24/06/2010

Emmazoutés contre pétroleurs…

MondialisationLL

 

Dans notre grande série du retour à la nature, je voudrais vous parler aujourd'hui de ces animaux emmazoutés par notre civilisation, restaurés et renvoyés dans la nature.

Il y a évidemment les plus intelligents, comme ce phoque qui, rendu à la mer, est bien vite revenu sur la digue et ne voulut plus quitter le premier humain rencontré! Plus phoque que louf, le phoque! Il avait goûté au poisson gratuit servi sur un plateau, aux caresses derrière les oreilles et à l'absence de prédateurs. Chauffé, nourri, blanchi. Enfin, démazouté.

Et puis il y a les autres qui, rendus à la mère nature, n'ont plus survécu une semaine! Bouffés ou affamés, incapables de se réinsérer dans leur société. Un peu comme le SDF que vous nourrissez, lavez, soignez et rejetez hypocritement dans la rue…
Eh bien tout ça est en train de nous arriver. Je vous zesplic.

Un jour, dans un grand élan altruiste nos pays dits riches (vous avez remarqué que plus un pays est riche, plus il est pauvre? Enfin, plus il est riche plus il est endetté et ruiné: Californie…, USA, France, Allemagne, Belgique… et personne pour effacer la dette! Je vous laisse réfléchir là-dessus), dans un grand élan altruiste, disais-je, on a inventé la mondialisation. Disparition des frontières économiques. Libre-échangisme. Pour les pays dits émergents ce fut une belle aubaine! Un peu comme lâcher une famille de lions affamés dans un troupeau de gazelles prospères. Nous voilà comme relâchés dans la nature subitement sans plus de protections!

Comment voulez-vous que nos pays obèses d'avantages sociaux coûteux se battent contre les prédateurs sveltes et affamés? Comment voulez-vous que nos socialistes wallons brutalement rejetés dans la concurrence sauvage des Chinois et autres Indiens qui se contentent d'un bol de riz puissent survivre? Impossible! Et essayez de leur expliquer que c'est pour leur bien, qu'ils sont maintenant dans un environnement équitable, que chacun doit pouvoir travailler concurrentiellement!  Bonne chance pour l'explication!… En plus, les mondiaux pètent du carbone à tout va, ce qui nous oblige nous à immoler nos voitures écologiques sur l'autel de la régression bienpensante.

Et voilà pourquoi nous allons disparaître avant même d'essayer de pouvoir nous adapter! Trop emmazoutés… pendant que les autres pétrolent à fond!  *;->)

09:00 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mondialisation |  Facebook |

20/05/2010

Chers constructeurs de voitures…

ConstructeursL

 

J'ai vu vos pubs dans la presse et à la télé. Je vois que vous faites plein de modèles amusants bourrés de chevaux. Mais dites, une simple question: est-ce que vous lisez la presse? Mieux: est ce que vous vivez dans nos pays ou est ce que vous vous êtes délocalisés en Antarctique pour des raisons fiscales?  A moins que vous soyez séquestrés depuis longtemps par vos employés? Ou alors que vous soyez sur une île du Pacifique et ne vouliez pas croire que la guerre est finie, comme ces Japonais qu'on a retrouvés jusque dans les années 60 et qui ne pouvaient pas croire qu'elle était perdue… 


Parce que la guerre est bien perdue! Et c'est les zékolos qui ont gagné! La voiture est désormais pourchassée au Karcher jusque dans les chiottes, pour paraphraser l'élégante formule de Poutine. On n'en veut plus!

Gaspard Proust se demande dans son dernier spectacle, pourquoi s'évertuer à bander puisque 85% des femmes sont clitoridiennes! Je vous retourne la question! Pourquoi vous évertuer–surtout tuer– à fabriquer des bagnoles hyper-vitaminées qui font bander les machos alors qu'on ne peut plus les utiliser? Vous comprenez ce que je vous dis ou bien il manque un département de neurones, chez vous?


Je vous signale que les Wallons viennent de se doter de la dernière génération de "radar" qui utilise un laser pour contrôler la vitesse. Plus moyen de les détecter! Les dernières autoroutes sont en passe de devenir des espaces piétonniers. Et ils ont déjà prévu le futur: quand tout le monde sera interdit de rouler, ils récupéreront le "manque à gagner" avec les parcmètres! Le beurre, l'argent du beurre, le beurrier, le sourire de la crémière et la petite culotte de Madonna!


Mais qu'est ce que vous foutez? Est ce que vous allez un jour commencer à défendre votre business contre le racket et la chasse aux sorcières et les mensonges sécuritaires ou vous en êtes incapables? Les lobbyistes automobiles auprès de la Commission Européenne disent à qui veut l'entendre que la voiture est la prochaine faillite industrielle après l'acier et les charbonnages! Et vous faites comme si de rien n'était! A moins que vous soyez noyautés par les zékolos ou autres… ou rebutés par l'ampleur de la tâche? En tout cas, ne comptez plus sur moi pour acheter autre chose qu'un vulgaire très bas de gamme coréen pour prochaine voiture…  *:->(0


 

10/05/2010

Et le verbe s'est fait cher, trop cher…

Leche-VinL

 

L'autre jour je vais chez mon dentiste. Un homme délicieux et excellent dentiste. Je ne passe jamais beaucoup de temps dans l'antichambre des dents de la mort ou plutôt la mort de mes dents. Lecture. Et là, je tombe sur un magazine appelé Wolvendael, organe officiel du parti ucclois au pouvoir avec des messages de tous les zélus.


Et notamment un article du lèche-vin de la mobilité, des parcmètres et autres abus des trottoirs. Et ce brave homme d'expliquer que la commune a décidé d'augmenter le nombre de rues qui vont désormais être rançonnées par les parcmètres. Pas dans le but de gagner de l'argent, non. Mais pour être agréable aux commerçants… (Pure hypocrisie parce qu'il faut savoir que les commerçants bruxellois habitent généralement hors de Bruxelles et ne paient donc pas leurs impôts dans la commune… Donc, les zélus s'en tapent. Je tiens cette info du bras droit du ministre des affaires économiques de Bruxelles…).


Après une présentation sirupeuse de la chose, le lèche-vin zébu parle des pitbuls qui devront PéVétiser les contrevenants. Des demi-débiles tout heureux d'avoir reçu un emploi, une casquette et un costume gratuit, tout ça sans le moindre effort pendant 12 ans de scolarité. Elle est pas belle la vie? Ma surprise: le zébu les qualifie de "stewards"…


Le premier choc passé, je me suis dit que ce n'était pas gentil pour les hôtesses de l'air masculins! Ben non! Les pauvres! Ils passent leur vie à sourire et servir et on les assimile à des demi-trisomiques dont le rôle est de spolier le citoyen. Fallait le faire. Quoique… Quoique…


Aujourd'hui, les stewards sont payés pour vous faire dépenser de l'argent/ Bientôt vous devrez les payer pour faire pipi dans les toilettes de l'avion. On riait des Japonais… Nous y sommes! Plus le free tax en vol, etc. Mais c'est pas le sujet. Le sujet c'est que depuis qu'on ne dit plus prostituée mais péripatéticienne, qu'on ne dit plus femme de ménage mais technicienne de surface, on peut bien appeler un maquereau des trottoirs "Steward", non?


Quand je vous dis que les mots sont magiques! Et que le verbe s'est fait chair… trop cher dans le cas des verbalisateurs!  *;->(

 

Je rappelle que les parcmètres sont des machins à informer les voleurs sur la durée d'absence des propriétaires des véhicules!

 

19:21 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : parcmetres, echevin, uccle, racket |  Facebook |

29/04/2010

Dirigeable à digérer… air cruise

 

DirigeablesL

 

                Les avions c'est polluant et ça bouffe un maximum de crème noire précieuse de désert. En plus ça tombe quand on s'y attend pas et même sans terroriste à bord parfois.


Alors, on a repensé à un vieux truc qui n'était pas si bête: le dirigeable. A l'époque il avait une tendance à brûler en quelques secondes vu qu'il était rempli avec le même carburant que le soleil: l'hydrogène. Mais là, on le remplit à l'helium et on l'équipe comme un bon vieux paquebot avec des cabines et tout et tout. Le contraire du Concorde. Il traversera l'Atlantique en seulement quatre jours et tout ce qu'il risque c'est de pas arriver à atterrir. Ben oui, son état naturel c'est de monter! pas de tomber comme ces idiots d'avions. Pas con, hein! Ouaip. Comme je vous le dis.


Et puis ça donne plein d'idées. Par exemple, les ampoules électriques qu'on allume et qui s'allument tout de suite! Fini! Maintenant on en a qui durent très longtemps et qui mettent cinq minutes à s'allumer. Comme ça vous apprenez à revivre à l'âge des cavernes. C'est un processus psychologique pour vous habituer sans rouspéter. 


Et les voitures? Dans un premier temps on les ralentit et après ça ce sera plus économique et pas plus lent de pédaler pour les faire avancer! Ils sont quand même habiles, non? 

Bref, on avance. Et puis ça va vous faire économiser plein d'argent de plus acheter du chanel N°5 du désert sans plomb. Tout ça 100% écologique pur jus.


Et qu'est ce que vous allez faire avec tout cet argent économisé? Eh bien vous allez pouvoir acheter des lave-vaisselle jetables, des téléphones portables kleenex, des ordinateurs pas réparables, des imprimantes qui marchent encore mais dont on trouve plus les cartouches, des appareils de photo démodés le mois prochain, des télévisions futur-ready à condition de pas y arriver dans le futur, tous produits emballés avec des rembourrages recyclables et des publicités qui vous disent que ça protège la planète… L'emballage peut-être, mais ce qu'il contient… ça…


On avance, non?   *;->)


 

25/03/2010

Cherchez l'erreur…

 

Cherchez-l'erreurL

 

                 La justice… Vous y croyez vous? Tiens, un exemple au hasard. La sécurité routière. On nous dit que la vitesse est un facteur aggravant. On nous le répète si souvent que plus personne ne pense aux vrais facteurs!  Ceux qui viennent avant que la vitesse "aggrave"… Comme l'état des routes en Belgique, toujours par exemple… C'est pas le sujet?


