30/05/2010

Faits. Comme des rats…

 

Faits-comme-ratsL

 

Ma femme m'a traîné dans une réunion commerciale organisée par une société de conseil gantoise en résistance contre l'arnaque fiscale de l'Etat. On vous explique tout. Mais on commence par vous expliquer ce que vous allez toucher comme pension… et que si vous n'avez pas économisé et investi au moins 500.000 à 1 million d'euros, eh bien vous serez comme les SDF… Je blague pas. Ça fout les boules! Quand il a montré le portrait de Daerden comme gestionnaire du problème des pensions, l'argument était si fort que personnellement, j'ai du sortir pour aller vomir… Mais je suis un grand sensible.


Et il y a mieux! C'est que, comme l'Etat est en faillite permanente pour payer ses promesses démagogiques – entendez, ce que les polytocards ont promis pour se faire élire à tour de rôle…–, et qu'ils ont les moyens de saigner les citoyens, ils y vont tout droit. Seule chose qui les retient un peu, c'est quand les gens fuient le bateau comme des rats. Et encore…


Personnellement, après 20 minutes, je ne tenais plus. J'ai du sortir pour aller vomir.  Pincez-vous. Il y a des gens qui font une entreprise de 248 personnes, avec 14.000 clients et qui dure depuis 20 ans pour se protéger des politiciens. La société s'appelle Optima. Je suis désolé de vous décevoir tout de suite, mais à moins d'investir massivement dans la drogue ou dans la mafia, vous ne viendrez pas à bout de la cupidité de l'Etat. Vous aurez bien Didier Reynders tentant d'expliquer l'inqualifiable en jouant de ses épaules et de son petit geste de cou sur la droite pour vous faire croire que tout ça est la Raison et le bon sens sur un ton rassurant, il n'en reste pas moins qu'il s'agit là de la plus grande escroquerie humaine depuis Don saluste interprété par de Funes dans la Folie des Grandeurs. Sauf que là, c'était pour le Roy et que maintenant c'est pour payer la démagogie électorale. La seule différence: la couronne n'existe plus, elle a été remplacée par les promesses faites au peuple pour payer les délires opulents des partis. Les politiques ont cessé d'être recours et solutions pour devenir le problème en soi! On l'a vu avec les Allemands face à la crise grecque.


Le pire ce sont les gens de la base. Ceux qui croient. Ceux qui sont de bonne volonté et honnêtes, comme cette lèche-vin qui m'écrivait de façon droite et honnête. L'ennui c'est que cette candide ne comprend pas que si elle veut faire carrière, elle va devoir adhérer aux idées du parti et fonctionner à l'intérieur des compromissions (1). C'est juste une question de hauteur dans la hiérarchie de son parti… Elle applique donc les consignes en toute candeur. Je connais un politologue en vue. Et il me dit ne plus faire confiance à aucun politique! Clair, non?  *;->(((

 

1. Jacques Julliard disait qu'il ne voulait pas s'engager en politique pour ne pas devenir un "dircom".



 

Commentaires

Cela fait peur Et il est vrai que j'essaie d'attirer l'attention des jeunes quant aux problèmes de pension .. Investissons .. ailleurs mais pas chez nous.
Déjà que nos hommes d'état ne savent pas gouverner, alors économiser et gérer ;-)

Écrit par : Mélusine | 30/05/2010

des gens travaillent à une solution. Mais chut Restons discrets
Les murs ont des oreilles

Écrit par : Mishima | 30/05/2010

Je l'ai toujours dit: les gens qui s'engagent en politique y sont pour leur profit. Elector pense, lui-aussi, aux miettes qu'il va ramasser et mise sur son canasson... Peu de personnes prennent suffisamment de hauteur pour ne pas miser sur un parti. Mais ça demande une débrouillardise qui ne semble pas à la portée de tous.

Écrit par : Tony | 31/05/2010

Bonsoir Amadeus, quand on voit que les clowns qui nous "dirigent" passent leur temps à jouer l'éclatement du pays, et la division de ses habitants, on comprend qu'a part à la course au précipice, ils n'excellent pas à grand chose.

Écrit par : l'as | 01/06/2010

Les commentaires sont fermés.