19/02/2009

Méditation…

MéditationL

 

                            J'ai trouvé cette photo par hasard. Je crois que je ne connais pas une autre image aussi émouvante que cette jeune-femme couchée sur le corps enterré de son compagnon rapatrié de la guerre d'Irak… Avec sa bouteille d'eau, un sac… rien que de la douleur.

J'ai pas envie d'explorer mes sentiments ni les siens. Trop facile d'écrire et de romantiser. Le sujet est, pardonnez-moi, "trop beau"… Je laisse chacun d'entre vous à sa méditation sur la mort et l'amour. Et vous verrez: cette méditation là devient prière devant le néant.

Mais peut-être puis-je laisser échapper ma révolte. Que des gens aux idées courtes s'arrogent le droit de vie et de mort pour un petit effet démagogique, pour se donner le sentiment d'être vraiment l'empereur du Monde, pour se sentir exister comme président, pour se donner le sentiment de penser et d'être visionnaire… tout ça me désole. Alors c'est devenu ça la démocratie? C'est pas mieux que la dictature? Que les plus insignifiants puissent devenir nérons? Oui, me direz-vous, mais ils sont le résultat d'un vote et ce vote vient de nous. Certes. Mais les failles du système sont telles qu'elles permettent les tromperies sur la marchandise et les rapts de valeurs et d'idées.

On a vu un président mentir et conspirer pour attaquer un pays et le détruire en prétendant qu'on allait y installer la démocratie…  Le même président auquel on a refusé jusqu'au destin tragique qui construit les légendes, comme celles de Lincoln ou de Kennedy. Il ne méritait pas les honneurs d'une tragédie. Seulement une babouche médiocrement esquivée et qui restera dans l'Histoire comme la certification de son insignifiance.

Sauf que cette insignifiance a été payée avec des vies, avec des douleurs et des renvois vers le néant.

Alors c'est ça la démocratie? Il serait sans doute temps de cesser de la vénérer comme telle. Il lui manque bien des choses encore. Comme il manque à l'humanité de réussir dans les relations humaines les performances qu'elle réussit si brillamment dans les technologies…    *:->(

Commentaires

on oublie un peu que... Saddam a fait 1.000.000 de morts.
Un régime qui opprimait le... pardon, LES peuples!
Un régime qui payait les kamikazes et leurs familles.
La guerre au terrorisme, il FAUT la faire.
Comme la guerre contre le nazisme c'était pas du luxe, non plus.
Parfois, je me surprends à imaginer ce qui se serait passé si les E-U avaient cassé la gueule à Hitler avant qu'il ne se flingue.
Pour sûr, il y aurait eu des morts, des mécontents et d'humanistes bien-pensants qui s'en seraient plaints 1 siècle plus tard...
Plus ou moins de morts?
Oublions les armes de destruction massive; la guerre contre l'Irak a duré 40 jours. Moins longtemps que contre l'Allemagne nazie dans laquelle les alliés sont restés basés près de 50 ans...
L'Irak est aujourd'hui un pays démocratique. Plus de foyers ont l'électricité qu'à l'époque du gentil satrape qu'il ne fallait surtout pas combattre. Parce que nous, on est gentils et on ne s'intéresse pas à l'argent...
Les Irakiens, bizarrement ne votent plus à 98% pour un seul homme.
Mais ce pays reste infesté de terroristes qui attaquent la population irakienne sur les marchés et dans les écoles... population qui veut sortir du moyen-âge dans lequel les paisibles européens l'avaient abandonnée pour l'amour de commercer encore avec Saddam.
Nous, on ne fait pas la guerre, on est gentils!
Tellement que je prie qu'aucune nation ne nous attaque jamais, sinon...

Écrit par : Tony | 19/02/2009

c'est sûr ! Si en 36 quand le petit moustachu a remilitarisé la Rhénanie, l'armée française était intervenue, nous aurions fait l'économie d'une guerre mondiale.
Maintenant je ne suis pas sûr que l'occupation américaine en Irak ait les mêmes conséquences bénéfiques que l'occupation alliée en Allemagne après la guerre.

Écrit par : Mishima | 20/02/2009

Les failles du système, Amadeus, ce sont les gens qui ne jugent pas bien avant de voter.

Écrit par : Ben | 22/02/2009

Les commentaires sont fermés.