Le sujet en tout cas c'est que lorsque les autorités font leur travail on atteint des résultats excellents! C'est ainsi qu'en 18 ans on avait divisé le nombre d'accidents mortels par trois alors que le trafic avait augmenté de trois fois! Et puis on est passé au tout répressif, radars en tête contre le "facteur aggravant". Belle manipulation des esprits destinée à faire la fortune des fabricants de radars et celle du ministère des impôts masqués.


J'ai dit souvent que le facteur aggravant dans les accidents d'avion c'est qu'ils volaient trop haut. S'ils volaient plus bas, ils se feraient moins mal en tombant… Ce n'est qu'une demi boutade. Observons par exemple ce qui se passe avec les courses de Formule 1.


"Quinze pilotes sont décédés dans les années 50, douze dans les années 60, dix dans les années 70, quatre dans les années 80 et deux dans les années 90"**. Dont Ayrton Senna en 94. Depuis lors, plus rien! Or, les voitures sont de plus en plus puissantes et vont de plus en plus vite. Et là on parle pas de 120 km/h mais de plus de 300, voire 400 au Mans… Alors, la vitesse facteur désaggravant? Et tous ces pilotes roulent roue dans roue, sans aucune "distance de sécurité". Bien sur il y a encore eu des accidents. Mais non mortels! Comme quoi, avant d'accuser le facteur aggravant, il faudrait s'intéresser aux facteurs désaggravants… comme l'état des routes, la signalisation, les équipements de sécurité… par exemple et au hasard sans suivre mon regard…


La fonction première de la voiture est de vous déplacer le plus vite possible d'un endroit à un autre dans le respect de l'environnement, de la sécurité et du confort. Et l'automobile est vraiment la meilleure élève de la classe: sécurité, réduction de consommation et de pollution, elle a obéi et réussi tout ce qu'on lui a demandé depuis des décades. Alors pour le tout répressif, cherchez l'erreur… Parce que sans voitures, vous verrez à quoi va ressemble l'avenir…*;->)


** Source: Wikipedia

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_accidents_mortels_en_Formule_1


Les USA ont eu le plus grand nombre de tués… Ils venaient du pays qui a imposé des limitations de vitesse épouvantables depuis très longtemps. Cherchez l'erreur…


 

30/01/2010

Eric Woerth…

 

WoerthL

 

                Le bon monsieur Woerth est ministre des finances français. Avec son air de prof de latin lui-même père de famille, on ne peut que le trouver sympathique bien qu'il ait été quand même très casté par le passage dans une grande école française…


Calme, déterminé, l'homme inspire confiance bien qu'il soit la parfaite démonstration de ce qu'expliquait Alexis de Tocqueville: un état despote qui nous violente mais de façon douce et maternelle. On vous pique tout mais c'est pour votre sécurité d'édredon social sur lequel ronfler et ne plus ennuyer personne. 


Ainsi, on a vu ce bon monsieur Woerth venir expliquer sur un ton paternel et serein, presque convaincant, que frauder le fisc c'était tricher et que ça créait des inégalités, de l'injustice sociale!


Là, je dois me pincer. Et je pense qu'il est de mon devoir d'avertir mes contemporains qui seraient un rien distraits, qu'à ce niveau  on ne peut plus voir l'impôt comme un juste partage mais comme un racket et une taille moyenâgeuse! … 


Notre bon monsieur Woerth s'en tape. Il est là pour spolier le contemporain et il a les moyens de faire appeler justice ce qui est en fait une violence épouvantable. Ces gens là n'hésitent pas à pratiquer la double, voire la triple peine: Votre patron paie pour vous employer, puis vous payez sur votre salaire, puis vous payez encore une taxe sur ce que vous achetez avec ce qui reste et si votre terrain a pris de la valeur vous allez repayer un impôt sur la fortune… 


Or, tous ces impôts ne résolvent pas les problèmes des états qui sont endémiquement endettés! Les SDF sont toujours sur le carreau… Alors? ben justement! Les SDF ne sont pas électeurs! Sous leurs pavés pas de plage. Paris plage à coups de millions c'est pour les électeurs! Bref pour faire court et parce que j'arrive au bout de ma page… ce que ce bon monsieur Woerth ose appeler justice sans rire c'est de faire financer la démagogie des politiques par la spoliation du citoyen.


Le beurre, l'argent du beurre, le sourire de la crémière et la main sous sa jupe, quoi!  Je prie pour que tout ça finisse un jour devant un tribunal de Nuremberg spécifique… *;->(

 

19/01/2010

Recherchons eunuques!

 

EunuquesL

 

                      Ça y est! Pour raison de sécurité on envisage maintenant d'installer des scanners qui permettent de voir les gens tout nus dans les aéroports. 


Ça ne changera pas grand chose parce que les terroristes utiliseront des chemises en fibre explosive ou avaleront une bombe avant de passer, qu'ils déclencheront en vol en tirant sur leurs oreilles, à moins qu'ils ne s'enfoncent un explosif dans l'anus qu'ils allumeront en tirant la langue. Faudra-t-il alors radiographier tous les passagers avant d'embarquer?


Tout ça ne sert à rien. Le vrai problème est politique et nos idiots du même nom sont incapables de réflexion juste et de courage tout aussi politique pour casser le terrorisme en supprimant les raisons de le pratiquer. 


N'empêche, ils ont choisi de scanner les gens. Mais vous n'imaginez pas les dégâts psychologiques du gars qui va voir tous ses contemporains à poil pour leur chercher des puces… explosives. Imaginez ce malheureux dans la rue ou rentrant chez lui, écœuré par tous les corps qu'il aura vus dans la journée! En plus, il pourrait tomber amoureux raide de l'une ou l'autre passagère et la harceler en l'empêchant d'embarquer! 


Je ne vois qu'une solution à ce problème: engager des eunuques. L'ennui, c'est qu'il n'y en a pas assez! On va donc devoir en faire… Employer les types qui ont sauté sur une mine au détriment de leur appareil génipaf risque de ne pas suffire non plus. Non, je vois qu'une solution: fabriquer des eunuques.


J'ai peut-être une idée. Sachant que les mâles se tuent plus sur la route que les femmes à cause de leur excédent de testostérone, et face à la crise qui diminue le pouvoir d'achat des mêmes, on pourrait désormais émasculer les automobilistes qui dépassent la vitesse autorisée. Ce serait bon pour la sécurité routière*, pour le porte-monnaie et pour engager les eunuques nécessaires dans les aéroports…


Quand je vous dis que j'ai que des bonnes idées pour régler les grands problèmes de notre temps!  *;->)


*On n'en est plus à une hyper-sanction près quand on voit les tarifs des amendes, la répression et l'impossibilité de se défendre ni par un vote (tous les partis se donnent la main) ni par le tribunal (on nous avrtit que de toute façon on a peu de chances d'avoir gain de cause et que le prix à payer…

 

17/01/2010

Haïti… Réfléchissons ensemble!

 

Haïti-HalL

 

                        Vous n'êtes pas sans savoir vous en taper que Haïti est très pauvre. Très-très-très pauvre. Les gens n'ont rien, ruinés par les Duvalier, Aristide, et autres bandits… Tout le monde s'en fout et c'est pas notre faute s'ils n'ont pas de Colruyt chez eux. Quelque chose a foiré qui est pas de notre faute, hein! Après tout ils ont du soleil…


Et puis voilà que la terre est en travaux au sous sol et Haïti tremble. 


Vous me connaissez, j'ai mes avis bien à moi que j'ai. Et là il y a des évidences. Parce qu' immédiatement, le monde entier se préoccupe de Haïti. Même les Belges envoient des secours. Et les Américains* et les Français et l'Europe et bien d'autres. Médecins sans cabinet, chiens sans préjugés, pompiers sans camions, flics sans radars, coiffeurs sans frontières, plombiers sans 13eme mois, tout le monde est là-bas. Pourtant y a un truc qui me tripote.


Pourquoi donc vouloir sauver tous les mourants alors qu'on les laisse mourir sans état d'âme d'habitude? C'est quoi la différence? Pourquoi vouloir aller aussi vite subitement alors qu'ils peuvent crever dans l'huile de palme sous le soleil au quotidien? Vous comprenez ça vous? Parce que après tout, si on les aidait convenablement d'habitude, ils souffriraient moins lors des catastrophes. Leurs bâtiments seraient plus adaptés, ils auraient des hôpitaux, des médecins, une police convenable pour empêcher les pillages, une contraception salutaire, etc. (la population a doublé en quarante ans). Pas assez médiatoc, la mort lente?


A moins que… Peut-être qu'on tient vraiment à ce qu'ils meurent à petit feu en mangeant de la glaise pour avoir quelque chose dans l'estomac (authentique…). A moins que ce soit la politique qui fasse obstacle à une aide substantielle convenable… 


Parce que si vous aidez un pays, il vous faut passer par une lutte politique entre aidants qui espèrent un "return on investment". Et puis il faut jouer politiquement avec le pouvoir en place qui défend ses prérogatives et son indépendance. Or, tout ça n'a plus cours lorsqu'arrive une catastrophe naturelle… A se demander s'il n'en faudrait pas plus souvent… En Belgique, je me demande si un tremblement de terre de la plaque subductive de Bruxelles qui croise celle de Hal-Vilvorde qui nous grimpe sur le dos ne résoudrait pas… enfin… je ne sais pas…  Ce que je sais c'est que, tremblement de terre ou non, les Haïtiens crèvent… et ça me révolte!


