10/04/2009

Cas de conscience…

Cas-de-conscienceL

 

                     J'ai un cas de conscience à vous soumettre. Voilà: j'ai été élevé dans l'idée que l'Etat c'était bien et que la mafia c'est pas bien. Même très mal. J'ai grandi là-dessus et même beaucoup puisque j'ai quand même atteint un mètre quatre vingt-neuf avant de me tasser un peu.

Pourquoi l'Etat c'était bien? Parce qu'il vous prenait de l'argent, certes, mais il vous faisait des routes, ramassait les poubelles, assurait votre sécurité et vous permettait de circuler librement. Pourquoi la Mafia c'était pas bien? Parce qu'elle vous prenait de l'argent, vous menaçait, se foutait des routes ce qui vous empêchait de circuler, laissait traîner les immondices…

Oui mais voilà, actuellement les choses ont légèrement changé! La mafia vous permet de trouver de la drogue, vous protège et ne vous prend qu'un peu d'argent pour ça alors que l'Etat vous prend presque tout quand on cumule impôts directs et indirects, ne vous protège plus, (que du contraire: les flics sont au moins aussi inquiétants que les mafiosi), vous empêche de circuler, vous fait payer le ramassage des poubelles en vous demandant en plus de faire le boulot du tri, crée des impôts déguisés avec les radars et vous prive de vos libertés. Et de toute façon, quand vous voyez l'état des routes wallonnes, vous ne pouvez plus prétendre que la Mafia ferait moins bien!

L'Etat enfermait les criminels pour vous protéger alors que ceux de la Mafia couraient dans les rues pour assassiner les pauvres types. Aujourd'hui, l'Etat libère les types dangereux pendant que d'autres vous menacent avec des radars et autres ustensiles…!

Alors je me demande… Si l'Etat coûte plus cher que la Mafia tout en vous faisant payer les routes et libère les criminels, je me demande si nous ne devrions pas plutôt mettre la Mafia au pouvoir. Moins chère et moins inefficace, finalement… Je me demande… Question de pragmatisme ou de real politique, je veux dire.

Bon, allez, c'est décidé, tout compte fait, je vote pour la mafia la prochaine fois! Au moins, ça vaut le coup d'essayer, non?

*;->)

Commentaires

Tu as de mauvaises fréquentations! ;-))
Les politiciens et les parrains se ressemblent à si confondre.
Ils ont le même genre de bagnoles, parlent posément, affichent une certaine sérénité et piété, s'habillent chez les mêmes couturiers et ont le même gout pour le racket.
Tu sais qu'elle est la différence entre le parrain de la mafia sicilienne et son homologue bruxellois?
L'un te fait une offre que tu ne peux pas refuser et l'autre (prendre l'accent) te fais une offre que tu ne peux pas comprendre... une fois!
;-)

Écrit par : Tony | 10/04/2009

D'une pierre deux coups Il y a une troisième solution, Amadeus, encore plus realpolitik que les deux que tu cites. On bute l'état et la mafia et ni l'un ni l'autre ne restent un problème.

Écrit par : Ben | 11/04/2009

Les commentaires sont fermés.