08/02/2008

Flic bisou…

Flic-bisou2L

 
        C’est pas tous les jours qu’on se fait rouler un patin par un flic français en service! Surtout quand on a une plaque belge! Ça m’est arrivé, je le jure sur la tête de ma chienne, je vous raconte. La route des vacances typique, encombrée par des caravanes hollandaises, Parisiens, gros culs camions espagnols plein de fruits qui pètent un diesel noir, Belges avec coffres de toit, tout ça le long des Pyrénées. Traversée d’une petite ville un jour de marché incontournable. Je suis au volant avec femme et fruits de notre amourrr dans la voiture. Douze et sept ans, les fruits.

Au carrefour, l’embouteillage est total. Un CRS musclé, bronzé embruns moto, pantalons bouffants gendarmerie, bottes et chemise bleu-administration, manches roulées sur les gros bras poilus du midi. Moustache sous son gros casque de motard bleu ciel avec des petites protubérances pour écouteurs hypertechnos. Grands gestes autoritaires, personne ne fait son malin! Moulinets des bras poilus. Mais... embouteillages néanmoins... Eh oui, plus il y a de flics, c'est bien connu, plus on vit en bouteillage.

Pas à  pas c’est notre tour d’arriver au carrefour. Et là, le beau CRS abandonne la circulation, fonce vers nous comme el toro de fuego, pousse brutalement sa grosse tête casquée boule bleue par ma fenêtre et se met à me faire la bise, puis boum toc, le casque heurte les montants mais il arrive à embrasser les enfants pas impressionnés par Goldorack gendarme, Toc Boum et à filer un patin à ma femme boum toc boum du casque entre montants des fenêtres et appuie-têtes tout en foutant des coups de boule aux autres.

Les Parisiens derrière moi ont des yeux ronds façon Reiser, les Hollandais écarquillent les leurs... Les caravaniers suédois rosissent dans leur Volvo. Ses collègues avalent leurs sifflets. Un CRS devenu fou embrasse les Belges! C’était Arthur, un cousin de ma femme... CRS de son état... Petit cerveau mais gros bras d’agriculteur... Il nous avait reconnus. Je crois que personne n’en est encore revenu... Personne non plus n’a osé lui filer un coup de pied dans son gros cul pendant qu’il nous faisait les bises! Comme quoi, les flics peuvent avoir l'esprit de famille quand ils sont pas en train de vous exécuter à bout portant avec leurs radars. Sacré Arthur! Tout un powème!
*;->)

13:20 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : flic, bisou, societe |  Facebook |

Commentaires

mais quelle famille vous avez là.

Écrit par : Mishima | 08/02/2008

bonjour c'est pas une belle rencontre ça....amitiée

Écrit par : nays | 08/02/2008

Les commentaires sont fermés.