17/02/2008

Etiqueteurs fous…

Etiqueteurs-fousL!

 
Les étiqueteurs fous ne sont pas des quêteurs sans éthique mais les idiots qui placent les étiquettes dans les magasins. Ce matin, je veux voir la date de péremption d’un médicament... Paf: une étiquette avec l’adresse de la pharmacie... On fait quoi, là?...

A midi, je me prends un plat préparé en salivant et je pars en quête du mode d’emploi. Ouais... 5 minutes au four à micro-ondes. Mais... sur le nombre de watts: paf! l’étiquette du supermarché. 700? 900 watts?... Allez savoir! Et ça colle mieux que des clous ces saloperies d’étiquettes!

Je me promène dans un magasin de disque et je trouve un nouveau CD de ce musicien de jazz que j’aime bien... mais ça dépend des accompagnateurs. Si c’est machin, c’est bon, si c’est truc, c’est pas la peine d’acheter! Et là... paf! L’étiquette!... Un code barre, des chiffres épouvantables, des descriptifs seulement décodables par des extra-terrestres, un prix avec des zéros devant et derrière, le prix en euros, en BF, en titres boursiers dont on n’a rien, mais alors rien à sucer. Vous me direz: «simple, prenez le CD suivant...». Ben non! Le type travaille n’importe comment mais l’étiquette est toujours à la même place à un micromillimètre près! A croire qu’il le fait exprès. L’intuition de l’étiquetage méchant! Je vois un DVD avec un début de titre intéressant...  (tous en choeur:) paf une étiquette! J’aimerais lire la suite du titre! Ben non... et toute la pile pareille!

Les industriels s’acharnent à faire des emballages informatifs, les fonctionnaires vous bardent de tas de protections et avertissements juridiques mais l’étiqueteur fou vous renvoie à l’ignorance. Et n’essayez pas de la décoller, vous aller faire hurler un système ou vous faire soupçonner de voler le produit.

Je m’intéressais à un disque dur pour mon ordinateur. Superbe boîte, marque intéressante, bonne capacité! Bon prix! J’achète! A la maison, je découvre que l’étiquette cachait qu’il ne fonctionnait qu’en standard USB et pas en Firewire... Retour!

Et sur le chemin du même nom, je me disais que c’est à cause des étiqueteurs fous que le monde va si mal! Qu’est ce qu’il y avait sur la pomme d’Eve? Une étiquette qui masquait le mode d’emploi, à mon avis. Et sur les carnets de mariage, hein? Vous croyez qu’il y aurait tant de mariages sans les étiquettes? Vous me direz qu’un mariage sans étiquette c’est vulgaire, que tout est dans l’étiquette, précisément! Snobisme! Moi, l’étiquette, vous savez... je l’ai prise en grippe! Marre des  étiqueteurs fous!  *;->)

11:45 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

C'est à se demander s'ils ne le font pas exprès! Bon dimanche.

Écrit par : Tony | 17/02/2008

*oo* Oui, mais colle une superbe étiquette sur une belle bouteille vide et tu auras une jolie nana, très sotte, blonde tant qu'à faire, mais bien habillée !

Je te le dis, les étiquettes, ça n'a pas de prix ;-)

Belle soirée :-)

Écrit par : Loo | 17/02/2008

pour vendre un bouquin
une fille sur la couverture
pas de couverture sur la fille
ni d'étiquette Oeuf Corse.

Écrit par : Mishima | 18/02/2008

C'est connu que ce qui ne dois pas coller colle et l'inverse aussi

Écrit par : PJ | 18/02/2008

Les commentaires sont fermés.