03/04/2008

Petroconnards

PetroconnardsL

 
                    Vous n'êtes pas sans avoir observationné que le prix du carburant a légèrement dépassé la hauteur des tours de cracking… Un lecteur me fait observer que si nous payions 1,31 zorro le litre quand le baril valait 72 euros, nous payons actuellement 1,443 alors qu'en valeur euro par rapport au dollar actuel, le baril ne vaut plus que 67,5 zorros… Cherchez l'erreur!

Comme les politiques vous ont légèrement suggéré que les vilains pétroliers mettaient le produit de leurs fouilles dans les leurs… vous vous dites "vilains pétroliers". Certains d'entre nous iront même jusqu'à dire que ce sont les méchants Arabes qui exagèrent!

A force de répéter ces bêtises, on finit par les croire… Parce que la réalité est légèrement différente…

Ainsi, un politicien européen dont je tairai le nom pour ne pas être désagréable, s'est rendu en Arabie Saoudite pour demander aux Saoudiens s'ils ne pourraient pas faire un effort. Soit ils produisent plus et ça va faire chuter le prix, mais les Saoudiens sont à fond les manettes… ou alors ils se montrent un peu plus compréhensifs sur les prix… Alleeeez, diiiiites, rien qu'un peu, siouplaît, Monsieur Bédouin.

Vous savez, j'ai aucune sympathie particulière pour les Saoudiens, bédouins et autres pingouins. Rien contre non plus. A vrai dire, je m'en tape. Qu'ils se paient des bagnoles en argent massif ne me dérange même pas, je préfère ma vie à la leurre… si je peux utiliser ce raccourci orthographique qui me tendait la main et qui la leur met droit dans leur pif de nouveaux riches. Mais là, le Saoudien a répondu avec génie! Je vous livre la réponse sans plus attendre parce que je vous sens très speedant d'impatience. Il a dit: "et si on vous le donnait gratuitement? Moi je vous propose un marché… On vous donne le pétrole gratuitement!". Vous imaginez la tête du politicien européen… "Gratuitement?". Il se voyait déjà avec une promotion à la rentrée pour un si bel accord! Inespéré! "Oui oui, gratuitement! Vous avez bien entendu. Et en échange, parce qu'on n'a rien sans rien, vous nous donnez ce que VOUS percevez comme taxes sur nos produits pétroliers dans vos pays, d'ac?". Un peu dépité, notre politicien pétroconnard hypertaxateur!…

Je suis un peu fatigué, là ce soir, vous développerez la conclusion vous-mêmes? Le gros du travail est fait, non? A vous de jouer …  
*;->)

19:30 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : petrodollars, humour, petrole |  Facebook |

Commentaires

Naaa! A moi ce Saoudien-là, il me plaît!
Et pas qu'un peu! Que si j'avais une fille à marier...
^^

Écrit par : Tony | 03/04/2008

Prix? Un pétroc...... hypertaxeur? Dans une interview, un chef de l'OPEP, je ne me rappelle plus lequel, a dit d'un ton exaspéré aux Européens : "Cut taxes! Cut taxes!". On le bassinait avec le prix du pétrole, c'est ce qui l'a mis en colère. Comme tout le monde, il déteste être blâmé pour les fautes d'autrui. D'ailleurs l'expression "prix du pétrole" est souvent mensongère. S'il s'agit du coût d'extraction, de raffinage, de transport, etc, on peut l'appeler "prix". Mais le montant incluant les hypertaxes peut-il honnêtement s'appeler "prix"? Je n'aime pas qu'on galvaude les mots.

Écrit par : Ben | 03/04/2008

pour finir... La dépense la plus grosse lors d'un arrêt à la pompe n'est pas celle consacrée au pétrole.
Et il n'y a pas un seul politicien en Belgique pour dénoncer la folie de ce système!!!
A qui avons-nous à faire?

Écrit par : Tony | 03/04/2008

La classe! Excellent!! ;o)

Écrit par : Marc | 03/04/2008

La fiscalité est un sujet délicat bourré de conséquences inattendues, mettant en jeu des principes contradictoires et des équilibres à peser avec des balances de pharmaciens.

Écrit par : Mishima | 04/04/2008

Les commentaires sont fermés.