*Les Américains arrivent en force pour prévenir les débordements de boat people sur leurs côtes… et pour lustrer un peu le prix Nobel indu  dudit Obama, au bas mot ceci dit…

 

20/12/2009

Ça patine à la pelle!

 

PELLES-ET-PATINSL

 

              Oui, bon, ça va, je suis pas parti cette année! Mais dites… On nous dit que la conférence sur le climat censée sauver la planète, a accouché d'une souris dans du jus de boudin. Bon. Mais entre nous soit dit… voilà des gens qui essaient de motiver le monde à voter contre le réchauffement de la planète en plein hiver et dans un des pays les plus froids du monde! Encore, l'eussent-ils fait au pôle nord devant des ours en perdition en train de crier à l'aide sur une plaque de verglas qui se défile sous les papattes… bon! Mais à Copenhague quand tout le monde se gerce les burnes entre le Hilton et le centre de conférences en claquant des gants… ça manque de conviction!


On va encore dire que j'ai mauvais esprit! Mais enfin, ferait-on une conférence contre la sécheresse galopante au Sahel dans une ville d'eau en maillot de bain dans un aquacenter thalassathérapie? Une conférence sur la faim dans le monde chez Fauchon ou Troisgros? Une conférence épiscopale dans un sex shop? Y en a vraiment qui pensent à rien!


Alors moi, devant le désastre de la conférence de Copenhague j'ai décidé de prendre les devants en apportant ma vision visionnaire que j'ai au gouvernement européen qui est aussi le gouvernement belge, enfin, flamand je voulais dire, avec Vanne Rompeuille*. 


Première mesure: supprimer les casse-bagnoles dans les rues.  Elles vous forcent à désobéir aux consignes qui vous disent de stabiliser votre vitesse pour consommer moins… Deuxième mesure: cesser de terroriser les gens avec l'insécurité routière afin qu'ils cessent d'acheter des 4X4 pour se sentir en sécurité. Troisième mesure: cesser d'organiser les embouteillages en réduisant les routes de quatre bandes à deux bandes, par exemple… Quatrième mesure: rouvrir les parkings devenus interdits afin que les voitures ne tournent plus en rond pendant des heures pour trouver une place… A Paris, ils avaient organisé des parkings payants près des sites touristiques. Les bus des pays de l'est n'ayant pas les moyens de payer, ils déposaient leurs touristes et tournaient dans la ville en attendant de les reprendre. Le prix du diesel était moins cher que le parking! Mais la pollution des vieux bus, je vous raconte pas…


Voilà! Votez pour moi!   Sur ce, je vous fais des bises de saison: un patin et une pelle! Encore qu'il faut faire attention à ce qu'on embrasse, vu que toutes les nanas portent la bourka avec le temps qu'il fait!


*Ça se prononce comme ça, ceci dit pour nos amis français! Comme Mastriche se prononce en fait maastrict. Oui, comme disait Coluche, c'est des noms de faux jeton, mais c'est comme ça.

 

20/11/2009

Jour de deuil européen…

 

Deuil-européenL

 

                    Ah, les amis, lorsque Fabius a flingué la Constitution Européenne, j'étais consterné. Rappelez-vous. Ce sinistre personnage avait manipulé les esprits sur l'obsession sociale. Aujourd'hui, c'est l'ensemble de mes espoirs en la Raison humaine et ce qui me restait d'espérance dans les institutions et dans la politique qui vient d'exploser en vol. Je vous zesplic…


Lorsque Jacques Delors, qui avait réellement fait avancer l'Europe avec une équipe de gens remarquables, a quitté la présidence de l'Europe, les grands pays ont soufflé… Ouf! Il est parti! Ils se sont concerté pour que plus jamais ne soit président européen un type brillant qui grandirait l'Europe et limiterait donc les prérogatives des dirigeants locaux…


Ils se mirent en quête d'un médiocre (1)… Ou au moins, d'un type qui chercherait le consensus plus que l'innovation et la vision du futur. Le premier nom qui sortit fut Dehaene… notre sinistre sanglier. Mais les Anglais s'y opposèrent… Ils le trouvaient trop actif et donc dangereux. On prit un calme luxembourgeois dont la commission éclata en vol à cause d'Edith Cresson… On eut droit à Prodi, un Italien pas trop futé. Baroso fut appelé ensuite du Portugal. Un vrai pâle type, celui-là et non dérangeant. Un valet des chefs d'états. 


Cette fois-ci, il s'agit vraiment d'un président tel que voulu par le traité de Lisbonne, version édulcorée de la constitution Giscard. Blair a été proposé mais tout le monde l'a trouvé trop actif et donc dangereux… Ecarté. Suivaient quelques autres personnalités. On choisit le plus médiocre du lot, poussé par les Allemands et même par les Français qui se foutent de la francophonie, ne comprennent rien à l'horreur de la situation belge et n'ont rien vu qu'un médiocre (3) qui convenait à la situation en choisissant Van Rompuy. Les Anglais le trouvaient trop médiocre… mais ils ont lâché le morceau en échange d'un autre poste pour eux. Et voilà comment l'Europe sera donc dirigée par un obscur petit rongeur de francophonie, un médiocre aux yeux de rat et aux lèvres fines et cruelles à la goebels, un étriqué du QI, dont le frère est un des pires extrémistes flamingants du pays (2)…  


Giscard écrivait récemment quand il a appris que Van Rompuy risquait de passer: "que ceux qui vont voter ferment les yeux et imaginent leur candidat face aux dirigeants chinois, américains ou japonais avant de prendre leur décision…". Ils ne l'ont pas fait… Pauvre Europe…  *;->(((


(1) Je tiens cette information d'un proche de Delors auquel je disais mon inquiétude quand Dehaene avait été pressenti pour la fonction…


(2) Je suis francophone. Je n'avais rien contre le Flamand Karel Van Miert qui fut  excellent Commissaire à la concurrence en son temps. Mais les Belges ne laissent pas que des bons souvenirs à la Commission: Louis Michel, aussi appelé le gros loulou, fut un désastre et détesté de toutes ses équipes.


(3) On ne dit pas médiocre en diplomatie. On parle d'aptitude à obtenir un "consensus". Comme disait Marc Moulin: faire un con sans Sus? C'est Sus qui va pas être contente! Mais Van Rompuy est consensuel en surface pour mieux tordre le cou aux francophones en sous main…

 

04/09/2009

Une belle mort !

Retour-natureL

 

                                Je voudrais revenir un instant sur le terrible drame de la disparition de Nicolas Hulot et Yan Pollux Bertrand en hélicoptère l'autre jour au-dessus du territoire des Papous, lesquels les ont mangés à la petite cuillère après les avoir dépecés et cuits en brochettes sur le feu sacré des ancêtres.

D'abord, et malgré tout le respect que nous devons à leurs familles tribales écologistes, je voudrais dire que le drame est très relatif. Pensons un instant, mes très chers frères, à Molière dont la mort inopinée en scène a été décrite comme l'ultime preuve de son génie et l'hommage glorieux du Théâtre à son meilleur serviteur. Quoi de plus déshonorant pour un général que de mourir dans son lit… Que n'a-t-on glosé à propos de John Glenn, le premier cosmonaute américain, lorsqu'il s'est cassé une jambe en glissant sur la savonnette de sa baignoire? Inversement, vous qui avez une vie bien rangée, vous détesteriez mourir au combat ou d'une crise cardiaque pendant que vous vous surpassez pour votre patron! Soyons honnête!

Alors, rétablissons un peu les valeurs. Quelle plus belle mort pour les deux papes de l'écologie que cet hélicoptère abattu inopinément par un vol d'oiseaux migrateurs qu'il tentait d'éviter par respect de la nature? Quelle mort plus romantique et glorieuse que d'avoir été récupérés par des hommes si proches de la nature qui ont tout à nous apprendre selon les mots mêmes de Nicolas Hulot dans son dernier film? Quel plus beau destin que cette cérémonie culinaire sur le feu ancestral? Quel plus beau sanctuaire que l'estomac de ces gens qui ne chassent et ne mangent que pour vivre? Quel accès plus direct avec le recyclage et le retour à la nature que le retour au sol par les crottes d'humains chimiquement purs? Comment rêver d'une plus belle fin d'écologiste?

En vérité, je vous le dis, ils eussent été fiers de savoir comment la mère nature les a rappelés à eux. Et si heureux de savoir que le sort a immortalisé et divinisé leurs personnages emblématiques de la grande régression écologique. Ils l'avaient bien mérités ceux qui pouvaient, à l'inverse de nous, polluer la planète, les terres et les peuplades avec leurs héli-co2 en reversant sur l'autel de l'écologie  la plantation de quelques arbres pour se faire pardonner leurs vertueux méfaits…  *;->)

28/07/2009

Cette fois on est sauvés!

SauvésL

 

                            Ça va être génial! On vient de découvrir qu'on pouvait faire des téléphones portables hypersophistiqués avec toutes les options pour regarder la télé, le GPS, une camera 12 millions de pixels, oui je sais, c'est pas nouveau. Ce qui est génial c'est qu'on va désormais pouvoir les fabriquer avec des feuilles mortes, des feuilles vertes, du bois de chauffage, à peine un brin de persil, quelques piments bio et moins d'un gramme de cuivre. Quant à la batterie, et c'est probablement l'essentiel: un blini, de la confiture de pommes de terre, un blini, une couche de fraises écrasées, un blini, une couche de banane écrasé, un blini, une couche de moutarde et un blini! Et le tour est joué! Batterie propre. Enfin, propre, écologiquement je veux dire,.

