23/09/2008

Transsexuels malgré nous…

TranssexuelL

 

                            Sale temps, hein! L'été se traîne. Je dors sous les couvertures, c'est tout dire. Ici en Belgique on avait raté le beau temps et je crois qu'on est aussi en train de rater le réchauffement climatique. Tiens, je vais vous faire dresser les oreilles et vous réveiller un peu.

Je viens d'entendre que les Français sont toujours les plus acharnés quant au nombre de relations sexuelles par semaine mais qu'en revanche, ils sont de moins en moins satisfaits. Notez, pour les satisfaire, faut se lever tôt, ou tard en l'occurrence.

Cela m'étonne parce que les Français ont inventé tout le contraire pour la cuisine où ils pratiquent la qualité et la cuisine nouvelle la portion congrue dans une assiette large et très graphique.

Et voilà que pour le sexe, ils ont inversé les valeurs. Pas de quoi susciter un guide Michelin du sexe, quoi. D'ailleurs, avec les MacDos qui croissent en nombre, ils ont aussi tendance à ressembler à Bibendum d'après les stats. Mais je suis mauvaise langue (enfin, pour ce qui est de la parole, parce que je ne vous permets pas de présumer de mes autres capacités).

L'explication donnée par le sexologue est que l'homme a su révéler la part de féminité qui croupissait en lui et que, du coup il se passe. Ou il s'en passe, plutôt. C'est vous qui voyez et rangez la virgule au bon endroit pour le coup.

Pendant ce temps, les femmes ont de moins en moins d'alibis migraines et en redemandent! Non, pas de la migraine. Mais d'ici quelques années on va trouver plein d'hommes AVEC migraine! Et leur part de féminité s'exprimant, on va assister à des viols d'hommes. Riez pas, il existe déjà une association des hommes battus en neige. L'eussiez-vous cru?

Bref, nous sommes en train de devenir des transsexuels à l'insu de notre plein gré! Jamais j'aurais imaginé une chose pareille. Mais enfin, pour les viols je suis partant. Là, on va assister à une dégringolade des plaintes, à mon avis. Enfin, je juge de cela avec ma féminité d'aujourd'hui qui sommeille encore pas mal et qui n'est pas encore celle de demain… Je m'embrouille un peu là, mais vous suiviez?

21:57 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sexualite, statistiques, francais |  Facebook |

Commentaires

il n'y a pas de femmes frigides. Il n'y a que de mauvaises langues.

Écrit par : Mishima | 23/09/2008

je crois qu'on est aussi en train de rater le réchauffement climatique... Réjouissons-nous.

A propos des migraines de femmes, j'en ai lâché une bien méchante, cet été en Sicile.
Tu sais, la Sicile n'est plus ce qu'elle était en matière de moeurs. D'ailleurs, ça ennuie pas mal les colleurs d'étiquettes qui n'aiment pas qu'on sorte du cadre de leurs préjugés...
Bon revenons à ma méchante phrase: Si la fatigue et la migraine frappaient les célibataires, de nos jours un plus grand nombre de filles se marieraient vierges...
Dur, ça, hein?
;-)
Au sujet de la transsexualité… ou l’homosexualité qu’on est OBLIGÉS d’avoir pour plaire aux psychologues de la télé : ceux qui sont négatifs à ce test, crois-tu qu’ils pourraient prétendre à une pension de la « Vierge Noire » avec tous les avantages liés, etc ?
^^

Écrit par : Tony | 24/09/2008

Les commentaires sont fermés.