12/04/2008

Devinette morbide…

Récup-tempsL

 
 
                    Je ne suis pas Mexicain mais en tant que mec si… Bref, j'adore rire de la mort. Une forme d'exorcisme sans doute. C'est pourquoj ne résiste pas au plaisir de vous marrer ou renarrer ce que j'entendus à la radio ce matin.

Une famille dans la douleur de la perte d'une vieille maman, était donc en situation au bord du trou de pompes plus funèbres que prévu. En fait, lorsqu'on tenta de déposer le cercueil dans le trou ainsi nommé parce qu'il est fait dans le sol, on s'apercevit qu'il ne rentrait point. Consternation. Mais, les employés funèbres des pompes du même nom décidèrent d'essayer de le faire entrer quand même avec les leurs de pompes dans le cercueil! Quelques bons coups de taloches et la mémé serait casée… Mais elle résistait… Comme ça ne marchit pas bien, ils décidèrent de limer un peu les côtés du cercueil avant de le taper dans le trou en sautant dessus. Cela leur fit perdre du temps…

La famille, un peu contrite et marie de la situation essayât néanmoins d'embrayer sur les prières alors que leur éternel cercueil avait déjà pris quelques coups dans la carrosserie qualifiés de dégâts mineurs. On n'allait pas faire un constat à l'amiable en ces circonstances. C'était quand même pas un drame de la route et d'excès de vitesse. Quoique… Quoique… comme dirait ou aurait dit Raymond Devos dont les funérailles furent également entâchées de quelques obscénités familiales autour de l'héritage alors que ce cher Raymond rentrait au chausse pied dans sa boîte définitive. Mais c'est pas le sujet… Je me fourvoie…

Donc, la famille disait ses prières, quand les employés commencèrent à jeter de la terre sur le packaging mortuaire… La famille fit observer que les prières n'étaient pas terminées et qu'il n'y avait pas de raison de pelleter ventre à… terre! "Oui, dirent les croque morts, mais on a été retardé par le trou et comme on est aux trente-cinq heures"… Bref, ils n'avaient pas que ça à faire, les croquignolesques. Le Pastis les attendait! Et voilà comment la pauvre femme fut inhumée dans le stress et la récupération du temps de travail.

Pour ma belle soeur socialiste tout cela est bien compréhensible puisque, me dit-elle, ces gens sont mal payés. Et voilà comment une militante de gauche opposée au culte de l'argent, en vint à justifier que le valeurs morales pussent s'effacer devant la noble et première raison que si l'on est mal payé, les valeurs humaines n'ont plus cours! Devinette: Qui est plus perverti par l'argent à votre avis?  *;->)
 
Histoire vraie…  Je le dis pour ceux qui pourraient penser que j'ai de l'imagination et que ça nous joue des tours…

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : humour, enterrement, 35 heures |  Facebook |

Commentaires

je n'en crois pas un mot... ce serait trop beau si c'était vrai mais j'ai bien ri devant l'anecdote et c'est définitif: je veux être incinérée.
quoi que! suppose que je sois là dans ma boite, poussée dans la cheminée puis vlan, grêve de gaz de france (ce serait bien le diable -c'est le cas de le dire- avec l'augmentation que nous venons de subir, pas moi je marche à l'électricité, mais le français en général. cela dit dans "mon" cas comme dans celui de la dame trop grande pour les tombes type standart, qu'est ce qu'on en a à fiche quand on en est arrivé là?. Perso, on peut même m'y laisser en "souffrance" comme on dit pour un colis encombrant mais je ne la sentirai pas celle-là (de souffrance)pendant une petite semaine de manif pour cause de beau temps, mai approche, n'oublions pas, les banderoles vont fleurir, donc disais-je, m'y laisser, je n'en mourrai pas!
c'est cruel comme sujet de moquerie mais qu'est ce que çà fait du bien d'en rire!
bon dimanche Patrick.

Écrit par : mimi | 12/04/2008

:-)! pardon! pour les 2: Pou avoir douté de la véracité du propos et puis pour Patrick! tu peux supprimer le com si tu veux.
mon fils a des places pour le spectacle, je n'en ai entendu que du bien.
bon dimanche.

Écrit par : mimi | 13/04/2008

Les commentaires sont fermés.