30/06/2008

A bas les mots de passe!

A-bas-mots-de-passeL

 
                                    Dans le temps j'aimais la vie, je trouvais les femmes mignonnes en hiver et craquantes en été, j'aimais le parfum des fleurs, le bon vin, regarder un bon film à la télé. Et puis, vous me connaissez, j'aime donner mon avis sur tout et sur rien comme tout beauf qui se respecte et j'y vais de mes commentaires sur les sites internet.

Oui mais voilà… depuis lors on a inventé la sécurité, les mots de passe, les pseudos et les machins dans lesquels il faut recopier des lettres… Pour votre compte en banque, je comprends, mais quand il s'agit d'un site n'importe quoi je ne comprends pas pourquoi il faut multiplier les sécurités.

Jusque là, les seuls mots de passe que j'avais eus à prononcer me servaient à dégrafer le soutien gorge de la dame à qui je les prononçais. Et là, pas besoin de pseudo! Et même, plus le mot de passe était différent du précédent, mieux ça dégripait les relations. Après, vous savez comment ça va, une fois que vous avez le code, la dame ne vous pose plus la question à chaque visite! Pas de "un instant je vérifie votre code secret". Pas de risque d'être enfermé dehors…

Avec les sites à la con qui vous demandent des codes, des pseudos, des mots de passe, et j'en repasse, eh bien vous ne vivez plus parce qu'une  fois, le mot de passe est déjà pris et vous devez en choisir un autre que vous oubliez de noter et la fois suivante, sur un forum, pour aider quelqu'un on vous jette comme un malpropre… Consternant.  Humiliant, fatigant. En attendant vous êtes enfermé dehors… Ça m'arrive tout le temps. Et puis il y a les sites qui vous demandent plus de 5 lettres et ceux qui n'en acceptent que cinq, et ceux chez qui tout est déjà pris et où vous vous retrouvez avec "moi pas le même 251", etc.

Riez pas, tous ces ingénieurs aux brillantes études sont dans la rue et au Balhaize avec vous! Fiers de leurs études et jobs alors qu'ils nous pourrissent la vie avec leur vision sécuritaire limitée et inculte au bout de leur nez! Moi, maintenant, je regarde les gens dans la rue et je me dis: ce type est peut-être le salaud  qui a créé un système de code sur un site. J'hallucine. J'en vois partout! Je perds la raison… un jour j'étranglerai un promeneur qui n'y peut rien en pensant qu'il crée des verrouillages informatiques de codes et de mots de passe. Je sens que ça vient…

*;->)

29/06/2008

Mal comprenants…

Mal-comprenantsL

 
                                Un malentendant, vous savez ce que c’est. Un malvoyant aussi?

Ah! non, vous n’y êtes pas du tout. Ce sont des gens dont on refuse de regarder la réalité en face pour la rendre moins dérangeante. Alors on a changé le nom. Pratique, hein! Moi j’aime bien. Ça résout bien les problèmes et ça évite les ennuis.

Par exemple, si vous dites «un jeune pédé Maghrébin a assassiné une vieille dame», c’est pas bon. Il faut dire: «un  bi-beur inexpérimenté a niqué une mémère». Ben oui, on ne doit pas dire jeune non plus. Ça fait discrimination. Donc, parlons d’inexpérimenté, ce qui revient au même mais ça le dégage déjà un peu de sa responsabilité, non? Vous me suivez?  Bi, c’est mode. Beur, c’est un rien cholestérol mais c’est quand même connoté bons plats. Black c’est jazz mais c’est pour plus foncé. Niqué ça passe bien au jour d’aujourd’hui, c’est passé dans les oreilles à défaut d’être déjà tout à fait dans les mœurs. Et Mémère ça fait pas grave, innocent, ça suggère un peu qu’elle était conne et qu’il n’est pas impossible qu’elle n’ait eu que ce qu’elle méritait, non? Et voilà le travail!

Le problème est à moitié résolu et ça va cesser de traumatiser les autres, ceux qui veulent faire comme lui. La voie est ouverte.

Eh oui... Camus: Mal nommer les choses c’est ajouter à la souffrance du monde...

Voilà où nous mènent les esprits ouverts dont tout est tellement ouvert qu’il n’y a plus que des courants d’air. On a beau dire que l’ouverture d’esprit ne consiste pas à niquer les valeurs acquises par nos ancêtres pendant des milliers d’années. Les gens ont beau voter de plus en plus extrémistes, rien n’y fait. Sarko ne m’est pas sympathique du tout, ne serait-ce que pour les radars. Mais quand il ose appeler de la racaille de la racaille, nous faisons nos précieuses, nous nous effarouchons, nous aimerions tant qu’il utilise d’autres mots... parce que ceux là nous font trop peur! Et pendant qu’on ne regarde pas la réalité en face, la vraie réalité nous tourne le dos!

Bref, nous sommes tous en train de devenir des mal-comprenants! Oui, des idiots, quoi!  Faut tout vous expliquer, quand même!  *;->)

28/06/2008

De l’enfermement pédagochic…

NataschaL


 
                        Tout à l’heure je traverse un centre commercial, j’évite une gamine entrain de se mettre du chocolat glacé sur le pif, la robe, les mains et le reste sur moi quand elle s’est retournée sans faire gaffe… La mère me lance un regard noir: «peut pas faire attention, çui-là?»

Puis, je continue ma course et un ado à casquette de 16 ans en pousse un autre violemment: je ramasse ses deux coudes dans mes côtes… Le mot excuse ne faisait pas partie de son vocabulaire, il a simplement dit «shit»… C’est plus court…

A ma droite, des moutards étaient en train de s’échanger des crottes de nez et de rendre leur mère folle parce qu’en plus elle devait s’occuper de la petite dernière qui voulait pas lâcher le lot de dix barres chocolatées… La poussette m’a roulé sur le pied. La mère non plus n’avait pas une conception fort élaborée du mot excuse: "pu…  "!

Un vigile était en train de récupérer des GSM des poches de rapeur d’un ado à la grosse voix, gros boutons et gueule de thon… n’ayons pas peur des mots. L’ennui c’est que son copain était en train de me piquer mon billet de 50 zorros dans la poche de ma chemise. Je l’ai compris quand j’ai voulu payer plus loin…

Bon, j’ai eu de la chance de faire mes gosses à une époque où ils ne poignardaient pas encore le prof de dessin et où l’audace consistait à aller à l’école avec des Sebago plutôt que les souliers vernis. Les bottes gothiques d’aujourd’hui, vendues avec l’assortiment de boucles d’oreille pour la langue et la teinture verte pour les cheveux n’étaient pas encore d’application. Mais ça change… Ça a bien changé…

Je marchais, pensif, quand subitement mon regard fut attiré par un visage frais, empreint de pureté avec un regard clair et profond qui me rappelait l’espoir mystique de Sainte Thérèse de ses yeux… sur la couverture de Paris Match à la devanture du libraire. Ah… Y aurait-il encore des jeunes de 18 ans pleins de tant de beauté intérieure? Oui! J’ai cherché son nom, elle s’appelait Natascha Kampusch. Mais, dites moi, c’est pas la petite autrichienne qui a été enlevée et  recluse pendant près de dix ans sous la domination d’un détraqué? Mais si! C’est elle, je me souviens de son nom maintenant! Ah ben ça alors…

Je dois pas être dans le bon à mon avis… mais ça me suggère d’enfermer les gosses pour les éduquer au jour d'aujourd'hui! Jean-jacques Rousseau avait-il donc raison? Les gens naissent bons et c’est la société qui…   On dirait… J’sais pas… Bon, je vous laisse, j’ai des trucs sur le feu… C'est peut-être moi qu'il faut enfermer…
*;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : jj rousseau, education, enfants |  Facebook |

27/06/2008

Du cornet de frites avec ou sans MP3…

Avec-ou-sans-camL


 
                                Vous vous souvenez encore de la belle époque où vous alliez acheter un cornet de frites ou une glace? Vous vous souvenez de la question? Allons, faites un effort! C'était "avec ou sans mayonnaise?" ou "avec ou sans crème fraîche?". Vous avez oublié?

Eh bien c'est reparti. Dorénavant c'est plus la mayonnaise ou la crème fraîche mais l'appareil photo. Vous achetez un téléphone et vous devez spécifier "sans appareil photo ni caméra, s'il vous plaît". Sinon, il y a en a un. Dans un premier temps ça nous a émerveillé! Pensez, un téléphone, merveilleusement portable et appareil photo en plus! Oui mais qu'est ce qu'on va faire de tous ces appareils photos? Comment s'y retrouver? Vous partez en vacances et on vous tire dans le dos votre photo à coup de radar. Vous allez en ville et vous êtes filmé par moulte caméras… Vous prenez de l'argent au distributeur, souriez! Vous êtes filmé. Vous achetez un ordinateur et votre webcam intégrée vous filme! Vous avez un problème d'intestin et on vous passe une caméra TV dans … enfin vous voyez ce que je veux dire. A se demander comment les paparazzi arrivent encore à faire mieux que l'environnement bourré de caméras.

Demain, que vous achetiez une pomme de douche ou un cornet de frites il y aura un appareil photo dedans. Sans supplément. On va faire nos courses comme ça:

- Bonjour, je voudrais un frigo mais sans écran internet. Riez pas, ce frigo existe et passe automatiquement commande de ce que vous avez prélevé dans le frigo…
- Bonjour, je voudrais une nouvelle montre mais sans téléphone.
- Bonjour, je voudrais un abonnement à Test-Achats mais sans agenda électronique.
- Bonjour, je voudrais un godemichet mais sans podomètre pour comparer mes performances au lit avec mon jogging.
- Bonjour, je voudrais un nouveau dentier mais sans MP3 intégré.
- Bonjour, je voudrais un pain mais sans camera gastrique.
- Bonjour, je voudrais un appareil photo mais qui fait pas caméra en plus.

C'est vrai! Parce qu'à la fin on sait plus qui fait quoi dans tous ces bidules, dans le style: "tu sais pas où j'ai mis mon mixoup?". "Ah oui, il est à côté du PC parce que je viens de télécharger les photos de ta mère que j'avais prises avec et comme il est pas bluetooth, j'ai dû l'emmener…".

