11/03/2008

Ils baissent leur culotte et dans mon estime…

 Salon-du-livreL
 
 
                    Moi j'aime bien les livres. Ça sent bon, il y a parfois des belles images et c'est plein de trucs intéressants. Et puis c'est fascinant les blocs de papier bien coupés, les typographies jolies et tout et tout. Alors je me suis dit comme ça que je pourrais aller faire un tour à la Foire-Salon du livre plutôt que de débloguer sur internet ou de me cultiver façon opium du peuple sur la télé.

D'abord, ce qui est intéressant sur les livres d'aujourd'hui c'est les titres. Ben oui, avec la télé, l'internet et les magazines qui vous promettent le bonheur en page 20, ils ont du s'adapter. Si vous écrivez "Critique de la Raison Pure", plus personne ne salive aujourd'hui. Kant, de nos jours, aurait du titrer: "Votre esprit se paie votre tête". Plus vendeur. Et ça résume mieux le livre, non? "A la recherche du temps perdu", c'est super pour un cours de management mais ça vaut rien pour un roman. Moi j'aurais plutôt appelé ça "Retour vers le futur" ou un truc comme ça. "La nausée", ça manque un peu d'expressionnisme, non? Fallait pas s'arrêter à ce stade là. Les frères Karamazov. On s'en tape des histoires de frères russes, non? Les frères Kalachnikov, c'eut été plus vendeur, déjà. D'ailleurs, les gens rectifient d'eux-mêmes les titres un peu faiblards. Voici par exemple quelques titres demandés aux libraires: Je voudrais l'Antigone de la nouille… Liliane est au Lycée, de Homère… Les femmes s'en vantent, de Molière, Les oiseaux se crashent pour mourir… Effectivement, ils meurent rarement dans leur lit!. Ainsi parlait Haroun Tazief… Ma cousine est bête, de Balzac. Et les Manuscrits de la Marmotte?… pas joli, ça?  Ulysse au pays des Merveilles… Sans parler de cette dame qui disait, j'ai deux Robert, le petit et le gros, vous avez l'électronique? Ça laisse rêveur… Sans compter non plus celle qui demandait: je cherche "J'attends un enfant…" mais je ne sais pas de qui… ou celle qui pensait trop à ses récupérations de temps de travail avec cette demande: Le Cumul des Jours de Boris Vian, siouplaît…

Je vous le dis, les titres ne correspondaient plus à la réalité d'aujourd'hui. C'est pourquoi j'ai trouvé des titres bien actuels à la Foire du Livre: Désobéissez sans vous faire prendre! Mangez sans maigrir! ou le contraire, je sais plus, Comment devenir scandaleusement riche en toute moralité! Devenez malade pour mieux vous occuper de vous…

Vous avez loupé le salon du livre? Dommage… C'est fou ce qu'on peut apprendre là sans même ouvrir un livre! Tout est dans les titres. Pratique, non? Et économique! Y a pas à dire mais les éditeurs baissent leur culotte pour faire du commerce et dans mon estime!
*;->)

23:40 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : livres, editeurs, titres |  Facebook |

L’origine de ma fortune personnelle…

Fortune-persoL

 
                            On me demande parfois d’où je tire ma fortune personnelle. Bon, je vous zesplic parce que vous êtes des amis. Mais n’allez pas répéter ça à tout va. Je compte sur vous. Eh bien voilà…

Je suppose qu’il vous arrive de temps en temps de recevoir une facture avec un virement déjà pré-imprimé vous enjoignant de payer content ou non et de la fermer. Oui, mais la compagnie a changé de nom. Elle vous l’avait signalé mais comme vous êtes distrait et que vous en aviez rien à vous essuyer vous n’avez pas enregistré. Dans la nouvelle compagnie que vous connaissez pas le libellé a changé aussi, mais comme il est écrit en rouge, que ça doit être payé avant la messe de dimanche prochain, vous vous dites «je verrai ça plus tard» et vous payez!… Bah… Pas grave, ce n’est que 65 euros. Oui mais ça se présente sous diverses formes tous les mois.

Eh bien, moi, j’ai décidé de faire la même chose avec tous ces gens qui vous demandent de payer des trucs aux libellés invraisemblables! J’ai donc préparé une facture en bonne et due forme avec un bordereau de paiement aussi en forme du bonnet que la facture! Et zouh… Ah! Un détail cependant. Il faut bien choisir les mots. Par exemple les mots Fonds, Cotisation, Social (n’oubliez jamais social, c’est un vrai laisser passer), Protection, Contrôle, solidarité, Quote-Part, etc. Tous ces mots marchent très bien. Pour le nom de l’organisme qui envoie, c’est pas difficile: vous choisissez des initiales comme par exemple JTABE (Je T’Ai Bien Eu). Ou AGPPR (Arnaque Généralisée Personnelle Pour Rigoler), etc. A vous de voir. N’oubliez pas d’indiquer la période couverte et les menaces diverses, des numéros auxquels personne ne comprend rien mais qui font sérieux.

Pour 65 zorros, l’employé ne prend pas le risque de se ridiculiser auprès de son patron en demandant de quoi il s’agit comme s’il avait perdu le contrat… Il paie. Et basta! Encore un! Et si un petit zêlé vous téléphone… vous répondez que vous allez lui passer le service, vous le faites mijoter cinq minutes, vous changez votre voix, le type vous re-raconte son histoire, vous allez le transférer, il mijote encore… Au quatrième il se décourage et il paie. Fastoche, non? Vous faites rapidement fortune. Y a qu'à voir les factures que vous recevez et que vous payez sans discuter… Ça marche.

Vous ne me croyez pas? Faites l’essai suivant: vous sonnez à une sonnette, n’importe laquelle et quand la personne répond au parlophone vous dites: c’est toi? Oui!, dit la personne. Eh bien ouvre alors! Et elle ouvre! Essayez, vous verrez! Ça marche bien ça aussi! C'est pavlovien! Simple, non?

