03/03/2008

Pourquoi il n'y a pas d'hommistes ni journée de l'homme?

 MecquesL
 
                        On va pas y échapper à la journée de la femme. Ça giboule aussi sûrement que les déboulées de mars. Mais là, c’est trop. Bien sur j’aime pas que les Afghans déguisent leurs femmes en sacs poubelles en les bâchant de bleus (ici c’est réservé aux emballages plastique, d’ailleurs) et que des poings s’abattent sur des femmes même si, d’aventure, elles l’eussent un peu cherché. Ce serait pas une raison pour rajouter des bleus au bleu, on est bien d’accord.

Cela étant, si certains hommes utilisent bêtement la force pour reconfigurer leurs compagnes…, les femmes nous torturent beaucoup plus subtilement et comme ça se voit pas, on n’a pas droit à une journée spéciale de l’homme, CQFD. (Notez si c’est pour recevoir une cravate avec le chat de Geluck ou, un aftershave biochimique aux OGM…). Pas connes, les filles! Elles font leurs coups en douce! Je vous zesplic mon vécu que j’ai à moi.

Ma femme n’utilise pas de rouleau à tarte, elle s’abstient de me gifler, elle me tape pas dans les… tibias et elle ne griffe ni ne mord. Tout va bien alors? Ben non, pas tout à fait. Elle a trouvé bien pire: elle utilise le transistor. Je me suis toujours demandé si elle le faisait exprès ou non, mais à ce niveau de raffinement ça peut plus être du hasard, ça c’est sûr.
D’abord, elle règle subtilement la station juste presque à côté, ce qui a pour effet de parasiter les fins de phrases, produire des sifflantes, des grésillements et dégager des mauvaises ondes. Ensuite, elle place le transistor juste un peu de travers par rapport au bon angle de réception, ce qui introduit subtilement une station russe dans le champ. Faut vous dire qu’elle écoute France Inter depuis la Belgique en grandes ondes.

Après, elle allume la hotte de la cuisine en plus de la casserole pression et monte le son du transistor pour les couvrir, ce qui projette toutes les horreurs précitées dans la maison en ajoutant le brouillage à la confusion du son parce que le transistor N’EST PAS FAIT POUR TRAVAILLER A CE NIVEAU de puissance, MORTELLE DE BERTHE! Pardon, je m’emporte, là.

A ce stade, le transistor ne tue pas que moi. Le chien fonce aux abris et colle bien ses oreilles sur les trous.
Maintenant, essayez d’imaginer la scène chez un avocat en cas d' avodivorce: elle montrerait les traces d’une gifle, je suis bon pour dix ans de ré-éducation sans libération conditionnelle possible. Par contre, le transistor, ça laisse pas de traces et vous êtes les seuls à constater les dégâts sur mon cerveau en me lisant! Et voilà pourquoi il n’y a pas de journée de l’homme! Fortiches les nanas!  *;->)

*»Mortelle de perte»: juron emprunté à la BD: «La taupe Augraphie» de F. Janin et Yvan Delporte.

21:44 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Je viens du blog de madame Amball et je ne regrette pas la visite....excellent blog !

Écrit par : Envie | 03/03/2008

Qu'elle soit bénie, ta femme !
Qu'elle use et abuse de transistor, sans oublier la hotte et la casserole à pression,
si le résultat est que je suis là à rire toute seule devant mon écran, ça y est, la lessive est faite dans ma tête pour ce soir ;-)
Bonne nuit !

Écrit par : Loo | 03/03/2008

Il n'y a pas de journée de l'homme... ... parce que pour nous c'est tous les jours... notre fête !

Écrit par : CCRIDER | 04/03/2008

toujours... ...un plaisir de te lire!
A bientôt.

Écrit par : K. | 04/03/2008

Sois malin! Rentre tard et parfumé! Avec du rouge à lèvres au col de chemise.
Tends-lui le piège de te ruer aux toilettes en entrant... hé hé hé... et de prendre une douche à chaque fois que tu rentres... fais des trucs inhabituels qui vont la stresser et lui ôter l'envie d'écouter la radjo.
Si tu suspectes une cabale contre ton équilibre nerveux, sois aussi ignoble que je le suis avec le sicilienne...
Peut-être que ça marchera mieux avec ta Française...
;-)

Écrit par : Tony | 04/03/2008

Les commentaires sont fermés.