11/01/2010

Marketing religieux…

 

Market-religieuxL

 

              Il ne vous aura pas échappé que l'Eglise a besoin de campagnes promotionnelles pour relancer sa boutique de temps en temps. Arte, hier soir, nous a montré que les rois mages avaient été ranimés pour promouvoir l'adoration du Christ et pour introduire un noir, symbole de l'universalité de la religion chrétienne.


Plus tard, c'est le culte de la vierge qui a été promu. Grande quinzaine du blanc vierge. Bon. Une vierge contre quarante pour les terroristes musulcons ça le fait pas mais faut pas se faire sauter non plus…  Ça a quand même un peu mal tourné parce que l'affaire des miracles a produit des vierges en sucre d'orge dans toutes les églises du 19eme. L'Eglise prétendait promouvoir l'image des femmes dans l'Eglise qui s'était montrée un rien légère sur la question de l'égalité de ces chers sexes hors orgasme.


Mais dites, ça me donne une idée. Actuellement l'Eglise est un rien en panne. Les militants disparaissent, les églises se vident, les curés font du torpédo… non, ont tord d'être pédo de plus en plus, etc. Et tout ce que Benoît 16, pape allemand trouve à faire, c'est de promouvoir Pie XII, le pape si contesté pour avoir si bien fermé les yeux devant les massacres nazis au lieu de leur chercher des crosses pontifiscales… Il a rien compris, çui-là!


J'ai une bien meilleure idée. Revenons à la crèche. La vierge a été promotionnée, les rois mages aussi, alors que ce pauvre Saint-Joseph est toujours au fond de son rôle de cocu candide… Pas terrible comme image de couple! Mais soit… Reste que deux personnages n'ont pas encore été promus: c'est l'âne pour célébrer à la fois la bêtise du monde comme valeur sure et l'idée qu'être trop intelligent conduit plus à des bugs qu'au bonheur. Et puis le bœuf! Intéressant, le bœuf pour l'Eglise! Le bœuf est castré et n'utilise donc PAS de préservatifs! CQFD! Voilà un type sympathique qui a réchauffé le pitijésus dans la crèche avec son souffle comme le white saint spirit et qui n'était pas un mâle tourmenté par sa sexualité! Génial! Je suggère donc au pape de lancer une grande campagne de vénération de l'âne et du bœuf. Les écologistes vont relayer ça. C'est écologique un bœuf parce que ça se mange et se recycle, ce qui n'est pas le cas de la sainte-vierge et de son ascenseur assomptif qui remonte miraculeusement dans la couche d'ozone!  *;->)

 

18:27 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : vierge, creche, ane, b uf, aureole |  Facebook |

Commentaires

Tu n'as pas mentionné les osties acidulées? Très populaires dans les années 70, ces friandises subliminales devaient assurer la succession de prêtres pour le nouveau millénaire.
Au lieu de cela, on a une pénurie...

Écrit par : Tony | 11/01/2010

je vais faire mon intéressant comme d'hab
il y a une symbolique liée aux animaux de la crèche m'a dit un jour mon feu prof d'histoire de l'art
D'abord il y a la prophétie d'Isaïe "le boeuf connaît son bouvier et l'âne la crèche de son maître".
Ce qui expliquerait leur présence dans les représentations de la nativité (depuis Saint François d'Assise ?) alors que les évangiles sont muets à ce sujet.
Comme au Moyen Age, toute peinture est symbole, l'un de ses animaux représenté en train de regarder le petit Jésus (que le Saint Esprit a mis dans la crèche) serait le symbole de l'Eglise, tandis que l'autre, détournant le regard représenterait la Synagogue. Bref monde juif et monde chrétien naissant différenciés autour du berceau de l'enfant-dieu.

Excusez-moi, mais je n'ai pas pu m'empêcher d'étaler...

Écrit par : Mishima | 12/01/2010

Merci… …pour l'étalage intéressant. Personnellement, pensais que si l'âne regardait son mangeoire c'est c'est qu'il avait faim et que la situation l'empêchait de manger sa paille devenue couche jetable pour le Jesus qui s'y vautrait. Mais je suis parfois un rien simplificateur… *;->)

Écrit par : Amadeus | 12/01/2010

LE PAPE ME LIT ! Incroyable! Le pape en personne lit mon blog. La preuve? Regardez les votes! Sur quatre votes il y a un… zéro! Ça ne peut être que lui!

Je comprends qu'il n'aime pas. Je redoute ses coups de crosse lorsqu'il me reverra. Faudra que j'aille acheter des indulgences… les subprimes de l'Eglise avant la lettre. Ben oui, l'Eglise avait titrisé des indulgences il y a 500 ans déjà…

En tout cas, je suis très honoré qu'il me lise!

Écrit par : Amadeus | 12/01/2010

moi, je suis de l'avis de Jésus contre celui du Pape : il te sera pardonné parce que tu as beaucoup aimé....

Écrit par : Mishima | 12/01/2010

Comment faire confiance à des gens qui n'ont qu'un numéro de série comme nom de famille? Albert II, Benoît 16, Pie XII,... Lui il a un nom d'oiseau, en plus. Prénom d'oiseau et numéro de matricule???

Écrit par : Ben | 14/01/2010

Les commentaires sont fermés.