15/04/2010

Y-a-t-il quelqu'un qui parle polonais dans la salle?

 

PolonaiseL

 

                   Ça devient urgent. Je vous zesplic. La dame qui faisait le ménage chez nous vient de prendre sa retraite. Bonne belge aux qualités de cheval brabançon, puissance et ardeur au travail, elle a travaillé chez nous métronomiquement deux fois par semaine pendant 24 ans. Oui, ben c'est fini! Terminé. Fini sa discrétion, son honnêteté, ses compétences, sa gentillesse que nous avons dûment rémunérées et agrémentées de vacances, etc. On s'est donc mis en quête d'une remplaçante. Oui mais voilà. Les Flamandes veulent plus travailler chez les francophones, les Wallons peuvent pas arriver jusqu'ici vu l'état des routes, etc. Reste la délocalisation vers les pays émergents. En l'occurrence les Polonais.


Très organisés, les Polonais. On appelle une société spécialisée et hop, on reçoit une ou deux ménagères blondes et un plombier en promo pour trois polonaises. Enfin presque. Mais vous savez, qui trop étreint s'y met. Oui, dans le pétrin! … Vous suivez ou vous rêvez au printemps, là?


Et les Polonaises défilent. L' une pendue à son GSM pour les devoirs de ses gosses, l'autre a des migraines brutales, la troisième est à aller chercher et reconduire à mi chemin entre Cracovie et Louvain et toutes ont des absences. Bref on jongle pour avoir toujours deux présences par semaine. Y doit plus en rester en Pologne pour les zotsèques du président… Celle d'aujourdhui est arrivée à l'improviste en l'absence de ma femme. Au lieu de s'attaquer au scherzo ménager habituel, elle s'est mise à nettoyer les choses les plus précieuses avec l'énergie des chars russes à Varsovie mais comme elle était pendue au GSM il n'y avait pas moyen de lui parler pour l'arrêter. J'ai fini par faire barrage de mon corps quand elle allait attaquer un objet de famille très ancien et fragile avec l'ardeur d'un carwash là où il nous fallait une douce nocturne chopinienne. Elle approchait dangereusement des haut-parleurs de mes enceintes avce un Monsieur Propre en Pschit et une éponge qui gratte avec son dos… Mais c'est pas le pire. 


Le pire c'est que toutes ces courageuses jeunes femmes ne parlent que le heavy polonais et l'anglais lite de chez lite. C'est pourquoi, si vous pouviez me traduire "cuvette de WC" en polonais, ça m'aiderait parce que ça commence à devenir urgent. J'ai essayé en anglais mais elle m'a envoyé une baffe évitée de justesse. Si quelqu'un d'entre vous dans la salle parle polonais… merci d'avance.  *;->0

 

17:15 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : femme de menage, polonaise |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Amad, quand tu dis qu'elle allait attaquer un objet de famille très ancien et fragile, à quoi pensais-tu? Tu n'as pourtant pas l'air si ancien ni si fragile que ça.
;o)

Pour le reste : j'ai moi aussi connu les femmes de ménage polonaises, à une époque où ce n'était pas encore in.

Celle que je me rappelle téléphonait en plein été, toujours lorsqu'il faisait chaud (mais si : malgré le réchauffement d'origine humaine, ça arrive) pour annoncer :
- "Alloo messeu. Moi très malade, très mal de tête, moi pas pourvoir venir ojourd'hui" (tu vois, Amad, c'était le modèle de qualité supérieure : celui qui parvient à communiquer en français). "Moi très très mal. Moi venir demain." Elle nous annonçait ça d'une voix rauque, avec des bruits de rires, de discussions avinées et d'arrières-salles de café.
Mais elle n'était quand même pas trop mal.
Demande à ton agence polonaise si à la place du plombier, elle ne fournit pas un traducteur, en plus de la kochvraa (comme on disait à Bxl lorsque cette ville était encore habitée par des Bxlois).

Écrit par : l'as | 15/04/2010

Faudra que je te présente un vieil oncle de Sicile. On s'assied souvent à l'ombre pour zieuter les starlettes de l'été qui sont de plus en plus aguichantes.
Alors il soupire, prend l'air grave, écarquille l'œil droit, hoche la tête et murmure sur le ton de la confidence: " Y a le mal de la femme"...
;-)

Écrit par : Tony | 15/04/2010

polonaises ou titres-services ? C'est paradoxal mais pas moyen de trouver une Polonaise quand "un bon belge" veut suivre les règles, les lois, faire en sorte que les gens soient déclarés etc .... et tout et tout .... et s'adresse aux titres-services. Savez, ces titres (pas encore dépréciés) qu'on peut défalquer de ses impôts....
Bref, gravement malade il y a deux ans je "reçois" de la "mutouelle", "oune" aide familiale (1/2 jour par semaine mais jamais la même)et j'y prends goût au point de faire en sorte de désormais en avoir une (enfin, pour l'instant, c'est UN) une demi-journée tous les 15 jours (c'est que je ne suis pas encore tout à fait hors d'état de nuire quand même).

Depuis, j'ai eu une Margarida E X C E P T I O N N E L L E qui, ayant néanmoins compris le système (c-à-d ne travailler que 20h par semaine pour néanmoins bénéficier des lois sociales que NOUS payons par ailleurs), a mystérieusement disparu dans la nature en ligne directe vers son pays natal faisant partie de l'Amérique du Sud.

Depuis j'ai eu droit à deux Africaines (bossant au rythme de l'Afrique alors que je suis de type "speedée"), une Marocaine (pas mal mais bon .... fallait être derrière), une Française (plus adaptée à boire le café avec un petit vieux qu'à réellement aider "familièrement") et, depuis peu, UN(E) PERLE c-à-d UN Sud-Américain P H E N O M E N A L.

C'est que je commence à avoir peur moi : vous vous rendez compte qu'il pourrait décider de retourner dans son pays celui-là !?

Écrit par : Martine | 15/04/2010

Cuvette de WC = cacavosky boitamerdov (d'après Systran !)

A+

Écrit par : Intimidator | 15/04/2010

Soi N'ayant pas de femme de ménage, je ne rencontre pas ce type de problème.
Tout est fait selon mes desiderata ... Plus lentement sûrement mais cela me plaît de mettre la main à la pâte, pas de confusion avec le contenu des cuvettes n'est-ce- pas. ;-)

Écrit par : Mélusine | 17/04/2010

Les commentaires sont fermés.