Bon, c’est l’heure où le gardien apporte la soupe, je dois vous laisser. Moi ils m’ont eu. Mais ceux qui vous envoient les factures incompréhensibles courent toujours…

*;->)   (J'ai pas de fortune personnelle! )

12:48 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : argent, escroquerie, factures |  Facebook |

02/03/2008

Revue de presse

 Revue-de-presseML
 
 
            Je suis un type comme ça. Je passe dans une librairie pour acheter le télémoustique et qu’est ce qui m’arrive? Je suis ruiné en sortant. Rectal! Je devrais me faire interdire de librairie comme certains au casino. Déjà, chez Filigrane, j’ai demandé au patron de me jeter dehors quand je rentre. Heureusement, il est physionomiste ou taxidermiste, je sais plus le mot, mais je vais finir empaillé si je continue à acheter autant de bouquins. Il me reconduit honnêtement à la sortie.

Mais chez mon libraire télémoustique, je risque pas d’être interdit. Il a pas fini de payer sa Porsche. Enfin, J’AI pas fini de LUI payer SA Porsche. C’est à cause des titres. «Les secrets du bonheur». Vous arrivez à pas acheter ce numéro? Moi pas! J’achète pour savoir! Puis, page 48, je découvre qu’il n’y en a pas, que c’est chacun pour soi, que le bonheur est relatif, et que je me suis fait mettre au kilomètre! Désolé pour cette expression un tantinet vilgaire… Je m'énerve un rien, là. Idem avec le Moniteur de l’Automobile: le match des berlines puissantes. Conclusions de l’article:» et le gagnant est... ça dépend de vous». Mais vous, vous vous disiez «chouette, je vais pas devoir choisir, c’est reposant, ils vont me dire quoi acheter» et eux ils se disent «on va pas leur dire qui a gagné, sinon on a plus de pub de la marque perdante».

Donc, ils s’arrangent pour avoir tout le monde à égalité, dis donc! Une vraie escroquerie par rapport à ma paresse. Parce que j’ai horreur de choisir. Chez VSD vous lisez «Claire Chazal, le drame». Vous achetez et keske vous trouvez page 48? «Son hamburger était froid!»  Ou «Mathilde en a marre». Tiens, elle est revenue celle-là? Page 48: «Brel n’avait pas pensé à ça». Suivent deux réflexions sur les Mathilde qui aiment pas Brel.

Mais il y a pire! C’est Ciel et Espace. Titre: Actualité spatiale: «Attention, collision entre notre galaxie et la galaxie NG 7895». Vous vous dites «merde, le ciel va nous tomber sur la tête, le soleil va collisionner une étoile que je connais même pas son existence». Vous vous précipitez dans l’Eglise la plus proche pour regretter de ne pas avoir été à la messe dans les dix dernières années et vous reconvertir à une vie pieuse pour les 45 minutes qui vous restent à vivre. Après, vous lisez l’article chez vous et là... «les scientifiques sont formels, dans les 450 millions d’années qui viennent, notre galaxie sera percutée par...». Bon, ça laisse le temps de vider le lave-vaisselle. Ensuite vous lisez «quoi qu’il en soit, pas de panique, les étoiles sont tellement éloignées qu’elles passeront entre elles et nous et le soleil sans que vous vous en aperceviez»... Je me suis fait... au kilomètre et intergalactique cette fois, à nouveau!

Ne plus rien acheter? Oui, vous avez une réaction logique. J’ai essayé. L’autre jour, je lisais «le gouvernement socialiste wallon va entrer en collision avec la moralité». Je me dis, cette fois, on ne m’aura plus, c’est pour dans 250 millions d’années... Et qu’est ce qui est arrivé? Tout de suite? ... Excusez-moi, j’ai un petit mal de tête, là!
*;->)

23:18 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/02/2008

Etiqueteurs fous…

Etiqueteurs-fousL!

 
Les étiqueteurs fous ne sont pas des quêteurs sans éthique mais les idiots qui placent les étiquettes dans les magasins. Ce matin, je veux voir la date de péremption d’un médicament... Paf: une étiquette avec l’adresse de la pharmacie... On fait quoi, là?...

A midi, je me prends un plat préparé en salivant et je pars en quête du mode d’emploi. Ouais... 5 minutes au four à micro-ondes. Mais... sur le nombre de watts: paf! l’étiquette du supermarché. 700? 900 watts?... Allez savoir! Et ça colle mieux que des clous ces saloperies d’étiquettes!

Je me promène dans un magasin de disque et je trouve un nouveau CD de ce musicien de jazz que j’aime bien... mais ça dépend des accompagnateurs. Si c’est machin, c’est bon, si c’est truc, c’est pas la peine d’acheter! Et là... paf! L’étiquette!... Un code barre, des chiffres épouvantables, des descriptifs seulement décodables par des extra-terrestres, un prix avec des zéros devant et derrière, le prix en euros, en BF, en titres boursiers dont on n’a rien, mais alors rien à sucer. Vous me direz: «simple, prenez le CD suivant...». Ben non! Le type travaille n’importe comment mais l’étiquette est toujours à la même place à un micromillimètre près! A croire qu’il le fait exprès. L’intuition de l’étiquetage méchant! Je vois un DVD avec un début de titre intéressant...  (tous en choeur:) paf une étiquette! J’aimerais lire la suite du titre! Ben non... et toute la pile pareille!

Les industriels s’acharnent à faire des emballages informatifs, les fonctionnaires vous bardent de tas de protections et avertissements juridiques mais l’étiqueteur fou vous renvoie à l’ignorance. Et n’essayez pas de la décoller, vous aller faire hurler un système ou vous faire soupçonner de voler le produit.

Je m’intéressais à un disque dur pour mon ordinateur. Superbe boîte, marque intéressante, bonne capacité! Bon prix! J’achète! A la maison, je découvre que l’étiquette cachait qu’il ne fonctionnait qu’en standard USB et pas en Firewire... Retour!

Et sur le chemin du même nom, je me disais que c’est à cause des étiqueteurs fous que le monde va si mal! Qu’est ce qu’il y avait sur la pomme d’Eve? Une étiquette qui masquait le mode d’emploi, à mon avis. Et sur les carnets de mariage, hein? Vous croyez qu’il y aurait tant de mariages sans les étiquettes? Vous me direz qu’un mariage sans étiquette c’est vulgaire, que tout est dans l’étiquette, précisément! Snobisme! Moi, l’étiquette, vous savez... je l’ai prise en grippe! Marre des  étiqueteurs fous!  *;->)

11:45 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

04/02/2008

Paradis terrestre…

Chassés-paradisL

 
Pas grave, on va y retourner ensemble! Je vous zesplic.