Je suis impressionné! Vous pas? C'est génial, non? Et c'est pas tout!

Des chercheurs affirment qu'ils vont pouvoir fabriquer des voitures plus que propres qui roulent en toute sécurité à 150 Km/h avec du bambou, des crottes de nez et quelques feuilles de chou. En plus, elles vont rouler à la pisse de chat ce qui ne va priver personne dans le tiers monde. C'est beau le progrès, hein! C'est les écolos qui vont être contents. On pourra pas dire que leur combat aura servi à rien!

Ah, c'est beau le progrès. On ne nous arrêtera pas! Et il était temps parce que c'était ça ou bien il allait falloir abandonner nos voitures si utiles qu'elles sont devenues l'un des plus grands progrès pour l'humanité. Et abandonner nos téléphones, la télé, les PC, etc. Pire: même en économisant le pétrole, il eut fallu progressivement abandonner nos modes de vie, régresser. Les écolos nous l'ont dit: travailler plus pour consommer plus? FI-Ni! Tous SPF écolos (Sans Progrès ni Fric).

Mais tout ça n'est plus qu'un mauvais souvenir depuis que Jardiniers sans Frontières a annoncé ces nouveautés.

Bon, ben je vous laisse, je vais planter de quoi me faire un écran plat et quelques DVD avec des carottes. Ah, c'est merveilleux quand même l'écologie! Mais là faut vraiment que je vous laisse, j'ai les doigts plein de confiture de brocoli à cause de mon clavier bio.
*;->)

 

*@§*% P…… je fais encore un an de plus today… Ça file…

06/07/2009

Bonjour l'Etat de Droit…

Bonjour-etat-droitL

 

                                Y a pas que des mauvaises nouvelles sur cette terre. Pas que des Yann Anus Brutant, des Pascal Smet, des nouveaux cradars, des crises du colon rectal bancaire découvert, des services après ventre douloureux, des Flamands hystétriques, des médecins véreux solitaires,  Benoît 16, sous pape, etc. Non, parfois, on tombe enfin sur une bonne nouvelle.

Ce matin, comme ça, que je me réveillais des cauchemars de la nuit grâce à un coup de pied (involontaire?) de ma femme, j'entends dans mon demi sommeil que désormais, on peut retirer sa plaque minéralogique à Paris pour rouler tranquille. Si si! Comme je vous dis! Ainsi, tous ces rambos des trottoirs et autres pervenches ne peuvent plus rien contre vous. Enfin une avancée démocratique, un retour du respect du citoyen. Et ça va le faire aussi pour la sélection naturelle et l'élimination des piétons les plus cons, ceux qui vous sautent devant la bagnole en pensant qu'un passage piétonnier est un feu rouge sans feu orange…

Mieux! Si vous voulez une assistance et le respect du Maire de Paris, Bertrande Lanoë, vous pouvez aussi dissimuler ou carrément jeter vos papiers d'identité, permis à point et que sais-je encore. Moins vous aurez de papiers, plus vous aurez sa sympathie! Notez, c'est pas la seule inversion qu'il pratique, mais c'est pas le sujet.

Pourquoi je vous dis tout ça? Parce que je craignais que vous n'ayez pas bien perçu les perspectives qu'ouvrent ses derniers agissements. Il vient de parrainer une famille de sans papiers. Ben quoi? Mitterrand, qui fût président des Français (je le rappelle parce que ça fait trop de bien de l'avoir oublié…), était bien descendu dans la rue pour manifester avec le peuple contre son propre gouvernement!

Bertrande Lanoë parraine une famille de sans papiers… Alors si vous avez des papiers, une plaque minéralogique sur votre voiture et un permis de conduire, dépêchez vous de balancer tout ça pour avoir la sympathie et le support personnel du Maire de Paris. Oui, me direz-vous, mais il ne parraine qu'une seule famille! Ben oui… seulement vous n'imaginez quand même pas que les flics vont encore vous cherchez des noises si vous n'avez plus de papier! Ils veulent pas d'ennuis avec le Maire de Paris!  Alors, zou, vous me jetez tout ça vite fait! Et vivez heureux! Mais bonjour l'Etat de Droit!  *;->)

04/07/2009

Tests et comparatifs…

TestComparatifL

 

                                                Y a un truc qui m'ennuie. C'est important, je vous zesplic.

Quand vous achetez une voiture, vous vous renseignez sur les caractéristiques techniques, sa consommation, ses déjections… de CO2 etc. Normal. Quand vous achetez un frigo vous regardez sa classe de consommation. Pour acheter un appareil photo vous vous renseignez dans la presse spécialisée, vous recherchez les comparatifs avec des notes techniques etc. Pour être tout à fait sur, vous vous abonnez à Peste Achats ou ou 60 millions d'amis consommateurs. Si vous achetez une voiture vous voulez être sur qu'on a effectué des crash-tests et si vous achetez un shampooing vous voulez être certain qu'il a été testé sur des peaux de bébés vendus pour ça par des Indiens ou autres peuples que ça vous dérange moins qu'un d'ici…

Or, toutes ces choses vous servent dans une partie de votre vie seulement. Vous conduisez, puis vous vous lavez les cheveux, puis vous faites des photos, etc. Mais le politicien pour qui vous allez voter il va s'occuper de tous les aspects de votre vie: circulation routière, politique de santé, impôts, etc. Il s'agit donc de les tester, de savoir, de lire les notes techniques sur sa résistance à la vénalité, au copinage, à l'arrivisme, à la publicité mensongère… savoir si il raconte n'importe quoi ou s'il tient ses promesses, s'il a des idées visionnaires personnelles ou si il se contente de dire ce que les gens veulent entendre… Eh bien croyez le ou non, ces tests n'existent pas! Et c'est comme ça que vous voyez le gros loulou, Laurette, Ségoreine, etc. nous tordre l'existence sans vergogne.

Pourquoi ces tests n'existent-ils pas? Oh, parce que c'est de l'humain, vous dira-t-on. Mais attendez, on fait des tests assez techniques en psychologie sur les individus! Pour les engager, pour empêcher des récidives, pour les orienter professionnellement… Et pour les politiciens, rien! Ah… Je me suis demandé pourquoi. Je crois que c'est parce que la presse est complice. Ça paierait moins de publier un hors série avec les tests comparatifs des politiciens que de relater toute l'année leurs petites disputes!

Notez, en ce qui me concerne, j'adopterais la batterie de tests de Peste Achats: crash test sur des murs de béton, test de résistance à la dissolution dans l'acide sulfurique, résistance aux électrocutions, etc. Faut être sérieux avec les tests. *;->)

28/06/2009

Le crash du vol PS en France

Crash-vol-socialisteL

 

                                 Ah… où sont passés les socialistes français? Vous savez, je suis l'information en travaillant. Par bribes. Parfois je mélange un peu les pinceaux, mais ils auraient explosé en plein vol. Turbulences… Oui mais dites, les turbulences, tous les politiques savent les contrer, non? Ils en traversent tout le temps, des turbulences. Je veux bien que celles de Sarko soient solides de chez bolide mais quand même. Je veux bien que s'appeler Royale ou Au Brille de l'Or quand on est socialiste c'est pas terrible. Ni Hollande quand on est candidat à la présidence de rwépublik françoze, mais…

Là, j'ai appris qu'ils avaient repêché des corps. Ne me demandez pas lesquels… Julien Dray? On pourrait l'identifier facilement grâce à sa collection de montres au bras. Fabius? On le reconnaîtra à son cynisme et à son bleu de travail ouvrier…
Strauss Kahn aura un alibi de facto: la secrétaire du Fonds Monétaire dont la plainte attestera qu'il était bien en train de la sauter à ce moment là. Bernard Hamon était en aval. Ségoreine a survécu dans un abri au soleil, Martine Au brille a résisté aussi… Les autres avaient rejoint le gouvernement de Sarko. Mais qui alors? Ils en auraient déjà repêché une quarantaine… Quarantaine… c'est pas mal ça, c'est exactement l'état dans lequel ils se trouvent pour un moment, tiens, mais c'est pas le sujet.

Le sujet c'est la queue des socialistes flottant dans l'Atlantique Sarko avec un logo de rose au poing… Pas glorieux, ça…

Paraît qu'il y a un sous-marin qui est parti pour tenter de retrouver les caisses noires du parti qui, comme vous le savez, sont rouges. Ben oui, pour des socialistes c'est normal. Mais jusqu'à présent on ne les trouve pas. Elles pourraient avoir coulé à six mille mètres de profondeur et il se dit qu'on aurait peut-être pas intérêt à les retrouver… Eux aussi vont mettre du temps à refaire surface, non?

Et les spéculations vont bon train… enfin, train… Il semblerait que ce soit une affaire d'institut capteur de sondage qui aurait gelé et pas rapporté la capacité du peuple à absorber les contrevérités, attaques systématiques de la droite et promesses excessive du parti… La cellule n'aurait pas résisté. Ils auraient pas résisté non plus au cumul des nimbus qui font maire, député et président du club de foot en même temps que leur métier d'avocat… La queue a sauté (on périt toujours par où on a fouté dit-on…) la première, puis tout le monde a plongé avec le parti! Seuls survivants: les abstentionnistes et les écoloromantiques! C'est dommage, non?  
*;->)

23/06/2009

Boycottez le Mexique

MexiqueL

 

         Chers amis français… L'une des vôtres, Florence Cassez est coincée au Mexique pour avoir fait je ne sais trop quelle connerie et être tombée dans un puits profond de 60 ans de prison. Mais je vous connais, vous les Français. Vous avez un grand coeur. Vous êtes tous plus ou moins socialistes même si c'est non pratiquant.  Surtout non pratiquant, je dirais, mais c'est pas le sujet.