Yapas à dire, on vit une époque formidable. Bachelard, au secours! *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : camera, telephone, humour, marketing, camera |  Facebook |

26/06/2008

Le Zap!

Le-Zap!L

 
                                    Un jour, je me rasais, j’entends un professeur de neurologie et psychiatrie s’exprimer à la radio: «il faut bien voir, s’agissant du cerveau, que c’est un organe extrêmement complexe». Tilt!
Ce matin là j’ai failli me couper grave avec mon rasoir! Parce que subitement j’ai réalisé pourquoi tant de gens n’arrivaient pas à se servir de leur cerveau! Trop compliqué à utiliser! Bon sang mais c’est bien sur!

Moi-même, avec ma télécommande, j’ai des rapports tendus, désagréables et pour tout dire je cohabite mais on évite de se parler. Encore plus compliquée que ma belle mère, ce qui n’est pas peu dire. Et je ne sais pas combien de télécommande vous avez mais j’ai compté un jour qu’avec les anciennes qui sont orphelines, il y en avait une douzaine. Total: 500 boutons... J’en ai même qui font de l’acné des deux côtés! Hallucinant.

Alors, je vais vous dire: bravo les ingénieurs pour avoir inventé tout ce qu’ils nous ont inventé. Mais, de par leurs études, ils sont désormais plus proches de leurs machines que des humains. Leur esprit ne fonctionne plus comme les nôtres. Un ingénieur est convaincu que même l’amour est algorithmique mais que nous ne pouvons pas encore le mesurer pour le paramètrer. Juste une question de temps et d’équipement théorique. Tout ça pour dire qu’ils devraient cesser de concevoir les télécommandes et toutes les interfaces! Il faudrait leur taper sur les doigts! Cette règle ne connaît pas d’exception! Ces gens voient leurs salaires augmentés lorsqu’ils ajoutent des fonctions utilisables ou non par un humain!

Notez, ils ne sont pas les seuls. Les gens qui nous normalisent à coups de règlements pour nous protéger, les gens qui empilent des lois sur nos têtes et dans nos pieds, les administrations qui se simplifient la vie en compliquant la nôtre jusqu’à plus soif, tous ces gens nous rendent progressivement le monde inutilisable. Je sens bien que, peu à peu, le monde qui m’est accessible se rétrécit! Trop de fonctions inutilisables et trop de dangers à s’aventurer à utiliser des commandes que l’on ne connaît pas avec un mode d’emploi illisible pour un humain et tellement logique pour un ingénieur... (comme de taper sur démarrer pour éteindre votre ordinateur. Logique pour un ingénieur...).

Vous poussez sur un bouton et hop... plus d’image... Vous ne savez pas pourquoi... Vous repoussez ça ne revient plus... vous devez tout éteindre et rallumer. Quand vous avez vécu ça une fois ou deux, vous hissez le drapeau blanc et vous touchez plus à rien! Et pas question de se référer au mode d’emploi traduit de l’allemand en français pas un Sri-Lankais sous la torture.

L’horreur avance... Je voyais un magnifique petit cadeau électronique d’une grande marque hollandaise. Sur la boîte: «un merveilleux cadeau pour offrir aimé ceux». Bon, c’est pas vraiment incompréhensible... mais  quelque chose me dérange quand même! Eh oui, le langage des hommes est une chose vraiment difficile à utiliser pour les organes cervicaux algorithmeurs des ingénieurs! Bon, là-dessus je vais me mettre à l’abri parce qu’ils ont les moyens de régler mes fonctions vitales une fois pour toutes!  *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ingenieurs, telecommande, zap |  Facebook |

25/06/2008

Les betdits zoizeaux de Monsieur Hulot

betdits-zoizeauxL

 
                    Aujourd'hui il n'y en a plus que pour Monsieur Hulot et sa belle nature kodachrome dorée sur tranche écologique. Mais dites, vous avez déjà regardé la nature de près? Ecartez un peu le joli bouquet de fleurs qui cache l'arrière-plan et ouvrons les yeux.

Je voyais hier soir un documentaire sur les magnifiques poissons d'Afrique. Belles couleurs! Super! Mais cette merveilleuse créature vous attaque… à l'acide sulfurique! Telle autre vous arrache un bras ou une jambe sans aucun égard pour votre degré universitaire ou vos bonnes actions. Tout ce joli monde est vénéneux et venimeux.

C'est joli les petits lions, les nounours et les tigres. Les écologistes ne sont pas loin de penser qu'il suffit de donner suffisamment de tendresse béate à un tigre pour pouvoir lui confier un nouveau né en toute sécurité. Dans leurs schémas mentaux bien pensants, l'amour amène l'amour aussi sûrement que l'argent amène l'argent pour les boursicoteurs. Tout est une question de bons sentiments. Ils s'en vont Grand-Place et se mettent à donner des hugs (embrassades) à tout le monde. On s'aime tous, n'est ce pas? Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil!

Pourtant, dans la nature, tout le monde bouffe tout le monde avec une cruauté involontaire mais intense sans vous demander votre avis. Seulement voilà, notre civilisation technicienne nous a tellement protégé de la nature et les fleurs sont si belles que tout le monde pense que nous ne risquons plus rien! Les gens grimpent sur le Mont-Blanc en bikini et tongs, on ne se lave plus les mains, on s'expose au soleil jusqu'au cancer, on élève des chimpanzés dans son living ou des crocodiles dans sa baignoire, on met le chien dans son lit et le chat sur ses genoux sans penser que s'il avait votre taille il vous boufferait! Bref, on est tellement protégé de la nature qu'on ne la voit plus qu'au travers du romantisme de Nicolas Hulot et de Yann Arthran Brutus…

Je réfute cette vague verte qui mélange romantisme et nécessités réelles. Ainsi, le réchauffement climatique est peut-être accéléré par nos activités. Mais je signale quand même que les pôles magnétiques terrestres sont en train de s'inverser… et ça je l'ai pas fait en montant la température de mon chauffage ou en démarrant premier au feu rouge… C'est pourquoi je pense qu'il est bon de modérer nos excessives négligences, ce qui est sensé, mais pas au prix d'une régression sur ce que la civilisation technicienne nous a apporté. En d'autres mots, je veux conserver ma voiture par exemple et la rendre non-polluante. Et pas lui tordre le cou comme veulent le faire les romantiques écologistes.

*;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : ecologie, con, nature, hulot |  Facebook |

24/06/2008

Erreur sur la personne…

Erreur-sur-personneL

 
                                    Il ne vous est jamais arrivé de vous méprendre? Par exemple, vous saluez chaleureusement Monsieur le Ministre et on vous pousse d'un coup de coude et de menton vers le mec riquiqui derrière… Euh, hum, c'est lui le Ministre… Gênant.

Ou le contraire. Vous vous adressez au Ministre en lui disant "pardon, monsieur, vous ne savez pas où est le Ministre?". Et c'est lui…

Moi j'en ai fait quelques unes des gaffes comme ça. Pas vous? Un jour, qu'avec une équipe de télévison j'attendais un ministre dans son bureau, j'avais un lacet défait, je me suis assis sur le bureau pour le refaire… C'est là qu'il est arrivé évidemment.

Maintenant que j'ai pris un peu de bouteille et quelque expérience dans la vie, j'en joue. Vous rencontrez Di Rupo et vous lui remettez un pourboire pour aller signaler au ministre que vous êtes là. Notez, Leterme a fait pire: il a chanté la Marseillaise au lieu de la Brabaçonne… Il y a des gens qui refusent de serrer la main de Sarkozy. Dans un hôpital, une infirmière a refusé de le saluer! Mais là, j'ai été précurseur! J'ai refusé d'aller rencontrer Laurent Fabius, Président de l'Assemblée Nationale à l'époque. Le Rainbow Warrior avait été dynamité quand il était premier ministre. Pas question que je salue cet homme là.  Je n'y suis pas allé. Bof, Cécilia Sarkozy s'est portée malade pour pas serrer la main de Bush… Et vous avez déjà remarqué comment un politicien vous serre la main? En regardant déjà le suivant… Il ne vous voit même pas.

Mais mon petit-fils est bien plus doué que moi. Très prometteur, lui, pour se méprendre sur les gens. Un jour qu'il nous accompagnait dans une église il a pointé le curé de son pouce en entrant et a demandé à sa mère: "maman, c'est lui Dieu?". Non, mon chéri, on t'expliquera…

Ensuite, pour une raison qui m'échappe de plus en plus, nous avons baptisé mon deuxième petit fils d'un an. Un lendemain de Noël. Pathétique, surtout quand il a vu approcher le pauvre vieux curé avec son gobelet d'eau et qu'il s'est débattu en criant noooon… comme celui qui va devenir castrat… Dégoupillé, le goupillon! Mais, trop tard… Baptisé à l'insu de son plein gré! Il venait de refuser de serrer la main à Dieu! Fortiche, le mioche!

*;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bapteme, erreur personne |  Facebook |

23/06/2008

Alchimie…

AlchimieL…

 
                            Le marché est en pleine mutation. Et d’ici quelque temps, on se demande si quantités d’appareils familiers existeront encore… Les âmes des appareils photos sont déjà dans les téléphones, lesquels vont bientôt se changer en or dans celle des iPod, lesquels vont être avalés par les GPS qui seront eux-mêmes avalés par… Bref, vous irez chez votre dentiste pour remplacer votre implant téléphonique et chez votre coiffeur pour le WiFi implanté dans les cheveux.

Quant à vous, vous éviterez les médecins pour vous faire soigner chez votre concessionnaire voiture: il branchera une prise de diagnostic et vous irez chercher vos médicaments chez le fabricant de peintures qui fera les mélanges directement devant vous. Le concessionnaire de voitures n’aura plus rien à faire vu que les voitures seront passées à «l’autodafé» de l’automobile par les  écologistes. Pour faire des gosses les éprouvettes seront bientôt remplacées par les injecteurs haute pression. Les gosses apprennent déjà l’orthographe par le SMS, l’histoire par la télé, la gestion de crise par les jeux vidéo et les sentiments dans le métro…  Et on voudrait que les gens gardent leur équilibre…

Avec les alicaments, c’est finalement pas les aliments qu’on va manger façon 1984 d’Orwell sous forme de comprimés, mais les comprimés sous forme d’aliments… Il avait pas vu ça comme ça le père Orwell! Mais c’est pas mieux quand on voit ce que deviennent les aliments.
La dernière: ma belle soeur qui cuisine ses frites… au four! Ça va plus la tête? Et pourquoi pas de la purée à la broche, du steak dans le grille pain ou les pralines dans la friture tant qu’on y est? Bref, la réalité dépasse l’affliction. Moi ça me brouille l’esprit tout ça, pas vous?

