13/06/2009

Villes et campagnes…

Ville-campagneL

 

                            Alphonse Allais était un personnage merveilleux. Son humour était magnifique et il pratiquait aussi dans la vie. C'est lui qui avait commandé un verre de vin blanc dans un bistrot. Mais il avait changé d'avis quand la serveuse le lui apporta. "J'ai réfléchi, je préfère un cigare". La serveuse reprend le verre de vin et lui apporte un cigare qu'il allume avant de s'en aller sans payer. "Mais… vous partez sans payer"! Ah non, dit Alphonse, je vous ai échangé mon cigare contre un verre de vin blanc! "Mais vous ne l'aviez pas payé votre verre de blanc!". Non, dit Alphonse, mais je ne l'avais pas bu!…

C'est lui aussi qui avait suggéré de mettre les villes à la campagne, ce qui avait fait rire tout le monde. Eh bien on avait tort!… Parce que nous y sommes! Enfin, pas comme on l'attendait. Je vous zesplic.

Albert Einstein à dit un jour que si les abeilles disparaissaient, l'humanité n'en aurait plus pour longtemps parce qu'elles pollenisent les fleurs et les arbres fruitiers… Or, les abeilles disparaissent de façon inquiétante dans nos campagnes. Elles maigrissent, sont difformes et disparaissent. Grosse inquiétude…

Les insecticides ont été accusés et même condamnés (au tribunal de Saint-Gaudens dans les Pyrénées). D'ailleurs, les agriculteurs d'aujourd'hui doivent porter des tenues de cosmonautes pour pulvériser leurs saloperies… et ils meurent du cancer les uns derrière les autres!

Oui, eh bien la bonne nouvelle c'est que les abeilles des villes se portent à merveille! Elles pollenisent les arbres et fleurs des villes et l'on fait du miel jusque sur le toit du Grand Palais à Paris! Voilà que les plantes des villes ne sont pas polluées! Un peu sales à cause du CO2 mais les plantes adorent le CO2. Ça les fait grandir! Et voilà! Vous voyez? Il fallait pas mettre les villes à la campagne… mais les campagnes dans les villes!

Du coup, on va voir bientôt des récoltes de blé sur la grand-place de Bruxelles, des vaches dans les garages condamnés par les écolos dans les entreprises du centre ville, et des poules, oies et cochons au Bozart, ce qui ne pourra qu'améliorer les choses… On vit une époque formidable, non?  *;->)

Commentaires

Qu'importe où on cultive la bouffe, pourvu qu'elle soit bonne?

Écrit par : Ben | 13/06/2009

merci merci pour ta visite....j'ai fort apprécié ton commentaire chez moi. Sois le bienvenue chez moi.....et quelle époque hein! cultive cultivons cultivez! tu crois? en ville ou au village....bah on trouvera toujours des cochons....et des poules pas de tete! bon ce soir sur ses bons mots je fais l'autruche..pas a ton texte mais bien a mon commentaire sans aucun sérieux......ah le sable dans les oreilles....pfffff
oups....sourire

j'ai pas résisté!

bon dimanche

Écrit par : veronique | 14/06/2009

Tony was here. Bonsoir, Amadeus.
Amitiés à tous les Mozart!
;-)

Écrit par : Tony | 14/06/2009

Les commentaires sont fermés.