20/12/2008

Après la bouffe, la mode…

BouffeModeL

 

                    Je suis pas raciste. mais quand même, y en a qui exagèrent! Tiens, au hasard, les Anglais! je vous zesplic.

Voilà, vous prenez une bonne viande élevée sous la mère (ça devient un tic chez moi, cette expression…) avec du bon grain. Non ça c'est pour le poulet, mais vous voyez ce que je veux dire. Puis vous prenez de bons légumes qui ont du goût et de la vitamine. Vous ajoutez du bon beurre et tout ce qu'il faut pour être heureux: tiens, un sauternes pour le foie gras, et vous donnez tout ça à une Anglaise de bonne facture. Eh bien, elle va vous bouillir la viande jusqu'à ce que vous ayez le choix entre en faire des semelles ou un isolant électrique. idem pour les légumes qu'elle va s'acharner à détruire jusque quand ils sont méconnaissables et fluo. Ensuite ils vont vous servir le Sauternes qu'ils appelleront le pudding wine et rien que ça me donne envie de … Bref, restons courtois et corrects pour la bonne tenue de cette chronique.

Ainsi, je connais une Anglaise adorable, Dorothy, installée dans un petit village français. Une femme pleine d'attention pour ses voisins, qui participe à tout ce que fait le village, qui coud comme une fée, qui est une merveille d'intégration. Nous l'avons invitée à manger et elle a adoré le foie gras et la volaille cuite comme une aile d'ange. Pour nous remercier elle a absolument tenu à nous inviter à souper… Tout ce que je craignais. Et tout ça pour nous prouver que la cuisine anglaise pouvait être bonne… J'ai essayé de me faire porter pâle, j'ai prétexté un départ imminent, la mort d'un proche, les études de mon fils, la santé de mon chien, une intervention chirurgicale urgente, enfin, tout ce que j'ai pu imaginer… Mais ma femme m'a fusillé du regard en me donnant de grands coups de pied sous la table et en me pinçant le bras jusqu'au sang. Bref nous étions invités. A nouveau, je dois vous dire que pour la tenue de cette chronique, je ne vous décrirai pas le souper… ce fut cataclysmique… L'anti Festin de Babette de Karen Blixen… Non seulement j'ai du soigner mon système digestif peu habitué à tout ça mais en plus j'ai fait appel à une cellule d'assistance psychologique… Eh bien, les Anglais qui ont une telle haine de la nourriture depuis l'arrivée du protestantisme, s'occupent désormais de la mode. Et les chapeaux de Margaret ne sont rien à côté de ce que fait M… Voir l'image ci-dessus! Après avoir assassiné la bouffe, les voici qui assassinent la mode…
Heureusement qu'ils ont d'autres qualités, hein!  *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : cuisine, mode, uk, angleterre, humour |  Facebook |

Commentaires

allons allons ce sont quand même eux qui ont légué au monde la minijupe. Ce qui est quand même bien agréable à regarder

Écrit par : Mishima | 20/12/2008

et les vestons en tweed qui deviennent plus beau en vieillissant
des pulls d'une douceur infinie

Écrit par : micheline | 21/12/2008

Quand on ne jure que par le foie gras.... on ne donne aucune chance au meileur chutney, hein ?!

Écrit par : Aline Amball | 21/12/2008

MARRANT Vous me faites penser au film "la vie de Bryan", des Monty Python dans lequel les conspirateurs anti-romains disent: boutons hors de ce pays les Romains qui ne nous ont jamais rien apporté!
Il y en a un qui dit … "oui mais attendez, ils nous ont apporté les aqueducs". "Oui, bon, mais boutons hors d'ici les Romains qui en dehors des aqueducs ne nous ont jamais rien apporté!". "Euh, oui mais ils ont aussi apporté les bibliothèques!". "D'accord, mais boutons hors d'ici les Romains qui en dehors des aqueducs, des bibliothèques, ne nous ont…" etc. A la fin il a une liste très longue d'apports des Romaines qui n'ont évidemment jamais rien apporté! Pareil pour les Anglais sans doute… auquel cas, seule ma mauvaise foi aurait encore frappé! ;-)

Écrit par : Amadeus | 22/12/2008

Les commentaires sont fermés.