Pour gagner sa vie on ne sait vraiment plus à quel saint se vouer au jour d’aujourd’hui. Comment entreprendre un métier alors qu’il ne durera probablement pas plus de 10 ans…  C’est vraiment effrayant. Notez, avec les écoloromantiques (pas les vrais écologistes), il y a de des affaires qui s'ouvrent dans l’immobilier en achetant à vil prix les cavernes dans lesquelles ils ne vont pas tarder à nous renvoyer!

*;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : emploi, ecologie |  Facebook |

22/06/2008

Association bien membrée

association-membréeL

 
                            Je participais ce soir à l’ assemblée générale d’une association dont je fais partie. Moi, les assemblées générales… mais bon. A un certain moment il a fallu décider du montant de la cotisation des membres actifs et des membres sympathisants. Le genre de sujet qui a tout pour me passionner. Et ça n'en finissait pas…

Moi, tout de suite, j’avais le sourire aux lèvres avec toutes les idées stupides qui me venaient à l’esprit: membre sympathisant c’est quand même moins effectif qu’un membre actif si vous voyez ce que je veux malheureusement dire… Au commissariat, une agression par un membre effectif est quand même pire qu’une agression avec un membre sympathisant mais réservé. Mais bon. C’est pas là qu’il faut rire, je vous dirai quand.

Donc, comme tous les montants les plus extravagants de la gratuité à la lourde taxation ont été envisagés, j’ai fini par proposer un compromis à la belge.
J’ai proposé qu’il y ait:
Des sympathisants sans engagement.
Des membres gratuits sympathisants avec légère incitation à payer.
Des membres distraits autorisés à oublier de payer mais avec culpabilité. Du moment qu’on a leur signature pour gonfler la liste.
Des membres légèrement intéressés qui paieraient 1 euro par an.
Des membres convaincus mais pas au point de payer plus de deux euros par an.
Des membres effectifs non actifs qui paieraient 5 euros par an.
Des membres effectifs actifs mais avec dispenses pour autres obligations: 10 euros par an.
Des membres bien remontés et actifs pour 15 euros par an.
Des membres bien membrés qui paient 30 euros par an pour prouver la longueur du capot (oui oui, au masculin) de leur implication.
Des membres reproducteurs qui paient en nature, à savoir le racolage d’autres membres…

C’est là que le président m’arrêta! Dommage, le meilleur restait à venir. Enfin, mon intervention eut le mérite de clore le débat et faire rentrer la réunion dans le chloroforme dont elle avait eu le malheur de sortir quelques minutes.

Ah, j’ai oublié de vous dire quand il fallait rire. Mais je suis plus trop sur maintenant…

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : association, membre, cotisation |  Facebook |

21/06/2008

Assis à la place du mort…

Assis-place-mortL

 
                 Je commence à avoir vraiment les jetons, là… Je vous zesplic ce qui m’arrive.
Vous vous souvenez du temps où les homos étaient emmenés par la police? Baudelaire s’en souvient, lui qui a été maltraité par les flics belges de l’époque et jeté au cachot. Il nous a laissé quelques textes haineux sur le pays qui sont pas tristes! Et Jean Marais emmené au poste pour homosexualité notoire avec Cocteau… Les choses ont bien changé et c’est tant mieux pour que chacun puisse vivre comme il l’entend. Je suis pas homo mais que chacun soit heureux à sa façon. Et La PACS française était une idée nécessaire.

L’ennui, c’est l’entropie. Vous savez, c’est la tendance de toute chose à perdre ce qui la distingue et à se fondre dans l’ensemble jusqu’à ce que tout s’égalise. Jusqu’ici, l’Univers se refroidissait et nous, nous créions de plus en plus d’intelligence. Aujourd’hui, nous perdons de l’intelligence comme l’Univers sa chaleur. Et puis il y a les tropismes: cette tendance qu’ont les choses à aller vers le bas, comme l’eau, si l’on n’y prend garde. Ainsi, de tropisme en tropisme, nous déstructurons. Des exemples?

La PACS n’a pas suffi et la traditionnelle petite Belgique a concédé le mariage  aux homosexuels. Là, il ne s’agit plus que les gens soient heureux, ils s’agit d’abolir toute distinction et de fournir la symbolique clés en main. Nul ne se demande si ça pose un problème d’identité aux hétéros pourvu que les homos, eux, soient heureux… Et même pas eux… mais NOUS rassurer quant à l’ouverture de notre esprit! Pour mieux vous zespliquer, disons que les homosexuels revendiquent leur différence par leur non-différence! C'est un truc un peu difficile à comprendre, comme la sainte trinité. Faites un effort.

Ainsi, de tropisme en tropisme, nous dérivons vers la grand froid de l’Esprit. Je choque votre esprit ouvert aux courants d’air? Attendez…

Je lisais hier que l’on commence à faire une distinction entre bons et mauvais maquereaux. Non, pas à l’huile d’olive et vin blanc, les proxénètes. Des chanteurs commencent à se référer à cet univers là. Ce qui me gêne c’est pas qu’on fasse la différence entre des méchants-méchants et des méchants-gentils! Mais que le fait d’en pointer des méchants va forcément créer une condition de «gentils».
Nous échappons ainsi au processus entropique pour entrer dans un processus de substitution de valeurs…

Vous verrez que d’ici quelque temps, on offrira la Légion d’Honneur aux maquereaux qui auront été de bons proxénètes, plus humains que les autres parce qu’ils auront respecté les 35 heures et les droits de l’Homme des femmes…

Ce qui me fiche vraiment les boules c’est que les intellectuels lisent clairement de tels tableaux de bord de notre Société qui renvoient des signaux d’alerte rouge! Mais… ils ne sont pas assis au volant! Ils sont assis sur le siège du passager, comme nous tous… à la place du mort?  *;->(

18:00 Écrit par Amadeus dans Réflexions | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : entropie intellectuelle |  Facebook |

20/06/2008

Liège en tête des villes européennes…

LiègeL

 
                    J’invente rien, je regarde et j’écoute battre le Monde...
J’ai toujours regardé les Liégeois avec suspicion. Bougez pas, les Carolos, vous êtes pas mal  non plus!
Là, je viens d’entendre qu’un audit de la Commission Européenne a classé les villes selon leur taux de criminalité! Et QUI sort première? La bonne ville de Liège! Eh oui!...

Taux de criminalité trois fois supérieur à celui de ... Palerme! Palerme, capitale mondiale de la Mafia! Palerme dont on a tiré des films extraordinaires sur les parrains du crime. Eh ben, non, Palerme est un exemple de moralité à côté de Liège!
Palerme: 65 actes pour 1.000 habitants. Liège: 250... pour 1.000 habitants. Ça doit siffler aux oreilles, les balles dans les rues à Liège! Tout le monde se balade à plat ventre dans la ville? Et fuit de cache en cache pour faire ses courses... Les balles perdues... attention!

A la décharge des Liégeois, non je parle pas du cimetière mais d’arguments en leur faveur, disons que rien que les politiciens socialistes, en principe, devraient déjà être responsables de... allez, disons... un tiers? Soit 80 actes environ? 80 autres seraient conformes aux statistiques de la moyenne des villes... mais il en reste encore 90 à attribuer!?... Ça ferait beaucoup!

Ça vous ouvre des perspectives, notez: vous pourriez tenter de jumeler Liège avec la jolie ville de Chicago. Vous pourriez faire des T-Shirt marrants avec des trous de balle et de l’hémoglobine! Vendre des revolvers en speculoos et, comme à la Nouvelle Orléans, vendre des faux papiers dans les boutiques! Ça rapporte! Non, je blague pas, il y a enfin quelque chose d’intéressant pour un tourisme mondial chez vous, loupez pas l’occasion!

Faites un Parc d’Attraction Mafieux pour concurrencer Francorchamps. Faites des centres de training pour des garde du corps, tout ce qui tourne autour du crime. Un Festival de cinéma du crime. Vendez de la Mort Subite à tous les coins de rue. Développez la petite criminalité et la grande délinquance, relancez la FN pour la production massive des Brownings, à l’entrée de la ville restaurez les panneaux avec les adresses des croque-morts comme dans Lucky-Luke... Il y a plein de choses à faire et là, vous avez un savoir-faire manifestement unique! Sachez en tirer le meilleur!

Allez, Vive Liège! Comme quoi, il y a toujours une raison d’espérer.  

*8->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : liege, socialistes, crimibalite |  Facebook |

19/06/2008

Charles Loos et Steve Houben, la gadoue-lagadoue…

Charle-loos-gadoueL

 
                        J'ai des superzamis. L'un d'eux m'a suggéré de l'accompagner au concert de Charles Loos et Steve Houben avec le quatuor Thais au Centre Culturel d'Ittre et plus précisément à la ferme de Hongrée l'autre jour. J'aurais dû me méfier. J'aurais dû…

Faut dire qu'il pleuvait. Ben oui, on est au mois de juin et on approche de la période de mousson belge, appelée été dans d'autres pays. Je vous dis ça parce que faire des chemins de campagne encaissés qui ont la largeur d'une voiture et la profondeur des flaques d'eau… déjà… Mais vous savez comment ça va, on se dit que c'est pour un bon concert et que la région doit être belle sous le soleil. On positive.

Ensuite on vous fait garer dans un champ bien glissant et quand vous arrivez dans la vieille ferme, le bas de vos pantalons commence à limiter vos capacités de rire. C'était pas le plus grave. On s'était méfié du repas, on avait tout juste, apparemment. Mais on s'était pas méfié des musiciens. Ecoutez, je vais pas faire beaucoup d'esprit, d'ailleurs avec deux toilettes publiques pour 300 personnes et les files afférentes, vous faites plus d'humour.

