13/09/2009

Plaidoyer pour un Humanerism…

HumanerismL

 

                              On nous promettait BigBrother pour 1984. Il a pris un peu de retard mais rassurez-vous, il est bien arrivé! Cette fois, ça y est. Pour ceux qui n'ont pas la couleur, je rappelle que BigBrother est le personnage du roman "1984" de Georges Orwell. Le Grand Surveillant qui fait de nous des êtres fliqués et sous contrôle dans un état policier. On y est.

Sur la route les radars vous espionnent et vous sanctionnent automatiquement sans intervention humaine. La nouvelle génération qui arrive va contrôler votre distance de sécurité avec la voiture qui est devant vous… Sanctions à la clé!

Les GSM, les cartes de crédit vous localisent et vous suivent à la trace. Les nouvelles poubelles équipées de puce contrôlent désormais le poids de vos déchets pour contrôler votre obéissance aux écologistes… et vous taxer, sanctionner…

Pour contacter une banque, une assurance ou autre… tapez un, tapez deux, etc. Et si vous arrivez à parler à un humain, il est à Tiziouzou, n'a jamais vu un blanc autrement qu'avec un fouet et il est enfermé dans un faisceau de procédures déshumanisées.

Dans les supermarchés et les autoroutes on vous prie désormais de faire le travail vous-même pour scanner et payer, ce qui déploie encore plus de simili-flics de sociétés de sécurité qui engagent des rambos bizarres et primaires… Après la Société de Services, le service tertiaire, voici la Société Do-it Yourself…

Les Allemands ont créé la prime de pension réduite pour les fumeurs, vu que… C'est beau la science statistique, non? Déjà que c'est Bismark qui avait inventé la retraite pour les vieux en prévoyant que les ouvriers paieraient pour les autres vu qu'ils mouraient plus jeunes… Ils sont bons les Allemands!

Après le consumerism, il va être urgent d'inventer le Humanerism… pour restaurer l'humain.  Parce qu'enfin, qui aura les moyens de s'acheter ce qui est produit quand tout le sera par des robots? Et où vont nos libertés?… Nous sommes bardés de mécaniques de régulation qui pissent du dysfonctionnement partout et de plus en plus confinés dans un état binaire: j'ai le droit, j'ai pas le droit… Point.

17:52 Écrit par Amadeus dans Réflexions | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : humanerism, robots, big brother, radars, gsm |  Facebook |

Commentaires

Ce que j'aime chez toi... c'est que tu peux être sinistre, réaliste et même méchant en restant drôle.
A part ça, je suis entièrement de ton avis.
Si "Humanerism" est de toi, c'est une jolie trouvaille!!!
Au fait, tu me fais penser qu'on n'emploie pas assez le qualificatif "simili"...

Écrit par : Tony | 13/09/2009

ça va "bugger" parce qu'il n'y a pas que les robots à mettre en cause, il y a aussi les délocalisations destinées à mieux "exploiter" une main-d'oeuvre qui n'aura jamais les moyens d'acheter ce qu'elle produit vu la faiblesse de son salaire alors qu'ici les chômeurs n'y arriveront plus non plus.

La vie en société, c'est (ou devrait être) un contrat synallagmatique dans lequel personne n'oublie que s'il a des droits, il a aussi des obligations.

Mais bon sang, qui va payer nos pensions finalement ?

Écrit par : Martine | 14/09/2009

Théoriquement Martine, les gens qui payeront votre pension seront ceux qui seront actifs pendant la durée de celle-ci.
En effet, dans le système belge, c'est l'ensemble des personnes cotisant durant l'année X qui finance les pensions de l'année X.
Maitenan, si vous trouvez que cela rezssemble à une pyramide de Ponzi, vous n'avez pas tout à fait tort.

Écrit par : Mishima | 14/09/2009

c'est tout à fait ça Mishima un goufre sans fond(s)!

Écrit par : Martine | 14/09/2009

Controles et bonheur Payer les pensions ? Et si enfin on puisait dans les milliards de bénéfices des gros capitalistes car enfin ces capitalistes c'est pas en se fatiguant le dos qu'ils ont ces milliards, c'est quand même grâce aux travailleurs. Il n'y aurait aucune immoralité en leur imposant de participer à la sécurité sociale. Mais faut pas tout leur prendre hein, juste un peu, y verront même pas la place.
Faut-il accepter encore et encore qu'une petite minorité exploite les masses encore et toujours jusqu'a l'os.
Mais non effectivement nous votons pour des gens qui renforcent les contrôles sur nos vies, en bons moutons, ainsi ca leur sera plus facile d'encore augmenter leurs profits.
Le comble c'est que ni eux ni nous ne sommes plus heureux dans tout çà.
A quand un revirement de mentalité générale, une nouvelle ere vers plus d'humain et de bonheur ?

Écrit par : Pierre | 15/09/2009

quelle est donc la définition des "gros capitalistes" Pierre ?

L'insolvabilité de ceux auxquels je pense est organisée depuis belle lurette, ils n'ont rien que des participations dans des sociétés .... off shore !

L'insolvabilité organisée est punissable ? Exact, mais qui va appliquer la loi quand il a tout à perdre ?

LA SOLUTION, c'est de ne rien avoir non plus, CQFD.

Écrit par : Martine | 15/09/2009

Les commentaires sont fermés.