Les hommes sont comme ça. Ils préfèrent se priver d’un fruit que de devoir l’éplucher. Mais un jour, je me suis dit qu’il fallait que je re-goûte une poire.

J’ai donc épluché et mangé. Subitement, un jus fin et sucré, plus perlé que du champagne m’a envahi la bouche. Sous le choc, j’ai plissé les yeux et fait hmmm comme les folles qui ont des orgasmes avec des yaourts à la télé. Mais moi c’était vrai! Quel bonheur… Il y avait très longtemps que je n’avais plus rien mangé de tel. Ma salive pétillait et chantait sous l’aquarelle.

Un autre jour, j’ouvre le frigo pour me faire un lunch vite fait et je tombe sur des tomates cerise. J’en croque une… Mon dieu… tout le paradis terrestre en bouche! Une fête de la langue. Le goût de l’ingénuosité, celui d’un mot ironique chaleureux, et cette lumière sur la langue… Foudroyé de bonheur, j’étais. Et ce sentiment de plénitude, d’irrigation d’un désert, de vacances d’été.

Zut! Quand je pense que j’achète des pralines et que j’en offre alors que je devrais amener des ballotins de tomates ou des poires mûres! Que j’ai été bête!
Et tout est comme ça avec les bons fruits. Mais aussi avec les légumes. Un céléri, un chicon, un poireau, le chou, un haricot tarbais mi-cuit… tout vous-dis-je peut vous ramener au paradis terrestre de votre bouche… sans grossir… sans cholestérol… rien que du bon.
Du coup, vous me connaissez, je fantasme facilement et je me suis mis à rêver d’un supermarché différent: à la caisse, plus de barres chocolatées et conneries colorées infâmes avec des goûts artificiels, mais des fruits et légumes! Ce serait plus joli en plus! Plein de fruits entre les caisses!

Les barres de saloperies seraient rangées avec les produits chimiques pour les toilettes. Les enfants vous diraient «maman, je peux avoir une pomme» et vous la lui donneriez avec plaisir et sans culpabilité! Pour les punir vous diriez: «attention, maman va te donner une barre aux cochonneries qui ont mauvais goût et te rendent idiot en te faisant grossir. Si tu continues, pas de légumes, pas de fruits, ce midi! Rien que du hamburger»!

Vous vous rendez compte qu’il y a plein de gens mauvais qui sont arrivés à nous faire saliver avec des cochonneries? Et même avec des mauvais fruits! Allons, tous au paradis terrestre! C’est si simple!   *;->)

14:30 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

27/01/2008

L’Homme Moderne étonné…



Homme-moderne-HH

 Le catalogue de l’Homme Moderne, vous connaissez? Qui ne l’a pas reçu par correspondance… Ce machin est un vrai délice pour qui veut se faire une idée de la frustration de nos contemporains si l’on en juge par les arguments commerciaux et les motivations qu’il utilise pour transformer l’homme en James Bond triste…

D’abord, tous les objets sont à l’énergie solaire, digital, automate, magnétique ou ont une «précision atomique»… On fait pas dans le banal. Voilà qui place d’emblée l’Homme Moderne dans le futuresque.

Ensuite, l’Homme moderne est Menacé. On lui propose des kits de survie idiots qui vous permettront de tuer un bison «en un clin d’œil» en cas de faim, des chargeurs universels (ils peuvent recharger virtuellement n’importe quoi mais sont gros comme des aspirateurs… faut se le transporter), des lampes de poche qui fonctionnent «théoriquement 100.000 heures» ou des alarmes qui peuvent «vous sauver la vie». Oui, à condition de se trimbaler avec une demi tonne d’équipement en poches et de se souvenir des fonctionnalités de chacun… Il faut dégainer le bon au bon moment! Vous achetez un couteau à tuer le bison et il ne vous manque plus que d’avoir très faim et tomber sur un bison sur le Ring de Bruxelles! Sinon, qu’est ce qu’il vous pèse votre super-couteau en acier trempette dans la popoche. Et vous vous ennuyez, déçu par votre bidule si inutile. Quel regret que le monde ne soit pas plus menaçant!
La  menace exige qu’on renforce la toute puissance de notre Homme Moderne! L’aspirateur est d’une «puissance cyclonique infaillible», le parka est une «arme redoutable contre le froid» (c’est plus vous qui tremblez, c’est le froid! Fortiche!), la torche «qui fera trembler l’obscurité» est à ranger à côté de la «perceuse à dégainer» devant le mur qui oserait résister, quant aux jumelles qui grossissent jusqu’à 800 fois», autant dire qu’elles vont remplacer votre microscope! Imaginez-vous dégainant votre perceuse en la faisant tournoyer autour de la gâchette! Ça vous pose son homme! Et que dire de cet autre gadget qui devient une «arme universelle» contre le soleil en été. Il y a même un bidule qui va vous soulager définitivement d’un mal qui vous torture régulièrement: «ne tombez PLUS JAMAIS en panne d’agrafes». Je suppose que le bidule est équipé d’une fonderie interne automatique solaire universelle d’une précision atomique qui les fabrique quand y en a plus…

Si le machin est une réplique coréenne d’un objet ancien tel qu’un œuf de Fabergé, il devient «mythique» et «rend hommage» (avec du laiton et du plastique) à ses célèbres créateurs et «célèbre le mariage du titane et de l’acier». Bigre! Indestructible en plus! Pas pacsés, Acier et Titane. Non non, bien mariés-célébrés.

La «friteuse sans huile» vous fait des frites sans odeurs et bien dorées au tournebroche, la montre qui ne tombera jamais en panne est «contrôlée» (ah, le besoin de tout contrôler…) par radio et horloge atomique, les pantoufles chaudes et légères à la fois, tous les paradoxes qui nous encombrent la vie sont définitivement (j’allais écrire éternellement…) traités par le mépris hypertechnologique, démiurge, tout puissant. Bref, tout cela permet d’échapper à la Condition Humaine et aux pesanteurs du réel.

