28/05/2008

Miracle King Size…

MiracleL

 
                            Il y a une chose qui me peine. C’est votre manque de Foi. Je vous parle sérieusement du nouveau règlement de Lourdes et vous vous marrez. En plus, certains d’entre vous me disent qu’ils ne croient même pas aux miracles! Pourtant, moi, j’ai été témoin. Je vous raconte.

Août 2004. Ma fille laisse son fils et son mari au-dessus de Cahors dans sa belle famille et profite de ce que nous rentrons vers les Pyrénées pour qu’on la dépose à l’aéroport de Toulouse d’où elle doit rentrer à Paris pour travailler le lendemain. Nous la déposons à 17 heures sous un soleil de plomb, elle prend sa valise, découvre qu’elle n’a pas ses clés d’appartement à Paris, se dit qu’elles sont restées à Cahors… 130 Km de là… plus le temps pour un aller retour… sauf si c’est son mari qui vient très vite. Elle téléphone, son mari va vérifier… Par prudence, elle appelle des amis Parisiens qui ont un double… mais qui répondent depuis une plage espagnole, bruit des vagues en prime! Elle nous chasse en disant qu’elle va se débrouiller avec un serrurier ou dormir chez des amis. Ouste! Filez dans vos Pyrénées.
Nous étions inquiets, ennuyés pour elle.

C’était oublier que ce dimanche là, la pape était à Lourdes et à cette occasion il bradait les miracles. Démos, acrobaties, passages sur le ventre et sur le dos à basse altitude, tout un meeting des fins de série…  

Sur l’autoroute, le téléphone de ma belle-sœur sonne. Elle, toujours surprise qu’il s’agisse de SON téléphone, finit par réagir. Elle le déterre de son sac où il macérait avec les pilules anti mal de voiture et les kleenex qui ont pris l’encre du stylo un jour de novembre, ses clés de voiture. Premier miracle, elle décroche avant que son répondeur raconte sa vie et regrette son absence en long et en large. C’est ma fille, ravie du deuxième miracle. Dieu vient de faire un numéro de haute voltige: il a écarté deux nuages et lui a jeté les clés à l’aéroport par des voies certes sinueuses mais efficaces. Je vois que vous voulez le making of du miracle… Méfiants, hein?!
Beau-fils: je ne trouve pas ta veste non plus, donc… les clés ?…
Ma fille: … euh…
Lui: où l’aurais tu déposée?
Elle:… euh…
Ben: Réfléchis bien!
Dieu magnanime et chuchotant: dis lui que tu l’ as oubliée à l’aéroport quand vous êtes venus vendredi et je m’occupe du reste!
Elle: … et si je l’avais oubliée à l’aéroport? Ici à Toulouse?
Lui: Oui, c’est une bonne idée! Essaye ce scenario là.

Elle va aux objets perdus et récupère veste et clés que Dieu vient de lui déposer, encore recouvertes de sucre impalpable.

Alors, ça n’existe pas les miracles? Vous savez comment ça s’appelle ça, de votre part? De la mauvaise Foi!   *;->)

Epilogue: nous achèterons une boîte de douze cierges de Lourdes king size. Faut pas être ingrat!

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, miracle, pape, lourdes |  Facebook |

Commentaires

j'aime bien... tu dis objets perdus et non trouvés. çà m'a toujours énervé çà! un objet, avant d'être trouvé, il a bien été perdu!
essaie de le signaler au Vatican ce miracle là, aprés tout, ils envisagent bien de canoniser J.P.II!

Écrit par : mimi | 28/05/2008

je pense qu'il y a une nuance franà-belges là dessus, comme pour le linge de maison (un torchon et une serviette ne sont pas les mêmes chose de part et d'autre de Quiévrain): en france il y a des bureaux des objets trouvés en belgique des bureaux des objets perdus.
Dans l'immobilier on se marre aussi : en wallonie une maison est à vendre, en flandre elle est à acheter (te huur).
Et je ne vous dit pas "louer" qui peut signifier "donner en location", dans ce cas on est un louageur ou "prendre en location", ce qui fait de nous un locataire.

Écrit par : Mishima | 29/05/2008

De toute façon… l'objet perdu a été trouvé perdu par l'administration… C'est donc pas faux. Donc, l'objet est perdu, puis trouvé, puis retrouvé par son propriétaire ou définitivement perdu-trouvé mais pas retrouvé.

Quant à la maison à vendre… ou à acheter… elle ne peut s'acheter que si elle est à vendre mais elle peut être à vendre sans encore être achetée…

Quant à Tony, il s'arrache les cheveux avec ses "LOCATORS" (comme terminator…).

Écrit par : AMADEUS | 29/05/2008

Les commentaires sont fermés.