31/10/2008

Un problème qui colle aux doigts…

HALLOWEEN-L

 

 

                        Je me fous d’Halloween comme de Colin Tampax. Rien à oranginer (oui, secouer quoi, suivez un cours particulier, éventuellement!). Que les gosses aillent s’attraper des bronchos déguisés en patates ça fait marcher le commerce, ça distrait les vieilles dames et ça draine la monnaie hors de mes poches, excellent. Ça m’est tellement j’m’en fous que j’ai même rien écrit là-dessus, mais lààà... vous allez voir. Je vous fais un come back des citrouilles...

Premier tableau: une famille bien comme il faut contre les caries de leurs enfants et qui ne se sentent pas phagocytés par les Américains sous prétexte de citrouilles. Bon...

Deuxième tableau: vous, chez vous, au calme avec votre télé et votre pouce en bouche. Le chien  se prélasse sur le dos les pattes en l’air comme tombé du plafond! Votre mari s’acharne à se trouer la main avec sa nouvelle foreuse hypertechno et votre amant vient de sauter par la fenêtre à cause de mon coup de projecteur dans votre living. Comme la vie est dure et que vous estimez que ces gens doivent travailler et que c’est à l’Etat de les aider, vous évitez de donner aux SDF en général. Bon. J’ai pas à critiquer. C’est vot’ pognon.

Troisième tableau...: on sonne! Vous vous dépliez, votre mari se saisit et arrive à trouer sa main carrément, vous vous demandez si votre amant a oublié quelque chose et, ouvrant la porte en tremblant vous vous trouvez face à face avec ... trois citrouilles hautes comme quatre pommes en train de vous tirer la langue en faisant «Bouh !». Vous êtes drôlement soulagée et vous sortez les bonbons que vous avez achetés pour vous en débarrasser!

Quatrièmement... : retour au premier tableau. La famille «bien», comme la vôtre mais en plus jeune, accueille ses bambins de retour. Ils ont des joues de hamsters pleines de bonbons et deux kilos de caries multicolores dans un sac en plastique en plus! Les parents attendris les laissent faire et sont tout fiers de leurs bambins...


Cinquième tableau: les parents confisquent la confiserie, expliquent aux enfants que c’est mauvais pour les dents et qu’il faut donner le tout à des malheureux.  Réponse des gosses: yzont pas de dents les malheureux? Les parents ennuyés...: oui, mais... enfin...
La petite: ils s’en fichent, leurs dents sont déjà en mauvais état, j’en ai vu...
Les parents: c’est pas une raison pour les abimer encore plus...

Finalement, c’est la parents qui bouffent les bonbons, les industriels sont contents, les gosses frustrés et les SDF toujours sur le carreau... J’ai pas le moral aujourd’hui!  *;->(

18:00 Écrit par Amadeus dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : con, halloween |  Facebook |

Commentaires

heuuu, faudrait déguiser les SDF en citrouille.

Écrit par : Biglodion | 31/10/2008

Non! Il faut manger les pauvres! ;-)
Moi, je me fends la tronche pour Halloween... parce que mes gosses s'en fichent et que même s’ils ne s’en fichaient pas, je ne leur permettrai pas d'aller sonner aux portes pour menacer les gens de leur jeter un sort. Faut pas rigoler avec ces choses-là !
Oui, je disais que je me fendais la tronche parce que quand les petits sorciers viennent sonner, j'ouvre brusquement la porte et leur fait un "bouuh" en sicilien. Leurs cheveux se dressent sur leur tête et en général encore plus sur celles de leurs accompagnants adultes.
Puis, je leur donne de quoi me faire pardonner.
J'aime bien quand tout le monde tire sa crampe... surtout moi.

Écrit par : Tony | 01/11/2008

Les commentaires sont fermés.