Parce que je connais un peu les Mexicains aussi. Un pays foireux dans lequel tout fonctionne de travers, où tout le monde roule tout le monde mais ils ont de belles ruines à visiter et leur musique est aussi amusante que leurs omelettes pliées ou roulées avec de la poudre à fusil dedans.

Pour le moment, le ministre président empereur (vous savez, j'avais été choqué d'entendre Mobutu se sacrer Ministre Président citoyen Machin. Mais aujourd'hui n'importe quel wallon gras s'appelle comme ça: ministre président… Ça fait pas république bananière, tiensl) du coin a décidé qu'il garderait Florence Cassez au Mexique dans une geôle… J'avais un copain qui avait expérimenté les prisons brésiliennes… Il n'en revient toujours pas…

Alors, il y a une solution toute trouvée! Boycottez le Mexique! Parce que la malheureuse n'a pas à subir que l'enfermement, je peux vous dire sans insister sauf si vous insistez et même, j'insisterez pas parce que vous risquez d'avoir les cheveux qui se dressent sur vos pubis! Boycottez le Mexique. N'allez pas en vacances là-bas. Elle y travaillait. Faites chuter le tourisme français dans ce pays. C'est une république bananière dans laquelle ma fille a vécu deux ans. Il faut se battre avec la police tout le temps, menacer d'appeler votre ambassade, payer des rançons, ne pas sortir seul, menacer le pompiste qui n'a pas remis son compteur de pompe à zéro et vous menace d'appeler la police pour vous faire payer le double de votre compte, etc. Ma fille a appris la vie là, je peux vous dire… Même à Charleroi ils n'en sont pas encore là.

Alors, chers amis Français et Belges… vous savez ce qui vous reste à faire! Annulez vos vols et dites pourquoi! Il est temps que l'on cesse de tendre l'autre joue à des gens qui ne respectent pas un minimum de décence politique et humaine. je suis ni raciste ni quoi que ce soit d'extrémiste, mais je supporte de moins en moins la connerie brute de notre angélisme…  *;->)

17/06/2009

Qu'est ce qui rend sourd? Rappel…

REND-SOURDL

 

                               Vous l'avez appris dès votre  jeune plumage, ça rend sourd… Eh bien on accumule les preuves! Je vous zesplic.

Il faut savoir que détenir du savon dans sa salle de bain augmente les risques de glisser dessus. Plus vous avez de savon, plus vous risquez gros. C'est nouveau, on vient de le découvrir. Facteur aggravant: si le savon est mouillé. Cessez de rire bêtement, il y a plein de gens qui se tuent comme ça chaque année. Comme vous, ils pensaient le savoir…

Faut pas rire avec les dangers. Tiens, le cunilingus, activité noble et raffinée s'il en est et qui apporte plein de bonheur aux désintéressés, eh bien ça peut faire des aphtes. Les médecins recommandent pas plus d'un cunilingus par an et toujours avec la même (langue), sinon gare aux papillovirus. (Ça n'a rien à voir mais je viens de constater que mon correcteur orthographique ne connaît pas le mot cunilingus. Informaticien mormon? Mais c'est pas le sujet).

Le sujet c'est la surdité. Eh bien, regardez les prescriptions des toubibs sur l'alcool. Dans le temps on vous disait "à consommer avec modération". Maintenant ils ont défini la modération: un verre de vin par semaine. Ah bon? Oui… risque de cancer. Soit Mais comment on fait alors pour être joyeux avec cette crise, mon chef de bureau, la télé, la politique, les radars, etc.? Parce que si je suis plus assez joyeux c'est le suicide qui me guette!

Sur la route on roulait comme on voulait et c'est devenu 120, 70, 50, 30… jusqu'où nous arrêteront-ils? Tiens, j'ai appris que désormais, l'Eglise ne distribuerait pas plus d'un miracle tous les quinze ans et par personne. Y aura des contrôles… Si vous êtes pris avec deux miracles à la frontière…

Mais dites donc, tout ça commence à ressembler aux produits Lite! Vous pouvez manger des yaourts maigres, du beurre sans graisse, du café sans caféïne, du cola sans coca, de la bière sans alcool, de la schnouf sans drogue, des cigarettes sans fumée, vous déplacer sans voiture (le tram!), baiser avec votre console Wii pour pas attraper le sida et servir de compost plutôt que fâcher Nicolas Hulot en vous faisant incinérer, bref, après les produits Lite, on vient d'inventer la vie Lite. Et malgré toutes ces masturbations écolo-socialo-droito-catho nous continuons à voter pour les trolls qui nous baguettent petit par les deux bouts. Vous voyez que ça rend sourd… C'était ma minute de râleur latin, vous pouvez reprendre une activité moins subversive.  *;->)

08/06/2009

Centre vide de ville…

Centre-vide-villeL

 

                                 L'urbanisme est une bien belle chose. Il s'agit, pour des architectes urbanistes d'organiser les villes. L'ennui c'est que la plupart du temps quand un urbaniste tente d'organiser une ville ça tourne au désastre. Voir Brasilia et toutes les villes nouvelles et artificielles (ne pas confondre avec un campus étendu et dédié comme LLN). Alors vous imaginez ce qui se passe quand des zozos comme Ceucescu ou nos politiciens s'occupent de nous organiser des villes. Tiens, prenons en une au hasard: Bruxelles.

A Bruxelles, nos stratèges urbanistes se sont dits que la cause de tous les maux était l'automobile. Ils ajoutent un tram d'une main et empêchent mille poignées de voitures de venir en ville à coups de casse-vitesse, de parkings à prix exorbitants, de radars…

Le résultat ne s'est pas fait attendre: les magasins intéressants disparaissent du centre ville et sont remplacés par des boutiques pour téléphoner à Tiziouzou, des night shops pour taximen, insomniaques, rôdeurs, flics de garde; par des soldeurs de GSM ou d'ordinateurs bon marché à monter soi-même avec des pièces de Chine, des shops de fringues déclassées, des soldeurs de bouquins, des resto-pittas, des loueurs de DVD, des sex shops …
On pensait chasser les voitures et inciter les gens à prendre les transports en commun… Bientôt les gens ne viendront plus du tout! Mais réfléchissons un instant: les politiques préfèrent des immigrés qui habitent au-dessus de leur magasin à des commerçants qui paient leurs impôts à l'extérieur de la ville là où ils habitent…

Les habitants aussi s'en vont. Ils sont remplacés par les seuls qui veuillent encore habiter là… des maghrébins, des plombiers polonais ou croates, Bulgares, etc. des gens qui se sentent à l'assaut d'un pays riche et qui ne se privent pas de se comporter en cow boys à la conquête de l'ouest… La délinquance monte, les flics font de moins en moins le détail.

Et voilà comment on transforme une ville avec ses valeurs et ses richesses propres et figurées en  coupe-gorges où il ne fait plus bon mettre les pieds… Voilà pourquoi aussi je ne vais plus en ville: je commande à l'étranger sur internet, je me fais mon cinéma à la maison, j'ai abandonné le resto du vendredi soir… Mais pour les politiciens tout va bien. L'argent des taxes et amendes rentre avec les parcmètres et les radars. Que demander de plus?  En tout cas, après la vague verte, des élections d'hier c'est moi qui le suis…  *;->(

05/06/2009

Sauver des vies

Sauver-des-viesL

 

                                      Je me demande. Quand je vois tout le tintouin de la grippe mexicaine, je me demande… L'obsession: sauver des vies. Ça sonne bien, comme ça, mais voyons ça d'un peu plus près.

Lorsqu'il était bien établi que les singes n'avaient pas d'âme et que nous étions tous les élus d'un dieu, nous étions ce qu'il y avait de plus précieux au monde. Bon. Dès lors, nos vies étaient très importantes. Et puis la science a démontré que l'âme était assez répandue finalement et que même les femmes en avaient une. Bardaf, les pauvres recevaient enfin cette reconnaissance avec le droit de vote en bonne et due forme qu'on annonçait que finalement les singes et autres animaux étaient plus proches de nous qu'on le croyait et que par ailleurs, la terre tournant autour du soleil, dieu n'existait sans doute pas et que donc ça servait plus à rien d'avoir une âme. Vous suivez? Oui, je sais, je raccourcis un peu, mais bon…

Alors maintenant, non seulement l'âme ne compte plus puisque la plupart des gens n'y croient pas plus qu'à l'intégrité des politiciens  socialistes ou non, mais en plus les individus se comportent de plus en plus comme des singes (je peux vous présenter des copains de mon fils, si vous voulez)! S'il fallait encore une preuve de notre proximité avec ces sympathiques animaux, c'est plus dans notre proximité que dans la leur qu'il faut en chercher la démonstration désormais! Ça va toujours? Vous suivez? Parce que je suis pas toujours très clair…

Or, comme on se fout de la vie des singes au point de les utiliser comme des animaux de laboratoire et que parallèlement, toutes les industries alimentaires et pharmaceutiques testent sur nous leurs produits pour voir si ça va faire des profits ou non et sans égard pour nos vies… pourquoi faudrait-il encore s'en faire autant pour sauver les vies de la grippe mexicaine? Capito?

