16/06/2010

La montée des supermarches…

Montée-marchesL

 

De notre envoyé spécial. C'est Jeanine Ferdoume qui monte les marches avec son très joli tablier. C'est elle qui remporte le premier prix des caissières féminines dans les seconds rôles pour l'ensemble de son œuvre. Rappelons que Jeanine est une immense caissière qui a excellé dans tout ce qu'elle a entrepris: son mariage, l'éducation de ses enfants, l'honnêteté à la caisse et tous les rôles qu'elle a été capable de tenir dans les situations les plus extrêmes, Elle est bouleversante dans son rôle de remplaçante de sa collègue Truut Beulemans dont tout le monde se souvient encore. On l'écoute.

Je suis très émue. Il n'y a pas de mots. Cette fonction de caissière m'a permis de vivre ma féminité jusqu'au bout, de révéler ma beauté intérieure et de pleinement m'épanouir au service des autres. Grâce à lui j'ai pu découvrir tout l'amour que j'avais pour mon mari et mes enfants. Je tiens d'ailleurs à les remercier ici pour la patience qu'ils ont eue quand je rentrais tard et que je sentais le poisson ou les pommes de terre. Je voudrais également remercier mes parents sans lesquels j'aurais fait des études qui ne m'auraient pas permis de travailler chez Carrefour pour un salaire de misère. Misère qui a su toucher mon âme et me faire comprendre l'essentiel de l'Existence et qui, en plus, me permet de ne pas gâter mes enfants pour en faire des gens sans intérêt.

Je voudrais également remercier les producteurs des produits alimentaires pour la clarté de leurs emballages ainsi que Fons Vande putte qui m'aide beaucoup en collant les codes barres et les prix sur les emballages des produits frais.

Le rôle de caissière qui m'a été donné par la vie est une grande chance. C'est pourquoi, mes pensées vont aujourd'hui aux malheureuses des pays émergents qui ne disposent pas de scanners et codes barres.

Enfin, je voudrais aussi évoquer ici toutes mes collègues caissières qui n'ont pas toujours connu la grâce et le bonheur d'avoir des patrons qui ne nous battent pas, la menace de se faire virer pour une pécadille suffisant à nous éduquer.

Ah… le festival de Cannes…

Commentaires

à te lire, il est clair que ces petites choses devraient remercier Carrefour de leur avoir fourni (pendant un temps) un travail de m.... pour un salaire de misère à peine plus élevé que le chômage. Quand on n'a pas grand chose à perdre, on ne se casse pas le c.. non plus !
D'autres par contre, nettement plus intelligents, ont épousé un salaire, vendent du vent, sont "commerciaux" et même ... traders .... ça aide toujours les mêmes, ça "rapporte" plus en termes de tunes mais, à part ça, qu'ont-ils de mieux ?

Tu sais que parfois je te hais ?

Oui, tu le sais ........ ça me rassure ! :-)))

Écrit par : Martine | 17/06/2010

Dans le style "Amélie Poulain"? ;-)

Écrit par : Tony | 18/06/2010

absolutely Tony ç'en est le style mais voilà bien un terme dont il faut aussi vérifier le terme en botanique avant de juger o:-)

Écrit par : Martine | 21/06/2010

Les commentaires sont fermés.