02/03/2008

Revue de presse

 Revue-de-presseML
 
 
            Je suis un type comme ça. Je passe dans une librairie pour acheter le télémoustique et qu’est ce qui m’arrive? Je suis ruiné en sortant. Rectal! Je devrais me faire interdire de librairie comme certains au casino. Déjà, chez Filigrane, j’ai demandé au patron de me jeter dehors quand je rentre. Heureusement, il est physionomiste ou taxidermiste, je sais plus le mot, mais je vais finir empaillé si je continue à acheter autant de bouquins. Il me reconduit honnêtement à la sortie.

Mais chez mon libraire télémoustique, je risque pas d’être interdit. Il a pas fini de payer sa Porsche. Enfin, J’AI pas fini de LUI payer SA Porsche. C’est à cause des titres. «Les secrets du bonheur». Vous arrivez à pas acheter ce numéro? Moi pas! J’achète pour savoir! Puis, page 48, je découvre qu’il n’y en a pas, que c’est chacun pour soi, que le bonheur est relatif, et que je me suis fait mettre au kilomètre! Désolé pour cette expression un tantinet vilgaire… Je m'énerve un rien, là. Idem avec le Moniteur de l’Automobile: le match des berlines puissantes. Conclusions de l’article:» et le gagnant est... ça dépend de vous». Mais vous, vous vous disiez «chouette, je vais pas devoir choisir, c’est reposant, ils vont me dire quoi acheter» et eux ils se disent «on va pas leur dire qui a gagné, sinon on a plus de pub de la marque perdante».

Donc, ils s’arrangent pour avoir tout le monde à égalité, dis donc! Une vraie escroquerie par rapport à ma paresse. Parce que j’ai horreur de choisir. Chez VSD vous lisez «Claire Chazal, le drame». Vous achetez et keske vous trouvez page 48? «Son hamburger était froid!»  Ou «Mathilde en a marre». Tiens, elle est revenue celle-là? Page 48: «Brel n’avait pas pensé à ça». Suivent deux réflexions sur les Mathilde qui aiment pas Brel.

Mais il y a pire! C’est Ciel et Espace. Titre: Actualité spatiale: «Attention, collision entre notre galaxie et la galaxie NG 7895». Vous vous dites «merde, le ciel va nous tomber sur la tête, le soleil va collisionner une étoile que je connais même pas son existence». Vous vous précipitez dans l’Eglise la plus proche pour regretter de ne pas avoir été à la messe dans les dix dernières années et vous reconvertir à une vie pieuse pour les 45 minutes qui vous restent à vivre. Après, vous lisez l’article chez vous et là... «les scientifiques sont formels, dans les 450 millions d’années qui viennent, notre galaxie sera percutée par...». Bon, ça laisse le temps de vider le lave-vaisselle. Ensuite vous lisez «quoi qu’il en soit, pas de panique, les étoiles sont tellement éloignées qu’elles passeront entre elles et nous et le soleil sans que vous vous en aperceviez»... Je me suis fait... au kilomètre et intergalactique cette fois, à nouveau!

Ne plus rien acheter? Oui, vous avez une réaction logique. J’ai essayé. L’autre jour, je lisais «le gouvernement socialiste wallon va entrer en collision avec la moralité». Je me dis, cette fois, on ne m’aura plus, c’est pour dans 250 millions d’années... Et qu’est ce qui est arrivé? Tout de suite? ... Excusez-moi, j’ai un petit mal de tête, là!
*;->)

23:18 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Dédramatisons Moi aussi je regrette que la presse scientifique se croit obligée de dramatiser les news pour se vendre. La simple réalité fascine assez, la nature n'a pas besoin de nos pauvres exagérations. Les collisions de galaxies sont moins violentes que le choc des socialistes wallons avec la réalité, tu as raison.

Écrit par : Ben | 02/03/2008

Ce qu'il arrive tout de suite? A moi: je me sens gonfler. Je soupire, soupire...
Mais rien, pas moyen de cracher le crapaud!
Tu parles de Brel (le plus grand des Belges) : je ne sais pas si elle reviendra, Mathilde... en plus elle a vieilli... mais une chose est sûre, nous appartenons à la "Foule sentimentale"...et il faut voir comme on nous parle!

Écrit par : Tony | 03/03/2008

Les commentaires sont fermés.