Oui, je sais, c'est un rien raccourci comme tableau mais j'ai pas trop de place ici. Je dois aller vite au but. Et si c'est pour sauver des vies comme celle de Van Rompuy ou des ministres qui vont à la case  prison les uns derrière les autres en Wallonie… je me demande si ces sauvetages ne sont pas une perversion de nos esprits, finalement! C'est parfois compliqué d'y voir clair, vous trouvez pas?  *;->)

27/05/2009

Prévention…

PréventionL

 

                            Ça devait arriver! Vous savez à quoi va ressembler votre prochaine voiture avec ses mentions spéciales réglementaires. Il y aura des avis en grosses lettres à côté de la serrure de portière: "Rouler en voiture pollue et peut tuer votre prochain". Ensuite, il faudra afficher des images d'accidents mortels avec des automobilistes incarcérés, sanguinolents, en train de mourir. Ben oui, il y avait encore trop de morts sur la route, que voulez-vous. Mais c'est pas tout.

Bientôt, des étiquettes comparables apparaîtront sur vos maisons: "rester chez soi tue quatre fois plus que la route"… ce qui est statistiquement juste et vrai. A côté du thermostat de votre chauffage: "se chauffer tue la planète". Sur l'écran de votre télé quand vous l'allumerez: "regarder la télé au lieu de faire du sport réduit votre espérance de vie". Mais c'est pas tout…

Sur votre steak, les pots de mayonnaise et les œufs, au supermarché, il y aura des étiquettes: "manger gras provoque des accidents cardio-vasculaires". Avec des images de gens qui meurent dans les douleurs d'une crise cardiaque (oui, ça fait mal!). Attendez, c'est pas tout. Sur les bouteilles de vin: "boire plus d'un verre par semaine augmente votre risque de cancer".

Vous commencez à voir? On prend enfin les choses en main! On va enfin nous faire un monde plus sur et plus agréable à vivre. Pas mal, non?

Tout a commencé avec les paquets de cigarettes sur lesquels les Français vont désormais afficher des images de cancer saignants… Notez, c'est pas drôle le cancer. Mais quand même, ne sommes-nous capables que de ça pour inciter les gens à ne plus fumer alors que les substituts nicotiniques ne sont pas promus ou remboursés?… N'avons nous plus que la terreur, la taxe et la sanction pour gouverner? N'est ce pas le signe d'une inaptitude à promouvoir une société de valeurs et d'enseignement? Je me demande…

Quoiqu'il en soit, si nous continuons, il n'y aura plus que les cimetières qui seront sympas sans "warnings"… Et en attendant, à quand des bulletins de vote qui indiqueront: "voter pour ceux qui vous veulent du bien va vous pourrir l'existence"…

10/04/2009

Cas de conscience…

Cas-de-conscienceL

 

                     J'ai un cas de conscience à vous soumettre. Voilà: j'ai été élevé dans l'idée que l'Etat c'était bien et que la mafia c'est pas bien. Même très mal. J'ai grandi là-dessus et même beaucoup puisque j'ai quand même atteint un mètre quatre vingt-neuf avant de me tasser un peu.

Pourquoi l'Etat c'était bien? Parce qu'il vous prenait de l'argent, certes, mais il vous faisait des routes, ramassait les poubelles, assurait votre sécurité et vous permettait de circuler librement. Pourquoi la Mafia c'était pas bien? Parce qu'elle vous prenait de l'argent, vous menaçait, se foutait des routes ce qui vous empêchait de circuler, laissait traîner les immondices…

Oui mais voilà, actuellement les choses ont légèrement changé! La mafia vous permet de trouver de la drogue, vous protège et ne vous prend qu'un peu d'argent pour ça alors que l'Etat vous prend presque tout quand on cumule impôts directs et indirects, ne vous protège plus, (que du contraire: les flics sont au moins aussi inquiétants que les mafiosi), vous empêche de circuler, vous fait payer le ramassage des poubelles en vous demandant en plus de faire le boulot du tri, crée des impôts déguisés avec les radars et vous prive de vos libertés. Et de toute façon, quand vous voyez l'état des routes wallonnes, vous ne pouvez plus prétendre que la Mafia ferait moins bien!

L'Etat enfermait les criminels pour vous protéger alors que ceux de la Mafia couraient dans les rues pour assassiner les pauvres types. Aujourd'hui, l'Etat libère les types dangereux pendant que d'autres vous menacent avec des radars et autres ustensiles…!

Alors je me demande… Si l'Etat coûte plus cher que la Mafia tout en vous faisant payer les routes et libère les criminels, je me demande si nous ne devrions pas plutôt mettre la Mafia au pouvoir. Moins chère et moins inefficace, finalement… Je me demande… Question de pragmatisme ou de real politique, je veux dire.

Bon, allez, c'est décidé, tout compte fait, je vote pour la mafia la prochaine fois! Au moins, ça vaut le coup d'essayer, non?

*;->)

22/02/2009

L'Union Européenne, tétraplégique de la communication…

UEtetraplegiqueL

 

Goebels était un génie de la communication qui a su servir Hitler de manière magistrale… malheureusement. C'est jusqu'à la tête du fürher qui était devenue un symbole visuel perceptible de loin: la moustache et la mèche de cheveux. Les éclairages anti-aériens positionnés autour des grandes manifestations faisaient comme des cathédrales de lumière qui ne pouvaient qu'enthousiasmer les foules… malheureusement. Parce que le projet était franchement mauvais.

Avec l'Union Européenne, c'est le contraire. Nous avons un superbe projet, des gens motivés qui font du bon boulot pour la plupart, mais qui sont absolument tétraplégiques de la communication. Autistes, trisomiques… Malheureusement. Oui, je sais, Jacques Delors avait organisé l'une ou l'autre kermesse aux boudins avec Montgolfière, etc. Des fêtes de patronage sans vision ni retentissement au-delà du parc du cinquantenaire. Et pour le coup, même son brillant acolyte Lamoureux ne fit rien de mieux.

Je dis ça, parfois, à des gens de l'UE. Réponse: c'est pas à nous mais aux Etats Membres de faire ce travail. Mais les Etats Membres tirent la gloire des aides européennes à eux alors qu'ils accusent "Bruxelles" et ses fonctionnaires de leurs propres défaillances! Et basta! Ça c'est pour le tout venant des coms. Comme par exemple ce qu'on peut voir actuellement sur l'avenue Belliard à Bruxelles et qui nous incite en anglais à penser au gender (personne ne comprend!). Le genre de concept utile mais non débarrassé de sa gangue technocratique et donc incompréhensible pour 99% des automobilistes qui passent sous ce triomphalisme opaque. Je n'ose imaginer l'orgueil du fonctionnaire auteur du projet lorsqu'il passe sous cette cornichonnerie, ce discours d'orateur qui se fout des récepteurs! Consternation… et je ne parle pas en l'air, j'ai passé ma vie dans ce métier! (La com).

Plus grave: L'Europe qui ne sait où aller chercher ses symboles parce qu'elle ne sait pas exactement qui elle est ni où elle va, ne sait pas non plus ce que devrait être le sentiment européen. Alors, nous nous laissons arroser par la culture américaine au fil des séries télé. Nos enfants appellent déjà nos juges "votre honneur", les modèles comportementaux américains sont distillés jour après jour chez nous sans que l'UE fasse quoi que ce soit pour susciter les nôtres… Ce serait pourtant pas très compliqué à faire. Encore faut-il qu'elle réalise ce qui se passe et qu'on cesse de s'adresser aux fonctionnaires ou aux icônes culturelles momifiées, voire les cinglés qui nous escroquent avec le l'art actuel… mais qui va le leur dire? Et qui vont-ils écouter? Ils sont si peu compétents pour le faire… Pauvre projet européen servi par des gens brillants et motivés qui ne comprennent pas la communication et ne fonctionnent que dans leurs paradigmes administratifs… Tristesse.
*;->)

14/02/2009

Les trois petits cochons…

Trois-petits-cochonsL

 

                        Il était une fois trois petits cochons qui voulaient se loger. L'un avait construit une maison en paille et les autres s'étaient moqués de lui. "Comment? Mais à la moindre intempérie le vent va t'éclater ta baraque et tu vas te retrouver ruiné et nu comme un ver! Prends exemple sur nous. Nous sommes des gens sérieux, nous construisons en dur de telle sorte que le vent n'ait pas prise sur nous". Mais le petit cochon à la maison de paille ne voulut rien entendre et il acheva son travail en apposant une jolie plaque avec le nom de sa maison.

Le deuxième petit cochon construisit une maison en bois ce qui laissa les voisins perplexes. "Tu es sur que ça va tenir?". Mais le petit cochon menuisier charpentier érigea sa maison de bois avec une jolie plaque devant la porte. Elle avait fière allure!

Il y avait bien longtemps que le troisième petit cochon avait construit sa maison. En brique. On avait ri de lui en disant qu'il avait une brique dans le ventre. Puis, il mourut et ses trois enfants se chamaillèrent l'héritage en indivision.

Et puis, un jour, un Italien nommé Benedetti arriva et souffla sur la maison de paille qui s'effondra et partit ailleurs avec le vent. La jolie plaque qui portait le nom bizarre de Société Générale disparut dans le désastre.

Quelques années plus tard, une tornade venue d'Amérique souffla si fort sur la maison de bois qu'il n'en resta rien! Sa jolie plaque qui affichait fièrement le nom de Fortis, s'envola en tournoyant au-dessus de la Hollande et de la France avant de retomber sur la tête du deuxième petit cochon. Ouf! Les malheurs étaient passés.

Or, quelque temps après et contre toute attente, une simple brise effondra la maison de briques sur la tête des fils héritiers du troisième petit cochon . Ils avaient voulu changer les murs intérieurs de place sans égard pour les murs porteurs. La toiture gisait sur la plaque "Belgique-Belgïe" et l'on fit du boudin avec les restes des occupants… Un régal pour la France et la Hollande.

