30/10/2008

Grandeur de la France

GRATTEZL

 

                    Mon père, dieu ait son âme mais je pense que ça va être difficile, était terrible! Il aimait la France et la culture française mais était très agacé par le chauvinisme de quelques uns de ses habitants. Il avait fini par développer une machinerie critique de riposte bien au point! D'ailleurs, d'où croyez-vous que me vienne mon mauvais esprit? Ben oui… le fruit ne tombe jamais loin de l'arbre.

Une amie belge de ma mère avait épousé un médecin parisien très vieille France et maurassien (extrême droite française) Ils habitaient le XVIeme. La totale. Dire que le docteur était chauvin est peu de chose…

Devant la Place de la Concorde, il pérora comme à son habitude: "vous avez devant vous la plus belle place du monde". Mon père qui était architecte, s'étonna facétieusement en lui disant que les proportions…, l'hybridation avec l'obélisque…, etc. la plaçaient loin derrière la Place Saint Marc à Venise, voire la Grand-Place de Bruxelles! Ils se bouffaient le nez comme ça avec leurs chauvinismes respectifs. Un jour que mes parents revenaient de vacances avec une vieille pyrénéennes adorable qui avait accueilli mon père pendant la guerre et n'avait jamais quitté son village, le docteur clama qu'elle aurait vu deux capitales dans une seule journée. Mon père: "non pas deux, mais trois capitales, Docteur"! Comme l'autre s'étonnait, il dit:" Paris, capitale de la France, Bruxelles, capitale de Belgique et Bruxelles capitale de l'Europe". Il fallut presque ranimer le toubib qui protesta: "vous prenez vos désirs pour des réalités, mon cher"!

Un jour, qu'il pérorait à nouveau sur la Grandeur de la France, mon père lui dit qu'il reconnaissait une part de vérité mais que derrière tout grand Français, il y avait un Belge ou la Belgique! Grattez, grattez, disait-il… Meilleure chanson française? Brel! Métro parisien? Le Baron Empain et Léopod II.
Degaulle? Etudes en Belgique. Journalisme? Christine Ockrent… Il avait une jolie liste. Si je vous raconte tout ça, c'est parce que je crois qu'il doit encore se chamailler au purgatoire avec le Docteur à propos de Sœur Emmanuelle, personnage le plus admiré des Français! Belge! Acteur? Poelvoorde. BD? Geluck! Jazz? Toots Thielemans! Meilleure vente de romans? Amélie Nothomb. Ingénieurie du viaduc de Millaut? Ingénieurs liégeois. "Voulez-vous dire qu'ils doivent venir en France pour se révéler"? dit le Docteur, l'air carnassier. "Oui, comme Béjart en Belgique" dit mon père… "Fallait pas nous envoyer Johnny Halliday", rétorqua le Docteur qui n'aimait pas la danse moderne!… Ça doit pas être triste au purgatoire avec ces deux là! Vous avez pas les oreilles qui sifflent, vous?
*;->)

18:00 Écrit par Amadeus | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : france, gloire, chauvinisme, arrogance |  Facebook |

Commentaires

Rien sur Napoleone Buonaparte? ;-))

Écrit par : Tony | 30/10/2008

de Gaulle avait une excuse. En 1904/1905 le Ministre de l'Intérieur de l'époque, Combes a fait passer une loi interdisant aux congrégations religieuses d'enseigner. Conclusion les bonnes familles bourgeoises ou nobles ont mis leurs enfants à l'école catholique à l'étranger. C'est comme cela que de Gaulle a étudié à Antoing. En outre,il a été blessé par les Allemands en défendant un pont sur la Meuse à ...Dinant.
Et la revue du cercle belge de ses admirateurs s'appelle "Grandeur". Comme ça la boucle, elle est bouclée.

Écrit par : Mishima | 31/10/2008

Mais Tony, Napoléon… Il était pas Belge? En tout cas il a passé du temps ici dans le Brabant wallon, ça j'en suis sur. J'ai même visité le village. Il y a une chinoise très jolie qui vend des souvenirs avec un pigeon à l'air mauvais. Un Aiglon ou un Anglais, je sais plus la race. Il y a aussi des boulettes qui faisaient très mal à l'époque. Dans toutes les fermes du coin Napoléon a oublié un chapeau. Ce type passait son temps à les oublier.
Non, c'est pas le Belge dont nous sommes le plus fier.

Écrit par : Amadeus | 31/10/2008

Raymond Devos est Français, tralalilalaire... J’ai lu tout ça.
Si je m’en souviens bien, dans « Le chant du départ », Max Gallo faisait référence au passage en Belgique de Napoleone Buonaparte. Vois comme les Français ont francisé le nom et prénom de LEUR Napoleon… omettant qu’ils se moquaient de l’accent rocailleux de ce macaroni.
Nos amis Français ne sont pas les seuls à chercher la proximité ou « l’appartenance » avec les célébrités. Leur droit du sol est légendaire et il fallait batailler avec chaque officier d’état civil pour qu’un Salvatore ne devienne pas Sauveur, Gaetano, Gaëtan, Antonio, Antoine, etc.
;-)

Écrit par : Tony | 31/10/2008

Les commentaires sont fermés.