Mais un argument revient trop souvent et ruine définitivement la réalité des possibles pour n’en retenir que la plus dérisoire: «étonnez vos amis»… Eh oui, leur vraie survie c’est bien ça…

Alors, étonnés?   *;->)

17:38 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

15/01/2008

Y en a qui prennent même pas les tickets restaurants!


Obsèques restaurant Avec vos préjugés que vous avez, vous pensez comme ça que je suis un type qui a toujours le moral. Eh bien non, il m’arrive d’avoir un coup de blues et même d’avoir besoin d’un petit remontant vitaminé. Ben oui, je suis comme tout le monde, hein. Et là, justement, j’ai reçu un bon coup d’optimisme! Je suis tout guilleret depuis ce matin. Je ressens le parfum des fleurs à dix mètres, je trouve tout le monde sympa, je me sens insouciant. Et tout ça grâce à une pub.

Ce matin, à la radio, au petit lever, alors que j’étais encore un peu brumeux, j’entends une pub qui met en scène des jeunes parents de la trentaine qui sont super occupés. Les gosses, le boulot, le tennis, etc. Et donc, les jeunes grands-parents ne veulent pas les ennuyer, leur faire perdre du temps. En plus, ils partent se retrouver à Venise pour la semaine. Mais n’avons-nous rien oublié? Paf! Ils avaient oublié un truc dis donc! Ils avaient leurs valises, leur ticket d’avion, Europ Assistance, le beauty case, l’appareil photo, une petite bouteille d’eau et même le chargeur pour l’appareil photo et les lunettes de lecture de Madame.

Mais ils avaient oublié le plan épargne obsèques! C’est vrai, c’est vite arrivé! Vous glissez sur le pied d’un terroriste, vous vous cognez la tête à un tableau de Raphaël en essayant de lire ce qui est écrit en-dessous et hop, mouru! Europ Assistance vous ramène, ils sonnent chez vous, personne! Ils vous laissent sur le trottoir et c’est les enfants qui doivent annuler leur tennis ou qui doivent prendre les gosses à l’école ! Pas le temps de vous obséquier. En plus ça fait des frais et ils n’ont même pas encore touché l’héritage! Ils doivent avancer l’argent! Et les Etablissements Georges Funèbre qui ne prennent même pas les tickets restaurant! Qu’est ce qu’on fait, là!?

Non, il faut prendre ses précautions. Plan, ça veut dire que vous prévoyez. Epargne, ça veut dire que même si c’est cher, vous le sentirez pas trop et vos enfants pourront encore se payer un BigMac. Obsèques. Oui, c’est là que c’est moins drôle, mais bon, c’est juste pour le cas où. C’est pas encore sur tout de suite. Pas de panique. Et quand vous avez votre plan épargne obsèque vous pouvez passer des belles vacances insouciantes et gaies! Vous tapotez votre poche de satisfaction et vous vous sentez en sécurité! Vous êtes couverts! Large sourire! C’est pas beau ça? Vous comprenez mieux pourquoi j’ai un grand moral, aujourd’hui? C’est beau le progrès du marketing, hein!
*;->)

23:15 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/01/2008

Nouveaux règlements pour les miracles à Lourdes

Lourdes règlemts
Je voudrais un instant de sérieux, s’il vous plaît. Oui parce que vous, vous n’avez qu’une idée en tête: rigoler. Mais il n’y pas que ça dans la vie. Il faut aussi savoir être sérieux quand il faut. Et le sujet d’aujourd’hui est grave. Il s’agit des nouvelles dispositions du Vatican pour ce qui concerne les miracles de Lourdes. Je suis pas loin de là, je vous en parle.

Mais arrêtez quoi! Je rigole pas, ici. C’est vrai! Par exemple, dans la précédente procédure il était dit que le miraculé ne pouvait avoir pris aucun médicament avant guérison. Ce n’est plus possible, aujourd’hui, tout le monde en a pris. Donc, il fallait changer le règlement. Voici le nouveau, ça vous évitera de vous rendre à Lourdes pour des prunes (ou pruneaux d’Agen) si vous n’êtes pas informés.

• La guérison doit être subite comme la bière du même nom, nette et définitive (plus de 45 jours) pour être reconnue par l’Eglise.
• Pas plus d’une guérison miraculeuse par personne (tout abus sera sanctionné).
• Le miraculé se tiendra à disposition du Vatican pour toute médiatisation souhaitée par ce dernier.
• La guérison doit être reconnue par un médecin diplômé et NON croyant.
• En cas d’interaction entre eau de Lourdes et médicament, l’Eglise ne pourra pas être tenue pour responsable.
• En cas de miracle indésirable, aucune plainte ne sera recevable par l’Eglise.
• Les prières pour une guérison doivent être exprimées plus clairement. A cet effet des formulaires sont à votre disposition à l’entrée. Votre pseudo et le mot de passe ne doivent pas comporter plus de douze
caractères.
• Le candidat miraculé veillera à spécifier par qui il veut être guéri: nom et surnom du saint, Vierge, ou le Christ lui-même (délais).
• Toute guérison doit être signalée dans les huit jours à la sécurité sociale et aux assurances éventuelles.
• Le trajet vers le lieu de guérison ne peut être pris en charge par la sécurité sociale, ni les frais liés à ce voyage.
• L’eau bénite collectée sur place doit être additionnée d’une dose de chlore pour éviter toute dégradation.
• En cas de guérison, le guéri veillera à ne pas laisser traîner ses béquilles sur place mais les enlèvera ou les fera enlever par un service compétent.
• Les saints guérisseurs se réservent le droit de ne pas effectuer les guérisons demandées sans qu’aucun motif ne soit exigible.
• Aucune demande de miracle ne sera acceptée pour tout achat de bougies inférieur à 30 euros.
• En cas de résurgence de la maladie, l’Eglise ne pourra pas être tenue pour responsable.
• Il est rappelé que la cagnotte de miracles n'augmente pas durant les jours où il n’y en pas!
• L’Eglise se réserve le droit de modifier le règlement sans préavis ou d’annuler la session de miracles en cours.

