22/02/2009

L'Union Européenne, tétraplégique de la communication…

UEtetraplegiqueL

 

Goebels était un génie de la communication qui a su servir Hitler de manière magistrale… malheureusement. C'est jusqu'à la tête du fürher qui était devenue un symbole visuel perceptible de loin: la moustache et la mèche de cheveux. Les éclairages anti-aériens positionnés autour des grandes manifestations faisaient comme des cathédrales de lumière qui ne pouvaient qu'enthousiasmer les foules… malheureusement. Parce que le projet était franchement mauvais.

Avec l'Union Européenne, c'est le contraire. Nous avons un superbe projet, des gens motivés qui font du bon boulot pour la plupart, mais qui sont absolument tétraplégiques de la communication. Autistes, trisomiques… Malheureusement. Oui, je sais, Jacques Delors avait organisé l'une ou l'autre kermesse aux boudins avec Montgolfière, etc. Des fêtes de patronage sans vision ni retentissement au-delà du parc du cinquantenaire. Et pour le coup, même son brillant acolyte Lamoureux ne fit rien de mieux.

Je dis ça, parfois, à des gens de l'UE. Réponse: c'est pas à nous mais aux Etats Membres de faire ce travail. Mais les Etats Membres tirent la gloire des aides européennes à eux alors qu'ils accusent "Bruxelles" et ses fonctionnaires de leurs propres défaillances! Et basta! Ça c'est pour le tout venant des coms. Comme par exemple ce qu'on peut voir actuellement sur l'avenue Belliard à Bruxelles et qui nous incite en anglais à penser au gender (personne ne comprend!). Le genre de concept utile mais non débarrassé de sa gangue technocratique et donc incompréhensible pour 99% des automobilistes qui passent sous ce triomphalisme opaque. Je n'ose imaginer l'orgueil du fonctionnaire auteur du projet lorsqu'il passe sous cette cornichonnerie, ce discours d'orateur qui se fout des récepteurs! Consternation… et je ne parle pas en l'air, j'ai passé ma vie dans ce métier! (La com).

Plus grave: L'Europe qui ne sait où aller chercher ses symboles parce qu'elle ne sait pas exactement qui elle est ni où elle va, ne sait pas non plus ce que devrait être le sentiment européen. Alors, nous nous laissons arroser par la culture américaine au fil des séries télé. Nos enfants appellent déjà nos juges "votre honneur", les modèles comportementaux américains sont distillés jour après jour chez nous sans que l'UE fasse quoi que ce soit pour susciter les nôtres… Ce serait pourtant pas très compliqué à faire. Encore faut-il qu'elle réalise ce qui se passe et qu'on cesse de s'adresser aux fonctionnaires ou aux icônes culturelles momifiées, voire les cinglés qui nous escroquent avec le l'art actuel… mais qui va le leur dire? Et qui vont-ils écouter? Ils sont si peu compétents pour le faire… Pauvre projet européen servi par des gens brillants et motivés qui ne comprennent pas la communication et ne fonctionnent que dans leurs paradigmes administratifs… Tristesse.
*;->)

Commentaires

j'ai vu ces panneaux cet après midi, retour d'une expo. Je me suis dit que si c'est tout ce que l'Europe a à proposer, ca ne casse pas vraiment trois pattes à un canard.
Le drame c'est qu'ils sont trop bien traités à l'Europe. Dans l'assiette au beurre jusqu'au cou, et très très sûr d'être l'élite de l'élite.
Donc pourquoi se fatigueraient ils à être compréhensibles ? un peu de trouille, un peu d'incertitude ne leur feraient pas de tort

Écrit par : Mishima | 22/02/2009

Ils communiquent mal? Par quoi sont-ils animés? Vois comme ceux qui ont un idéal (le fric?) sont motivés et trouvent le slogan accrocheur, l'image décisive... tu le sais mieux que moi, tu bosses dans ce domaine.

Écrit par : Tony | 22/02/2009

Pas d'accord… Les Eurocrates ne sont plus ceux que l'on avait il y a trente ans. D'abord, ils ne sont plus engagé à durée indéterminée et ensuite ils le sont à des salaires qui n'ont plus rien à voir avec ceux du passé. Et de un…
Deux… tous ceux que j'ai rencontrés et j'en vois pas mal, sont des gens qui sont mus par une forte motivation de construction de l'Europe sur l'idée que l'Europe c'est la Paix, la mise en synergie des ressources et l'exportation de valeurs dans le monde. Franchement, ils bossent et ils sont motivés. Le problème n'est pas là. Ils sont bons mais travaillent dans un paradigme administratif qui leur est imposé par le système de contrôle (bien compréhensible) du Parlement et qui est souvent déssechant. Pour faire ces jobs il faut penser administration, lois, etc. Et pas communications… Mais si encore, ils confiaient ça à un type honnête et intelligent. Mais non, ils barbotent et ne comprennent rien à rien dans ce domaine. Alors ils se rassurent en allant vers des icones inadaptées. J'ai travaillé pour eux dans le cadre d'une grande agence… Ils ont cumulé toutes les erreurs jusqu'à saboter le programme sans comprendre pourquoi. Ce fut l'une de mes missions les plus épouvantables de ma carrière!Notez,faire de la com pour des ingénieurs c'est pas mieux… Ceux là sont dans leur paradigme scientifique et n'arrivent pas à penser autrement. Et finalement, c'est ce qui fait que tant de publicitaires démissionnent et servent la tambouille que ces gens peuvent avaler et plus rien d'autre…

Écrit par : Bardaf | 22/02/2009

Duh? Je ne sais toujours pas ce que paradigme veut dire.

Écrit par : Ben | 23/02/2009

Les commentaires sont fermés.