16/12/2008

Ce qui me fait vraiment peur…

Vraiment-peurL

 

                        Accrochez-vous, ça décoiffe, ce soir. Je me suis demandé ce qui me faisait le plus peur au monde. Et la réponse est assez perplexifflante…

La première peur c'est la Justice. Un truc aveugle dont on ne sait jamais dans quel sens ça va exploser. On est sur que d'une chose: ça provoquera des dégâts. C'est sans doute pour cette raison que cette profession s'habille et croasse en corbeaux d'un autre temps. Ecrire des lois c'est faire un logiciel, donc introduire des bugs dans le programme humain. Mais c'est encore rien à côté des jugements… Je crois que je préférerais prendre le maquis que de passer dans un tribunal, même avec un excellent dossier en ma faveur! Cerise sur le gâteau, on ne peut même pas imaginer commenter un jugement. Un comble!

La deuxième chose qui me fait peur c'est la sagesse, les gens sérieux qui ont du bon sens. Regardez autour de vous. Tous ces gens dirigeaient les 700 entreprises de la Générale. Benedetti est arrivé un rien essoufflé et le château de cartes s'est effondré… regardez la FN, la sidérurgie belge… tout ça s'est effondré. Regardez la Sabena… Oui, me direz-vous mais la Sabena a été mise par terre à cause de la Swissair… C'est vrai, mais ça renforce ma thèse! Les Suisses sont des gens encore plus sérieux que les Belges! Et ils étaient conseillés par un grand consultant… des gens hyper-sérieux… à la réputation en chocolat massif milka. Regardez enfin la FORTIS, dirigée par des sages qui faisaient partie du mobilier de famille belge: Lippens, le meilleur ami du fumeur de pipe Davignon, ces gens plein de sagesse qui parlent avec des syllabes rebondissantes comme des louveteaux. Fascinant… Et tout ça est connu pour se congratuler entre soi et s'encourager comme des lemmings…

La troisième source de mes peurs c'est les bienpensants qui veulent vous protéger malgré vous et qui se sentent investis de tous les droits: écologistes, socialistes, sécurisateurs routiers,… Les bienpensants me terrorisent. Il n'y a rien qui me fasse plus peur qu'une gentille petite flamande avec des principes religieux, sociaux et familiaux… Elle peut vous envoyez au bûcher! Elle est capable de retourner tout ce que vous êtes, avez dit ou fait et vous conduire à la potence de la vindicte publique. Sans violence… juste en papotant… Ici, il n'est plus question de droit mais de bon droit, c'est terrifiant.

Moralité, sachez que si on ne peut rien contre le Droit, que l'on peut être carrément envoyé au bûcher par le Bon droit… et que je me demande si la sagesse n'est pas l'alibi des plus bêtes, finalement…  *;-0)

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : avocat, juge, justice, bien pensant, sagesse, trouille, peur |  Facebook |

Commentaires

Sagesse populaire : l'Enfer est pavé de bonnes intentions.

Écrit par : l'as | 16/12/2008

ok pour moi c'est la justice.... le pire. d'ailleurs je préfère me sauver que de devoir affronter un procès. On part perdant, manipulé par une bande de pervers. Par ce que l'avocat, pour faire ce métier, il ne peut être que pervers, sinon il ne deviendrait pas avocat. La recherche de la justice, mon oeil ! donnez moi la preuve que la justice est juste... de ce que je vois, non, non et renom

Écrit par : Loren | 18/12/2008

la justice est un système… …qui grenouille dans ses son logiciel de bugs appelé lois. Elles peuvent être mal pensées, mal écrites (comme celle qui permet dans le Nebraska d'abandonner ses enfants sans limite d'âge…), trop nombreuses et donc ignorées par les avocats… (ce qui a ruiné ma mère…),interprétées par des juges bourrés de grand matin ou par un juge intello qui va prendre un plaisir élégant à statuer dans le sens contraire de ce qu'il pense (ça se passe!), etc. Moralité, la justice est un jeu de roulette russe. Une balle dans le barillets. Personne ne sait qui va la prendre dans la poire. Raison pour laquelle je fuis tout ce machin, quitte à perdre beaucoup. Ce sera toujours mieux que ce qu'on récoltera avec la si mal nommée Justice. C'est une menace kafkaienne.

Écrit par : Amadeus | 18/12/2008

Les commentaires sont fermés.