25/10/2009

Macraméthérapie

MacrametherapieL

 

                       Faut que je vous raconte un truc. Ce matin, alors que mon cerveau était encore en train de booter et l'écran pas encore allumé, la RTB parlait d'hippothérapie, du latin Hip hop qui veut dire canasson et du vieux flamand Vanbever qui veut dire sale con si mes renseignements sont exacts. C'était quoi la question avant que vous me forciez à faire de la généalogie du vocabulaire?

Ah oui, l'hippothérapie qui soigne les enfants par les cheveux. A ne pas confondre avec la poulothérapie qui les soigne en allant visiter un poulailler, le gynécée des coqs. C'est vrai, on ne dit pas coquailler mais poulailler. Vous en pensez ce que vous voulez. Pas confondre non plus avec la canithérapie qui ne consiste pas à manger ses semblables mais à caresser un chien. Tout ça vient à la suite de la thérapie par les plantes, la saladothérapie phytoplantaire, l'opérathérapie qui traite les délinquants par l'assistance aux séances de répétition de l'orchestre, la pédalothérapie qui guérit de l'automobilite, l'aromathérapie qui ferait même démarrer des motos russes, la respirothérapie qui a une action relaxante sur le coccyx, etc. etc.

Ben oui… Si vous dites aux gens de manger des légumes pour leur santé ils s'en tapent. Si vous appelez ça carotthérapie, les gens se bourrent de carottes. Simple, non? Idem pour le sport et tout le reste. Mais surtout, on est devenu tellement dégénéré qu'on ne peut plus aller spontanément vers ce qui nous ferait du bien: manger des fruits, caresser un chien, respirer les odeurs de la ferme pour développer des anticorps, etc. Mais si vous dites à des parents: faites les respirer dans une ferme, ils ne vous croient pas. Appelez-ça lisierthérapie et ils y courent!

Laisser dériver les gosses à s'éclater les oreilles en MP3 avec pour toute sagesse l'apprentissage du nique ta mère, produit de tels désastres qu'un psychologue a eu l'idée d'emmener une bande de sales gosses aux répétitions de l'opéra pendant des semaines. La délinquance a chuté en vrille! Et pratiquement plus de récidives! Ils ont appris le travail, la passion de la perfection, le temps humain de l'artisanat. Toutes ces choses jetées avec l'eau du bain de la Civilisation…  Tsss… *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : therapies, modes |  Facebook |

Commentaires

c'est curieux je pensais que la pédalothérapie, c'était un tantinet...enfin, un tantinet quoi.

Écrit par : Mishima | 25/10/2009

Ben oui! Un tantinet et tout est dit! Plus besoin d'en rajouter! A ne pas confondre avec le trottinet qui est un gai voyage! Ou le mâlichon de la trottinette! Nous sommes très loin des pédales de rose comme J. Lang ou Di Rupo, n'est ce pas! Mais je m'embourbe l'esprit en faisant alluvion à toutes ces choses. *;->)

Écrit par : Amadeus | 27/10/2009

Les commentaires sont fermés.