24/06/2010

Emmazoutés contre pétroleurs…

MondialisationLL

 

Dans notre grande série du retour à la nature, je voudrais vous parler aujourd'hui de ces animaux emmazoutés par notre civilisation, restaurés et renvoyés dans la nature.

Il y a évidemment les plus intelligents, comme ce phoque qui, rendu à la mer, est bien vite revenu sur la digue et ne voulut plus quitter le premier humain rencontré! Plus phoque que louf, le phoque! Il avait goûté au poisson gratuit servi sur un plateau, aux caresses derrière les oreilles et à l'absence de prédateurs. Chauffé, nourri, blanchi. Enfin, démazouté.

Et puis il y a les autres qui, rendus à la mère nature, n'ont plus survécu une semaine! Bouffés ou affamés, incapables de se réinsérer dans leur société. Un peu comme le SDF que vous nourrissez, lavez, soignez et rejetez hypocritement dans la rue…
Eh bien tout ça est en train de nous arriver. Je vous zesplic.

Un jour, dans un grand élan altruiste nos pays dits riches (vous avez remarqué que plus un pays est riche, plus il est pauvre? Enfin, plus il est riche plus il est endetté et ruiné: Californie…, USA, France, Allemagne, Belgique… et personne pour effacer la dette! Je vous laisse réfléchir là-dessus), dans un grand élan altruiste, disais-je, on a inventé la mondialisation. Disparition des frontières économiques. Libre-échangisme. Pour les pays dits émergents ce fut une belle aubaine! Un peu comme lâcher une famille de lions affamés dans un troupeau de gazelles prospères. Nous voilà comme relâchés dans la nature subitement sans plus de protections!

Comment voulez-vous que nos pays obèses d'avantages sociaux coûteux se battent contre les prédateurs sveltes et affamés? Comment voulez-vous que nos socialistes wallons brutalement rejetés dans la concurrence sauvage des Chinois et autres Indiens qui se contentent d'un bol de riz puissent survivre? Impossible! Et essayez de leur expliquer que c'est pour leur bien, qu'ils sont maintenant dans un environnement équitable, que chacun doit pouvoir travailler concurrentiellement!  Bonne chance pour l'explication!… En plus, les mondiaux pètent du carbone à tout va, ce qui nous oblige nous à immoler nos voitures écologiques sur l'autel de la régression bienpensante.

Et voilà pourquoi nous allons disparaître avant même d'essayer de pouvoir nous adapter! Trop emmazoutés… pendant que les autres pétrolent à fond!  *;->)

09:00 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mondialisation |  Facebook |

Commentaires

A ta manière, tu es un Lafontaine! Par nature, la nature trouve son chemin.
Sauf si on l'emmazoute.
Tu sais ce que je pense, trop de remède est un poison.
La manie fasciste du bienveillant contrôle enraye toute forme de progrès... sauf celui de ses leaders.

Écrit par : Tony | 26/06/2010

Les commentaires sont fermés.