Quand j'étais enfant on me racontait l'histoire des trois petits cochons et on me racontait aussi que la Belgique était un pays solide, plein de bons sens et de stabilité… Mais quand je vois les têtes des administrateurs des banques et celles des ministres, je mélange les cochons, les hommes de paille, la langue de bois et les "briques" perdues…  *:->(

11/02/2009

La titrisation de la connerie…

TitrisationL

 

                            Dans ma série des trucs qui f… les boules, je dois vous en raconter une bien bonne. Vous risquez de faire des cauchemars cette nuit mais fallait pas venir fourrer votre nez ici!

Vous savez désormais ce qu'est un subprime. On prend un crédit qui sera jamais remboursé, on vous le met avec un cocktail de bons crédits, d'actions et de bons assaisonnements et on revend ça, puis on le "titrise" (on en fait un titre de bourse). Et hop, plus personne ne voit ce qu'il y a dedans. Et dedans il y avait plus de pourri que de bon, mon trésor… On appelle ça des produits toxiques. C'est tout le principe du recyclage. On fait des sacs plastiques avec des molécules d'amidon et de plastique mêlées. Les bactéries croquent l'amidon et avalent le plastique (toxique) en même temps! Hop, recyclé, le plastoc. Eh bien la même chose existe pour les idées qu'on veut nous faire avaler! On a titrisé la connerie et les abus de pouvoir. Je vous zesplic.

On invente de jolis titres comme la Mobilité par exemple. Le concept est joli. Ah, on va enfin mieux circuler… Mais si à l'intérieur de ce concept global on vous met un petit peu d'amélioration des routes on vous met surtout plein de pourritures comme l'élimination des parkings, l'élimination de la voiture en ville par péages parcmètres, les casse-vitesse, les radars et le reste. Et nous, on avale le subprime Mobilité avec ses pourritures. Globalement c'est un joli concept mais en fait c'est un produit toxique! Capito?

C'est pas le seul. Depuis que les politiques ont compris le truc, ils vous ont inventé plein de jolis titres:  la Mondialisation (l'ouverture et la paix pour mieux nous ruiner…), la Diversité (une façon d'induire le communautarisme sous une présentation altruiste…), le Developpement Durable (qui va nous retomber sur le croupion de même nom… oui, le râble), le bio-carburant (qui ruine les pauvres), et c'est pas fini. Des concepts comme ça on vous en invente tous les jours! Au niveau national, mais aussi au niveau européen supranational, etc. Et c'est ainsi qu'un parti politique est toujours un produit toxique parce qu'il vous oblige à voter pour un paquet qui contient des trucs pourris.

Comme les subprimes nous retombent aujourd'hui sur le museau, il n'arrête pas de pleuvoir des titres pourris sur nos existences. Quand je vous disais que vous alliez mal dormir cette nuit avec mon blog toxique que j'ai ! Bon, ben je vous laisse réfléchir là-dessus comme dirait Gustave Parking… *;->)

30/01/2009

Antimatière…

AntimatièreL

 

                            Un politicien a déclaré "il n'est pas de problème que l'absence de solution ne finisse par résoudre".

D'abord, je voudrais saluer l'honnêteté d'un homme qui parle si bien de son métier. Et sans langue de bois. Ne vous arrêtez pas encore au sens profond. Ne remarquez pour l'instant que la franchise et la clarté du propos. C'est pas tous les jours…

Ensuite, je voudrais vous faire observer la très grande modestie de cet aveu. Voilà un homme qui a compris que son action risquait d'être plus néfaste que son abstention dans la tentative d'une solution. Et pour arriver à tant de modestie il faut beaucoup d'expérience et d'introspection. Etre capable aussi d'ouvrir les yeux sans préjugés ni complexe de supériorité.

En somme, cet homme a remarqué que le cours des choses qui donne du temps au temps finit en raison de son action biologique par trouver la bonne voie. Celle-ci apparaît par tropismes successifs ou parce que la société des humains finit par trouver les meilleurs chemins. Il va de soi que le rôle du politique doit alors se limiter à poser des garde-fous.

Evidemment, on peut faire l'analyse inverse et penser que cet homme est démissionnaire. Il jette l'éponge… Il n'a pas pu ou pas su trouver les leviers qui mènent aux solutions. Vous remarquerez cependant que plus les politiques apportent des solutions, plus nous souffrons. Les Israéliens "résolvent" le problème palestinien depuis longtemps… Nos gouvernements belges n'arrêtent pas de trouver des solutions pour résoudre nos problèmes… Résultat? Aggravation!… Bush qui vient de se faire jeter à coups de babouches a "solutionné" l'Irak… on a vu ce que ça a donné!… Les Plans soviétiques ont anéanti le pays! Les technocrates mettent les terres en jachère puis doivent les ranimer quelque temps après…

Non, finalement, je crois que notre homme a raison. Le but des politiques ne doit pas être de trouver des solutions mais de veiller à ce que le pire ne devienne jamais certain! Qu'ils ne cherchent pas à se valoriser par des solutions. L'une des premières choses qu'on vous apprend à Sciences Po c'est que le rôle des politiciens n'est pas de faire le bonheur des gens mais d' empêcher les malheurs et de fluidifier les rouages de la société! L'ennui c'est que ça c'est pas médiatique et la plupart du temps ils ne voient rien venir… Et voilà pourquoi ils nous pourrissent la vie avec les meilleures intentions… CQFD?  *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : politicien, probleme, solutions |  Facebook |

25/01/2009

Réformons les élections…

Elections-L

 

                            Mac Luhan disait que le média EST le message. Il  démontrait ça avec un match de foot à la radio versus la télé. A la radio, le commentateur n'a que le son pour tout vous décrire et il s 'étrangle tant il doit parler vite pour tout relater. Intensité! A la télé, le commentateur se contente de dire "belle passe de machin… oui… " etc. avec des silences ou un commentaire détendu puisque vous voyez à l'image ce qu'il ne doit plus rien décrire. C'est donc le media radio ou télé qui détermine le message, son enthousiasme, son degré d'objectivité, etc. C'est la raison pour laquelle Hitler passait si bien à la radio… malheureusement!

Il en va de même pour les élections. C'est l'arrivée de Van Rompuy qui m'a donné l'idée. Si au lieu de voter avec un crayon pour remplir des cases on vous donnait une Kalachnikov, vous voteriez pour les mêmes ou vous "écarteriez" les petits démagogues qui nous pourrissent l'existence? Et eux-mêmes, se risqueraient ils encore à leur démagogie de bas étage ou prendraient-ils enfin les choses au sérieux? Avec une Kalachnikov, vous pourriez vous exprimer et laisser parler vos sentiments. Ce serait nettement plus explicite et vous auriez l'impression que votre vote a servi à quelque chose plutôt qu'une chance sur dix millions comme un vulgaire spermatozoïde de la fécondité démocratique. Vous perdriez ce sentiment d'injustice et de nullité de votre acte citoyen.

Au total, il y aurait beaucoup moins de ministres et peu se battraient encore pour avoir le pouvoir! Les gouvernements coûteraient nettement moins cher! Moins de voitures de fonction et tout à l'avenant. Même les socialistes hésiteraient! C'est dire!

Notez, distribuer des Kalachnikov à tout le monde n'est pas sans inconvénient. C'est cher et il y a des gens qui tirent mal. Balles perdues… Mais déjà, sans aller jusqu'à la Kalachnikov, si au lieu de voter POUR avec un crayon, on pouvait voter uniquement CONTRE, ce serait déjà nettement mieux et ça soulagerait: quand vous auriez eu rempli toutes les cases CONTRE vous vous seriez défoulé un peu!

Parce qu'enfin, on vous propose des brochettes de politiciens, aucun ne vous plaît mais vous vous résignez à voter pour celui que vous considérez comme le moins mauvais à vos yeux… Voter blanc? Inutile… Alors? Oui, finalement, je suis pour le système de vote inversé: contre les gêneurs et non plus POUR un moindre mal… Parce qu'en ce moment, c'est vraiment le moindre bien… *;->)

13/01/2009

Pourquoi réfléchir?

RéfléchirL

 

                        Nous allons faire des petits travaux pratiques aujourd'hui. Vous allez avoir besoin d'un cachet d'aspirine, de vos doigts sans gants et d'une fenêtre avec un beau ciel bleu derrière. Prêt? On y va.

Vous commencez par prendre le cachet d'aspirine entre pouce et index (pas avaler!) et vous le regardez. Quelle est sa couleur? Blanc. Ouaip. C'est bon. Sur? Oui oui, il est tout blanc et emblématique du blanc. Pas de doute. Maintenant, vous le placez en contrejour devant la fenêtre. Il est de quelle couleur? Si vous répondez blanc, c'est que vos préjugés ne vous ouvrent pas les yeux. Attention… Si par contre vous le voyez noir c'est que vous regardez bien! Evidemment vous SAVEZ qu'il n'est pas noir. Mais là… vous le voyez noir.

Que conclure. Eh bien, les politiciens, la presse et tous les gens un peu habiles et manipulateurs sont sans arrêt en train de vous faire ce coup là. Et il est difficile de leur dire que le comprimé n'est pas noir quand ils le mettent devant la fenêtre! Vous, vous êtes perplexe parce que vous savez bien qu'il est blanc mais comme vous êtes honnêtes et que vous le voyez noir vous êtes embêté. Partagé entre votre savoir et votre honnêteté. Mais si vous actionnez votre savoir on vous dit que vous êtes de mauvaise foi! Et si vous le voyez noir, on vous roule dans la farine… noire.

