16/10/2008

Stephen Hawking

Stephen-HawkinsL

 

                        Lorsque Einstein a tiré la langue à un photographe, il ne savait pas qu'il posait un geste fondateur. Subitement, on pouvait être un grand scientifique tout en étant un homme comme les autres. Il a haché menu tous les liens de convenance qui étaient tissés depuis longtemps entre Intelligence, Savoir, Pensée, Science, Sérieux. Un encéphalien dont les cheveux semblaient faire fumer son cerveau pouvait être le plus grand scientifique tout en étant parfaitement incongru comme un sale gosse. C'était bien la preuve que l'on attendait que l'intelligence est bien séparée de notre misérable vie de singe.

Un pas de plus a été franchi avec Stephen Hawking, physicien britannique qui réfléchit aux origines de l'Univers, aux "densités infinies locales" (entendez "les trous noirs") et à une "théorie du tout"*.  Il est actuellement professeur à Oxford et ses travaux sont considérés dans le monde entier. On nous dit qu'il adosse ses théories au "principe de croissance finie mais non bornée"…  Joli! Ça s'invente pas! On croirait entendre Salvador Dali.

Oui mais voilà, cet homme n'était pas brillant à l'école, déconnectant ainsi ce qui traînait encore: on peut être génial et mauvais aux études. Ceci confère à nouveau au génie une immanence extra-terrestre.

Mais il y a mieux ou pire… L'aspect immatériel de l'intelligence lui est conféré par la maladie dégénérative qui le paralyse progressivement et le prive de la parole. Installé de travers comme un pantin dans une chaise à roulettes d'handicapé hyper-sophistiquée, il utilise sa bouche pour la piloter et actionner son clavier d'ordinateur embarqué. Une voix synthétisée lit ce qu'il écrit ce qui accentue le côté robotisé du personnage.

Son génial travail indique que l'intelligence n'est pas dépendante de la matérialité! On y verrait presque la preuve que le corps pourrait bien être l'ultime handicap à la pensée…

Si bien que l'on reste perplexe devant nos contemporains.  N'admirent-ils pas ses travaux autant pour leurs valeur que pour la "qualité" du handicap?… Ne serait-ce pas une motivation pour les étudiants en astrophysique de malbouffer et de ne pas faire de sport pour accéder rapidement à la charrette roulante qui les propulsera vers le génie?  Bon, ça va, c'était juste pour dire une bêtise… *;->)

*Unification théorique des force électromagnétique (l'électroménager!), force gravitationnelle (la terre qui tourne autour du soleil), force nucléaire forte (la bombe atomique ou la centrale nucléaire) et force nuclaire faible (on peut scier de l'acier et déchirer une feuille de papier).

Commentaires

Un immense personnage, en effet. Un soir, lors d'une conférence-débat qui avait pour thème l'avortement, certains évoquaient la légitimité de l'IVG dans le cas de malformations. J'avais cité l'exemple de Hawking.
Quelle horreur aurait commise sa maman si elle avait demandé qu'on fiche son petit monstre à la poubelle!
Au fait, je ne sais pas si tu le sais... la femme du génie Hawking est très très belle.

Écrit par : Tony | 16/10/2008

je l'ai lu au temps de sa "brève histoire du temps". renversant d'intelligence et bouleversant d'humanité

Écrit par : Mishima | 16/10/2008

Les commentaires sont fermés.