18/07/2008

Bagnole cafteuse…

Bagnoles-cafteusesL

 
                                    Il y a quelque temps, je décide de rendre visite au concessionnaire qui m’a vendu ma voiture. Une bonne petite. Econome, bonne ménagère de la route et le feu au ventre quand il faut. Sans compter qu’elle est jolie et pleine de charme. Je me suis même fait à son accent teuton. Bon, je passe sur les grivoiseries faciles. C’était juste pour voir si vous écoutiez.

Le garagiste, le brave homme, auquel je demande de comprendre pourquoi un voyant reste obstinément allumé au tableau de bord, me fait ouvrir le capot. Il revient avec un godemichet électronique muni d’une prise imposante qu’il plante derechef  dans un plombage de mon auto (Derechef: quelqu’un peut-il me dire ce que cela veut dire, siou plaît? j’entends toujours ça et je connais pas ce mot, il s’impose comme ça sans que je l’aie appelé, se met dans mon texte sans s’essuyer les pieds. Mais qu’est ce qu’il fout là? En plus je le trouve pas beau).

Il s’en va à une quinzaine de mètres de là pour consulter un ordinateur monté dans un dressoir à roulettes électronique. Il tapote sur les touches, le brave homme. Et voilà ma voiture qui commence à cafter: “c’est pas l’airbag, c’est la ceinture qui marche pas». Laquelle? «Eh bien c’est celle du conducteur», le tout sur air gnangnan. Elle continue: “eh puis, vous savez, j’ai été conduite à 225 km/h et puis ils m’ont même montée dans les tours dans la zone rouge, à fond la caisse!. Et y zont pas fait ça qu’une fois, hein! Et même que si la police apprend ça... et puis, comment on va faire pour la garantie si mon moteur casse et que lui, là, vous prétend qu’il m’a bien conduite, gna gna gna”.

La brave homme: “ah, aaah!” Avec un clin d’oeil: “on aime rouler!”

Moi qui n’ai jamais poussé cette voiture au-delà d’un orgasme dominical standard, qui n’ai jamais fait que titiller de loin le 180 en Allemagne, juste une fois et avec complexe, voilà que ma voiture s’offrait des séances bestiales avec quelqu’un. Mais qui? Mon chien? Parfois je laisse les clés sur le tableau de... pendant que le chien... mais, non, pas le chien. Il aime pas les bagnoles d’ailleurs et j’ai un mal fou à le faire monter. Je ne vois que...

Le soir, apéro pour l’anniversaire de ma fille... Tout le monde est là. Je raconte l’histoire de ma voiture et comment elle a cafté tout ce qu’elle savait comme une gamine de 5 ans. Mon fils passe instantanément dans la zone rouge. 8.000 tours de langue pour expliquer comment, dans quelles circonstances, pourquoi....
Eh... je lui avais prêté ma voiture un week-end. F’ra chaud quand je recommencerai!   *:->)

PS: Histoire vraie. Votre voiture enregistre ce que vous faites, dorénavant… Pour protéger la garantie. Plus question de dire que vous l'avez jamais poussée dans les tours!

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : vitesse, entretien, bagnole, cafter |  Facebook |

Commentaires

Tous des donneurs! Les banquiers, les notaires, les vendeurs télé, ceux du cable (en Walbanie, ils te donnent à ceux de la redevance pour que tu paies ta taxe de possession d'une télé)...
Que des hommes donneurs dans ce pays de mafieux!
;-)
PS: le flux rss t'a pas balancé que j'ai balancé un coup de gueule dans la tronche des passants?

Écrit par : Tony | 18/07/2008

opinerai je derechef, du chef, chef ? Va voir :
ben non, va voir :

http://www.tv5.org/TV5Site/lf/merci_professeur.php?id=4219

Ton garagiste doit être un récidiviste ! ;-)

Écrit par : Martine | 19/07/2008

Les commentaires sont fermés.