14/04/2010

Singeries…

 

SingeriesL

 

                    L'intelligence. Vaste sujet.  Je viens de voir une émission qui parlait de l'intelligence des oiseaux. Depuis peu d'années on découvre qu'avoir une cervelle d'oiseau serait plutôt un compliment. Parce qu'on a découvert qu'à l'inverse de ce que croyaient les scientifiques depuis le 19eme siècle où l'on mesurait l'intelligence d'après les circuits de transfert de l'information d'une partie à l'autre du cerveau, les oiseaux ont développé une méthode bien à eux et qui est très efficace. On en connaît qui sont capables de fabriquer un outil pour fabriquer un autre outil pour atteindre leur but! Mieux que les primates! Si proches de nous! L'aptitude à planifier un projet! Bigre!


Evidemment on peut avoir deux conceptions des choses: soit chercher la preuve absolue de ce qui fait la différence entre les animaux et nous… mais on n'arrive pas à trouver… Soit se dire que peut-être, nous sommes seulement dans un prolongement d'intelligence sans limite bien précise. Ce qui rend plus modeste et nous emmène vers plus de respect du monde animal. C'est là que je me situe.


Parce que chaque fois que l'on croit avoir trouvé une limite bien tranchée entre animal et humain, bardaf… tout s'écroule! On trouve un animal capable de langage, de fabrication d'outil, de reconnaissance de son image dans un miroir, d'affection, voire même d'humour… La seule différence qui nous resterait serait l'Art mais comme on a viré l'Art à la poubelle depuis les années 90…


Tiens, ça m'inspire, ça! Et si plutôt que de s'efforcer à trouver sans résultat tangible une différence nette chez l'animal, on faisait le contraire? Et si nous recherchions chez les humains des individus dont on ne peut vraiment pas dire qu'ils sont apparentés au monde animal? Ah! Là ça devient encore beaucoup pus difficile mais beaucoup plus clair, aussi! Combien d'humains connaissez vous capables de rivaliser avec des oranoutangs ou des chimpanzés? Répondez sincèrement… Beaucoup, non? Mais capables de rivaliser avec d' autres humains? Peu, non?


Eh oui, voilà… CQFD! Nous sommes très proches, voire inférieurs, du règne animal tel qu'on l'a imaginé longtemps… Consommateurs de hamburgers, d'Ikéa, de pensée unique politique, d'achat de subitos, de sécurité routière et d'écologie primaire… 

Bref, moins j'admire les politiciens, plus j'admire les animaux…  *;->)

 

09:30 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : intelligence animale |  Facebook |

Commentaires

Le jour de pâques... mon frère a pris la défense des cochons. Il a avancé que s'ils nous dégoûtent c'est parce qu'on les voit toujours à poils dans des porcheries.
Selon lui, l'être humain ne ferait pas plus belle figure dans la même situation. Il pense que si le porc avait accès quotidien aux douches et portait un beau costard, il ne serait pas pire que l'homme...
:-)

Écrit par : Tony | 14/04/2010

la différence entre les animaux et nous c'est que nous sommes conscients de notre mort. je sais, ca jette un froid. Pourtant, c'est ainsi.

Écrit par : Mishima | 14/04/2010

OUI MAIS… Tony,
je rappelle que le cochon n'est pas sale, c'est sa couleur qui est salissante d'après Kersozon! promène toi en costume rose dans une ferme pendant une heure et tu verras!

Mishima
Les éléphants sont très conscients de leur fin proche et de la mort des autres.Il n'y a rien que nous sachions faire qu'un animal ne puisse faire un peu. Même l'humour est présent chez le singe. Seul l'Art est le propre de l'Homme, selon moi.

Écrit par : Amadeus | 14/04/2010

pour les cochons voir Animal's farm de George Orwell.
Pourles éléphants,j'ai des doutes. Et puis, les hommes ont aussi inventé la politique et l'amour.

Écrit par : Mishima | 14/04/2010

TOUS …les animaux pratiquent la politique! Les singes et tous les chefs de clan, etc. Quant à l'amour, le nombre d'animaux qui sont fidèles, font des parades nuptiales et vivent ensemble… ils sont légions!

Je crois que l'humanité est une cata pour la terre. Un pas trop loin dans l'évolution: anti-écolo, déséquilibrant, conscient de sa mort au lieu d'être insouciant et heureux jusqu'à la fin, souffrant du dépeçage taxatoire toute sa vie plutôt que de se faire boulotter une seule et bonne fois…

Nous sommes une erreur de l'Evolution! Surtout moi! ;-)

Écrit par : Amadeus | 14/04/2010

On change ! Bonjour Amadeus,

Très intérêssant ton post ! pour mettre tout ça en pratique, je propose qu'on remplace tous nos très chers ministres par des animaux, le problème, quel animal pour remplacer quel ministre ??? vaste question, on peut imaginer remplacer Zean-Luc Dehaene par un taureau ... peut-être trop simpliste ? voire notre très chère Laurette par une autruche ??? Pour remplacer Leterme, je n'ai pas encore trouvé d'animal assez gaffeur dans le catalogue ...

Écrit par : Intimidator | 14/04/2010

la pie (non pas moi) grièche chasse et met au "frigo" en parfaite "coordination" de bio-diversité (il faut des insectes et ilf aut des épineux), est-ce une forme d'intelligence, un instinct de survie ou une volonté de .... tu sais, l'autre là ?
La construction des nids est-elle "divinement" génétique ? Dans l'affirmative, est-elle due aux hormones et ces dernières sont-elles par conséquent "divines" ? Là je subodore déjà ce que tu risques de me répondre .... !
Qui peut dire si les animaux (enfin, les autres évidemment :-)))) sont conscients ou non de leur mort ? Et, le cimetière des éléphants alors, ils y vont par hasard ? Et, la mer des Sargasses, les anguilles y vont-elles se reproduire parce que la T° leur convient mieux ou parce qu"ON" leur a dit que c'est là qu'il faut aller ?
Par contre, je suis d'accord avec toi pour écrire que l'humanité (c-à-d la présence d'un (par) "être" qui se croit supérieur)est un désatre pour la biodiversité et que l'humanité (au sens de l'existence de l'homo sapiens n'est pas si sapiens que ça).
Le sapiens sapiens n'est jamais qu'un dino amené à disparaître alors que faire ? En profiter en maximum "ICI ET MAINTENANT" au détriment de tous ou penser aux autres ?
"Toubib or not toubib" comme disait l'autre (non, pas Celui-là) !

Tu nous fais quoi là M, un virage au vert sur les chapeaux de roues ? Fais gaffe au flash !
;-))

Écrit par : Martine | 14/04/2010

je crains que le cimetière des éléphants soit un mythe (et une superbe chanson d'Eddy Mitchell). Par contre, Martine, je pense que ceux qui croient que Dieu a fait l'homme a son image ont commis une inversion dans les termes.

Écrit par : Mishima | 14/04/2010

il est clair Mishima que dieu n'a pas de chance ! :-)

Écrit par : Martine | 15/04/2010

Les commentaires sont fermés.