17/09/2009

Des nouvelles de Drosophile Shimano

DrosoL

 

Vous vous souvenez de Drosophile Shimano? Mais oui, c'est ce gars qui s'était allumé parce que j'avais dit du mal des cyclistes irresponsables qui se croient à l'abri de toute signalisation routière. Il avait un peu déraillé en se trompant de selles lorsqu'il me lança que je le faisais ch…

Eh bien je l'ai revu tout à l'heure par hasard en train de brûler un feu rouge tout en pratiquant un bras d'honneur vers les automobilistes. Il avait ses yeux de mouche fumés, sa tenue en lycra jaune, vert pomme et violet, ses godasses de donneur de sperme et son short en charbon actif. Ah, j'oubliais le casque Bonux en polystirène protubérant qui a toujours l'air de tenir sur le crâne comme s'il portait son cerveau au-dessus de sa tête.
 
Sacré Drosophile. Il me fera toujours rire, tiens. Notez, c'est sympa de sa part de faire le pitre en rue sur un vélo alors que personne ne le paie pour ça. Non seulement il risque de se faire écraser, mais en plus il respire les gaz d'échappement et il porte gravement atteinte à sa prostate et à ses facultés de reproduction, ce qui manque pas de selle. Qu'il ne se reproduise pas est une bonne chose, me direz-vous. Certes. Ça lui enlèverait son caractère exclusif. Mais de là à ce qu'il laisse sa santé en rue pour nous faire rigoler, là… je suis admiratif.

J'essayais comme ça, par pure curiosité, d'imaginer son petit chez lui. Je l'imagine vivant dans un deux pièces cuisine avec son vélo accroché au-dessus de la télé pour pas prendre trop de place. Dans l'évier de la cuisine, une chambre à air en réparation et une gourde en rinçage. Sur la cheminée, à côté du thermo, ses trophées au Beau Vélo de Ravel… Quelques chambres à air et pipettes sur la table basse et un tube néon pour vous charmer tout ça.  Un portrait de lui en tenue drosophile à côté d'une jeune gourde en robe de mariée avec du rouge à lèvres qui a débordé au coloriage. Et la télé calée sur eurosport. Sans parler du petit coussin sur le canapé pour soulager ses fondements tant mis à mal par la selle…

Vous voyez, Drosophile Shimano a une vie passionnante et très engagée. Il s'endort en suçant sa roue tous les soirs en pensant qu'il contribue à soulager la planète. Pauvre Drosophile. Bah, il faut de tout pour faire un monde, hein. Si vous voulez le voir en pipette et en os, il sera sera là à Bruxelles dimanche et sans voitures pour son heure de gloire écoloromantique avec tous les religieux de la pompe à mélo écologique. et l'organisation Beau Ras le Bol de Vélo *;->)

 

PS: j'adore le vélo mais je ne suis ni grégaire, ni carnavalesque, ni écologiste primaire.

Commentaires

euh c'est comment des chaussures de donneur de sperme ?

Écrit par : Mishima | 17/09/2009

Mishima… …un peu de poésie que diable! ;-)

Écrit par : Amadeus | 17/09/2009

heureusement que tu as écrit le PS ! ;-)

Écrit par : Martine | 18/09/2009

je passe tous les jours et je ne vous découvre plus ... il est beaucoup trop tôt pour hiberner ...

Écrit par : Sakina | 25/09/2009

Les commentaires sont fermés.