03/05/2008

Peindre au pistolet

Pistolet-peintureL

 
            Vous connaissez ma femme, elle a le sens du commandement. Comme je suis le seul subalterne, le commandement tombe sur moi.
Là, elle a trouvé qu'il fallait commander de repeindre la chambre. C'est évidemment tombé sur moi. Mais mon fils m'a dit: "tu vas pas faire ça avec un rouleau pour en mettre partout! A la boutique RTL, ils peignent des maisons entières en costume trois pièces sans en mettre une goutte sur le chien. Achète leur un pistolet".

Et me voilà en train d'acheter un pistolet. Pas sur RTL ma religion me l'interdirait si j'en avais une, mais la même marque, le même modèle, et le modèle supérieur conseillé par un spécialiste d'une maison sérieuse: "l'autre est trop faible, c'est du petit matériel. Prenez ceci"…

Et me voilà parti avec une superbe boîte et un appareil supertechno.  Je me sentais sortir du Moyen-Age de la peinture. J'entrais de peint-pied dans le futur. J'aurais du me méfier devant l'air sceptique du vendeur de peinture blanche… J'étais tout à mon enthousiasme.

Ma femme aussi, fière d'avoir un mari certes déjà âgé mais si moderne. Elle étala du plastique partout pour couvrir le lit, les armoires. J'ai fait remarquer que les vitres aussi devaient être protégées avec un pistolet! Elle a mis tout le plastique qu'elle a pu trouver.
 
J'ai fumé pendant des années. Des sales clopes bien goudronneuses. J'ai donc les poumons dans l'état d'un charbonnage wallon. Enfin, j'avais, parce que j'ai peint en blanc. Ma femme est entrée dans la pièce sans me voir! Elle appelait. L'homme invisible, le passe-muraille. Notez, j'étais bien peint mais les murs aussi. C'est déjà ça… Jusqu'à l'intérieur des prises!  Génial. Pour le plafond, je promenais le pistolet au-dessus de ma tête: la moitié de la couleur sur le plafond et la moitié vers le plancher. Oui, parce que je pouvais pas orienter le pistolet complètement vers le plafond sinon le suceur ne prenait plus la peinture dans le réservoir…

Le lendemain, quand je suis entré chez le coiffeur, il s'est adressé à moi hilare en me prenant par le bras vers la sortie pour me signaler qu'il ne coiffait pas les fantômes et que je m'étais trompé de boutique… Chienne de vie!  *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : humour, peindre, pistolet |  Facebook |

Commentaires

Tiens tiens! Ce matin, dès mon lever, mon fils m'a dit qu'il avait vu le fameux pistolet à la Boutique!
Sauf que moi, j'ai dit : "oui, oui, Louis, j'y penserai!" …mais j'ai haussé les épaules sans qu'il s'en aperçoive.
Le gosse tout content m'a dit que si je commandais aujourd'hui, je ne paierai que 40 € au lieu de 125 ! Bénie soit l’innocence !
Toujours est-il qu'aujourd'hui, il y avait une remise de 20% chez Bricon et que j'y ai acheté de la peinture pour les 3 pièces en finition dans ma maison... j'aimerais que tu vois ça... parce que chez nous, c'est « la madama » qui peint!
;-)

Écrit par : Tony | 03/05/2008

Peinture en nuage Méfiez-vous des gadgets, surtout ceux que la téloche vante tapageusement. On pouvait prévoir que la peinture en nuage se répandrait partout où un courant d'air la pousse. Un aérosol se comporte comme un gaz: il s'étend et se disperse tant qu'il a la place pour le faire. Et il entre dans les moindres recoins, comme un gaz.

Écrit par : Ben | 08/05/2008

Les commentaires sont fermés.