Vous voyez que c’est sérieux! Très actuel… A propos, Sacha Guitry remarquait déjà que si le corps médical n’avait retenu que quinze miracles sur les trente reconnus par l’Eglise en trente ans, le système était déficitaire vu qu’il y avait eu 12.000 morts dans le même temps sur la route de Paris à Lourdes… *;->)

22:57 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

26/12/2007

Shopping 2011…

Shopping-2011L
- Bonjour Monsieur, je voudrais une nouvelle batterie pour mon GSM.
- Certainement… ah, c’est pour ce téléphone là?
- Oui, pourquoi?…
- Euh, je suis désolé mais ce modèle n’est plus fabriqué… Il va falloir que vous changiez… Tenez, prenez celui-ci, il est équipé d’un appareil photo de 15 millions de pixels, en plus et il fait MP4 avec 10 millions de chansons… Super, non?
- Ben oui, mais qu’est ce que je fais de mon appareil phot…
- Vous le jetez! Vous avez payé Recupel! Alors? Et pour votre caméra aussi! Il fait caméra celui-ci! Chouette non?
- Et je peux les connecter au PC que je vous ai acheté l’an passé avec le système Windoors 24.5 ??
- Ah non, il vous faut le 26.2 maintenant, sinon ça marchera pas.
- Et ça tourne sur mon PC triple core?
- Non, il faut le quadruple, maintenant…
- Mais alors je dois changer mon PC et puis mes logiciels…
- Vous téléchargez les mises à jour, facile aujourd’hui avec le réseau numérique sous-terrestre au gaz…
- Mais j’en suis pas équipé…
- Oui, bon, c’est juste un ajustement. Ils font des promos en ce moment, d’ailleurs.
- Et j’aurai la télé numérique?
- Oui, Monsieur, il faut juste changer le poste et c’est que du bonheur! Le nouveau modèle vous permet aussi d’accéder au nouveau GPS avec les films réels de la route. C’est bien mieux!
- Je peux recharger les cartes dans mon GPS alors?
- Ça dépend de votre GPS, Monsieur… Lequel avez-vous?
- Ben, la voiture en était équipée à l’achat…
- Quel modèle la voiture?
- Une BMW version 3.2…
- Ah oui… non ça ça ne va pas aller, il faut changer parce que celui-là ne pouvait pas encore être équipé du système 18.7 du GPS qu’il vous faut…
- Ah bon, je vois. Je l’achète et tous mes problèmes sont résolus?
- Oui! Vous avez tout compris… attendez… vous habitez dans quelle région, que je contrôle… Ah non… vos routes ne sont pas encore au standard de ce modèle de voiture. Mais si vous déménagez il n’y aura plus de problème du tout! Là, je peux vous garantir!
- Donc, je dois déménager pour remplacer la batterie de mon GSM?
- Voilààà, vous avez tout compris…

Vous croyez que j’exagère? On y va tout droit… et on vous dira tous les ans ce que vous devrez remplacer si vous voulez continuer à exister… Nous sommes tous entrés dans le piège… Terrifiant, non?
Et impossible de résister. Sauf si vous allez vivre chez les Massai… et encore.
Bons cadeaux de fin d'année…
*;->( 

17:42 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

25/12/2007

Règlement de conte de Noël…

Règlement LLL
Vous n’aimez pas Noël? C’est votre droit, mais n’en dégoûtez pas les autres. Si jamais un écologiste apprend que Noël est polluant, fini Noël. On jette le sapin avec le canard du bain du Petit Jésus et les rois mages à 8 millions de pixels.

Le plus intéressant c’est l’avant Noël. Les magasins remplis de dindes aux hormones fourrées comme des seins hollywoodiens, le foie gras siliconé, le Champagne gratuit à l’achat de deux barils de poudre à lessiver, la truffe du Périgord noir en produit blanc..., le grand vin par le prix et juste bon en chimiothérapie, les marées noires d’ huîtres sur les étales, les mandarines maquillées au fluo, les ânes en carton velours, les boules de Noël incassables, les p’tits Jésus fabriqués avec les bidons détartrant WC recyclés, les Pères Noël en plats préparés... etc. Et vous, là-dedans, vous expliquez à vos petits que Noël est la fête de la beauté, de l’innocence, du pardon, et que demain le Monde va aller subitement mieux. Amen.

Il y a un truc que j’aurai et que vous aurez pas pour Noël si vous courez pas immédiatement chez Marko ou quelque chose comme ça...  où on se les arrache! C’est la tête de renne avec ses bois grandeur nature qui brâme dans votre salon. Mais oui vous voyez ce que je veux dire: une tête de renne ramenée par un chasseur, empaillée et collée sur une planche de bois qu’on accroche au mur. Bon, celle-ci est en plastoc caoutchouc et les poils sont peints comme les couleurs d’une tenue de commando mais on le voit pas de loin. Dans le socle de bois sur le mur, il y a des hauts parleurs et des boutons qui permettent à l’ensemble de diffuser des musiquettes de Noël avec le bruit des clochettes des rennes du Père Schnorkel. Effet bœuf garanti.

Mieux! La bouche bouge avec la musique comme si il chantait et si vous lui caressez la tête, il vous salue. Hypertechno! Je sens que ça va faire un pétard dans les ventes ce truc là. Notez, le mien, je devrai le cacher parce que ma femme m’a déjà dit que si ce truc rentrait à la maison, c’est elle qui sortait, qu’elle laissait les ânes entre eux pour Noël, qu’il fallait pas la prendre pour une conne farcie, etc. Pas facile, ma femme. Mais comme à la maison, c’est elle qui a les rênes... *;->)

Je dis tout ça pour rire, hein! Non, j'ajoute ça parce qu'il y a des lecteurs qui croient que je suis un père fouettard!

