18/08/2008

Turbite pas de bol…

TurbiteL

 

                                Si sale que pusse-futêtre un essuie main dans les toilettes publiques, nous arrivions quand même toujours à nous convaincre que ce petit espace LA dans un coin d'essuie avait été préservé et que nous pouvions nous y sécher les mains sans danger bactérien trop virulent. Nous sortions les mains épongées. A moins que, trop dégoûté par ce morceau de tissu cafardeux, vous ayez choisi de ne pas vous laver les mains. Pas si grave après tout. Je vous rappelle que les Anglais se les lavent AVANT en prétextant qu'ils avaient un sexe propre (contrairement aux mains…) alors que les Américains ou nous mêmes nous les lavons APRÈS, comme si l'ustensile était sale… Intouchable. La bonne solution réside probablement dans l'utilisation d'une pince à retourner les merguez sur le barbecue ou de se laver les mains avant et après mais ça fait un rien TOC, trouble obsessionnel compulsif pour les intimes.

Avec les bidules électroniques chauffants qui vous repèrent quand vous approchez avant de vous brûler les doigts au ventilateur désintégrateur… si le machin est en panne, vous sortez avec deux mains dégoulinantes que vous secouez à la volée. J'ai peut-être trouvé une approche intéressante de la question. Je vous zesplic.

Alors que j'entrais et me dirigeais tout droit vers un urinoir tout blanc, j'entends un gars jurer entre ses dents avec ses mains trempées. Plus moyen de se les sécher, le turbobidule à air chaud ne fonctionnait plus. Je me suis donc  bien gardé de me laver les mains… D'ailleurs j'avais pris une douche trois heures avant avec du vrai savon qui sent bon. Mais pour éviter aux autres membres de l'association avec laquelle je passais la journée de se retrouver les deux mains hyper hydratée, je leur ai suggéré en sortant d'inverser la séquence comme suit:

Voilà, vous entrez, vous vous lavez les mains, vous les essuyez aux pans de votre chemise dans la braguette et dans la foulée vous vous soulagez… De cette façon vous avez fait tous vos devoirs et vous avez gagné un rafraîchissement complémentaire de votre organe confidentiel. Néanmoins, je me demande si c'était une bonne idée parce qu'ils sont tous ressortis avec leur braguette trempée, ce qui a suscité quelques rires pouffés incontinents (les rires)…

Bah, j'ai pas que des bonnes idées, hein… *:->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Même en été je ne mets que des jeans Mon problème réside dans le fait que je n'ai jamais réussi à me laver les mains proprement.
Entendons-nous.... Je me les lave bien à l'eau PROPRE mais j'y mets tant de coeur que cela splitte partout, comme on dit dans notre beau pays.
Alors, y a toujours des gouttes qui s'échappent et vont maculer mon pantalon. Lorsque c'est du tissus (clair de préférence), cela s'éponge et étend en taches et auréoles, surtout lorsque j'ai une réunion avec 15 personnes dans le 1/4 d'heure qui suit et que c'est moi qui dois présenter le dossier debout devant l'assemblée.
Alors, pour ne pas gacher le plaisir de mes ablutions post-mictionnelles, j'ai décidé de ne plus porter que des pantalons épais en jean (sombre de préférence). Et si le séchoir ne marche pas, je peux même m'essuyer les mains sur les cuisses. Tout est absorbé en toute discrétion, que ce soit l'eau du lavabo ou la dernière goutte du ... qui est toujours pour le slip, quoi qu'on y fasse.
Bon sur ces hautes pensées philosophiques, je te laisse et à bientôt en notre plat pays.

Écrit par : D. | 19/08/2008

certains se lavent les mains avant, d'autres après. personne ne le fait pendant ?

Écrit par : Mishima | 19/08/2008

Les commentaires sont fermés.