11/03/2010

Veuillez agréer gna gna gna…

 

Veuillez-agréerL

 

                    Veuillez agréer, Messieurs, mes salutations distinguées.


Déjà, la moitié des gens au moins ne sait pas ce que ça veut dire "agréer" à moins qu'ils aient une licence de quelque chose. Et encore… Quant aux salutations, tout le monde comprend plus ou moins mais "distinguées" laisse penser aux gens qu'il s'agit de quelque chose de prétentieux. Or, distingué est utilisé ici pour dire que ce ne sont pas des salutations pour n'importe qui mais bien distinctement pour vous!


Nombreux sont ceux qui n'osent évidemment pas utiliser cette formule de politesse. Trop formule et trop politesse, chose que beaucoup de gens considèrent comme de l'hypocrisie. Or, rappelons que la politesse est simplement un lubrifiant des relations humaines au quotidien. Et comme on ne peut pas faire des vraies déclarations d'amour à tout le monde,… ma foi… c'est pratique la politesse.


Au Congo, un brave homme qui avait travaillé dans une brasserie avait noté qu'il était mentionné au bas de chaque lettre: "la maison ne reprend pas les vidanges" (=>"consignes" en France). Il utilisait donc ça comme formule de politesse au bas de sa correspondance privée… 


Avec internet, les choses sont plus simples: Bonjour Monsieur machin… Ou, BàT… Quant aux formules de politesse elle sont carrément devenues incongrues sur un mail! On en a fait du chemin depuis les formules du style "que Dieu vous garde". 


Du temps des rois de France, les médecins ne parlaient que "d'humeurs" et croyaient voir dans les selles les signes de l'état de santé des gens. Observer ses selles était devenu une pratique importante… Si importante qu'ils s'enquéraient de celle des gens qu'ils rencontraient. C'est ainsi que naquit l'expression: "comment allez-vous"? Ce qui signifiait "comment allez vous… à selles?"… Les Américains ont remplacé ça par: "salut, combien gagnez-vous?"… Chez nous, ça va rapidement devenir: "combien de CO2 émettez-vous?"…


Bon, allez, il se fait tard et je vous dispense d'agréer quoi que ce soit venant de ma part!   *;->)

 

09:15 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : politesse, savoir-vivre |  Facebook |

Commentaires

Excellent ! Je te prie d'accepter de bien vouloir recevoir mes salutations distinguées !

Ceci dit, bonne journée !

Écrit par : Corvette/Intimidator | 11/03/2010

Bonjour Amadeus, "Comment allez-vous?"...

Si on veut se montrer plus personnel, à la limite de l'intrusif, mais néanmoins up to date, on peut aussi "pondre" cette formule de politesse-ci : "Assuré que Gaïa vous veut du bien, je vous souhaite de faibles flatulences".

En effet, le méthane produit naturellement dans nos fondements est supposé créer un effet de serre 30 fois supérieur à celui du CO2 (mais comme il est 211 fois moins courant, représentant 0,00018% de l'air que nous respirons, il n'y a pas le feu au marais...). Et en notre époque de fabrication de nouvelles croyances, lointain semble le temps où des foules joyeuses assistaient aux efforts méthanifères du Pétomane.

Aujourd'hui, ce serait écolo-incorrect.

Écrit par : l'as | 11/03/2010

BONUS N'oubliez pas d'essayer de lire la lettre manuscrite derrière le titre rouge… C'est celle d'une gars qui a écrit à Carrefour pour se plaindre de la qualité des mouchoirs en papier… Trop drôle!

Écrit par : Amadeus | 11/03/2010

Après l'amour pour éponger mon sexe? Il était temps que quelqu'un réclame!
Je n'aurais pas employé le mot "amour"... tu sais, les coups et les douleurs!!!
:-(

Écrit par : Tony | 11/03/2010

moi j'aime bien (à adresser aux dames) Veuillez agréer, Madame, s'il vous plaît, l'assurance de mes respectueux hommages.
Ou encore
Souffrez, Madame, qu'à vos pieds délicats, j'effeuille les humbles pétales de mes hommages.
OU alors
t'es bonne! on baise ?
Mais celle-là , Dieu sait pourquoi, ne me vaut qu'avanies et quolibets.

Écrit par : Mishima | 11/03/2010

Les commentaires sont fermés.