13:58 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/12/2007

Ça va encore être un joyeux Noël…

Joyeux Noël
Ça sent le sapin. Bientôt Noël. Ça trompe pas. Donc je me suis dit comme ça que j’allais aller acheter des cadeaux. Me voilà chez Filigranes qui n’est pas une librairie mais un art de vivre. On y voit des intellectuels et des patrons d’entreprise en tenue de week-end. Rien à voir avec la Frac. Ici on ne trouve pas un produit bas de gamme. On se retrouve entre gens du même milieu socioculturel. Surprenant. Plus qu’on ne pense…

J’ai fait un large tour parmi les livres. Intéressant! Tiens, le rayon 3 à 6 ans, par exemple… On y trouve de magnifiques livres aux dessins mi- abstraits qui parlent exclusivement aux références culturelles et visuelles des… parents! Les histoires sont l’exact reflet des réflexes pavloviens des adultes quant aux enfants… Difficile dans tout ça de trouver un vrai livre pour enfants… Mais il y a pire…

Comme plus personne ne sait ce qu’est l’Art depuis que les arnaqueurs se sont emparé du domaine, que les gens pour la plupart n’y comprennent rien, pas plus qu’ au concept de culture et que de toute façon tout ça a été jeté avec l’eau du bain dans lequel nous pataugeons tous… il fallait bien se recycler aux méthodes Disneyland pour vendre du prétexte culturel… Vous ne me croyez pas? Vous pensez que je suis encore dans un de mes mauvais jours? Pas du tout, j’ai même beaucoup ri! Et comme je suis pas égoïste, je vais partager avec vous!

Tiens, que pensez vous de ce livre vendu au rayon des livres d’art: «purée paysages». A l’intérieur, de magnifiques photos de purée… Même rayon: «Cruelle coquetterie» qui détaille tatouages, négresses à plateaux, boucles d’oreille, bref tout ce qui fait mal pour être beau à travers les âges… Et puis «Le génocide arménien raconté aux enfants»…
Aux caisses j’ai trouvé «Understand Modern Art». C’était pas un livre mais… un spray… Et ce cahier «Cahier de gribouillage pour adultes qui s’ennuient au bureau». Les traditionnels «Tout sur le cochon» qui expliquent au verso qu’on va devenir incollable sur le cochon; les bottines à travers les âges, les emballages de chewing gun… tous les sujets. … Pour qui, pourquoi? Le sommet a sans doute été atteint avec ce titre dans la collection Do It Yourself: «Home Vasectomy Kit» (avec agrafeuse et spardraps, ciseaux, etc.)… Quatrième degré! J’oubliais… Au rayon enfants, j’ai trouvé ce titre fort pédagogique: «Devenir femme de ménage…». Notez qu’avec le décervelement généralisé ça va être utile à pas mal d’enfants dans un proche futur… Allez, si vous voulez de la culture, achetez la vraie, pas les alibis culturels… Faites gaffe! *;->)

00:31 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

05/12/2007

Arrêtez, je me rends…

Trois cuistres
Vous achetez un pot de yaourt en verre, vous avalez le yaourt et vous éconduisez le verre côté poubelle. Normal. Vous achetez des œufs dans un carton marrant, vous avalez les jaunes et blancs et vous jetez le marrant. Normal. Vous achetez un pot de confiture avec une jolie étiquette de sorcière, vous souriez et jetez le pot après vous être tartiné la confiture. Normal! Vous recevez un mailing des Trois Cuistres qui vous dit "Bravo Madame Bidochon, vous avez gagné une Rolls Royce et une année de vacances dans votre nouvelle maison que vous avez aussi gagnée à Tahiti… c’est rien que pour vous, on vous a choisie rien que vous, comme vous êtes avec tous vos défauts rien que pour vous faire plaisir! Rien, vous devez acheter, comme on dit en flamand! C’est uniquement pour vous changer de votre "bête vie" comme on dit en belge. Vous haussez les épaules et épluchez vos pommes de terre sur tous ces papiers cons.

Pas ma femme!

Lorsque ma femme a quitté ses Pyrénées natales dans les années 70 pour venir vivre en Belgique, elle a vécu le choc de la publipromotion. Elle n’avait jamais vu ça. Elle a répondu pour la Rolls et le voyage à Tahiti, aux promesses du magazine Pestachats et à tout ce qui passait! Elle croyait avoir épousé un Prince Charmant chez qui se concentraient tous les cadeaux des fées. Moi, je renvoyais les gadgets idiots qui constituaient un premier pas vers le gain royal. Mais je dois aussi gérer les 3.500 pots de yaourt en verre jamais jetés et une collection de cartons à œufs qui fait plusieurs fois le trajet entre sol et plafond du garage. On croule sous les sacs plastiques ou papier, les jolies étiquettes de tout ce qu’on a acheté avec étiquettes depuis 1970, et on ne passe toujours pas nos vacances à Tahiti en Rolls ni même en Twingo. On a 25 mini-postes de radio fabriqués à Hong Kong en plastique recyclé qui crachotent… trois yaourtières, 15 agendas électroniques multi-fonctions, bref, tous les cadeaux idiots annonciateurs de Tahiti des Trois Cuistres et d’autres.

Je fatigue, là… C’est pourquoi je demande humblement à Pestachats, Trois Cuistres et les autres de me lâcher les baskets, de cesser de jouer avec les nerfs de ma femme et de venir vider mon garage… Merci d’avance! *;->)

Cher lecteur. J'écris à "l'aveugle" tant que vous ne vous manifestez pas. Un simple vote quel qu'il soit suffit pour me dire que vous avez lu… Et c'est complètement anonyme. Merci d'y penser. N'hésitez pas non plus à commenter! Plus on est de fous… ;-)

17:42 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/12/2007

Onomatapées…

Onoma
Vous recevez une enveloppe d’une société que vous avez jamais vue. Elle s’appelle Vivlavie par exemple. Vous vous apprêtez à la jeter avec les tracts électoraux et les folders promotionnels de Balhaize quand vous êtes intrigué par la couleur d’un document rouge à l’intérieur… Paf! Un bordereau de paiement! Une assurance! Bris de Ménage… Ah? Jamais vu! Kekseksa?  Vous téléphonez et vous vous faites engueuler!
Ben oui, ils vous ont écrit pour vous dire que la compagnie suisse Winterstuud où vous avez souscrit une assurance il y a 30 ans en responsabilité familiale, s’appelle désormais Vivlavie et la police responsabilité familiale s’appelle désormais Bris de Ménage pour couvrir aussi les scènes du même nom. Et puis, tant qu’à faire, le tarif n’est plus de 100 mais de 200 zorros… Ah…

