19/09/2008

Innovations chez Balhaize

INNOVATIONL

 

                        Le Balhaize tout près de chez moi vient d'inaugurer un nouveau truc génial. Je vous zesplic.

Comme vous avez remarqué, les gens n'arrivent pas à se rencontrer dans la vie. Normal. Trop pressés, fermeture des bistrots, etc. En plus si vous draguez votre collègue de bureau vous êtes bon pour un camp de redressement si on vous attrape au jour d'aujourd'hui. Conter fleurette se dit désormais Harcèlement!

Alors chez Balhaize ils ont eu une idée géniale. Vous arrivez dans le magasin en poussant le caddie de votre condition zumaine et vous commencez à y mettre votre entrecôte, votre saucisson, les craquottes pour maigrir, la brolfiture, le Monsieur Propre fantasmatico-nettoyant, le PQ indéchirable couleur abricot, le vin du mois pour votre chimiothérapie existentielle et vous mirez les jolies dames qui font leurs courses. Ce sont celles qui travaillent pas, qui sortent le matin pour faire les courses avec un air détendu, le visage et la coiffure bien mis - elles ont eu le temps - bref, des femmes à l'ancienne qui se consacrent uniquement à elles et à leur mari. Oui mais voilà, elles s'ennuient aussi. C'est là que vous intervenez. Allez, bougez-vous!

Parce que subitement, Balhaize éteint les néons et allume un éclairage chaleureux et tamisé. La musique change et vous incite à danser. Deux rayons s'écartent, tout le monde gare son caddie au bord de la piste de danse et allez zou! Un rock pour se dérouiller et puis des slow baveux pour faire connaissance et allumer des incendies. Cinq ou dix minutes de danse toutes les demi-heures. Si vous restez au moins pour deux danses, ça vous fait des points sur votre carte Balhaize en plus! Puis, à la danse suivante, vous offrez un poireau et une botte de carottes pour entendre "ah… c'est les fleurs les plus romantiques que j'ai reçues de toute ma vie!". Pas beau ça?

Et puis après ça, vous retournez au fromage râpé, aux courgettes, à vos tomates et vous poussez à nouveau le caddie de votre condition humaine vers le mois de novembre et ses rappels morbides. Vous avez rêvé, vous rentrez tout(e) guilleret(te) Arlette.

Bon, j'ai tout inventé mais avouez que ce serait quand même pas mal, non? Allez, là-dessus je retourne pousser mon caddie, Connie…  *;->)

Commentaires

Te lire... hum! encore une fois surpris en falgrant délit d'humanité!
Bravo, Amadeus, tu as... tu es... pff!
Bah! Ce coup-ci, c'est moi qui vais être surpris en flag...
;-)
Bon w-e

Écrit par : Tony | 20/09/2008

Les commentaires sont fermés.