17/07/2008

Météologie…

PrévisionsL

                                                Je suis consterné par le niveau des informations à la télé. Visions partisanes des politiques qui utilisent la télé comme tribune pour leurs intox, informations insuffisamment documentées qui aboutissent à des contrevérités, reportages insipides sur la fabrication du saucisson dans telle région, montée en épingle d'une grue qui est tombée sur une maison mais rien sur l'Europe ou presque… Tout est à jeter. Ah non, sauf une chose: la météo! Ça c'est bien fait.

La météo est bien documentée, ils savent même quel est l'indice de fiabilité de leur information. Ils vous le disent: 5 ou 4 ou 3 etc. Mais en général ils ne se trompent pas beaucoup. Faut dire qu'un bon vieux cumulus ne va pas aller vous raconter des salades, lui. Il est pas démagogue! Il cherche pas à vous intoxiquer! Vraiment, la météo est le meilleur travail journalistique des infos télévisées.

Mais dites, j'y pense… si on arrive à être aussi précis avec des masses de vapeur qui se promènent dans le ciel au gré du vent… il y aurait peut-être quelque chose à faire pour arriver à prévoir les nuisances de Louis Michel ou de Laurent Fabius, non? Oui, on sait qu'ils sont nuisibles, mais on pourrait prévoir comment pour les cinq jours à venir! Au lieu de ça on ramasse leurs usines à gaz verbales qui nous font suffoquer! Non seulement on ne devrait plus les interroger et leur tendre le micro pour qu'ils vous crachent leurs venins mais en plus on pourrait prévoir globalement ce que le parti ou l'Assemblée va produire dans les jours qui viennent. Et l'économie? Et le social, et le communautaire?… la Belgique existera-t-elle encore à la fin de l'été?

Idem avec les journalistes! On ne leur demande plus des phrases choc ou des questions idiotes auxquelles tout le monde sait que personne ne répondra. On ne leur demande plus de tendre des perches macrophoniques aux tribuns pour leur donner l'occasion de tribuner! Non, simplement on leur demande un travail d'analyse et de prévision comme pour la météo avec un indice de fiabilité. Et on cesse de désinformer les gens ou de leur faire peur.

J'ai pas des bonnes idées moi? Un journal entier de météo politique, météo économique, météo sociale, etc. Ah, attendez, on me dit que c'est très difficilement réalisable… Pourtant, vous savez, pour les nuages c'est d'une complexité tellement inouïe qu'il faut des supercalculateurs géants pour prévisionner des milliards de points dynamiques. Y aurait-il plus de cohérence dans la vapeur, le vent et les nuages que dans un parti politique ou à la bourse? Et les calculateurs ne sont-ils pas plus fiables que les journalistes? Je m'demande!  *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : meteo, politique, desinformation, tendances |  Facebook |

Commentaires

Il y a au moins deux catégories de journalistes et c'est évident dès qu'on les approche un peu :
ceux qui sont installés (en fait le service public et quelques pointures)
ceux qui doivent ramer pour survivre. L'immense majorité des journaleux est consititué d'indépendants payés au lance-pierres.

Les premiers peuvent se permettre de donner une information "objective" et didactique. Mais ils encourront immédiatement le reproche d'être vendus au pouvoir ou planqués.
Les autres doivent placer leur papier : l'équation est simple : pas de lecteur, pas d'auditeurs => pas de salaire
Donc on fait dasn les sensationnel

Écrit par : Mishima | 18/07/2008

Ah les journalistes.... Parfois, j'me dis dans ma petite tête que la différence entre le journalisme et la météo, c'est que le météologue ne fait pas la météo. Par contre, le journaliste construit l'actualité en présentant les choses de telle ou telle façon et en "proposant" ainsi au bon peuple une façon de penser.
Hein ? Comment elle se construit, notre vision des choses ? Via les media eh oui. Et qui c'est qui va voter après et envoyer notre beau pays dans le mur ? Ben oui, c'est nous...
Quant à la météo, j'avais entendu dire qu'ils étaient payés par les stations touristiques pour annoncer du beau temps le week-end, même si c'était pas vrai. Enfin, soit... pas terrible la météo politique et atmosphérique de ce mois de juillet, s'pas ?
... Avec tout ça j'ai encore pas eu le temps de mettre des trucs sur mon blog.





Écrit par : D. | 18/07/2008

C'est ben vrai... ... qu'à part la météo, il n'y a pas grand chose de vraiment documenté dans nos étranges lucarnes.
La bonne question : "Y aura-t-il encore une Belgique à la fin de l'été ?"
Bien à toi.

Écrit par : CCRIDER | 18/07/2008

Les commentaires sont fermés.