Notez, il y a pire. Ceux qui s’appellent MAF! PIF, PAF, MAHIFFE et autres onomatapées façon fautes de frappes…

On vous avait écrit mais qu’est ce que vous pouvez faire avec ça: l’afficher à côté de votre boîte aux lettres ou passer la matinée à vous auto-suggestionner: Winterstuud est devenu Vivlavie! Winterstuud est devenu Vivlavie! Winterstuud est devenu…
Vous répétez ça 200 fois… Basta, on n’a pas le temps, non? Et puis c’est pas seulement votre assurance, mais toutes les assurances, les banques, les trucs mutuels qui changent de nom comme de petite culotte. Incroyable! Même la compagnie des eaux a changé! CIBE devient Vivaqua! Même les Beaux-Arts sont soldés Bozar! Tu parles d’une onomatapée!

C’est ce qui m’a donné l’idée d’en faire autant. Je vous zesplic. Vous écrivez au fisc pour lui signaler que désormais vous ne vous appelez plus Tartempion mais Grogateau. Puis, six semaines après quand ils vous envoient vos papiers vous les renvoyez en prétendant que vous avez changé de nom encore et que vous vous appelez désormais Babahorhum. Avec un peu de chance vous arriveriez à les rendre fous, non? Vous recevez une contredanse envoyée à Tartempion Marcel et vous leur dites «je m’appelle bien Marcel mais pas Tartempion!»

A votre avis, quel sera le nouveau nom de la Belgique après les nouvelles élections? Je suis inquiet, là…    *;->(

  Cher lecteur. J'écris à "l'aveugle" tant que vous ne vous manifestez pas. Un simple vote quel qu'il soit suffit pour me dire que vous avez lu… Et c'est complètement anonyme. Merci d'y penser. N'hésitez pas non plus à commenter! Plus on est de fous… ;-)

17:22 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : assurances, marketing |  Facebook |

29/11/2007

Equipez-vous!

Equipements
Gé-nial! La technologie m'étonnera toujours. On vient enfin de trouver une réponse magistrale et élégante à un problème vieux comme le monde: les chiens agressifs. Comment ça marche?

Eh bien c'est simple: vous avez un petit boîtier. Lorsqu'un chien méchant s'approche de vous avec l'intention bien reconnaissable de vous dévorer le mollet, vous plongez dans votre sac, vous écartez la bombe anti-agressions sexuelles, vous poussez votre agrafeuse de voyage, soulevez votre trousse de survie en forêt d' Amazonie, vous attrapez le boîtier contre les chiens agressifs, retrouvez instantanément le mode d'emploi que vous aviez rangé dans la poche droite du sac, vous mettez en position ON, vous réalisez que les piles sont plates mais vous en avez de réserve, vous changez les quatre piles bâton, refermez le boîtier, remettez l'interrupteur sur ON et vous faites peur au chien rien qu'avec des ultrasons. C'est pas génial, ça? Vous vous sentez pas un sentiment de puissance, là? Parce que vous avec vos sons que vous avez dans la gorge, jamais vous n'avez fait peur à un chien!

Oui, je sais, il est déjà planté avec ses crocs dans votre mollet depuis un moment, le molosse. Mais ça c'est à cause des piles. Il faut vérifier régulièrement qu'elles soient toujours valides. Là, vous auriez pu faire plus vite. Eh oui, c'est vous ou lui, hein… Il faut apprendre à aller vite. Un détail. Mais portez le boîtier à votre ceinture, plutôt que de le laisser au fond de votre sac! Avec votre bombe anti-agressions sexuelles, votre couteau de survie, la bombe qui répare vos pneus en une seconde, la pharmacie portative de survie, les lunettes qui vous protègent des explosions nucléaires… c'est vrai, c'est dangereux les explosions nucléaires pour vos yeux, ça vous fiche une de ces cataractes, l'ioniseur à purifier l'eau pour quand vous êtes dans des conditions difficiles; le rechargeur de GSM pour quand les piles sont plates, la boîte de conserve de survie autochuaffante et votre GPS portatif…. Faut faire une partie du chemin quoi. La technologie ne peut pas tout tout. Organisez-vous que diable!

Promettez moi de faire un effort! C'est votre survie au quotidien qui est concernée! On ne joue pas avec ça! Dites, entre nous, oui, ça marche leur truc… Mais vous êtes suffisamment souvent attaqué par des chiens pour vous équiper de la sorte? Bon… ben ça sert à rien, quoi…

*;->)

20:26 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/11/2007

Prenez l'avenir de votre squelette en mains!

squeletteL
                            
 
 
Quand j'étais enfant on m'a signalé que je devrais me laver les mains avant de passer à table et matin et soir. Puis on m'a dit que je devrais me brosser les quenottes. Puis, j'ai appris qu'il fallait brosser aussi les gencives dans un mouvement tournant, puis on m'a signalé que je devrais changer de brosse à dents régulièrement. Après quoi on m'a regardé les yeux ronds: quoi, vous ne vous brossez pas la langue? Pareil pour tout le reste: changez de literie! Après dix ans un lit est un délit! 10% du poids de votre oreiller est composé de cadavres d'acariens! Et vous les avez vus au microscope les acariens? A côté de ça, les tyranosaures raptors sont des chatons mignons! S'ils avaient la taille d'un chien ils vous boufferaient dans une affreuse orgie de sang! ben oui! regardez le chat. A l'échelle du tigre il vous bouffe aussi! Bref, je me couche le soir en essayant de ne pas penser aux acariens qui terrorisent mes nuits pendant que les bactéries attaquent mes dents et que le chat est enfermé dans le micro-onde. On ne sait jamais. S'il devient méchant, j'allume!

