06/07/2008

Ils se feraient moins mal en tombant

AltitudeL

 
                                        Ce qui me gène dans les accidents d'avion, c'est qu'ils se font fort mal en tombant. L'altitude est dangereuse, on sait ça depuis longtemps. On l'a dit et répété, mais il se trouve toujours des gens pour faire le pitre sur des échelles ou avec des avions.

Or, plus vous allez haut plus vous vous faites mal en tombant. Clair. L'altitude est le facteur aggravant des accidents d'avions, comme la vitesse est le facteur aggravant dans les accidents d'auto.
Et que croyez-vous que fait la police? Rien! Elle laisse voler les avions en altitude. Ils ont pourtant des radars, ils pourraient verbaliser! Mais non, ils laissent faire. Or, pour aller haut, il faut aller vite! Sinon vous décollez pas! Là aussi, vous ajoutez un facteur aggravant: celui de la vitesse. Ils cumulent ceux là! Altitude + vitesse…  Personne pour verbaliser, ça vous fait des accidents en free tax, si vous voulez.

Cerise sur le gâteau, les avions roulent même pas sur des routes. Donc, ils s'en écartent et donc ils se rentrent dedans. Il règne un de ces  turbo-bordels là-haut, je vous dis pas*.

Pourtant, on pourrait facilement résoudre ce problème. Vous me connaissez, j'œuvre pour le bien du monde. Je ne suis jamais avare d'une bonne idée pour aider. Et là, j'ai des suggestions. Je vous zesplic.

Par exemple, il faudrait avant toute chose que les avions volent moins vite. Pas plus de 130 par exemple dans le ciel. Ensuite il faut qu'ils volent moins haut. Pour pas se faire trop mal en tombant. A cinq mètres au-dessus du sol par exemple. Enfin, il faudrait qu'ils circulent sur des rails parce qu'on m'a dit que les pilotes étaient souvent bourrés. Je vous l'avais dit, ça? Non, pas encore. Un jour, j'en ai vu un au bar à Genève Cointrin. Il attendait que les passagers embarquent. Son copilote veut lui resservir un whisky… Réponse du commandant: "non merci, je dois conduire quand j'arrive à Bruxelles". Vous y penser ce que vous y vouler, hein…

Oui, me direz-vous, mais un avion qui reste au sol sur des rails ça existe et ça s'appelle un train! Ben oui. Vous avez presque tout compris. Pour expliquer le reste je dirais qu'un automobiliste qui doit rouler à 120, 70, 50, 30, 0 avec les jours sans voitures km/h et se faire vomir sur des casse-vitesse, ça s'appelle un homme des cavernes. Enfin, on y va tout droit! *;->)


*D'autant plus que depuis peu, les avions peuvent se croiser à 200 mètres de différence d'altitude alors qu'avant c'était 400. Aux familles des passagers nous présentons nos condoléances anticipées.


Commentaires

comment y s'appelle l'aéroport de Génève ? Cointreau, c'est ca ?
les pilotes de chasse se désoulent àl'oxygène, c'est connu.

Écrit par : Mishima | 06/07/2008

Je lirai ce post demain... si Dieu le veut! Je me suis limité à la première ligne!!!
;-)

Écrit par : Tony | 06/07/2008

Les commentaires sont fermés.