08/04/2008

Sauternes et Viagra…

SauterneL

 
                                    Il y a un côté festif dans le mot viagra qui me fait penser à foie gras... On se jetterait bien une lampée de Sauternes là-dessus pour que la fête soit belle, non?

Puisque une amie me posait la question, eh non, je n’ai jamais pris de viagra. Non pas que je ne sois jamais tombé en panne avec besoin d’un cric au bord de jolies courbes paysagées, ça arrive à tout le monde, mais non... c’est comme ça. Néanmoins, un mois de déprime, mon médecin m’en avait donné deux comprimés pourlekazou et parce que mon médecin adore faire le malin. Ce fut la catastrophe! Je vous raconte...

D’abord parce que ma femme qui est soucieuse de mes vêtements, les a trouvés dans la poche de ma veste. Et là, t’es mal! Parce qu’instantanément vous passez au rapport.
‘D’où ça vient? C’est destiné à quel usage? C’est pour le tuyau d’arrosage que je te demande de réparer depuis un mois ou pour ton stupide cactus à la salle de bain que je vais te balancer par la fenêtre un de ces jours, d’ailleurs? Réponds!’...

Là-dessus, elle me jette les machins à la figure, se met à pleurer et c’est... le chien qui les attrape et les avale GNAP parce que le Labrador ne réfléchit jamais: il bouffe n’importe quoi n’importe quand. GNAP! J’écarquille les yeux! Disparues les petites friandises bleues... Et mon chien, heureux, battait de la queue! (Non, pas celle-là, celle avec laquelle il dit qu’il est content).

Il en aurait bien repris des pilules bleu ciel, l’idiot!
Inquiet pour la suite, je n’arrêtais plus de l’observer. Je craignais le pire! Vous savez, un brin de persil c’est bon pour nous mais c’est un poison mortel pour un perroquet! Donc j’étais tétanisé! Qu’allait-il se passer? Allait-il être pris d’un priapisme goupillonnaire permanent avec cette double dose? Quadruple même si on la rapporte à son poids! Allait-il attaquer l’aspirateur? Nous? Allait-il hurler toute la nuit comme un loup en mal d’une compagne? J’arrêtais plus de le surveiller du coin de l’oeil, mais lui, bonasse, il roupillait sur le tapis, la tête entre les pattes.

Comme le chien semblait calme, on laissa filer. Mais le lendemain matin, la surprise fut totale. Pas de priapisme, non... Pas d’ardeur inhabituelle ni de sentiments débordants d’amour pour l’aspirateur. Pas de plaintes du chat d’à côté ni du facteur ni rien de tout ça. Par contre, le viagra avait bien agi mais pas là où on l’attendait!

Mon brave Labrador nous faisait un priapisme des oreilles! Inexorablement dressées. Pas dressées juste un peu, non, verticales comme un berger allemand! Et c’est fou ce que ça a l’air idiot, un Labrador avec les oreilles dressées! Plus rien n’y fait. Peut-être que j’aurais dû lui filer un coup de Sauternes... mais bon... *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : humour, viagra, labrador, chien |  Facebook |

Commentaires

les effets inattendus ... votre histoire m'a fait rire .. et vous racontez bien ..
J'ai lu espérant savoir les effets que vous auraient fait le viagra, j'en suis donc toujours dans l'interrogation ?
Amicalement

Écrit par : aramis-echotier | 08/04/2008

une histoire amusante! et qui m'a fait penser à "gare au gorille" de Brassens, je ne sais pourquoi. ou plutôt oui, je sais, je pense au pauvre curé et j'imagine ce que ç'eut été si au temps du gorille le viagra eut existé. quel esprit tordu n'estce pas?
bonne soirée, j'ai adoré ce billet.

Écrit par : mimi | 08/04/2008

Tu as une nouvelle lectrice... et elle adore!
Mais t'emballe pas, Hamadeus, c'est une fille qui a mauvais goût!
;-))

Écrit par : Tony | 08/04/2008

c'est con un chien,
vivent les chats !
Et , hop
et un pt'it coup de Sauternes

Écrit par : Mishima | 09/04/2008

Eclat de rire et souvenir qui date de l'époque où le Viagra a été lancé sur le marché. Décor : un stand de dégustation d'huîtres (tsss, je n'ai pas dit de moules) sur un marché de Noël près de chez toi (je ne blague pas)et, installés à la table voisine, 3 Mrs dont les épouses font la file. L'un d'eux en profite pour annoncer à ses copains qu'avant que les femmes n'arrivent il faut qu'il leur dise qu'il a essayé la petite pilule bleue parce qu'il avait eu peur d'une panne vu qu'il n'était pas avec sa légitime. Nous (une copine et moi), on échange un regard entendu, on dresse l'oreille (t'as raison, ça fait dresser l'oreille) et on apprend qu'il a dû attendre un bon 3/4 d'h de préliminaires (on va le plaindre tiens) pour que ça fasse vraiment de l'effet mais qu'il ne savait plus comment s'en sortir parce que 3h après il était toujours en érection et que ça chauffait !
C'est là que les huîtres sont devenues croustillantes et quand nous n'avons pas pu nous empêcher d'éclater de rire, le Mr a rougi jusqu'à la racine des cheveux. Tu me connais, je n'ai pas su me taire et lui en ai fait la remarque ce qui a entraîné un fou rire des deux tables au moment où les épouses arrivaient et, on s'est fait foudroyer du regard alors qu'on était innocentes comme l'agneau qui vient de naître, nous !

Écrit par : Martine | 12/04/2008

Les commentaires sont fermés.