Et là, ce matin, en me rasant, j'entends: "prenez l'avenir de votre squelette en mains"! Seriez-vous du genre à négliger votre squelette? C'est bien possible, tiens! Vous promenez votre squelette partout comme ça sans y penser. Vous pensez à l'avenir de vos gosses, de votre retraite, de vos dents et de vos gouttières. Mais votre squelette, vous y avez pensé? Sympa un squelette. Et utile! Eh bien, en plus, il est vivant! Vous vous attendiez pas à celle-là, hein! Oui oui, vivant! Et c'est même lui qui agite votre marionnette de l'intérieur! Sans lui vous ressembleriez à sac d'acariens.  Et vous le négligez! Tsss…

Non, ils ne s'agit pas d'arriver à le brosser chaque jour avec votre brosse à dents pour éliminer les bactéries, acariens et autres résidus. Non, il paraît qu'il faut le nourrir - petit… petit…- lui donner du calcium qu'il refuse d'ailleurs d'avaler sans stratégie particulière d'absorption, pour le lustrer convenablement.

Vous imaginez la nuit prochaine, me baladant en squelette sur la gouttière entre chats et acariens? J'hallucine! Et comme ça, en nous menaçant de plus en plus de dangers on nous pompe le pognon, on nous rase le poil, on nous taxe, on nous impose des nouvelles règles tous les jours…

*;->)

22:25 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour, squelette, marketing |  Facebook |

12/11/2007

Strannde lampdan snabbo eldtig fasktum!

YakaL
  
 
                             Ah!… je vous sens perplexe, là… Serait-ce du latin? Que nenni! Le code civil belge en flamand? Que nannou! Un poème contemporain? Qui ninon! Une explication de mode d’emploi rédigée par un ingénieur? Euh, ça pourrait mais c’est pas ça… Une ligne de code informatique? Pas davantage! Allez, vous donnez votre chatte à ma mauvaise langue? Eh bien, il s’agit d’un langage nouveau. C’est du Yakakea! Oui, ben comme le reste, hein, à monter soi-même! Et on se fait mal aux dents à le prononcer comme aux doigts quand on assemble une armoire. Surtout quand ils ajoutent des trémas sur les O: Grönöt… je me demande comment ça se prononce… [Gros noeud], me dit ma femme. Etrange, non?

Je vous räconte tout ça parce que je flajnais ce mätin chez eux. Je me promenais entre les spanis, lampan, flaj, duderö, slinga et bjärnum! Ça s’invente pas!

C’est marrant, chez Yakakéa, tout semble génial mais il y a toujours quelque chose qui vous fait dire… Non, finalement. Ou, non, trop fragile… Ou, putain, ils l’auraient fait en joli pin… mais lààà… Ou, ah non, c’était joli mais ce dépassant est vraiment trop…!
On dirait que les designers font de jolies choses et puis il y a un type qui passe et qui enlaidit un peu. Juste un peu. Pour que ça corresponde au prix. Notez, le prix semble bas mais… si vous comptez votre temps de montage et le temps qu’il vous faut pour arriver à vous faire une idée de ce que vous chercher avec les mesures adéquates, plus celui à faire vos six kilomètres santé dans le magasin, c’est probablement plus cher que Boche et Robois, mais bon…

Et puis, moi, y a un truc qui ne me va pas. On a l’impression d’acheter des objets poétiques, sobres, pleins de cette fraîcheur scandinave empreinte de délicatesse mais on se promène pour ce faire dans la pire organisation Big Brother qui soit, dans une hyper-machinisation où tout est canalisé, organisé, réglé pire qu’une administration belge. Moi ça me rend parano. J’ai besoin de fuir! Je me sens mal là-dedans. Ben oui, je suis un râleur latin… En sortant avec tous mes trucs à monter soi-même, depuis les caisses, je vois qu’ils vendent aussi de la cuisine suédoise! Et là, pour le coup, elle doit pas être cuisinée dis donc! Tout est monté d’avance, y a plus qu’à avaler! Ça doit être ça le problème des Suédois: ils ont inversé la vie au montage…

*;->)  

18:58 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : humour, marketing |  Facebook |

DES PROGRES DANS L'ECOLOGIE…

Progrès-écolosL

 

Ah… ça avance côté écologie. Je vous zesplic.

Les tortues ont de sales habitudes: elles mangent tout ce qui ressemble à une méduse. Riez pas, vous mangez bien des cuisses de grenouille et des escargots baveurs. Mais l’ennui c’est que les tortues gobent les sacs plastique de chez Balhaize aussi bien que les méduses. Elles font pas la différence… Vous oui, mais elles non. C’est comme ça.

Alors, comme Balhaize est toujours prêt à faire plaisir aux clients et est prêt à enfourcher n’importe quoi pourvu que le client conserve son air saturé de bonheur, ils ont développé une stratégie intelligente. D’abord ils se sont mis à vendre des sacs aux caisses plutôt que de vous les donner. Oui, ce sont des sacs que l’on peut ré-utiliser si vous les oubliez pas dans votre coffre en venant faire vos courses, ce qui est évidemment mon cas. Mais je suis pas ici pour vous parler de mes défaillances personnelles. Vous avez les vôtres, j’ai les miennes, c’est entendu!
Après quelques mois d’utilisation de ces sacs, vous vous sentez comme un archange écologique. Vous avez une pensée émue pour ces tortues qui peuvent à nouveau faire des claquettes en mer en buvant leur pastis en paix. Vous avez restauré l’image de vous-même en votre vous-même. On a réinventé le cabas…

Cela dit, quelque chose vient à manquer pour votre bonheur de consommateur: c’est les sacs plastique jetables que vous utilisiez pour jeter vos épluchures, le marc à café et autres horreurs puantes dans la cuisine avant de les transférer dans le sac poubelle en fibre de carbone, film de platine et revêtement intérieur or massif que vous vend la commune.

Alors qui c’est qu’est ce que vous faisez? Eh bien, vous courez chez Balhaize pour ACHETER des sacs plastique légers PAYANTS.

Et c’est ainsi que 1/ vous vous sentez quand même mieux comme citoyen de la planète… 2/ Balhaize vous fait désormais payer vos sacs, tous vos sacs, avec un large sourire et en renforçant son image en prime…  3/ les tortues mangent des sacs payants au lieu de sacs gratuits. Ben quoi, chacun a le droit de varier son alimentation, vous êtes marrants, vous!     
*;->)

10:47 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |