10/07/2008

L’Elixir touristique du père maladroit…

L’Elixir-touristiqueL

 
                                Daudet est pour moi le symbole de la candeur bien vécue. Quelqu’un qui a compris et appliqué le mot du Christ: “heureux les coeurs simples”. Pour accéder à cet état, il a choisi de s’aider de la Provence. Son moulin y sourit toujours et le mistral souffle ses belles lettres.

Toutefois, comme je ne suis pas le seul à le savoir, les abords du moulin commencent à ressembler à la ville à la campagne. On a donc implanté un parking, payant, automatique, avec barrières et  tickets électroniques et un surveillant, récent immigré hollandais à l’accent écartelé entre provençal appris sur le tas et hollandais pur jus, habillé en costume de sous préfet aux champs en synthétique et trop grand pour lui.
Bientôt, les dépendances, boutique de souvenirs, machines à café, toilettes et lavabos automatiques en suffisance, seront installées dans un batiment neuf jouxtant le moulin.

Dès qu’elle en aura les moyens, la start-up qui gère l’ensemble dans le cadre subsidié du “plan emploi-chômage plus jamais ça”, achètera une jeep qu’elle recouvrira de triplex peint imitant un petit train pour promener les touristes. Il suffira d’élargir l’entrée du moulin pour que le petit train puisse le traverser. La visite dure un quart d’heure et se termine dans la boutique souvenir. Le plan de cession à EuroDisney est d’ailleurs déjà prévu. On pourra acheter des petites boules style «rosebud» avec le moulin dedans. On les retourne et les particules retombées de Tchernobyl descendent joliment sur le paysage...

Un moteur animera alors les ailes paires sur lesquelles de grandes banderolles aux couleurs de Mickey, Donald et Dingo seront déployées. Sur les ailes impaires, les sponsors pourront valoriser Coke pour l’une et Orangina secoué pour l’autre. Ces boissons seront vendues dans des godets aux couleurs de l’Elixir du Père Gaucher.
Toutefois, la négociation bute sur un point de détail: l’éradication des lapins de la propriété. Ils sont susceptibles de ronger les câbles de l’électronique des animations du son et lumière. Les amis du Moulin de Daudet pensent, eux, qu’ils doivent être protégés parce qu’ils font partie de la poésie de l’endroit. Les verts se sont prononcés: les lapins sont également nuisibles au maïs cultivé à l’ancienne dans le pré voisin.

C’est toujours comme. On en attend un retour aux libertés de la nature… et on ramasse toutes les interdictions, même les plus folles: comme de laisser courir mon chien dans la nature! Paraît que ça fait peur aux oiseaux! Et hop, en laisse! Comme nous désormais…
*;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : daudet, vacances, moulin |  Facebook |

Commentaires

Salut Amadeus C'est un cauchemar, ton histoire !

Écrit par : CCRIDER | 10/07/2008

ohhh que vous etes vilain ;) bonjour
pas de chance je suis la gardienne du parking du moulin née a fontvieille j'ai bien l'accent de mon village pffff de l'humour oui mais pas dire n'importe quoi non plus puis il y a jamais eu de machine a café na ! alalaal il faut ouvrir les yeux avant de visiter lol

bien le bonjour
amicalement

Écrit par : joye | 04/04/2009

L'Elixir touristique du Père Maladroit “heureux les coeurs simples”.
J'aime... bien plus !

Écrit par : DE CLERCQ Raymond | 06/04/2009

Les commentaires sont fermés.