18/06/2008

Marchons au pas de l’oie…

MarchonsL

 
Je sens que vous allez aimer mon histoire. J’ai donc encore plus de plaisir à vous la narrer par le menu menu.
J’ai des amis qui vivent dans une très belle propriété avec des douves et un merveilleux territoire avec de grands arbres, de jolis pavés et tout comme ça. Il y a la partie habitation et puis la partie bureaux où ils accueillent une quinzaine d’ingénieurs pour leurs affaires, tout à fait remarquables, dans le domaine des (très) hautes technologies.

Comme ils commencent à être connus et qu’ils disposent de pas mal d’équipements informatiques fort coûteux, v’la-t-y pas que s’amène une élégante dame qui entre par le joli portail. Là, elle se fait chasser illico par les deux oies qui vivent là en liberté. Elles crient de leur voix rauque tant et plus et mettent l’importune en fuite en menaçant de lui pincer les fesses! Elle appelle par GSM en demandant qu’on veuille bien la laisser entrer.

Gentiment reçue avec une tasse de café, elle remet de l’ordre dans ses plumes et se lance dans son travail qui est de vendre des systèmes de… sécurité contre les intrusions! «C’est super, vous devez, pour entrer, mettre votre doigt sur un panneau et le système lit votre empreinte digitale, vous reconnaît instantanément et vous ouvre la porte, sinon, pas d’entrée!»…
Ah, dit mon ami, mais si on me coupe le doigt, on le pose sur le panneau et on peut entrer! Pas question, répond triomphalement la dame! Le système analyse aussi la température du doigt! Ah Aaaah!

Mon ami la regarde d’un air étonné et lui dit qu’ils n’ ont pas besoin d’un tel système! Mais, dit-elle, on pourrait s’introduire chez vous et vous voler votre matériel pendant la nuit que vous n’en sauriez rien!
Oh non, dit mon ami, je serais très vite informé par les oies!
Vous avez vu! Je dors au-dessus, là, et je les entends! Or, votre système coûte fort cher et les oies mangent les restes de pain! Et elles savent tout de suite à qui elles ont affaire! En plus, en cas de panne de courant, elles continuent à fonctionner!

Pas con, le coup des oies! Pas nouveau non plus… Rappelez-vous celles du Capitole! La brave dame est repartie dépitée au pas de l’oie en se disant qu’elle repartait à la case départ et que là, elle devrait passer son tour…

Quand je vous dis qu’on va tous finir vaches folles avec toutes les conneries qu’on nous invente pour la vache sacrée sécurité!  ;->)

18:31 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, oies, technologie |  Facebook |

Commentaires

J'avais une idée à la Tex Avery Monter un gant de boxe sur un ressort d'amortisseur de Simca...
Une gâchette reliée à la grille d'entrée déclencherait un superbe coup de point dans la tronche des intrus...
;-)
Bonne soirée

Écrit par : Tony | 18/06/2008

j'en ai eu et c'est mieux qu'un chien qui est capable de se prendre de sympathie pour le pire grincheux! avec les oies, pas de sentiment, tu n'es pas de chez moi, je t'attaque!
elles étaient 3, je les adorais elles me comprenaient, sans doute suis-je une oie moi-même:-)! les pauvres ne craignaient pas les renards, ce qui leur fut fatal!
bonne soirée Marc!

Écrit par : mimi | 18/06/2008

c'est dans les vieilles casseroles qu'on fait les meilleures soupes;

Écrit par : Mishima | 19/06/2008

Les commentaires sont fermés.