16/09/2008

Mahiédine Mékhissi-Benabbad: un nom à retenir…

MAHIÉDINE-L

 

                        Je viens de sortir de clinique où j'étais sous assistance respiratoire vu que j'arrivais plus à arrêter de rigoler depuis le coup de Mahiédine Mékhissi-Benabbad. Vous connaissez Mahiédine Mékhissi-Benabbad? C'est un type charmant. Un Français d'origine. Maghrébine. D'origine maghrébine, je voulais dire. Mais Français. Oui, c'est un rien confus mais c'est comme la trinité: plusieurs personnes en une seule. Si vous comprenez c'est qu'on vous a mal expliqué.

Lundi 18 août, il a presque mis fin à un quart de siècle d'hégémonie kéniane comme dit Le Monde en décrochant une médaille d'argent à Pékin pour son 3000M Steeple. Vous vous en foutez du 3000M steeple? Moi aussi. D'ailleurs, qui c'est Steeple? Il joue dans chapeaux melons et bottes de cuir? Mais attendez, ça vient.

A peine avait-il remporté sa médaille d'argent qu'il se met à embrasser son T-shirt français. Sympa. Bel exemple d'intégration et de reconnaissance au pays qui lui a donné la possibilité d'atteindre son niveau sportif. Puis, il attrape un drapeau tricolore bleu blanc rouge qu'il embrasse aussi avant de l'étaler sur le sol, de s'y agenouiller et paf! il fait sa prière de remerciements à Allah en s'inclinant sur le sol, les fesses en l'air.

C'est là que j'ai commencé à rire et que j'ai plus pu m'empêcher pendant trois jours. D'où mon hospitalisation. Parce que le drapeau français comme tapis de prière musulman, ça, ce fut un grand moment universel. Notez, je lui en veux pas au gars. Après tout c'est le drapeau français qu'il remerciait! Il était dans sa logique dévote et républicaine et c'est un vrai grand champion adorablement sympathique. Rien à dire. D'ailleurs, Jean Paul II, lui, il embrassait le tarmac des aéroports! Il descendait de l'avion et hop, un baiser au sol. Devait pas aimer l'avion, çui-là. Content d'être arrivé… Alors finalement, ils jouent dans la même pièce et allez revendiquer la nature chrétienne de notre Occident après ça.

Mais quand même… Charles Martel a dû se retourner dans sa tombe, non? Bah… les choses changent. J'entendais une commerçante de Lourdes déclarer hier à l'arrivée de Benoît 16 qu'elle n'avait pas commandé beaucoup d'accessoires à son effigie: "il n'est pas charismatique. Les gens veulent du Jean-Paul II, pas du Benoît 16". J'adore le "du". Les gens ne veulent pas du dernier upgrade. Ils veulent rester avec leur vieille version papale Jean-Paul II point zéro et pas le Benoît 16.1 avec sa vista théologique. Trop de plantages en perspective, peut-être?  *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jo |  Facebook |

Commentaires

pour les upgrades celui à ne jamais faire c'est de passer de Praline 8.7 à Epouse 1.0. Il est incompatible avec un tas de programmes tels que Secrétaireenminijupe 2.3, Bièredevantlefoot3.2 et Petitegaterie 6.9. En plus on voit s'implanter des programmes auxiliaires tels que Belledoche6.1 et Moutard1.0
Non,non les upgrades ne sont pas toujours synonymes de progrès.

Écrit par : Mishima | 17/09/2008

Les commentaires sont fermés.