11/10/2008

Sacré Jean-Luc…

SacréJeanLucL

 

                Là, vous allez pas me croire. Vous allez m'accuser de divaguer, d'écrire n'importe quoi et même des mauvais scénarios. Bon. J'accepte vos critiques mais je vous jure que l'histoire ci-dessous est vraie.

C'est un beau grand gars que je connaissais. On l'aurait plutôt pris pour un jeune commandant de bord respectable en week-end que pour un graphiste, ce qu'il était. Mais surtout, il était d'une distraction de taximan qui doit vous rendre la monnaie. C'est vous dire…

Un jour, il se rend chez un client, discute, travaille, revient rapidement à sa voiture dans un parking bruxellois de centre ville pour se rendre chez un imprimeur, veut jeter son énorme porte documents dans le coffre, découvre qu'il y a déjà un cadavre dedans, se dit "zut, j'ai pas le temps, je verrai ça plus tard", jette le porte documents derrière son siège et démarre à tombeau… fermé.

Déjà… vous vous dites que le gars est gonflé…  Que pour passer sur un cadavre comme s'il en voyait tous les jours… mais bon… c'est comme ça. C'était Jean-Luc et personne d'autre… Son esprit a zappé l'info…

Oui mais sa charmante épouse et je dis bien charmante, avait une boutique de mode et s'en allait vers Paris pour aller voir des collections le lendemain matin. Elle prend la voiture de son mari qui lui donne les clés, jette son beauty case sur le siège arrière et zou! Partie.

C'était une époque déjà lointaine où l'on vous arrêtait encore de temps en temps à la frontière… et ce qui devait vaudeviller vaudevilla… "Ouvrez le coffre, Madame, s'il vous plaît". Je vous laisse imaginer la suite. Le gabelou fait téléphoner Madame à son mari… Elle lui demande ce que ça signifie et lui, se tapant sur le front: "Ah, oui, chérie, écoute, tu vas rire, j'ai oublié de te dire"… Tête des douaniers qui écoutaient…
Déjà, là, on savait qu'il savait… Mais pour expliquer qu'il avait oublié… ça a été ça le problème…

Bon, je sais que vous ne me croyez pas… C'est ça le problème de Jean Luc… C'est tellement énorme que personne n'y croit, jamais, pas plus que quand, regardant un match de foot à la télé, il a bondi de joie pour un but avec sa fourchette en l'air… laquelle a cassé l'ampoule électrique laquelle l'a électrocuté…! Sacré Jean-Luc… On l'aimait bien … *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : distrait, electrocute, cadavre |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.