Allons-y tout droit: comment diable est ce que d'aussi talentueux musiciens peuvent faire de l'aussi mauvaise musiquette?… De la composition pour documentaire sur la nidification des gipaèdes barbues en brabant wallon. Vous voyez le style? Aux pires moments c'était du niveau de la musique d'ascenseur vérifié par Vinçotte. Pas une fulgurance, pas une note que l'on ne sente arriver et qui arrive… pas une harmonique qui dérange, même quand ils essaient de jouer un peu faux. Rien que du prévisible, de l'ennuyeux, du fâcheux, du joli, du printanier à papillons. Et des musiciens inspirés façon nirvana. Et fiers avec ça! des titres jeux de mot qui s'autocongratulent, tout cela présenté avec la connivence et le respect dus à des créations intemporelles et universelles. Et en plus cette ferme est un nid à courants d'air. J'étais glacé. On s'est enfui à la fin de la première partie après vote à main levée dans notre petit groupe. Unanimité. Ouf!

Notez, on m'avait déjà dit de temps en temps que Loos se prenait désormais très au sérieux, que ce garçon plein de talent avait reçu une bonne éducation mais n'avait jamais eu l'envergure de claquer la porte du brabant wallon pour aller se frotter aux plus grands comme Toots et tant d'autres Belges de talent… C'était la totale de chez belgitude… Du climat à la salle en passant par la musique… Ça déprime, hein… Enfin, on échappé à la cuisine et on a bien soupé ailleurs entre amis, c'est déjà ça. *;->)

18:00 Écrit par Amadeus | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : loos, houben, piano, belgitude |  Facebook |

18/06/2008

Marchons au pas de l’oie…

MarchonsL

 
Je sens que vous allez aimer mon histoire. J’ai donc encore plus de plaisir à vous la narrer par le menu menu.
J’ai des amis qui vivent dans une très belle propriété avec des douves et un merveilleux territoire avec de grands arbres, de jolis pavés et tout comme ça. Il y a la partie habitation et puis la partie bureaux où ils accueillent une quinzaine d’ingénieurs pour leurs affaires, tout à fait remarquables, dans le domaine des (très) hautes technologies.

Comme ils commencent à être connus et qu’ils disposent de pas mal d’équipements informatiques fort coûteux, v’la-t-y pas que s’amène une élégante dame qui entre par le joli portail. Là, elle se fait chasser illico par les deux oies qui vivent là en liberté. Elles crient de leur voix rauque tant et plus et mettent l’importune en fuite en menaçant de lui pincer les fesses! Elle appelle par GSM en demandant qu’on veuille bien la laisser entrer.

Gentiment reçue avec une tasse de café, elle remet de l’ordre dans ses plumes et se lance dans son travail qui est de vendre des systèmes de… sécurité contre les intrusions! «C’est super, vous devez, pour entrer, mettre votre doigt sur un panneau et le système lit votre empreinte digitale, vous reconnaît instantanément et vous ouvre la porte, sinon, pas d’entrée!»…
Ah, dit mon ami, mais si on me coupe le doigt, on le pose sur le panneau et on peut entrer! Pas question, répond triomphalement la dame! Le système analyse aussi la température du doigt! Ah Aaaah!

Mon ami la regarde d’un air étonné et lui dit qu’ils n’ ont pas besoin d’un tel système! Mais, dit-elle, on pourrait s’introduire chez vous et vous voler votre matériel pendant la nuit que vous n’en sauriez rien!
Oh non, dit mon ami, je serais très vite informé par les oies!
Vous avez vu! Je dors au-dessus, là, et je les entends! Or, votre système coûte fort cher et les oies mangent les restes de pain! Et elles savent tout de suite à qui elles ont affaire! En plus, en cas de panne de courant, elles continuent à fonctionner!

Pas con, le coup des oies! Pas nouveau non plus… Rappelez-vous celles du Capitole! La brave dame est repartie dépitée au pas de l’oie en se disant qu’elle repartait à la case départ et que là, elle devrait passer son tour…

Quand je vous dis qu’on va tous finir vaches folles avec toutes les conneries qu’on nous invente pour la vache sacrée sécurité!  ;->)

18:31 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, oies, technologie |  Facebook |

17/06/2008

Héron petit…

Héron-2L

 
                            Il fut un temps où je travaillais dans une grande agence de pub. Le patron était un homme très humain et tout à fait agréable qui fumait de longues cigarettes brunes. Nous avions des réunions de gestion à cinq tous les mois. L’un de nous était un brillant, que dis-je, un flamboyant hollandais… comme seuls peuvent l’être les Zot-landais. Tonitruant aux grands pieds. Il s’appelait Jeff. Jeff dirigeait un des départements importants de l’agence mais on n’entendait que lui et, comme vous l’avez ge-intuitioneerd, son français était tout sauf académique. Ceci ne nous gênait pas et nous étions très ouverts pour l’aider.

Il était question, cette fois là, de faire la différence entre les secrétaires. Les unes étaient de vraies assistantes alors que d’autres étaient plus précisément limitées… En l’occurrence à la frappe… Jeff avait trouvé quelque chose:

- il faut faire la différence entre les secrétaires qui sont des assistantes et celles qui font le frappage…
Je le repris calmement pour l’aider:
- On ne dit pas frappage, Jeff, pour des gens qui tapent à la machine…
Il me coupa la parole alors que j’allais lui donner le bon mot et fonça tout droit:
- Vwouéï, merci, il faut faire la différence entre les secrétaires assistantes et celles qui font le tapage…
- Tss… Jeff, dis-je, le reprenant une nouvelle fois, on ne dit pas tapage…, ça c’est pour les gens qui font du bruit la nuit…
- Qwa alors? Dis mwa? Vite!
- On dit qu’il faut faire la différence entre les secrétaires qui sont des assistantes et celles qui font le tapin, Jeff… Tapin… c’est le bon mot, dis-je calmement.
- Ah, merci, eh bien il faut… etc.

Je vis notre patron plisser les yeux, esquisser un léger sourire mais il ne me reprit point. Son regard partit dans le vague… Mes collègues étaient en train de virer au cramoisi dans leurs poings, les yeux plein de larmes mais personne ne prit l’initiative de le corriger, trop heureux que le fâââcheux fut ainsi ridiculisé. Lui, fonçant toujours, ne vit rien…

Mais quelle ne fut pas la surprise de la première secrétaire à laquelle il annonça très sérieux, que dorénavant, elle ne ferait plus de secrétariat mais… le tapin pour l’ensemble des directeurs de groupes…  *;->)

Il y a des plats qui se mangent froids!…

18:15 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, bureau, tapin, hollandais |  Facebook |

16/06/2008

Derviches fraiseurs et delikatessen…

DervichesL


                                    La radio est une mine d’or pour moi. Un jour, qu’est ce que j’entends? Une nouvelle qui aurait réjoui mon grand-père. Pour cette information, malgré ses rhumatismes et son grand âge, il aurait immédiatement entrepris de danser la Samba. Ben oui, mettez vous à sa place. Bon, je vous livre la nouvelle sans plus attendre:

«Les Allemands font tellement peu d’enfants qu’ils auront disparu de la surface de la terre dans 12 générations».

Donc, mon grand-père et sa Samba, vous commencez à comprendre. D’ailleurs il les appelait pas les Allemands, il avait une autre appellation plus proche d’une grande marque de bougies pour voitures et de lave-vaisselles. Par contre, en ce qui me concerne, je suis pas du tout, mais alors pas du tout d’accord. Je vous zesplic!

D’abord, les Allemands sont des gens très polis et ensuite ils font de superbes bagnoles. Pas des caisses à savon comme d’autres qui excellent plutôt dans le foie gras… Non non, des vraies bagnoles avec des vrais moteurs qu’on a du plaisir à conduire sur les routes. Plus grave, vous allez voir.

Les Allemands ont fait rien qu’à immigrer des Turcs depuis quelques années. Or, les Turcs, un coup de Derviche reproducteur et ils vous font des gosses en veux-tu en voilà. Normal, ils comprennent pas l’allemand et ils s’ennuient le soir devant la télé. Donc, dans 12 générations, la Turquie sera à nos portes et s’appellera l’Allemagne. Et là, plus question de dire que vous êtes contre l’entrée de la Turquie dans l’Europe, ils seront Allemands! Et pourquoi est ce que je veux pas des Turcs dans l’Europe? Parce que j’aime pas leur pâtisserie sucrée. C’est affreux. Je préfère de loin les delikatessen de charcuterie! Et puis, toutes ces jolies allemandes pas bégueules, moi ça me plaît plus qu’un Derviche Fraiseur! (Ben oui, les tourneurs deviennent fraiseurs ou mécaniciens, etc. en Allemagne. Faut boulotter).

Non, franchement, je ne pense plus comme mon grand-père. Et puis, si les Allemands ne s’occupent plus de leurs belles pour leur faire des bébés blonds, ça ouvre des perspectives pour les vacances, non? Cet été, je me trouve une petite plage sur un lac intérieur et je m’occupe de leurs générations futures! Avec delikatesse! Rien de tel qu’une belle tétone!
*;->)  

18:00 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : humour, allemagne |  Facebook |

15/06/2008

Achetez vos salades de première main…

Salades-première-mainL

 
Un boucher ça vend? De la viande. Très bien. Une boulangerie? Du pain. Bravo. Et une librairie? Des journaux, des livres? Bien, encore que... à y réfléchir... pour la librairie, c’est différent.

Il y a longtemps, j’y avais acheté Pif Gadget avec des pois sauteurs du Brésil! (à ne pas confondre avec les minnesoteurs qui sont les habitants du Minnesota, eux). Tous les magazines sautillaient sur le comptoir! Marrant.  Puis, on a vu apparaître une série avec l’armée napoléonienne soldat par soldat, semaine après semaine... à peindre soi-même pour occuper les longues soirées sans foot à la con. Puis, des Barbies, une  jambe, le croupion, les pieds, les chaussures et les robes à partir de la semaine prochaine, etc. Le magazine était de plus en plus réduit. Les «cadeaux» de plus en plus gros! Ils en sont quand même aux voitures de 35 cm de long sur 15 de large, hein!

