas de miracle indésirable, aucune plainte ne sera recevable par l’Eglise.
• Les prières pour une guérison doivent être exprimées plus clairement. A cet effet des formulaires sont à votre disposition à l’entrée. Votre pseudo et le mot de passe ne doivent pas comporter plus de douze
caractères.
• Le candidat miraculé veillera à spécifier par qui il veut être guéri: nom et surnom du saint, Vierge, ou le Christ lui-même (délais).
• Toute guérison doit être signalée dans les huit jours à la sécurité sociale et aux assurances éventuelles.
• Le trajet vers le lieu de guérison ne peut être pris en charge par la sécurité sociale, ni les frais liés à ce voyage.
• L’eau bénite collectée sur place doit être additionnée d’une dose de chlore pour éviter toute dégradation.
• En cas de guérison, le guéri veillera à ne pas laisser traîner ses béquilles sur place mais les enlèvera ou les fera enlever par un service compétent.
• Les saints guérisseurs se réservent le droit de ne pas effectuer les guérisons demandées sans qu’aucun motif ne soit exigible.
• Aucune demande de miracle ne sera acceptée pour tout achat de bougies inférieur à 30 euros.
• En cas de résurgence de la maladie, l’Eglise ne pourra pas être tenue pour responsable.
• Il est rappelé que la cagnotte de miracles n'augmente pas durant les jours où il n’y en pas!
• L’Eglise se réserve le droit de modifier le règlement sans préavis ou d’annuler la session de miracles en cours.

Vous voyez que c’est sérieux! Très actuel… A propos, Sacha Guitry remarquait déjà que si le corps médical n’avait retenu que quinze miracles sur les trente reconnus par l’Eglise en trente ans, le système était déficitaire vu qu’il y avait eu 12.000 morts dans le même temps sur la route de Paris à Lourdes… *;->)

22:57 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |