29/04/2010

Dirigeable à digérer… air cruise

 

DirigeablesL

 

                Les avions c'est polluant et ça bouffe un maximum de crème noire précieuse de désert. En plus ça tombe quand on s'y attend pas et même sans terroriste à bord parfois.


Alors, on a repensé à un vieux truc qui n'était pas si bête: le dirigeable. A l'époque il avait une tendance à brûler en quelques secondes vu qu'il était rempli avec le même carburant que le soleil: l'hydrogène. Mais là, on le remplit à l'helium et on l'équipe comme un bon vieux paquebot avec des cabines et tout et tout. Le contraire du Concorde. Il traversera l'Atlantique en seulement quatre jours et tout ce qu'il risque c'est de pas arriver à atterrir. Ben oui, son état naturel c'est de monter! pas de tomber comme ces idiots d'avions. Pas con, hein! Ouaip. Comme je vous le dis.


Et puis ça donne plein d'idées. Par exemple, les ampoules électriques qu'on allume et qui s'allument tout de suite! Fini! Maintenant on en a qui durent très longtemps et qui mettent cinq minutes à s'allumer. Comme ça vous apprenez à revivre à l'âge des cavernes. C'est un processus psychologique pour vous habituer sans rouspéter. 


Et les voitures? Dans un premier temps on les ralentit et après ça ce sera plus économique et pas plus lent de pédaler pour les faire avancer! Ils sont quand même habiles, non? 

Bref, on avance. Et puis ça va vous faire économiser plein d'argent de plus acheter du chanel N°5 du désert sans plomb. Tout ça 100% écologique pur jus.


Et qu'est ce que vous allez faire avec tout cet argent économisé? Eh bien vous allez pouvoir acheter des lave-vaisselle jetables, des téléphones portables kleenex, des ordinateurs pas réparables, des imprimantes qui marchent encore mais dont on trouve plus les cartouches, des appareils de photo démodés le mois prochain, des télévisions futur-ready à condition de pas y arriver dans le futur, tous produits emballés avec des rembourrages recyclables et des publicités qui vous disent que ça protège la planète… L'emballage peut-être, mais ce qu'il contient… ça…


On avance, non?   *;->)


 

Commentaires

le drame de nos sociétés c'est qu'elles sont trop égalitaires pour nos politiciens. Il ne leur sert à rien d'avoir une audi A17 intérieur en cuir de zébulon à partir du moment où ils sont bloqués dans les embouteillages.
Que faire ? (comme disait Vladimir Illitch Oulianonv ) Renvoyer les manants à pied ou à la limite en vélo, voire en diligence à condition qu'on remplace les chevaux par des pédaliers. Comme ça, les autoroutes, ce ne sera que pour les nantis.
Sous Louis XIV,au temps des spledeurs de Versailles, une femme sur cinq mourait en couches et un enfant sur deux mourait avant l'âge de cinq ans. Parce que la médecine et l'hygiène, on ne connaissait pas, ou si peu.
De nos jours, onnous explique qu'il faut se méfier des antibiotiques et surtout des vaccins. Il faut se soigner avec des tisanes et manger des rutabagas et de l'avoine bio pour être en bonne santé.
A l'époque aussi on était baron ou marquis de père en fils, aujurd'hui on est ministre avant l'âge du permis de conduire et bourgmestre avant de savoir pisser droit parce que papa l'était, l'est et le sera.

J'exagère, je sais, mais une société inégalitaire, c'est vraiment le but de nos politiciens, tous partis confondus.

Écrit par : Mishima | 29/04/2010

On avance ... Tiens, ça me rappelle un titre de Souchon !
Rien n'a vraiment changé depuis le moyen-âge, il y a toujours la classe dominante, sans châteaux forts ou calèches hyper luxes, mais avec villas dans le sud de la France et Audi A8 ou Mercedes S, ce sont simplement leurs jouets qui ont changé ! nous, nous sommes toujours les manants et nous devons sagement rester là où nous sommes, estimant que nous devons être heureux d'être simplement là !
Un des grands malheurs de nos sociétés est que nous avons perdu tout sens critique (sauf quelques uns ... ) endormis que nous sommes par le discours lénifiant de nos zélus (où ça ???) et le pseudo-confort dans lequel on nous a gentiment demandé de nous vautrer ... Alors, quelle différence entre une dictature sanguinaire et nos démocraties de pacotilles où nous jouons (lors des élections qu'on nous impose ...) le rôle de pions téléguidés ???

Écrit par : Intimidator | 29/04/2010

moi, moi,moi, m'sieur, m'sieur la différence c'est facile :
la dictature c'est "ferme ta gueule"
la démocratie c'est "cause toujours"

Écrit par : Mishima | 29/04/2010

il semble que les "manants" se contentent de leur sort et aient oublié qu'ils sont les seuls à réellement détenir le pouvoir vu que les "dirigeants" n'ont jamais que le pouvoir qu'on veut bien leur donner (tant politiquement que psychologiquement).

Quant aux titres, si je peux comprendre ce que Mishima veut dire, il faudrait quand même rappeler aussi que tous les titres de noblesse ne sont pas transmissibles. Je doute apr exemple que les titres de Leonie Cooreman et de Dirk Frimout le soient.

Écrit par : Martine | 29/04/2010

Bonjour Amadeus, ah! Les lave-vaisselle jetables du bon vieux temps! (Une lavette et un grand bac d'eau chaude). Les téléphones portables (pour peu qu'on ait un fil assez long) Les imprimantes écolo (stencil, qu'ils appelaient ça dans les secrétariats des écoles) qui bavaient tant qu'on s'aiguisait le regard et le cerveau à essayer de déchiffrer le texte. Les appareils photo si chers qu'on en offrait un aux enfants lorsqu'il leur poussait de la barbe. Les télés à lampes, aux écrans de 50 cm de diagonale, si écologistes, et réparables à l'infini (une visite du réparateur par an)...

Que de souvenirs heureux...

Merci de nous avoir rappelé combien c'était bon au bon vieux temps...

Écrit par : l'as | 30/04/2010

Au moins, nous étions encore de nous émerveiller plutôt que de nous dire que tout nous est dû.

bravo l'as

Écrit par : Martine | 30/04/2010

il manque "capables" de nous émerveiller, sorry.

Écrit par : Martine | 30/04/2010

Confusion et stagnation.

Écrit par : Ben | 07/05/2010

En d'autres termes... c'était mieux quand c'était pire.
;-)

Écrit par : Tony | 07/05/2010

Excellente synthèse… …Tony!
J'adore!

Écrit par : Amadeus | 07/05/2010

Les commentaires sont fermés.