Parfums, stylos, sculptures égyptiennes en plastoc, Gaston, Bagnoles américaines, tout y est passé. Maintenant ils en sont aux constructions par pièces détachées semaine après semaine.
J’aime bien ces séries mais l’ennui c’est que si vous loupez un numéro vous êtes embêté. Par exemple, j’achète aussi «Dentiste sans peine». Mais j’ai loupé la colle pour fixer le bridge du numéro 40. Je suis embêté parce que mon bridge flotte. Enfin, j’ai quand même toute la collection de dents pour quand elles tomberont. Et j’ai acheté deux fois les numéros avec les molaires. Au fur et à mesure, je remplace.
C’est assez pratique. On regarde TF1 ou RTL pour l’anesthésie, votre conjoint accroche la dent et vous mettez la tête dans le micro-ondes pendant 15 secondes à 900 watts. hop! soigné! La dent est soudée.

Maintenant, j’ai un plus gros problème. En fait, j’avais commencé à acheter la collection «fabriquez votre villa vous-même» entre 2005 et 2030 (oui, il y a quand même des pièces, hein dans une maison). Grâce aux deux premiers numéros j’avais eu 4 briques au lieu de deux pour l’offre de lancement mais après je suis parti en vacances et il me manque 4 semaines. Je suis embêté parce que je vais pas avoir le nombre de briques pour finir les fondations. Qui peut m’aider? Il me manque les numéros 26, 27, 28 et 29 (celui avec la brique percée pour le passage de l’évacuation de la condensation). Je veux bien les échanger contre une jambe de Barbie et trois molaires plus soldat de Napoléon (lancier).

Notez, je crois que les libraires se vengent parce que mon boucher emballait sa viande dans du papier journal depuis des lustres. Eplucher des pommes de terre est une activité extrêmement frustrante parce que vous avez le début du drame de Carla Sarkozy... mais il manque la page 12 et...!  Mon coiffeur et mon médecin offrent des magazines sales avec tous les mots croisés déjà faits et souvent avec des erreurs! Je comprends dès lors que les libraires se vengent en vendant les trucs des autres. Je vous le dis: il vaut mieux acheter ses salades de première main... en vente dans toutes les bonnes librairies, selon l’expression consacrée! *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : humour, marketing, gadget |  Facebook |

14/06/2008

Cher ou pas cher?

Cher-ou-pas-cherL

 
J'avais un ami économiste qui voulait acheter un tapis-plain que sa femme - hollandaise - trouvait trop cher. Oui, disait-il, mais est ce que tu accepterais de payer 50 centimes d'euros par jour pour ton tapis? Sa femme était d'accord. Eh bien dit-il, si l'on reste ici cinq ans notre tapis nous aura coûté 50 centimes par jour! En tant que Hollandaise, sa femme aimait le prix quotidien mais détestait de devoir payer les cinq ans le jour même! On ne se refait pas…

J'aime la musique. Je me suis fait plaisir en achetant une bonne chaîne HiFi qui va durer au moins une dizaine d'années. Un ami, même pas hollandais, trouvait que le prix était très cher. C'est là que ça va vous intéresser, vous allez voir. Je lui réponds que c'est moins cher au total que le prix des fauteuils et canapés du salon! "Oui, mais quand même… c'est de l'argent. Pour les fauteuils, je comprends, mais là…".

Attardons-nous un instant ici. Ou bien, ce monsieur a plus de considération pour son céans que pour ses oreilles, idée à laquelle j'ai de la peine à adhérer parce qu'elle me semble plus adaptée au cochon, dans lequel tout est bon, qu'à l'humain développé dans lequel tout est mauvais… Ou bien ce monsieur a une faible estime pour la musique. Y pas d'autre issue!

Notez qu'avec une telle attitude, tout devient possible, même les pires délires! Par exemple, interrogez-vous sur la hausse de qualité et du papier hygiénique de plus en plus molletonné alors que les livres sont imprimés sur papier de moins en moins hygiénique… Sans parler du contenu… Bref. Pour lequel dépensez-vous le plus par an? A vous de voir. Posez-vous honnêtement la question en nombre de pages…!

Combien dépensez-vous par an pour votre culture? Plus ou moins que ce qui vous dépensez pour vous déculturer, comme une nouvelle télé, par exemple… Intéressant, vu comme ça, non?
J'ai fait mes comptes. La balance budgétaire est un peu déséquilibrée dans ma vie: trop sur la boisson, la nourriture, OK sur la fesse et les oreilles mais le sexe est déficitaire, avis personnel… Etrange! Y-aurait-il autre chose que l'argent, là?

Vous savez quoi? Je me demande si les critères des économistes sont applicables à tout comme ils essaient de nous le faire croire.

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : humour, economie, economistes, prix |  Facebook |

13/06/2008

On va l'avoir dans l'hectopascal…

HectopascalL

 
                        Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais dans mon for intérieur le réchauffement de la planète m'inquiète moins qu'un Sahélien. D'ici qu'on nous supprime la pluie… celui qui va y arriver sera fortiche quand même!  En plus, si la mer monte ça ré-équilibrera la proportion entre Wallons et Flamands. Donc, en fait, je le dis à personne mais je donne des petits coups d'accélérateur pas trop voyants à l'arrêt pour accélérer le processus. Et bientôt, à nous le beau temps de la costa Brava sur notre côte belge à Koekelberg. J'étais déjà tout heureux. Trop beau pour être vrai. Et voilà ce que j'ai lu dans le journal d'hier.

"En raison de la situation de la Belgique coincée à l'Ouest par le Gulf Stream qui se délocalise et à l'est par les Luxembourgeois qui blanchissent l'argent et parce que les nuages sont attirés par une plus grande masse d'eau, le réchauffement climatique attendu se traduira chez nous par une baisse de la température et un accroissement des précipitations pluviomatraques sur nos têtes. Les scientifiques sont formels. Désolé de vous avoir dérangé avec de faux espoirs".

Bref on l'aura dans l'hectopascal comme d'habitude. Et je reste poli!

Mais qu'est ce qu'on a fait au ciel pour ramasser que les ennuis dans ce pays. Tout ce qui est avantage chez les autres devient cata chez nous! Je vous ai déjà montré que Monaco avait un Albert tout neuf alors que le nôtre est tout vieux. Ils ne paient pas de taxes alors que nos taxidermistes fiscaux nous tondent la peau! (tiens, je suis pas fier de celle-là mais elle me fait marrer, je suis un grand enfant. Eh! Il fallait quand même la trouver!). Et tout à l'avenant. Un désastre ce pays. Le seul où un balai d'essuie-glace est un cadeau apprécié.

Nous étions déjà tout heureux, eh bien c'est foutu. Et attendez, c'est pas tout. La pluviomanie va dépasser tout ce qu'on a connu mais ce sera de l'eau polluée non buvable et même dangereuse.

Bon, j'ai tout inventé, mais avouez que vous avez marché un peu, non? Comme quoi ça pourrait bien être vrai, dans ce pays surréaliste. Ça devrait nous faire réfléchir, tiens… Dites, c'est peut-être à cause de ça les blagues sur les Belges…
*;->)

18:00 Écrit par Amadeus | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : humour, meteo, belgitude, rechauffement |  Facebook |

12/06/2008

Vendredi noir, la preuve par 13 !

Vendredi-13L

 
                            Si vous voulez perdre de l’argent, c’est demain qu’il vous faut y aller. Pas rater l’occasion. Je vous zesplic.
Bon, vous vous levez le matin et qu’est ce qui vous tombe sur le pied qui n’est pas le savon pendant que vous écoutez la radio en vous ablutionnant? Paf! C’est vendredi 13. Du coup, qu’est ce que vous faites? Vous vous rincez quatre à quatre, vous sautez hors de la douche, dans votre slip, dans le pantalon, dans la cuisine pour avaler un café et dans la voiture pour être le premier à aller acheter un ticket de zoto-rombola-gratto-zotto-soubitou-toufou (vous bouffez la mention inutile si il y en a une).

Ben oui, c’est vendredi 13 et donc cette fois c’est pour vous! Vous allez devenir riche. Et si vous n’avez pas trop d’imagination dans la vie courante, avec ce paquet de pognon, vous allez en avoir de l’imagination! Vous allez pouvoir racheter la société qui fabrique les radars et les torturer atrocement un par un. Vous allez pouvoir acheter le plus beau canapé en cuir bouilli de vache numéro 1, une Ferrari vert pâle pour pas vous faire remarquer et faire un voyage dans les casinos de Las Vegas. Lourdes c’était encore bon l’an passé avec la mémé pour ses varices, mais cette fois l’avarice n’a plus cours… Las Vegas!

Oui mais attendez, y a un détail qui cloche: vous n’avez pas encore gagné. Et en fait, vous avez toutes les… chances… d’avoir encore moins de chance de gagner que d’habitude! Ben oui… c’est simple! Il n’y aura pas plus de billets gagnants que d’habitude! Par contre, avec le vendredi 13 il y aura deux fois plus de joueurs. Donc, aujourd’hui, vos chances sont divisées par deux! CQFD! Moralité, pour la Ferrari vert pâle et échapper aux varices de mémé à Lourdes au printemps, … il faut pas jouer ce vendredi, mais à partir de samedi!

Il reste que… si le vendredi 13 n’a pas d’incidence positive sur les probabilités de gagner, et qu' il en a une certaine sur la réduction des chances, il est bien en phase avec sa réputation!

Y a pas à dire, mais si le pognon ça aide à supporter la misère, hein! ça aide surtout la connerie à se vérifier!  *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : humour, vendredi 13 |  Facebook |

11/06/2008

Eloge de la crotte...

ElogeL

 
                            Je suis philosophiquement contre les boîtes à crottes, les espaces crottes, les sanctions crottes et cela pour une raison simple: un monde sans chien est un monde qui perd son humanité. Le chien, cet être merveilleux et bien plus beau que nous, singes nus prétentieux, a su accompagner l’Homme depuis 15.000 ans et s’adapter à tous ses modes de vie avec modestie. De la caverne à la caravane, de l’herbe aux canapés à petits coussins de couleurs, le chien s’est adapté. Il a su nous aider dans nos travaux avec la chasse, la garde, les troupeaux et aujourd’hui il nous aide encore à trouver la drogue, les explosifs, les assassins. Il ramène même la télécommande de la télé.