Cette parabole a l'air idiot! Ben oui, pardonnez moi pour ça. Mais elle est tellement vraie qu'elle appelle notre réflexion. D'abord, considérer que ce que l'on sait n'est pas nécessairement un préjugé… Ensuite, ce que l'on voit n'est pas nécessairement vrai… quoique ce n'est pas nécessairement pas vrai non plus! Moralité, il faut réfléchir. Au cas par cas. Analyser ce qu'on nous raconte et en tirer des conclusions d'adulte intellectuel mais réaliste.

A partir de là vous verrez les écoloromantiques dégringoler de leur arbre à singes, les poseurs de radars comme des escrocs de grand chemin, les premiers ministres belges comme des guignols, sauf qu'ils ne sont même pas drôles et le fisc comme une escroquerie avec ses façons de brandir les insécurités… Et j'oublie le l'Art Actuel, juste bon à vous complexer sur vos capacités de réflexion en vous certifiant que si de grands argentiers ont acheté c'est que vous n'êtes pas assez intelligent pour comprendre! Capito? Alors, en 2009, faites attention hein!  Et si vous croyez que j'exagère, pensez que quelques financiers ont quand même réussi à ruiner une grande partie de la planète ces dernières années… *;->0

 

Chers amis,

LE MACRAME EN ENVIRONNEMENT HOSTILE  a un an et trois mois. Plus de quatre cents textes drôles ou pas, gentils ou méchants, féroces ou doux, qui font réfléchir ou pas… etc. publiés. Il a atteint plus de deux cents lecteurs fidèles en moyenne par jour…
Le blog a été "nominé" parmi les meilleurs blogs d'humour de SKYNET (il y a 170.000+ blogs Skynet ). Puis, il a atteint les cinq finalistes. Le premier sera "élu" le 25 janvier.

Oui mais voilà… pour cela il faut votre voix! Et AMADEUS n'a ses chances qu'avec votre support. Alors si vous voulez  promouvoir Amadeus, il faut voter UNE FOIS PAR JOUR jusqu'au 25 janvier inclus en cliquant sur le badge ci-dessous à gauche. Il vous enverra sur la page des catégories. Cliquer sur HUMOUR  et puis sur VOTER pour la ligne macramé, Amadeus. Ou pour un autre…  ;-)

Posez éventuellement un favori pour y aller quotidiennement… et n'hésitez pas à faire connaître le blog autour de vous si vous l'avez apprécié.
Merci d'avance pour votre support!  Ce serait amusant qu'Amadeus et son humour féroce ou déjanté dise haut et fort ce que nous sommes nombreux à penser tout bas!…  *;->)

09/01/2009

Colère… stérol!

ColèreStérolL

 

                            Pouvez-vous m'aider? Je suis perplexifié, là. Je vous zesplic. On vous a dit que la route était la plus dangereuse des causes de mortalité, vous l'avez cru, vous avez voté comme un seul homme pour tous les partis qui vous radarent le long des routes et vous semblez heureux pour la plupart… Affaire réglée?

Ben non… D'abord parce que l'efficacité des radars est faible en gain de vies humaines si on la compare avec ce qui avait été fait avant (passer de 18.000 tués à 6000 en 18 ans, et cela avec des méthodes "douces" et presque sans radars). Ensuite parce que les radars servent surtout à vous faire les poches. Mais ce n'est pas tout. Le plus grave arrive…

On nous explique qu'il faut respecter la vie privée et la Commission Informatique et Libertés est supposée vous protéger contre les abus. Or, les radars abusent! Mais c'est pas le plus grave comme je vous disais…

Sachant que le cholestérol tue entre sept et huit fois plus que la route, dès que des informaticiens électroniciens auront inventé un bidule qui se placera sur votre pouls dans votre montre, on va pouvoir contrôler votre alimentation. On vous expliquera alors que pour votre sécurité, on surveille votre consommation de viande et autres graisses agréables. On vous indiquera le montant à ne pas dépasser. Si vous insistez… eh bien vous aurez des contraventions, voire la perte de points de sécurité sociale… A la fin du mois, on vous enverra votre contravention avec un bordereau de paiement. En plus, on vous culpabilisera parce que vous serez montré du doigt pour avoir été irresponsable: en avalant des bonnes choses votre coût médical augmente et vous contribuez au déficit de la sécurité sociale.

Notez, en attendant que cela arrive, on pourrait déjà charger la viande et le beurre en taxes lourdes comme les paquets de cigarettes et indiquer sur l'emballage: "bouffer de la viande tue"! Après, vous aurez des des radars dans votre escalier, l'interdiction des barbecue, etc.

Vous croyez que j'exagère? Libre à vous… Mais en continuant d'accepter n'importe quoi sans se révolter, en continuant à accpeter les arguments sécuritaires et en continuant à voter pour des partis qui TOUS, pratiquent les mêmes exactions vous vous passez la corde au cou… Ce sont non seulement nos libertés qui disparaissent mais aussi vos choix de vie.

24/12/2008

Qu'est ce qu'un journaliste?

JournalisteL

 

                        Des événements remarquables, des trains qui déraillent, il n'y en a pas tous les jours pour alimenter le rouleau de papier avec lequel le journaliste torche le monde qui nous entoure, jour après jour. Il est donc devenu un percolateur destiné à transformer la banalité en événement. L'événement du journaliste est le scoop.

Le but étant d'éviter la constipation événementielle qui serait néfaste à la vente, il pratique son métier en laxatif de la réalité.
Le corps du texte quant à lui est destiné à jeter de l'huile sur le feu afin de susciter un retour de flamme intéressant qui nourrira le prochain titre… le scoop. Ainsi va le journaliste…

Peu lui importe que l'image mentale que l'on tire de ses lignes doive tout à l'amalgame du mikado et si peu à la structuration documentée.
Quiconque a déjà été interviewé par un journaliste aura été consterné par l'image renvoyée de ce qu'il a pu lui dire. Quiconque détient un savoir dont parle un journaliste perdra confiance en son propre savoir…

Rien n'est plus représentatif de la difficulté de communiquer que le travail du journaliste. Ce n'est que normal puisque le but n'est pas de savoir mais de couper suffisamment la parole à celui qui répond pour qu'il trébuche et produise un lapsus: un scoop. Le but n'est pas d'informer mais de susciter l'achat, le retour de l'audience.

Tant d'impudence dans la tourmente de notre univers ne va pas sans ruades de la part de ceux qui sont torchés par la plume aux caractères de plomb du journaliste. Mais il ne craint rien. Comme le juge dont il est interdit de commenter les décisions ni de vérifier par Alcotest sa faculté à les prendre, le journaliste critiqué pousse des cris d'orfraie pour l'honneur de la démocratie, de la liberté du droit d'informer et de la noblesse de son intouchable profession. Une profession dans laquelle tordre la réalité c'est faire preuve d'opinion, l'objectivité n'existant pas de leur propre aveu, leurs erreurs le prouvent à souhait…

En revanche, lorsqu'un journaliste décide de faire son travail convenablement, lorsqu'il est grand reporter courageusement sur le terrain ou se passionne pour son sujet comme Jean Quatremer de Libération en poste à Bruxelles, il contribue à l'avancée de la démocratie et de notre information. Mais ceux-là sont rares. Comme par hasard ce sont eux aussi qui sont ouverts au dialogue avec les lecteurs et ne craignent pas l'internet… Choisissez bien vos sources hein…
*;->)



18:15 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : journaliste, critique, information, humour |  Facebook |

23/12/2008

Bush et Babouche …

BushBaboucheL

 

                    Je me demande si vous avez bien perçu la portée du lancement de babouche sur Bush. J'ai adoré. Nous connaissions déjà l'entartage de Noël Godin… voilà le godassage des tartarins… Cela ajoute une variante à l'insultement des cuistres. Un rien plus agressif, j'en conviens, mais tellement jouissif!

Parce que non seulement le film a fait le tour du monde, mais il sera largement utilisé comme final emblématique de la fin du règne du pire président que les USA aient eu depuis qu'ils massacrent plus que les Indiens. Pas un film sur Bush ne se terminera désormais sans cette séquence. C'est la plus pertinente critique qui puisse s'exprimer!

Il y a dans le lancement de chaussure un mépris dépité, une insulte de bas niveau qui semble dire qu'il ne méritait même pas un véritable attentat! Bien sur, il eut de toute façon mérité qu'on le descende. Mais cette babouche a fait mieux: sans le convertir en martyr, elle pointe par la vulgarité de l'insulte la bêtise de cet inepte président, ce qui le rend dérisoire.

Si les Américains se contentaient de lancers de chaussures plutôt que de bruits de bottes, le monde irait sans doute mieux. Si les Américains remplaçaient les flingues par des babouches dans leurs holsters, les cow-boys descendraient de leurs mules pour dégainer avant de tourner les talons. On leur filerait bien des patins! Mais, trève de jeux de mots, le lancer de babouche me semble élever l'attentat pâtissier au rang d'Art plus complet et nuancé: si la tarte ne suffit pas, on passe à la godasse et là, on a le choix: de la pantoufle à la botte en passant par la bottine, voire le perfide haut-talon qui crève l'œil! reste à inventer les produits d'escalade…  Que lancer après la godasse qui soit transportable, anodin et facile à mettre en œuvre?

Le lancer de dentier? De pantalon? De chaussettes? de soutien-gorge? De chapeau décapiteur comme l'Asiatique dans le James Bond Goldfinger? Allez savoir ce que l'imagination des entarteurs godasseurs produira. En tout cas, moi j'attends maintenant les émules de ce malheureux irakien qui risque jusqu'à 7 ans de prison pour insulte à chef d'Etat étranger… je voudrais voir Leterme et autres zozos devoir esquiver des pompes et tatanes…

Y a pas à dire, mais cette babouche aura fait plus de dégâts qu'un missile de croisière… Une nouvelle ère s'ouvre à nous. *;->)