14/09/2008

On donne le mauvais exemple…

Mauvais-exempleL

 

                            Mais où vais-je chercher tout ça?… Ça recommence. Je peux pas tourner le dos trois minutes que l'humanité fait encore des conneries. Y a pas qu'eux…

Aujourd'hui, qu'est ce que j'apprends? Que les animaux ont pris nos mauvaises manières! Ils se vautrent dans le luxe et la facilité. On n'en a pas encore trouvé des qui fument, mais ça ne saurait tarder.

Les renards viennent manger la nuit dans nos poubelles, les goélands sont devenus sédentaires et piquent tous ce qu'ils peuvent de nos déchets. Plus on en produit, mieux ils se portent, ceux-là Et les voilà qui se produisent et reproduisent! Quant aux ours, on en a trouvé jusque dans nos piscines! Ils se servent! Et ma foi, pourquoi se gêneraient-ils?

Et n'allez pas croire que les écologistes arrangent les choses. Tiens, la dernière fois qu'ils ont soigné un phoque, le phoque a défroqué de son rôle de phoque. On l'a relâché dans la nature avec vue sur la mer et que croyez-vous qu'il fit? Pas fou le phoque! Pas lou… oui, c'est ça. Phoque. Ou plutôt si, parce qu'il n'est pas parti tout droit vers sa liberté retrouvée. Il a visé la première plage venue et est allé chercher refuge chez le premier humain qu'il a croisé de grand matin. Clair! Un humain ça donnait du poisson gratuit, donc je le quitte plus!

Vous imaginez le type partant au bureau suivi du phoque? Plus moyen de s'en débarrasser! Et les écolos partis en congrès…  Bref, si le chien et le chat sont avec nous depuis plus quatorze et sept mille ans respectivement, on va bientôt avoir des phoques à la maison. Et des renards et peut-être même des ours! Bonzaï, les ours, hein… sinon ils feraient comme les chats quand ils s'appelaient encore tigres… ils nous boufferaient!

Je ne vous parle pas des mouches, des guêpes et moustiques qui sont devenus nos plus fidèles compagnons et pour lesquels nous n'avons que mépris. 

En tout cas, toutes ces bestioles profitent sans honte de nos progrès. Et pendant que les écologistes veulent nous ramener à l'âge des cavernes, les animaux, eux, ils aspirent à vivre dans le progrès! Le nôtre! Ça va pas être facile dans le futur avec les bestioles dans nos bagnoles et nous avec les écolos dans les grottes! On marcherait sur la tête que ça m'étonnerait pas, tiens!   *;->)

00:10 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ecologie, progres, regression |  Facebook |

Commentaires

C'est tellement vrai :s

Écrit par : Yza | 14/09/2008

Tony was here. lorsque je loue un studio, je préviens les locators que les animaux ne sont pas permis mais qu'en été, je veux bien fermer un oeil sur les mouches... s'il n'y en a pas trop...

Écrit par : Tony | 14/09/2008

Les commentaires sont fermés.