Quand on a vécu avec un chien on mesure tout ce que l’on perd quand il n’y en a pas. Ils nous comprennent mieux que nous ne les comprenons! Ils savent interpréter nos mouvements, comprennent avant tout appel que nous allons partir en vacances et observent tous nos signes. Ils comprennent beaucoup de nos mots alors que nous ne comprenons rien et ne faisons aucun effort pour comprendre leur extraordinaire expressivité des oreilles à la queue!

Tout est communication chez eux. Ce sont aussi des drogués sociaux qui ne peuvent se passer de compagnie, pas plus que les vielles dames qui les adorent. Ils sont de toutes les amitiés, de toutes les compassions, ils pardonnent tout notre mépris, nos erreurs, nos bassesses dont ils n’ont que f... Ils nous aiment et c’est tout. Sans nous juger.

Vouloir supprimer leurs crottes c’est témoigner du fait que nous ne leur avons plus laissé de place parmi nous. C’est déjà les pousser vers la sortie. C’est refuser l’animalité. Vouloir que les crottes soient déposées dans des boîtes,
orienter les chiens vers des espaces réservés aux crottes c’est oublier que les crottes biodégradables ne sont rien par rapport aux sacs plastiques, aux canettes de bière, aux mille saloperies résistantes au temps que l’Homme répand derrière lui et qu’il retrouve devant salissant son futur.

Et, n’est ce pas merveilleux de voir ma chienne un petit matin, dans le parc de cette petite ville de la Loire (Beaugency), contrainte par moi d’aller faire ses besoins dans un espace réservé à cet effet... prendre un air triste et accablé, et sauter au-dessus de la clôture pour aller faire son besoin dans un tas de feuilles mortes si bien assorties à son pelage royal, avec délectation!

Ce refus de l’espace programmé par un fonctionnaire pour qui le caca n’est qu’une autre crotte de son savoir faire et qui doit être, à ce titre classée et rangée, est d’une très grande dignité de l’animalité sur notre misérable condition de chieurs sans objectif!
*;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : humour, chien, crottes |  Facebook |

10/06/2008

Appel à participation

AppelL

 
                            L'autre jour, je reconduisais un ami parisien à son Thalys. En redescendant du quai, je voyais ces chauffeurs qui attendaient au pied de l'escalier avec des petits panneaux sur lesquels étaient inscrits des noms de sociétés. Mais vous me connaissez un peu, maintenant, et vous savez que j'adore détourner les choses. Là, j'ai eu une idée. Je vous zesplic.

Je voudrais me poster en bas des escalators avec un petit panneau sur lequel il serait écrit "Klu Klux Klan" ou "Ministère des finances et du racket des citoyens" ou "sale con" pour voir si quelqu'un se présente… Et mon fils filmerait la scène. Ou bien, un autre panneau: "j'ai gagné au loto, qui veut dépenser cet argent avec moi?". Rien que pour voir qui se présenterait… Ou: "s'il vous plaît, il me manque 100 euros pour me payer une BMW". Mieux: "Madame, voulez vous passer la soirée avec moi?". Ah! On ne sait jamais…

Bref, vous l'aurez compris, je voudrais faire quelques gags et les filmer façon caméra cachée. Malheureusement, mon fils ne veut pas m'accompagner. Il est encore jeune et timide, il craint pour sa réputation. Mais moi j'adorerais faire ce genre de gag. Si un entarteur veut m'accompagner… L'appel est lancé.

Dans le même ordre d'idée, il y a les émissions style Jean Luc Delarue qui lance des appels pour ses émissions prochaines: "si vous êtes homosexuel sans le savoir, écrivez-nous". Je m'interroge là… Ou bien: "si vous êtes croyant mais allergique aux hosties…". Ou encore: "si vous pensez être un enfant naturel de Nicolas Sarkozy…". "Si vous avez avalé votre permis par erreur au lieu de souffler dans le petit ballon…". "Si l'acide des batteries de votre pacemaker a fait fondre vos seins siliconés…".  "Si vous avez reçu un remboursement d'impôt avec les excuses du ministère des finances…" Non, ça c'est pas crédible et il n'y aurait pas assez de candidats. Ça puerait le piège. C'était juste pour voir si vous suiviez ou si vous étiez distrait.

Mais Delarue l'a fait, lui. Moi, je voudrais mais faut une caméra, des moyens, … Enfin, si vous voulez vous amuser un de ces jours, écrivez moi…  *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : humour, participation, gag |  Facebook |

09/06/2008

Hospitalité

HospitalitéL

 
                        Cassini était petit, moustachu, rasé comme un hérisson aux yeux un peu fous mis en scène par Fellini. Il avait un accent italien pire qu’une vieille Fiat. Il dormait le mégot collé à la lèvre devant un joli camaïeux de dents brunes et beiges. Il était arrivé en Belgique depuis Monte Cassino* comme maçon, puis coffreur béton et avait fini mi-entrepreneur, mi-bûcheron. Et ma foi, il avait gagné sa vie convenablement.

Sa grande maison délabrée et divorcée autant que le bougre de toute toilette n’en pouvait plus sous les mauvaises herbes. Les voiles aux fenêtres étaient franchement crasseux. Cassini, sortait de sa boîte comme un diablotin quand il me voyait promener mon chien tous les matins dans un terrain vague voisin. Il me demandait l’un ou l’autre conseil, l’évaluait en roublard terrien échaudé par la vie. Il soupçonnait sa banque de le voler ou me faisait déchiffrer un papier administratif scélérat. Il essayait aussi de vendre un camion pourri rouillé au prix d’une limousine de luxe. J’étais perplexe…Il se demandait alors au fond de ses yeux en olives noires du sud si je ne faisais pas partie de la mafia des banques! Sacré Cassini… Je l’aimais bien, le bougre.

Et puis, un jour, plus de Cassini. Quelques mois après, j’appris qu’un cancer du mégot lui avait rongé les poumons, ce qui ne semblait pas émouvoir son fils venu vider la maison et jeter ses souvenirs d’enfance dans une benne. J’y ai même retrouvé le même petit tracteur Fischer price que celui qu’avait eu mon fils. Récupéré, nettoyé, je l’ai donné à mon petit fils. Impec! pour le coup comme camion! Le seul qui avait encore une vraie valeur…
Après, vous savez comment ça va, les mauvaises herbes ont profité de l’indivision familiale pour rendre l’endroit inquiétant mais romantique avec ses carreaux cassés et ses voiles qui volent par mauvais temps.

Il y a aussi ce rosier ancien et bâtard rongé par la liane qui explose de bourgeons chaque été… J’y coupe souvent quelques fleurs que je ramène au salon. Et là, j’entends Cassini parler. Je verrais presque sa moustache s’agiter dans les pétales. Je l’entends par ces couleurs rose papier peint d’antan et l’intensité vitale de la plante.
Bah, vu l’attitude des enfants, il n’y a sans doute pas de fleurs sur sa tombe…

Et moi, comme je l’aimais bien ce bonhomme, je lui fais un peu l’hospitalité d’une sépulture plus digne sous ses fleurs à lui… chez moi. Tout le monde s’en fout et n’y voit que des fleurs…
*;->)

*Le monastère de Monte Cassino, bâti sur une colline entre Rome et Naples et contenant des fresques inestimables de Fra Angelico fut détruit le 15 février 44 par le bombardement des alliés… Mais 115.000 alliés et 60.000 Allemands perdirent la vie à Monte Cassino.

17:28 Écrit par Amadeus dans Cœur | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : fleurs, humour, coeur |  Facebook |

08/06/2008

Je lance une fatwa!

Je-lance-fatwaL

 
                        Il y a un nouvel avantage acquis dont vous profitez pas assez, je crois. Or, c’est pas tous les jours qu’on nous crée de nouveaux droits! D’habitude c’est de nouvelles interdictions. Dorénavant, vous pouvez lancer des Fatwas!

Fatwa est un mot dont je ne connais pas bien l’origine mais ça sonne wallon. A vérifier (de l'expression: une fois toi, une fois moi? Là, c'est pour vous).
C’est pas le propos. Le propos c’est que ce nouveau concept est à la croisée des chemins entre la cérémonie Vaudou dans laquelle vous plantez des clous dans une petite sculpture et l’assassinat par procuration. Entre nous soit dit, les petits clous, j’ai essayé avec tous mes profs dans le temps, c’était pas terrible comme efficacité. L’assassinat est plus plus efficace mais plus risqué aussi. La Fatwa vous permet de penser très fort au mal que vous aimeriez faire mais vous devez pas le faire vous-même. Vous dites que vous aimez pas votre voisin avec le mot magique fatwa et vous attendez que vos frères barbus (oui, choisissez bien vos amis, les barbus sont plus motivés en général) vous l’égorgent. Pratique! En plus, vous passez pour un sage et un puissant! L’égorgeur, lui, il a l’impression d’être devenu un saint et si les flics lui cherchent des noises, hop! Il sort son cricket et se consume en martyr en explosant sa lampe d’Aladin.

Moi, j’ai tout de suite perçu les côtés passionnants de cette percée techno-sociologique! Et vous imaginez sans peine que je ne me prive pas de l’utiliser! Première fatwa lancée: ma belle-mère.

Notez, ça c’était pour me faire la main vu qu’elle est morte depuis une jolie lurette et qu’elle est toujours en attente au purgatoire de ses papiers d’immigration… Elle a essayé plusieurs fois d’entrer au paradis… Reconduite à la frontière! Trois fois! Comme quoi il y a une justice en ce haut monde.

Maintenant, je lance une fatwa contre les radars, ceux qui les font, les installent ou les commandent!
Toute cette affaire de sécurité routière est une escroquerie monumentale vu que la voiture est, d’après toutes les statistiques, la moindre cause de mortalité*! Il faut agiter des dangers pour taxer avec les radars comme Bush agite la menace terroriste pour entrer en guerre et éliminer les libertés de son peuple! Donc, ma fatwa va à l’encontre des radars.  Ben oui, parce que vous pourrez pas le faire avec votre bulletin de vote puisqu’ils font des coalitions qui ressemblent plus à un parti unique ou des partouzes contre-nature qu’à des alliances matrimoniales!
*;->)

* Authentique: la route tue 2 fois moins que le suicide, trois fois moins que les accidents domestiques, 7 fois moins que le cholestérol, etc. Vérifiez par vous-même! Pourtant… seule la voiture est frappée! C'est plus facile… et ça rapporte gros. Eh non, on n'a pas de pétrole, mais ils ont des (mauvaises) idées!

18:00 Écrit par Amadeus | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : humour, radars, escroquerie |  Facebook |

07/06/2008

Gloria au lasso…

Gloria-au-lasso2L

 
                        Vous savez ce que veut dire canoniser: sanctifier, reconnaître le statut de Saint d’un défunt sous prétexte qu’il a fait des miracles. Pas des miracles comme TF1 à «Qui veut gagner des Millions», hein, des vrais!

Là, il y a une Française qui aurait été miraculée, ce qui prouve que Jean-Paul II est un saint. Quoi, quoi, pourquoi? C’est comme ça, et on la boucle!  Point! Quoi, vous n’êtes pas croyant? Ben j’y peux rien, mon p’tit père! C’est comme ça! Vous trouvez ça un peu arbitraire, que ça manque de preuves... Vous êtes difficile, hein vous! Ça ne se passe que dans l’Eglise? Oh non, pas du tout. Tiens, pas plus tard qu’aujourd’hui... Je vous zesplic.

Un matin, j’entends que Gloria Lasso est mourée. Pas énamourée cette fois comme avec ses neuf maris... mais mourée mourée. Définitivement. Vous vous foutez de l’acte de déchet de cette grosse vache espagnole à la vie sentimentale aussi agitée que celle du lapin de garenne et aux chansons post-mozartiennes, très post, hein, que cette morue soit mourue? Moi aussi. Ça fait plaisir hein d’être d’accord tous ensemble qu’on est! Ça réchauffe le sentiment grégaire, Grégoire.

Oui mais, on a tout faux! On n’a rien compris. Je vous rezesplic (c’est un mot yougoslave). Renaud Donnedieu de Vabre, vous connaissez? Non, rien à voir avec un bon café. Renaud Donnedieu de Vabre est Minustre de la Cuilture françouse. Oui oui, le remplaçant de Jack, Jack Lang... Vous voyez ça d’ici: les grandeurs de la France, la Culture Française Intemporelle, l’Exception Culturelle, bref quelqu’un qui s’y connaît. Et pas démagogue puisqu’il est même pas socialisse. Eh bien, Renaud Donnedieu de Vabre vient de canoniser Gloria Lasso qui ne l’était vraiment pas, canon! Il lui a rendu un vibrant hommage ma soeur. Un vibromassage... Bref il en a fait un vibrant fromage...

Quand ils ont appris ça, les Medici ont rappelé leur ambassadeur en France... Vinci a réclamé que la Joconde quitte le pays...

Moi, j’attends qu’elle fasse un miracle maintenant, en plus de la conversion rapide de Donnedieu de Vabre à la connerie universelle! Parce que ça c’en est déjà un fameux! Quand je pense que Napoléon a été à peine commémoré... Pourtant, lui, le droit canon, il connaissait!

Enfin, tout ça c’est ce que les Français appellent «l’exception culturelle française», je suppose!...  *;->)

06/06/2008

Les gênes du sens de l’interdit!…

      

Gènes-Sens-interditL

 
                                La Belgique est un pays bizarre. Nous sommes sensés être plus équilibrés que ces nordiques insipides et plus que les latins râleurs et révolutionnaires dans le sud.

Dans les faits, nous sommes prêts à tous les délires (affaire Dutroux, socialistes wallons, Formule 1, etc.) et nous avons un sens de la répression  sèche et dure innée (colonisation belge au Congo, par exemple…). En France vous pourrez toujours faire pleurer un flic qui vous accordera quelque clémence. En Belgique, on ne la leur fait pas. La loi c’est la loi, l’ordre c’est l’ordre et le bon droit ouvre toutes les portes de l’exagération et de la répression.

Il n’y a pas que les flics. Dès qu’un citoyen se sent dans son bon droit, il est prêt à vous réduire en bouillie… Ne m’a-t-on pas suggéré de faire perdre son emploi à l’esprit étroit qui m’avait cherché des noises sur RDV?  L’arme nucléaire tout de suite… sans rapport avec la gravité des faits.

Aujourd’hui, la répression s’en donne à cœur joie sur la tête des automobilistes. Le délire est total de la part des écologistes auxquels j’ai fait remarquer récemment que si nous remplacions toutes les voitures du pays par des chevaux, il y aurait tellement de pollution crotin que nous nagerions dans la m… En plus, le méthane dégagé serait supérieur en nuisance à celui de nos autos! Sans parler des chutes de cheval, des embouteillages, des parkings et des tonnes de foin à véhiculer et à produire…

Mais peu importe, on ferme des parkings pour ouvrir des prisons, on contraint les bandes de roulement, on spolie les gens avec les prix des parcmètres, on taxe, on flingue aux radars, bref, la répression est totale.

J’ai cru pendant longtemps que cette folie était passagère et qu’elle finirait par se calmer… Et puis, comme ça, un samedi, j’emmène des amis étrangers dans la Cathédrale Saint-Michel-et-Gudule à Bruxelles. Nous visitons et regardons les vitraux. Et là, quelle n’est pas ma surprise quand je découvre sur l’un d’eux, un sens interdit!

C’est là que tout me devint clair! L’interdiction chez nous est une disposition d’esprit écrite dans  nos gênes! Déjà, au Moyen-Age, on concevait les premiers sens interdits! A l’époque il s’agissait des sens au terme sensualité j’imagine, mais qu’importe! Déjà… l’interdiction des sens! L’interdiction…

Je suis sorti très affligé. J’ai compris maintenant que les écologistes dans leur bon droit ne s’arrêteraient plus et qu’ils sont simplement en ligne avec l’évolution de la Belgique! Seule défense possible: fuir! Partir loin de cette Belgique qui contraint durement son peuple au nom de grandes idées apparemment très belles…

Chez nous, le sens de l’interdit est bien dans les gênes culturels…  
© Amadeus  *;->(

Ci-dessus un vitrail de la cathédrale Saint-Michel-et-Gudule…

05/06/2008

Le club des croque-notes…

MusiciensL

 
                        J'aime la musique. Notamment baroque. Et nous voilà donc partis pour le Palais des Beaux-Arts élégamment appelé Bozart désormais.

Concert baroque. Pas beaucoup de monde pour un compositeur contemporain de Bach qui s'est laissé allé à quelque musique sacrée.  
Moi, le sacré, comme vous commencez à vous en douter… c'est pas trop mon calice de thé. Et comme j'avais les yeux ouverts pendant la plus grande partie du concert, j'ai regardé.

Ces concerts sont d'un formalisme paroxystique. L'accord des instruments sur le premier violon, les saluts pliés en deux, l'apparition successive des chœurs, puis des chanteurs, tout est hyper formel Alors quand c'est bien fait, ça impressionne. Toute cette perfection civilisée… on mesure la distance entre notre monde et l'ancien. Mais quand c'est mal foutu, là ça dérape à fromage dans le ridicule. C'était le cas, je vous zesplic.

A l'exception d'un chanteur baryton, ils avaient tous acheté leur costume chez un coiffeur méchant comme un peigne avec ses ciseaux. Les godasses étaient certes bien cirées mais très déformées. Pieds de curé, vous savez, quand ça remonte devant à force de génuflexions… Le chef d'orchestre, vu de derrière était un requiem à lui tout seul. Surtout le pantalon. Coiffé comme une partition de Stockhausen, en plus. Les musiciennes n'étaient pas mieux. Parfumées à la naphtaline on les avait sorties de leurs boîtes de Godiva pour les mettre à l'œuvre. Bref, tout le formalisme des salutations s'effondrait dans les fringues guignolesques de fonctionnaires démotivés.

Et je vous ai pas encore parlé des têtes! Une chose est sure, ils s'amusaient pas! Ils étaient là pour rendre un hommage posthume en costume sérieux au compositeur et pas pour que la musique soit transcendantale ni même pétillante. Bah, ça sonnait juste et c'était bien joué, c'est sur. Mais il fallait avoir une âme d'enthomologiste pour apprécier les notes punaisées comme des coléoptères bien alignés.

On me dit que je suis méchant. C'est vrai que je suis pas un gentil. J'adore dire des bêtises et empoisonner mon monde. Bah, on ne se refait pas. Mais finalement, c'est ma vieille maman qui a eu le mot juste et elle c'est une gentille: "d'habitude je ferme les yeux pour capter la quintessence de la musique. Aujourd'hui je les ai fermés pour éviter la déprime en voyant les musiciens. Un vrai club de croque notes!". C'est vous dire… *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Art | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, musique, conformisme |  Facebook |

04/06/2008

Parthénogenèse des couples…

ParthoL

 
                J’ai un ami qui est très embêté, alors il m’a posé des question pour me demander conseil. M’intéresserait d’avoir le vôtre d’avis... Va falloir que vous fassiez attention, c’est un cas difficile. Je vous zesplic.

Voilà, il est marié et a des enfants. Jusqu’ici, rien d’anormal si ce n’est qu’il est marié depuis plus de trois ans, ce qui fait quand même un record. Et voilà qu’à force d’information, il est devenu homo. Oui, c’est un type qui aime bien ce qui est à la mode. Jusqu’ici, rien à dire.

Comme c’est quelqu’un qui fait pas les choses à moitié, il a décidé de se marier avec son ami. Mais pas de divorcer d’avec sa femme qu’il aime en tant qu’homme. Enfin, en tant qu’homme il aime sa femme. Et en tant que femme (oui, c’est lui la... du couple) il aime son homme. Tu suivez toujours? Bon, on avance.
(Comment? Les gosses ne s’y retrouvent déjà plus? Ben non, mais c’est pas grave, qu’ils aillent au lit).

L’ennui, c’est que l’administration lui refuse un second mariage. Motif: bigamie. Il a expliqué que non puisque c’est avec un homme! Or, bigamie, veut dire deux femmes! L’administration a tout faux! Alors elle a répondu «polyandrie» puisque votre femme sera mariée avec deux hommes. Il a dit non puisque son compagnon n’est pas bi et qu’il refuse de se marier avec sa femme! Il sera le seul qui soit marié deux fois. Ça va, là? On peine en côte? Celle d’Adam?...

Mais l’administration n’en démord pas: pas deux mariages. Alors mon ami répond que le double mariage n’est interdit nulle part, que c’est uniquement la bigamie qui est condamnée et que donc il peut se marier. Tenace, mon ami! L’administration demande ce qui se passerait si la dame épousait une copine? Ah! là, vous êtes bigame! Mais non, dit mon ami, c’est la même chose que dans l’autre cas. Bref, il espère bien obtenir gain de cause. Il suffira de changer un peu la loi et que le roi abdique quelques heures pour voter ça.
(Quoi? Les enfants se réfugient dans la cabane de jardin? Ben... que puis-je y faire... ils y seront peut-être pas plus mal, finalement...).

Notez, c’est probablement un renouveau de l’institution du mariage parce qu’ on est en pleine parthénogenèse des couples! Vous savez, le mécanisme qui fait qu’une cellule se divise en deux, puis chacune encore en deux, etc. en biologie. Il y a tellement de couples qui divorcent qu’il faut deux fois plus d’appartements, ce qui fait grimper le prix de l’immobilier! Alors une solution de mariages par chaînes moléculaires entre hétéros et homos, assurerait sans doute plus de stabilité, non?... Et finalement, il suffirait que nous soyons tous mariés à tous pour retrouver l’amusante sexualité des tribus de bonobos! Ça va pas être triste l’Evolution dans les années qui viennent...  Quoi les enfants ont fui avec leur valise? Qu'est ce que j'y peux, moi? *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, mariage, pacs |  Facebook |

03/06/2008

Oh my gode…

Oh-my-godeL

 

Il y a quelques semaines je vous parlais de mon libraire et de toutes les choses merveilleuses que l’on pouvait y trouver Baba comme Ali. Mais, je vous le dis souvent, je suis un type sans imagination. Je ne fais pas ma coquette, je suis un type sans imagination et en voici la preuve: jamais je n’aurais pu imaginer que le magazine JALOUSE de ce mois*, offrirait en Pif Gadget sous sa couverture un très joli design... vibromasseur, finition alu chromé. 

Aujourd’hui c’est devenu «passe-partout», dit l’éditrice du magazine à la télé! Je veux bien la croire et je préfère ne pas imaginer tout de suite les méandres pour finir ma chronique dans la sérénité! «Je le laisse dans mon sac pour quand j’en ai besoin, je l’ai toujours avec moi»... Ah... Portable, le sexe à piles.

Ce matin, sur LCI, un sexologue mal réveillé, encore à moitié en pyjamas dans son training lycra, dépêché d’urgence sur le plateau, portait la contradiction à l’éditrice tout aussi endormie, le rouge à lèvre peint à côté de la bouche et la coiffure rafistolée après les vibromations de la nuit sans doute. Pendant ce temps, les titres de la presse de ce matin défilaient. Les journalistes s’en étaient donnés à cœur joie, les affreux! Jugez plutôt de ces titres:

Les femmes prennent le sexe en main!... Libertinage assisté!... Oh my gode!...

L’éditrice tentait de banaliser la chose en ridiculisant notre passé où la moindre mauvaise pensée nous conduisait à confesse. Confesse... nos bonnes pensées nous conduisent aux deux, aujourd’hui!

Vous voyez, j’essaie d’inventer des trucs idiots. Je dis «le monde est fou». On me dit «tu ne dis que des bêtises».  Mais je suis sans arrêt dépassé par la réalité! J’en dis beaucoup moins que le monde n’en fait!
Je suis sans arrêt tétanisé par la folie du monde dans tous les sens.

Bref, je sais plus quoi inventer comme bêtise! Allez, tiens, au hasard,  je vous parie qu’il ne faudra plus longtemps pour que Pif Gadget ou Jalouse nous offre un anus artificiel! On parie? Attendez, il y a bien une bonne femme qui vient de se faire greffer un nouveau visage! Et ça la dérange pas de... perdre la face en vendant les photos de l’opération à Paris Match, le poids des morts, le chic des zozos...
© Amadeus  *;->)

 * Cette histoire date d'il y a quelques mois, comme ce texte. 

 Jalouse

 

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, gode, librairie |  Facebook |

02/06/2008

Les enfermés dehors…

Quotien-de-connerieL

 
                                Va falloir suivre aujourd'hui parce qu'on va mettre fin à un vieux problème qui nous pourrit la vie. Je vous zesplic.

Si par exemple vous dites comme ça sans y penser que votre médecin est un con les autres zappent cette information en pensant que votre langage dérape un peu mais que votre médecin n'a pu faire qu'une petite erreur. Pas possible autrement. Votre médecin ne peut pas être un con puisqu'il est tombé dans l'intelligence de par ses études et son statut. Ouaip, eh bien c'est là qu'on se trompe: l'intelligence ne protège pas de la connerie! Ni les études!

Je milite d'ailleurs pour que l'on reconnaisse cette différence fondamentale. Nous connaissons tous des gens qui ont fait des études brillantes ou qui sont qualifiés d'intelligents et qui sont des cons! Mais des vrais, hein! Des cons. C'est pourquoi je souhaite que l'on crée un indice de connerie. Il existe bien un calcul du QI. Pourquoi pas son pendant, le QC, ou quotient de connerie? C'est relevant, non? Et l'un n'a pas d'incidence sur l'autre. Ce sont deux choses différentes. D'ailleurs nous connaissons tous de brillants esprits qui s'électrocutent bêtement ou se retrouvent "enfermés dehors" à tous les coups. On pourrait d'ailleurs les appeler comme ça: les enfermés dehors! Le type qui a fait une thèse brillante mais qui est incapable de planter un clou sans démolir la maison.

L'ennui c'est qu'à cause d'une confusion évidente on pense que l'intelligence immunise contre la connerie, on n'y voit pas clair, on se culpabilise de traiter quelqu'un de con ou on est classé excessif et malotru. Enfin, ça ne vous arrivera plus, désormais. On peut être con et intelligent à la fois. D'ailleurs notre époque nous le démontre tous les jours de façon de plus en plus dramatique! Tout se passe comme s'il y avait à la fois de plus en plus d'intelligence mais de plus en plus de connerie. Contrairement à ce que je disais, ce serait peut-être lié. Prenons un exemple simple: vous achetez un bidule électronique dont l'invention et la matérialisation ont nécessité une tonne d'intelligence et vous découvrez que l'ingénieur a oublié un truc majeur et qu'en plus le mode d'emploi est abscons! Inutilisable!

Idem pour les politiques et tout le reste qui nous entoure. On dirait que plus on monte le curseur de l'intelligence, plus la connerie croit proportionnellement. Comme si la connerie était l'incontournable effet pervers du médicament intelligence… Pourquoi je vous raconte tout ça? Pour que vous puissiez traiter les gens autour de vous de cons quand ils le méritent et sans que ça vous complexe anymore! Merci qui?  *;->

16:54 Écrit par Amadeus dans Réflexions | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, qi, intelligence, betise |  Facebook |

01/06/2008

Leçon de choses qui ne sont plus celles qu’on croit...

LeçonL

 
                            Bon,  sujet délicat aujourd’hui, il va falloir garder la tête sur les épaules et ça risque de pas être facile. Je vous demanderais de vous asseoir en rond et de faire un peu silence. Déjà que c’est pas facile pour moi... Voilà, les objets deviennent fous. Dans le temps, vous achetiez un appareil photo et à quoi ça servait? à... à..., faire des photos! Très bien, Nathalie, tu auras un bon point. Et une passoire, Nathalie? A faire du bien à la bonne de Charles Trenet?

Oui... oui... mais ça, Charlotte, c’était un peu... enfin... bref, allez je te donne le bon point pour ta culture. Ferme la maintenant.
Bon, au hasard, un téléphone, par exemple, ça sert à quoi? Prendre des photos? Euh, oui..., Mégane. Et toi tu me dis: écouter de la musique?... Tu as raison aussi, Sanizette... et, et... ? Agenda? Oui, Wonderbrette, tu as vu juste. C’est tes parents qui t’ont appelée comme ça? Bon, non, non, juste pour savoir. D’autres utilités du téléphone? Comment? Ruiner tes parents? Oui, on peut dire ça aussi Airbussane, oui... mais enfin... quoi encore? Vibromasseur? Qu’est ce qu’elle a ta soeur, Vizirette? Un téléphone qui vibre!...  C’est bien ça, et pourquoi il vibre? Lui demander à elle? Bon... bon... Même que son copain a appelé au mauvais moment? Ah c’était pas son copain, mais sa Mammy... Elle a du avoir une surprise, la Mamy. Quoi encore? ... Envoyer des fautes d’orthographe par SMS? Euh oui, certes... Réveil matin, ouiiii... album photo..., ... GPS, ... bien Macdonie, ... Est ce que quelqu’un s’est déjà servi d’un téléphone pour téléphoner? Personne? Bon, bon...

Comment Tombolagagnante? Tu as un appareil photo qui fait caméra... et une caméra qui fait poumon artificiel? Intéressant. Ton four fait télévision? Et ta télé aquarium, Constitution. Ah , c’est joli ça.  Très joli. Autre chose? Le micro cravate de ton père sert de stérilet à ta soeur? Oui, Clubmette, oui oui... Ah, toi Penalty, ta maman a un fer à repasser qui fait scanner et imprimante couleur... Je connaissais pas encore, tiens. Ta mère l’a utilisé comme rouleau à tarte? Pourquoi pas? Contre ton père! Le médecin qui fait conducteur de bus? Oh... Ah!? Ta douche prend des photos de toi et fait Karaoke, Tourtelle, et ton savon est au cannabis bio. Booon. Qui est allé à la kermesse aux boudins des donneurs de sang? Personne? Ah... Cosmopolitane, on ne t’a pas encore entendu: ton four à micro-ondes fait toilettage pour le chat...

Et ton frère fait travesti? Oui, il est moderne, ton frère, Gwendoline-Danette, mais c’est pas le sujet. Et toi Orgasmine, qu’est ce que... qu’est ce que tu as à l’oreille? T’as essayé de téléphoner avec le mixoupe! Mais enfin, comment on peut avoir des idées pareilles?! Mais ça ne sert pas à ça un mixoupe, Orgasmine, il faut faire attention! Réfléchis un peu! Ils ont de ces idées qui leur passent par la tête, ces gosses!

Ma camisole de force que tout ça a de l’avenir!    *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : humour, progres, prenoms |  Facebook |